Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 11:47

Une tarte fine en 5 étapes simples pour des sensations ultra-sablées (presque sablonneuses), très crémeuses et acidulées, adoucies par la rondeur de la meringue : des montagnes russes dans la bouche émoticône smile

Pour 3 tartes de 13 cm de diamètre ou 7 tartelettes de 8 cm de diamètre

1) La pâte friable aux Petits Lu®
Dans un saladier, émiettez 10 Petits Lu pur beurre (100g) en gardant quelques morceaux gros de 2 à 4 mm maximum. Faites chauffer 80g de beurre jusqu’à l’obtention d’une texture très molle (mais surtout pas fondue), puis ajoutez ce beurre et 30g de sucre roux (type Alter Eco ou de cassonade) aux biscuits broyés et mélangez à la main.
Sur la plaque du four recouverte de papier cuisson, placez 70g de pâte friable dans les cercles de 13cm de diamètre, et tassez bien à l’aide d’une cuillère à soupe pour avoir une surface parfaitement plate (si vous choisissez le format tartelette, réduisez la quantité à 30g de pâte). 
Enfournez à 170°C une quinzaine de minutes (selon votre four évidemment !) et laissez refroidir en gardant bien le cercle autour.

2) Les inserts au citron
Portez à ébullition dans une casserole 65g d’eau, 45g de jus de citron jaune, 40g de sucre semoule, ½ gousse de vanille et ½ zeste de citron vert et laissez infuser 5 minutes puis chinoisez.
Préparez une liaison Maïzena en mélangeant 2 cac d’eau froide avec 1 cas rase de Maïzena.
Reportez le sirop à ébullition, ajoutez la moitié de la liaison maïzena et fouettez vivement toujours sur le feu pendant 5 à 10 secondes (le sirop épaissit).

Deux options ensuite pour réaliser les inserts (avec une super astuce du Chef !) : 
- si vous avez des petits moules en silicone demi-sphériques remplissez-les au tiers et placez-les au congélateur
- si vous n’avez pas de petits moules en silicone, placez des cuillères à café dont vous aurez filmé le creux, sur une plaque allant dans votre congélateur. Ces cuillères doivent être bien droites pour pouvoir couler la préparation au citron dans le creux et réalisez ainsi des inserts plutôt plats, à raz de la cuillère (photo en haut à droite)

3) La crème citron 
Faites fondre 75g de beurre avec 120g de sucre semoule dans une casserole. Ajoutez 3 œufs, 80g de jus de citron jaune et le zeste d’un citron vert et portez le tout à frémissement en fouettant continuellement (la crème ne doit pas bouillir).
Retirez la crème du feu et ajoutez 1 feuille de gélatine trempée et essorée.
Mixez la crème à l’aide d’un mixeur plongeant pour obtenir une crème lisse et soyeuse puis filmez-la au contact et réservez au réfrigérateur pendant 3h.

4) La meringue
Mettez 2 blancs d’œuf, 15g de sucre glace et 55g de sucre semoule dans la cuve de votre batteur muni du fouet. Placez cette cuve au bain-marie puis fouettez le mélange jusqu’à ce que celui-ci atteigne 45/50°C (juste chaud). Placez alors la cuve sur le batteur de table avec le fouet et fouettez jusqu’à ce que la meringue soit revenue à température ambiante.
A l’aide d’une Maryse, incorporez délicatement 30g de sucre glace, le zeste de ½ citron vert et 1 pincée de fleur de sel. Filmez et réservez.

5) Montage de la tarte au citron
A l’aide d’une cuillère, étalez la crème au citron sur la pâte friable (toujours cerclée) sur 1cm de hauteur et placez en triangle 3 inserts congelés sur la crème (2 si vous optez pour le format tartelette). Recouvrez à nouveau d’1 cm de crème au citron, tapotez pour aplanir la crème et placez les tartes au congélateur pendant 1h. Enlevez le cercle en le chauffant avec la flamme d’un chalumeau ou avec la paume de vos mains.
A l’aide d’un couteau, étalez ensuite une fine couche de meringue sur le dessus de la tarte fine. Réalisez des petites piques avec une cuillère en la soulevant pour tirer la meringue puis brûlez légèrement la meringue au chalumeau ou très vite sous le grill du four.

Laissez la tarte revenir à 4° au réfrigérateur pendant 1h et dégustez bien frais.

 

Partager cet article

Repost 0
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 07:54

Cette année pour Mardi Gras, je vous propose des beignets de pomme, sans oeuf. La recette vient d'ici. Elle a été réalisée l'an passé, plusieurs fois. Je trouve cette recette de beignets très intéressante pour les allergiques et intolérants (et ceux qui se retrouvent sans oeuf en cette période charnière où les poules pondent peu et où les cheptels de volailles se renouvellent...). A déguster aussitôt car l'humidité de la pomme va imprégner la pâte et la ramollir (en revanche la fin de pâte cuite seule forme des boursouflures bien gonflées et croustillantes, qui le restent !).
 

Beignet de pomme (sans oeuf)

Ingrédients
- 4 pommes (Golden c'est très bien)
- 125 grammes farine à gâteau 
- 40 grammes de sucre 
- 25 cl d'eau pétillante
- 20 grammes  de fécule de maïs 
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- huile de friture
Préparation
Tamiser la farine et la moitié de la fécule de maïs. Ajouter le sucre, l’huile et l’eau pétillante et mélangez délicatement (sans fouet sinon l’eau gazeuse perdra toutes ses bulles et le beignet ne montera pas, dixit).
Peler les pommes évidées et couper en tranches d'environ 5/6 mm d’épaisseur pour une cuisson optimale.
Préchauffer l’huile de friture à 175°.
Passer chaque tranche de pomme dans la fécule puis dans la pâte à beignet.
Frire environ 4 minutes, égoutter dès que les beignets sont bien dorés.
Saupoudrer de sucre glace et servir tiède.

Beignet de pomme (sans oeuf)

Partager cet article

Repost 0
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 09:36

Pour un goûter de saison, j'ai proposé à mes demoiselles une tarte feuilletée à la banane et à l'orange, déjà réalisée avec des amis. C'est simplissime si vous achetez une pâte feuilletée du commerce, bien sûr plus long si vous la faites vous même... Idéal pour "passer" des bananes un peu trop mûres, avec la saveur acidulée de l'orange pour "puncher" le tout.
Ingrédients
- 4 bananes
- 1 belle orange
- 2 cuillères à soupe de sucre blond ou complet bio
- 1 rouleau de pâte feuilletée
- beurre (pour le moule)
Préparation
Chemiser un moule beurré de la pâte feuilletée. Déposer les demi bananes, les lamelles d'orange, saupoudrer de 2 cuillère à soupe de sucre blond mélanger avec 2 pincées de zeste d'orange. Enfourner environ 20/25 minutes à 190°C environ. Laisser tiédir ou refroidir avant de déguster.

 

Tarte à la banane et à l'orange

Partager cet article

Repost 0
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 08:23

Voici quelques idées gourmandes de crêpes, pancakes, blinis, galettes, gaufres salés et sucrés, à la Chandeleur, pour adultes et enfants !  

Des idées sucrées

crepepistachecitronhuileolive.jpg 
Crêpe dans une pomme au four, miel et noix

Crêpe à la pistache, crème au citron et l'huile d'olive
Crêpe Suzette
Crêpe à l'orange et aux noix, chantilly érable
Crêpe amandine aux litchees et à la rose
Crêpe de Martine (le personnage de livre pour enfants)
Crêpe coco à la mousse choco

Crêpe cacao-châtaigne à la poire
Crêpe cacao, orange curd, kumquat
Crêpe croustillante au parfum d'amande (sans lait, sans oeuf)

Crêpe Suzette
Crêpe toute rose

Crêpe à la façon de Joël Robuchon
Dôme de crêpe à la châtaigne façon crème brûlée
Fleur d'Espelette : crêpe rouge, fruits rouges au sirop de vin, ganache au piment d'Espelette
Gâteau de crêpes chocorange-chocopraliné
Kaiserschmarren (crêpes de l'empereur)
Matefin aux pommes
Pancake à la brousse et au citron façon fiadone
Pancake à la figue et aux pignons de pin
Pancake de petit épeautre aux coings, parfumé à la noisette (sans lait de vache)
Pancake Phil la Marmotte 
pancakemarmotte1

Raviole de crêpe à la pâte d'amande, fleur d'oranger et orange sanguine
Roulé de la Chandeleur aux framboises et pralines roses
Sandwich de gaufres

 

Des préparations salées...
Blinis de châtaigne, compotée de potimarron au romarin blinisspratsblinisaneth2
Blinis de chou-fleur et boudin noir 
Blinis au levain au coeur de kiri
Blinis de sarrasin, crème de ricotta à la poutargue
Blinis verts de Popeye
Galette de sarrasin au poireau et à l'andouille de Guéméné
Crêpe à l'edamame
Crêpe soufflée à l'italienne parmesan, tomate séchée, câpres, lard de Colonnata
Pancake au citron vert, brandade à la coriandre, chantilly wasabi

Pancake au potimarron
Pascade chou daikon sésame
Quesadillas orange

Soupe à la bière et crêpe de sarrasin
Vrai blinis russe aux sprats et citron ou à la crème d'aneth


Et quelques tartinades pour vos crêpes ?

Confiture de lait de chèvre
Confiture de lait à la cannelle
Pâte à tartiner express choco-noisette-amande

Pâte à tartiner au miel ou aux fruits
Tartinade choco-carambar

Et d'autres idées à tartiner ici... 

Partager cet article

Repost 0
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 08:28

Ce début d'année a été calme, non que je ne cuisine pas mais que d'autres activités me prennent plus de temps, au détriment du blog, activité chronophage s'il en est, quand il s'agit de rédiger, quotidiennement, un article, une recette... Retour ce jour de "ma sandwicherie du mercredi", avec le welsh rarebit (welsh rabbit), LE mets gallois par excellence, aussi connu que le haggis écossais ou l'irish stew. Avec un peu d'Irlande dedans puisque j'ai mis de la Guinness, cette bière brune brassée à Dublin. La recette de ce welsh rarebit du jour est inspiré de celle du site de la BBC.
Ingrédients
- 100 grammes de Cheddar 
- 1 cuillère à soupe de beurre
- 2 cuillères à soupe de farine
- 1 trait de sauce Worcestershire
- 2 pincées de moutarde en poudre
- 6 cl de bière (ici de la Guiness, sinon une blonde...)
- 4 tranches de paine de mie toastées
- poivre noir
Préparation
Faire fondre le beurre et ajouter la farine, mélanger puis mouiller de bière, ajouter 3/4 cl d'eau, la sauce et la moutarde, le fromage râpé et laisser épaissir. Déposer sur les toasts et enfourner à 220°C pour gratiner légèrement. 

 

Ma sandwicherie du mercredi, le retour : welsh rarebit (ou welsh rabbit),gallois et un peu irlandais aussi

Partager cet article

Repost 0
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 08:31

Ci-dessous un coffret de confiseries contenant de la patate douce confite, du gingembre confit, de la noix de coco confite, des perles de lotus confies... Ces douceurs font partie du repas du têt vietnamien et du Nouvel an chinois. Ces graines et fruits confits entre dans la composition du nian gao.
NB les graines de lotus sont un porte bonheur, symbole de longévité.

Et vous, que cuisinerez vous ? Voici quelques idées... Et ici, un article de fond sur le repas du Nouvel an chinois.

Les trésors du Nouvel an chinois (fruits confits)

Partager cet article

Repost 0
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 07:53

Jacques Hittorff est un célèbre architecte du XIXème siècle auquel on doit la Gare du Nord, le Cirque d'hiver, la mairie du premier arrondissement de Paris ou l'église St Vincent de Paul.
Dans ses carnets de croquis, parmi des projets d'ambiance, détails ornementaux ou idées diverses, figurent des coupes transversales gourmandes, fraisier à la tranche ou comment effeuiller une chocolatine...

Chocolatine ou fraisier ? par Jaques Hittorff
Chocolatine ou fraisier ? par Jaques Hittorff

Partager cet article

Repost 0
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 10:31

Il n'y a pas que l'axoa dans la vie ! Ilar gorria est une recette traditionnelle à base de haricots rouges, chorizo basque et soit xamango (talon de jambon basque), soit boudin comme dans cette conserve de Pierre Oteiza. Un peu de saveur basque au coeur de l'hiver, cela fait du bien !

Un peu d'Euskadi au coeur de l'hiver : ilar gorria de Pierre Oteiza
Un peu d'Euskadi au coeur de l'hiver : ilar gorria de Pierre Oteiza

Partager cet article

Repost 0
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 07:32

Urbain Dubois (1818-1901) est un chef peu connu du grand public qui officia dans de grandes tables réputées avant d'entrer au service du prince Alexeï Fiodorovitch Orlov, ambassadeur de Russie en France, et de créer la recette fameuse du veau Orloff (orthographe francisée). Dans sa version originale, le veau Orloff se compose d'un rôti de veau, traditionellement dans la selle, prétranché et garni entre les tranches et sur le dessus d'une sauce Maintenon, puis il est reconstitué et glacé au four. La sauce Maintenon est une sauce Soubise (du nom du Maréchal sous Louis XV qui a donné son nom au méariage béchamel et fondue d'oignons déjà évoquée ici ou là pour la purée Soubise) à laquelle on a ajouté une duxelle de champignons. La recette originale comporte également des truffes.
NB Auguste Escoffier glaçait le veau Orloff à la sauce Mornay (béchamel au fromage et au jaune d'oeuf).


 

 

Prince Alexeï Fiodorovitch Orlov

Prince Alexeï Fiodorovitch Orlov

Cette recette était l'une de celles proposées pour s'accorder aux vins de Visan lors de cette masterclass au salon Vinisud, aux côtés notamment d'un plat médiéval de Taillevent, du rouget en écaille de pomme de terre de Paul Bocuse ou encore du coulant au chocolat de Michel Bras ; elle se marie idéalement avec le Visan rouge 2010 « Notre Dame » du domaine Père Clément. La sucrosité de l'oignon, la saveur typée de la truffe ainsi que les champignons, enrobent le fruit épicé d'un vin aux tannins bien fondus.
NB 
la recette a été largement modifiée depuis, on trouve généralement un rôti de veau tranché intercalant des lamelles de fromage et bacon (on trouve également des recettes de "porc Orloff"), plus grand chose à voir avec la recette d'Urbain Dubois que voici...

Ingrédients
- 1 rôti de veau (dans la selle idéalement)
- 3 ou 4 gros champignons de couche (environ 200 grammes)
- 10 grammes de truffe noire (entière ou brisure ou pâte de truffe)
- 1 échalote
- beurre
- sel, poivre

pour la sauce soubise

- 2 ou 3 oignons moyens (200 grammes)
- 40 grammes de beurre
- 100 grammes de lait
- 30 grammes de farine

- 10 grammes de fécule
- muscade, sel
Préparation
Cuire le rôti entier et laisser reposer.
Faire revenir puis étuver les oignons dans coloration. Préparer la béchamel assaisonnée de muscade et salée, incorporer la fondue d'oignon.
Tailler les champignons en duxelle, faire revenir au beurre avec l'échalote émincée finement, saler, poivrer. Ajouter à la sauce Soubise.
Entailler le rôti (deux écoles : sur la longueur ou dans l'épaisseur, prétranché), tartiner entre les "tranches" de sauce Maintenon, ajouter des lamelles de truffe. Puis reconstituer le rôti, ajouter la sauce Maintenon sur le dessus et glacer au four (à 210/220°C)

Veau Orloff, recette originelle d'Urbain Dubois

Partager cet article

Repost 0
25 décembre 2016 7 25 /12 /décembre /2016 11:07

Je vous souhaite à tous, lecteurs fidèles ou occasionnels de ce blog, un joyeux Noël ! Profitez bien de vos proches en ces journées de fête et de félicité, de gourmandise et de volupté.
Hier encore, j'hésitais sur la bûche de ce Noël 2016, j'étais même sur le point de faire un bête brownie avec de la crème anglaise, quand je me suis décidée à en faire une bûche, basique certes, avec juste de la ganache montée au chocolat au lait épicé et un croustillant praliné que tout le monde adore ici. Pour le chocolat un noir et le lait Jivara de chez Valrhona.
Ingrédients
pour le brownie

- 150 grammes de chocolat noir
- 50 grammes de chocolat au lait 
- 50 grammes de purée d'amande
- 30 grammes de beurre
- 2 oeufs
- 80 grammes de sucre blond de canne
- 100 grammes de farine
- 1 cuillère à café de poudre à lever
pour le croustillant praliné
- 60 grammes de chocolat au lait Jivara
- 100 grammes de pâte pralinée
- 70 grammes de crêpes dentelle
pour la ganache montée 
- 160 grammes de chocolat au lait
- 270 grammes de crème liquide
- 1/2 cuillère à café d'épices en mélange
+ chocolat noir fondu, + amandes caramélisées

Joyeux Noël ! Et bûche 2016 "brownie"

Préparation
Faire fondre les chocolats au bain marie avec le beurre et la purée d'amande, ajouter les oeufs fouettés avec le sucre, puis la farine et la levure. Verser dans un moule rectangulaire ou carré chemisé et beurré. Enfourner à 180°C pendant 20 minutes. Laisser refroidir avant de démouler. 
Faire fondre le chocolat et la pâte pralinée au bain-marie, ajouter les crêpes dentelle concassées, bien amalgamer et étaler sur une plaque au format du moule à bûche. Le croustillant constituera le socle. Réserver au frais la nuit.

Faire bouillir 100 grammes de crème avec les épices, verser sur le chocolat, laisser reposer puis émulsionner la ganache. Ajouter le reste de crème froide et réserver la nuit au frais.
Le lendemain, chemiser le moule d'un papier guitare ou papier sulfirisé ou rhodoïd, sur lequel on aura préalablement étalé des stries de chocolat noir fondu à la poche à douille. Réserver au frais.
Monter la ganache au fouet. Verser une ârtie de la ganache dans le moule, puis déposer  du brownie coupé dans la longueur, verser à nouveau de la ganache avant de terminer par le croustillant praliné. Bloquer au grand froid 30 minutes avant de démouler et d'ôter le rhodoïd.
Décorer d'amandes et/ou de noisettes caramélisées

Joyeux Noël ! Et bûche 2016 "brownie"
Joyeux Noël ! Et bûche 2016 "brownie"

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?