Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ATELIERS DE CUISINE

POUR ADULTES ET ENFANTS
Informations générales

 

 

 Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

 

PARTENARIAT
 

Maison d'hôte les Santolines : 

Ateliers de cuisine provençale &
découverte des vins de Côtes-du-Rhône,
Ateliers culinaire pour groupes sur demande

santoline

 

 

AUTRES COLLABORATIONS GOURMANDES 

YUMMY N°21
yummynoel

 

MON BLOG DE CUISINE POUR ENFANTS

banniereessai2.jpg

Trois petits tours et cuisinons !

Vive la cuisine pour enfants !

 

Liste WWF
des poissons "autorisés"
 

  

 

blog-appetit-120.gif

Recettes de cuisine

 

Recettes de Cuisine

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 09:43

La chaleur écrasante n'a pas empêché les quelques 700 personnes qui se sont retrouvées lundi soir sur la place de Gigondas au pied des majestueuses Dentelles de Montmirail. 4ème édition de l'événement mets-vins Gigondas sur Table

Le rosé de Gigondas a su rafraîchir le début de soirée et plus tard, accompagner certains des mets proposés par les chefs et artisans vauclusiens présents autour de 41 vignerons et négociants de Gigondas : Cyril Glémot de Coteaux et fourchettes (Cairanne), Jean-Paul Lecroq de la Table de Sorgues (Sorgues), Michel Philibert du Gajulea (le Barroux), Philippe Zemour du Bistro Du'O (Vaison) ; 1 fromagère, Josiane Déal (Vaison) ; 1 pâtissier, André Sube (Camaret) 

Partager cet article

19 juillet 2015 7 19 /07 /juillet /2015 06:26

La figue est un délice, notamment cuisinée de façon aigre douce, en condiment. Elle accompagne viandes et poissons, et créé des amuses bouches surprenants...
J'ai préparé des a
nchois frais marinés accompagnés de figues au vinaigre de Jerez d'après une recette d'Helena Arzak, chef espagnole du restaurant éponyme en Espagne, restaurant initialement de son père.
D'autres recettes de figue, ici :
http://saveurpassion.over-blog.com/article-figue-sucree-ou-salee-fraiche-ou-sechee-florilege-de-recettes-124194971.html

Ingrédients
pour les anchois frais marinés
- 12 anchois frais
- 60 grammes de vinaigre blanc
- QS d'huile d'olive
pour les figues
- 3 figues moyennes
- 4 cuillères à soupe de vinaigre de Jerez
- 1 cuillère à soupe de sucre
Préparation
Désarêter les anchois, les rincer et les laisser mariner dans le vinaigre blanc avec 60 ml d'eau pendants 1 heure. Eponger et couvrir d'huile d'olive. Réserver au frais.
Porter à frémissement le vinaigre de Jerez et le sucre quelques minutes. Couper les figues en 6 couvrir de vinaigre et laisser refroidir, réserver au frais.
Servir les deux éléments afin que chacun se serve ou monter anchois et figue sur des brochettes en tapas.

Anchois frais mariné et figue au vinaigre de Jerez, d'après Helena Arzak

Partager cet article

17 juillet 2015 5 17 /07 /juillet /2015 06:52

J'utilise souvent la feuille de figuier comme papillote naturelle mais aussi comme base d'infusion pour des boissons, sorbet etc... Aussi l'idée d'utiliser ce végétal pour fumer des ingrédients comme le romarin, le pin etc avait-elle fait son chemin. Idée que j'ai retrouvé il y a plus d'un an sur une ancienne émission 100% Mag de M6 consacrée au chef Eric Guérin de la Mare aux Oiseaux (la MAO..), et dont j'avais suivi la recette sur le replay... J'avais testé la recette l'an dernier mais j'en étais moyennement satisfaite, notamment pour le condiment, car les feuilles de septembre n'étit plus assez tendre pour se prêter à un accompagnement agréable. Puis j'ai testé en mêlant feuille et fruit et j'ai été davantage conquise par ce codiment aigre doux qui accompagne bien le poisson fumé. Du cabillaud ici, le bar fonctionne bien aussi mais le chef utilisait du sandre... Voici ma version donc d'un poisson fumé aux feuilles de figuier, sauce à la figue et figues fraîches, d'après Eric Guérin.

Poisson fumé aux feuilles de figuier, sauce à la figue et figues fraîches, d'après Eric Guérin

Ingrédients
- 1 filet de cabillaud
- 10 feuilles de figuier environ, séchées
- gros sel de Guérande
pour le condiment
- 1 feuille fraîche
- 3 figues
- 1 cuillère à soupe de mirin ou de miel
- 1 cuillère à soupe de vinaigre de riz  (ou de cidre)
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- piment au goût
- eau gazeuse (environ 30 ml)

- sel
Préparation
Couvrir le filet de gros sel, réserver au frais 2 ou 3 heures (le chef préconise 1 nuit), puis rincer le poisson.
Couvrir de feuilles de figuier séchées, brûler les feuilles (la moitié environ ici). Filmer et réserver au frais (avec les cendres et brisures de feuilles).

Mixer feuille fraîche, fruits, eau gazeuse, vinaigre de riz, mirin, huile d'olive, piment au mixeur plongeant. Saler et ajuster l'assaisonnement au goût.
Nettoyer le poisson des feuilles et cendres, servir sur une feuille de figuier avec le condiment.

Poisson fumé aux feuilles de figuier, sauce à la figue et figues fraîches, d'après Eric Guérin

Partager cet article

15 juillet 2015 3 15 /07 /juillet /2015 10:54

Les desserts du moment sont très fruités, fruits de bouche de saison majoritairement : abricots,  pêches, nectarines, figues, melon, pastèque, hydratants, vitaminés et protecteurs. Abusons-en ! Et ponctuellement autorisons une version pâtissée comme cette tarte fine aux abricots et la verveine. Simplement bonne.
Ingrédients
- 12/15 abricots selon la taille du moule et celles des fruits !
- 1 pâte feuilletée pur beurre
- 4 ou 5 cuillères à soup de poudre d'amande
- 3 cuillères à soupe de sucre blond
- 4 feuilles de verveine fraîche
- sucre casson (gros sucre ou sucre perlé, facultatif)
Préparation
Abaisser la pâte dans un moule à tarte beurré et piquer à la fourchette, poudrer d'amande et d'un peu de sucre. Déposer les oreillons d'abricots, creux vers le haut, poudrer du reste de sucre et enfourner environ 25 minutes à190/200°C. Parsemer de verveine ciselée au sortir du four et de sucre casson.

Tarte fine aux abricots et à la verveine

Partager cet article

13 juillet 2015 1 13 /07 /juillet /2015 06:56

Le pois chiche est riche, dense et permet d'arriver facilement à satiété surtout durant cette période de grande chaleur, où l'on a tendance à manger moins. Manger moins, mais bien, complet avec cette salade de pois chiches, poivron et piment. Simple et savoureux, à déguster frais.
ingrédients
- 1 tasse de pois chiches cuits (ici d'Ardèche, trempés 10 heures et cuits avec du bicarbonate)
- 1/2 poivron corne de boeuf
- 6/7 guindillas au vinaigre
- piment au goût (ici conservé au vinaigre)
- 2/3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 trait de jus de citron
- sel
Préparation
Mélanager les pois chiches, le poivron vert coupé en petits morceaux, les guindillas en rondelles, ajouter huile d'olive, jus de citron et piment au goût.

Salade de pois chiches, poivron et piment

Partager cet article

12 juillet 2015 7 12 /07 /juillet /2015 13:15
Fraises des bois

Le fraisier des bois, fragaria vesca, est un fruit sauvage qui pousse dans les bois et sur les chemins de campagne à l'état naturel, en Europe, en Asie et en Amérique. Il existe plusieurs variétés sauvages, la plus courante chez nous offre cette fragrance caractéristique assez addictive, sucrée et concentrée mais il existe aussi uen variété sauvage "musquée" à l'odeur plus "sauvage"... Connues depuis l'Antiquité, feuilles et fleurs du fraisier des bois étaient utilisées dans la pharmacopée quotidienne (notammen produit de beauté) par les Romains. Les fraises sauvages sont cultivées à partir du haut Moyen-âge notamment pour leurs vertus médicinales.
Petite, rouge foncée, elle développe son parfum typé à pleine maturité. En raison de sa taille, on a davantage à la consommer in situ, comme les framboises, à moins de la cultiver chez soi. A l'état sauvage ou cultivée, elle arrive à maturité entre juin et août selon les endroits.
Fragaria vesca ne doit pas être confondue avec  la fraise commercialisée sur nos étals qui n'a été introduite en France qu'au XVIIIème siècle.
Puis, l'INRA a mis au point la savoureuse et célèbre Mara des bois, fraise au parfum de fraise des bois, 
charnue mais très fragile, que l'on trouve plutôt en plein été.
A picorer ou à intégrer dans vos recettes, pour agrémenter une recette fruité à base de fruits rouges ou un entremets pâtissier.

 

Jean Siméon Chardin - Panier de fraises des bois

Jean Siméon Chardin - Panier de fraises des bois

Partager cet article

10 juillet 2015 5 10 /07 /juillet /2015 07:28

Barbaque, terme argot, certes parfois péjoratif, étymologiquement à rapprocher de barbecue et/ou de la viande de brebis ce qu'elle était peut-être à l'origine (pourrait venir du roumain berbèc et dater de la guerre de Crimée). Mais pour ceux qui préfèrent, on dira bidoche !
Non, je n'ai pas viré ma cuti, je ne suis pas devenue végétarienne. J'en mange peu, je fais très souvent des repas sans viande mais quand j'en achète c'est de la très bonne ! Soit de chez un producteur bio soit de chez mon boucher.
L'odeur de la viande passée au grill, la saveur de cette subtile caramélisation, la fameuse réaction de Maillard, la tendreté de la chair, le jus de la viande quand on en coupe un morceau, l'appétence mêlée de volupté gourmande, la texture en bouche, le gras qui fond, la chair que l'on mastique...

De la viande à griller sur le brasero, c'est de saison !
Sur la photo de mon boucher François Murat (de gauche à droite) : Rubia gallega (Galice) - Aubrac - Normandie - Wagyu (Australie) - Salers, et en dessous Blonde d'Aquitaine - Montbéliard - Charolais (de Bourgogne)

Et parce que je ne résiste pas, suivez le lien pour la chanson de Boris Vian !

 

Barbaque !

Partager cet article

9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 05:26

La ferme de Blagneux qui vend aussi au Jas bio est prodctrice de produits à base de lait de vache, notamment St Marcelin, mais aussi fromage frais, fromage blanc, lait entier cru, et un fromage bleu de vache assez doux, délicatement persillé, un saveur subtile. J'aime la marier au poivron vert pour contrebalancer son amertume. Ici le duo s'enrichit de tolate green zebra acidulée et d'un peu d'estragon, l'herbe chouchou du moment, puisqu'elle faisait déjà partie de ce gazpacho. Il est bienvenu dans cette salade de tomate verte, poivron vert et bleu de vache...
Ingrédients
- 2 tomates vertes green zebra
- 1/2 poivron corne de boeuf
- 20 grammes de bleu de vache assez doux
- estragon au goût (facultatit)
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1/2 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
- sel, poivre
Préparation
Couper tomates, poivron et fromage en petits morceaux, ajouter huile, vinaigre, estragon ciselé, saler, poivrer. C'est tout !

Salade de tomate verte, poivron vert et bleu de vache

Partager cet article

8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 08:04

De retour avec un gazpacho tomate-pastèque à l'estragon en attendant de prochaines recettes, simples et peu énergivores dans l'ensemble, plutôt crues comme aujourd'hui, une parade idéale aux chaleurs étouffantes de ce début d'été...
Pour d'autres recettes de gazpacho, hormis le classique andalou ? Celui ci aux tomates fraîches et séchées et olive noire ou encore cette version poivron/abricot.
NB souci informatiques divers d'abord, puis il m'était impossible de publier sous Google chrome, je suis donc revenue sous Mozilla.. Revenue en douceur et en pointillé en cette période de chaleur.

Ingrédients
- 100 grammes de tomate (ici ananas)
- 100 grammes de pastèque
- 2 brins d'estragon
- 50 grammes de pain sec
- 30 grammes d'huile d'olive
- 20 grammes de vinaigre de Xérès (Jerez)
- 1 petite gousse d'ail
- sel
Préparation
Faire tremper le pain dans 250/300 ml d'eau filtrée.
Une fois le pain ramolli, mixer avec la pastèque, la tomate, l'huile d'olive, le vinaigre, l'ail et l'estragon. Saler et réserver au frais. A déguster bien frais !

Gazpacho tomate-pastèque à l'estragon

Partager cet article

28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 07:17

L'huître, de la grosseur d'un galet moyen, est d'une apparence plus rugueuse, d'une couleur moins unie, brillamment blanchâtre. C'est un monde opiniâtrement clos. Pourtant on peut l'ouvrir : il faut alors la tenir au creux d'un torchon, se servir d'un couteau ébréché et peu franc, s'y reprendre à plusieurs fois. Les doigts curieux s'y coupent, s'y cassent les ongles : c'est un travail grossier. Les coups qu'on lui porte marquent son enveloppe de ronds blancs, d'une sorte de halos.
A l'intérieur l'on trouve tout un monde, à boire et à manger : sous un firmament (à proprement parler) de nacre, les cieux d'en dessus s'affaissent sur les cieux d'en dessous, pour ne plus former qu'une mare, un sachet visqueux et verdâtre, qui flue et reflue à l'odeur et à la vue, frangé d'une dentelle noirâtre sur les bords.
Parfois très rare une formule perle à leur gosier de nacre, d'où l'on trouve aussitôt à s'orner.

Francis Ponge

Nature morte aux huîtres et citron - léo Van Aken

Nature morte aux huîtres et citron - léo Van Aken

Partager cet article

Article ? Recette ?