Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 14:09

Le coing est de retour, depuis plusieurs semaines déjà, bien plus tôt que d'habitude. Même les kakis rougissent par ce temps estival ! Il ne tiendront hélas pas jusqu'aux gelées et risquent de pourrir avec les premières pluies d'automne. 
Il y a quelques temps, on causait Champagnes de Vignerons sur ce blog, cette recette de
curry de coing au lait de coco se marie plutôt bien avec un Champagne 100% Meunier millésimé, celui de la recette précédemment proposée de poulpe en salade.
Ingrédients

- 100 grammes de coing
- 8/10 ml de lait de coco environ
- QS de combawa, un peu de zeste râpé
- 1/2 cm de gingembre
- 1 cuillère à soupe de miel doux

- 2 cuillères à soupe de jus de citron

- 1 cuillère à soupe de menthe ciselée
Préparation
Cuire le coing coupé en morceau avec le miel, couvrir d'eau et de jus de citron. Quand le coing est cuit mais encore ferme, ajouter le lait de coco, le gingembre et le combawa râpés. Laisser mijoter jusqu'à ce que le coing soit tendre et parfumé. Laisser tiédirou refroidir. Parsemer de menthe fraîche et servir. A déguster avec un Champagne 100% Meunier.

 

Curry de coing au lait de coco

Partager cet article

20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 06:37

Le banana bread est un classique de la cuisine US, largement exporté et qui permet d'écluser des bananes un peu trop mûres. La maman américaine (mère de 10 enfants, excusez du peu !), faisaient les fins de marché, achetaient des cageots de banane afin de préparer à moindre coût les banana breads qu'elle congelait ensuite. Ce gâteau était servi au petit déjeuner ou au goûter, en alternance avec les pancakes généralement. C'est d'elle que je tire cette recette que je fais maintenant depuis près de 30 ans (NB pour les enfants, évitez ce genre de loufoquerie !). Aujourd'hui, c'est une version légèrement modifiée, parfumée à la noix de coco et contenant de l'huile de coco au lieu du beurre. Version sans PLV donc (produit au lait de vache).

J'ai ajouté, à la demande d'une demoiselle, une sauce au chocolat, elle aussi sans PLV puisqu'à base de lait de coco. Ton sur ton ! 

Ingrédients
- 60 grammes d'huile de coco
- 130 grammes de farine (T65 ici)
- 130 grammes de sucre complet (rapadura ici)
- 2 oeufs 
- 2 bananes bien mûres
- 3 cuillères à soupe de noix de coco râpée
- quelques gouttes d'extrait de vanille
- 1 cuillère à soupe de levure
- 1 pincée de sel
sauce coco-chocolat
- 110 grammes de lait de coco
- 30 grammes de chocolat au lait
- 10 grammes de chocolat noir
Préparation
Faire fondre l'huile de coco (en cette saison, elle est liquide !) et mélanger avec le sucre, ajouter les oeufs battus, puis la farine et la levure. Incorporer la banane écrasée grossièrement et la noix de coco râpée. Enfourner 45 minutes à 190/200°C. Faire fondre le chocolat dans le lait de coco à feu doux, émulsionner et laisser refroidir. Servir le banana bread accompagné (ou pas) 
de sa sauce au chocolat.

Banana bread à la noix de coco, sauce coco-chocolat (sans beurre, sans PLV)

Partager cet article

14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 07:07

À cette heure où je descendais apprendre le menu, le dîner était déjà commencé, et Françoise,
commandant aux forces de la nature devenues ses aides, comme dans les féeries où les géants se font engager comme cuisiniers, frappait la houille, donnait à la vapeur des pommes de terre à étuver et faisait finir à point par le feu les chefs-d'oeuvre culinaires d'abord préparés dans des récipients de céramistes qui allaient des grandes cuves, marmites, chaudrons et poissonnières, aux terrines pour le gibier, moules à pâtisserie, et petits pots de crème en passant par une collection complète de casserole de toutes dimensions.


Marcel Proust (Du côté de chez Swan, extrait)

La cuisinière, Félix Vallotton

La cuisinière, Félix Vallotton

Partager cet article

13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 06:21

Je vous propose avec LE fruit de saison par excellence, un dessert sur la base de la célèbre tarte tatin de Lamotte-Beuvron : tartelette tatin aux raisins à l'Armagnac. Entre blanc et noir vous avez le choix, préférez la "blanche" pour les raisins blancs et un Armagnac un peu vieux pour le noir. Ou faites comme vous le sentez et selon ce que vous avez en cave !
Ingrédients
- 12/15 grains de raisin pour une petite tarte ou une tartelette
- 20 grammes de beurre
- 25 grammes de sucre
- 1 trait d'Armagnac

pour la pâte (comme ici)
- 170 grammes de farine
- 60 grammes de beurre
- 20 grammes de sucre
- 1 picée de sel
- 1 oeuf
Préparation
Mélanger la farine, le sucre, le beurre mou et le sel, sabler. Puis amalgamer l'oeuf et un peu d'eau pour former une boule ; réserver au frais au moins une demi heure.  
​Verser beurre fondu et sucre dans un moule à tarte. Poser les grains de raisin et chauffer le moule 
sur le gaz, à feu moyen pour caraméliser, 20 minutes. Ajouter un trait d'Armagnac, déposer la pâte abaissée et piquée, puis enfourner à 200°C environ 25/30 minutes. Laisser tiédir et démouler. Servir tiède, nature, acompagné de crème ou de glace.

 

Tartelette tatin aux raisins à l'Armagnac

Partager cet article

12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 06:04

Les températures sont toujours estivales et appellent de la fraîcheur la plupart du temps. D'où cette salade de queue de boeuf (cuite, effilochée et congelée initialement, mais à défaut, il faudra se mettre au fourneau pour une cuisson douce...) à la courgette et à la roquette (cultivée ou sauvage, cette dernière étant plus piquante que la première).
Bon début de semaine !

Ingrédients (pour deux personnes)
- 60 grammes de queue de boeuf effilochée environ (voir ici la cuisson et "l'effilochage")
- une petite courgette
- une poignée  de roquette
- quelques feuilles de basilic
- 1 cébette
- 1/2 gousse d'ail

- huile d'olive
- vinaigre de cidre (ou de vin)
- sel, poivre ou piment doux
Préparation
Faire revenir la courgette dans l'huile d'olive avec une demi gousse d'ail. Laisser refoidir.
Mélanger avec la viande, de la roquette, et assaisonner avec une vinaigrette à l'huile d'olive, ajouter le basilic ciselé et la cébette émincée, saler et poivrer ou pimenter. Servir frais.

Salade de queue de boeuf, courgette, roquette

Partager cet article

11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 15:57

Le shiitake, champignon d'origine aiatique (du japonais, take "qui pousse sur" et schii qui désigne un genre de chêne local) est aussi nommé "lentin de chêne" (Lentinula edodes). Connu de la Chine depuis l'Antiquité sous le nom de "champignon parfumé", les Japonais le cultive depuis le XIème siècle, il y est symbole de longévité et d'énergie sexuelle. ; il était surnommé "elixir de vie" sous la dynastie Ming. Cultivé en France depuis les années 1970, il est aujourd'hui l'un des champignons les plus produits au monde.
Source de vitamines B (B2/B5/B6), très riche en sels mibéraux, le shiitake est aussi riche en fibres et en protéines végétales, comme d'autres champignons ; c'est un anti-oxydant naturel et il est considéré comme anti-tumoral. Excellent pour la santé donc a priori...
Pour autant, cru ou mal cuit, il s'évère nocif et risque de provoquer des soucis de santé, dermatoses notamment. Le shiitaké peut en effet provoquer  une réaction allergique sous forme de dermatite flagellée. Il convient donc de bien cuire ce champignon.

Le shiitake s'invite idéalement dans les soupes et les woks, mais juste revenus à l'huile d'olive avec de l'ail, c'est un délicieux champignon avec de la mâche et une saveur légèrement fruitée.

Le shiitake, bon pour la santé ?

Partager cet article

9 septembre 2016 5 09 /09 /septembre /2016 07:26

Comme évoqué en début de semaine, la collective Champagnes de Vignerons reconduit le concours "Champagne en Cuisine", une "finale des finales", qui réunit donc les finalistes des précédentes éditions, dont je fais partie puisqu'en lice lors du concours 2011, avec cette recette de risotto.
Regroupant près de 5000 vignerons et sociétés de vignerons, la marque Champagne de vignerons reflète la diversité des vignobles champenois, la variété des savoir-faire, la qualité de Champagnes de caractère… Brut sans année, blanc de blancs, blanc de noirs, millésime ou rosé, majoritairement à base des 3 cépages-clés : chardonnaypinot noir, pinot meunier (mais pas que), chacun des Champagnes de Vignerons offre une qualité et un plaisir unique.

Cette "finale des finales" est dédiée au pinot meunier : les blogueurs finalistes/gagnants des précédentes éditions proposent leur meilleur accord avec un 100% meunier ou un Champagne composé à majorité de ce cépage, l'un des trois les plus répandus du terroir champenois. Cépage noir à jus blanc, assez résistant et à débourrement tardif, le Meunier apporte la souplesse et la rondeur en assemblage. En cépage unique, il offre un fruité gourmand qui s'épanouit vers des saveurs plus exotiques, épicées, ainsi que vers des notes de torréfaction.

Salade de poulpe, carotte, fenouil, orange et cumin avec un Champagne 100% Meunier

Le Champagne que j'ai choisi d'accorder est un 100% Meunier "Les Romaines" 2007 Hugues Godmé, une sélection parcellaire sur la Petite Montagne de Reims d'un domaine en biodynamie sur une année correcte dans l'ensemble en Champagne. Le vin vinifié en fûts, non dosé, offre une couleur or, un nez discret de fruits jaunes, des fines bulles évanescentes, une bouche fraîche, acidulée d'agrumes marquée par une finale un peu amère et des notes d'épices douces. Le Champagne est fin, droit, une certaine élégance, agréable. L'accord devra se faire sur des saveurs subtiles, légèrement épicées pour ne pas écraser le vin.
Après quelques essais sur des desserts, je reviens à mes 
poulpissimes amours, version salée donc ! Avec ce Champagne 100% Meunier, c'est une salade de poulpe, carotte, fenouil, orange et cumin que je propose cette année. L'orange soutient en fruité et en acidulé ceux du Champagne, le cumin et l'anisé répondent aux épices douces et la chair du poulpe, ferme et soyeuse à la fois, offre un délicieux contraste avec les bulles fines. Un accord tout en subtilité, en harmonie, qui vient souligner notamment la fraîcheur rectiligne du Champagne.


Je vous invite à voter pour votre recette préférée sur le site à partir d'aujourd'hui ainsi qu'à narrer en commentaire votre meilleur souvenir/anecdote relative à un Champagne de Vignerons, qui permettra à l'un des lecteurs de ce blog de gagner une bouteille de Champagne. A vos claviers !

Salade de poulpe, carotte, fenouil, orange et cumin avec un Champagne 100% Meunier

Ingrédients
- 1 tentacule de poulpe (déjà cuit)
- 1 bulbe de fenouil
- 1 carotte (80 grammes)
- 1 orange
- 1 oignon doux ou paille
- 1 cuillère à café de miel
- cumin en poudre
- piment en poudre (Lombardo ou piment d'Espelette)
- huile d'olive
- sel
Préparation
Couper le poulpe en morceaux, ajouter 2 cuillères à soupe de jus d'orange, 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, saler légèrement si besoin, pimenter et mélanger. Réserver au frais.
Tailler la carotte en brunoise, faire revenir avec deux cuillères à soupe d'ouignon émincé dans l'huile d'olive, saler, ajouter 3 cuillères à soupe de jus d'orange, 3 pincées de cumin, 1 de zeste d'orange, le miel, compléter avec de l'eau et laisser mijoter à couvert jusqu'à ce que la carotte soit tendre. Laisser refroidir dans un bol. Ajouter 1 cuillère à soupe de jus d'orange et 30 grammes environ de fenouil taillé en brunoise, pimenter légèrement. Rectifier l'assaisonnement.  Dresser le poulpe sur la salade de carotte et fenouil, déguster avec le Champagne 
100% Meunier "Les Romaines" 2007 Hugues Godmé.
  

Partager cet article

6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 15:43

Pour profiter des derniers abricots que l'on trouve encore sur les étals, voici un gâteau tout simple avec un ingrédient moins ordinaire : l'anisette. Contre toute attente, alliée à l'huile d'olive, elle a donner une saveur d'amande alors qu'il n'y en avait pas dans l'appareil. UN gâteau agréable pour étirer les plaisirs de l'été... Voici cette recette de gâteau simplissime aux abricots à l'anisette :

Ingrédients
- 2 oeufs
- 150 grammes de sucre blond + un peu pour saupoudrer
- 150 grammes de farine
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 2 cuillères à soupe d'anisette
- 1 cuillère à café rase de poudre à lever
- 6 abricots
Préparation
Blanchir les oeufs avec le sucre, ajouter la farine et la poudre à lever, l'huile d'olive et l'anisette. Verser dans un moule souple ou beurré. Répartir les abricots en rosace sur l'appareil, enfourner 25 minutes environ à 180°C. Saupoudrer de sucre.

Derniers abricots : un gâteau simplissime aux abricots à l'anisette

Partager cet article

5 septembre 2016 1 05 /09 /septembre /2016 07:01

Les anchois frais se trouvent très ponctuellement durant l'été sur les étals, il m'est arrivé d'en préparer au sel, c'est très facile et il suffit de les dessaler ensuite, ou à l'huile comme les sardines. Mais on peut aussi les cuisiner en tartelettes fines comme ici, en tartine gratinée là, ou marinés à l'espagnole selon cette recette d'Helena Arzak par exemple. 
Les anchois frais marinés du jour sont sobrement parsemés de cébette et poudrés de piment doux. A servir sur une tranche de tomate, coeur de boeuf notamment ici, ça change des toats !


Je vous invite à suivre de près les prochaines publications de ce blog, je vous inviterai dans quelques jours à déposer un commentaire pour gagner une bouteille de Champagne offert par les Champagnes de Vignerons à l'occasion de la "finale des finales" du concours Champagnes en cuisine.

Anchois frais marinés

 

Ingrédients
- 12/15 anchois 
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe de citron jaune
- 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre ou de Xeres
- 1 cuillère à café de cébette
- sel, piment doux (Lombardo ici)
Préparation
Nettoyer les anchois vidés et désarêtés, étêtés. Les disposer dans une assiette creuse, arroser de jus de citron, vinaigre et huile d'olive, réserver au frais 2 heures environ. Servir sur des tranches de tomate.

Partager cet article

3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 06:37

La rhubarbe se congèle très bien, je tronçonne des tiges que je sors ensuite au fur et à mesure de mes besoins. Compote, crumble, tartes, je suis approvisionnée et j'utilise toute l'année ce légume chouchou que je déguste le plus souvent sucré, mais parfois aussi sucré-salé, comme ici : condiment rhubarbe bien relevé pour charcuterie bien élevée. Cochon de belle qualité, élevage basque ou noir de Bigorre, brut ou travaillé par mon boucher qui fait notamment du lard haute couture ou des saucisses de noir de Bigorre juste pimentée, du saucisson merveilleux au cochon basque, bref l'embarras du choix ! Ce condiment à la rhubarbe accompagnait un pâté de campagne savoureux, gras juste ce qu'il faut, bien assaisonné.
Ingrédients
- 1 tige de rhubarbe
- 1 cuillère à soupe de sucre blond ou complet bio
- gingembre râpé au goût
- 1 trait de jus de citron
- huile d'olive
- sel
Préparation
Cuire la rhubarbe à feux doux avec un peu de sucre, un trait de jus de citron, le gingembre. Mixer 80 grammes de cette préparation avec 40 grammes d'huile d'olive (proportion idéale à mon sens mais vous pouvez ajuster...). Saler, légèrement.

Condiment rhubarbe bien relevé pour charcuterie bien élevée

Partager cet article

Article ? Recette ?