Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

14 juin 2007 4 14 /06 /juin /2007 18:45
D'un repas pratique pris dans la nature par nécessité, le pique-nique a acquis ses lettres noblesses il y a un peu plus d'un siècle et retrouve un second souffle avec les rencontres de quartiers ou pique-niques "républicains".

Retour sur l'histoire du pique-nique
On fait traditionnellement remonter cet art de vivre à l'Antiquité, une façon de manger sur le pouce lié à la vie en campagne. Virgile décrit notamment les repas des bergers dans ses Bucoliques. C'est alors une obligation pour les pâtres qui déjeunent de petits riens au milieu de leurs bêtes... C'est de là qu'on explique généralement l'étymologie du mot "pique-nique" : piquer (comprenez picorer) des niques (le terme daterait du XIIIème siècle), des riens...

Au Moyen Age, on mange souvent à l'extérieur, sans table donc : casse-croûte chez les paysans dans les champs, mais pique-niques aussi chez les nobles à la chasse ou en voyage. N'oublions pas que la table est un élément mobile : "mettre la table" est au Moyen Age une expression à prendre dans le sens littéral ; on dresse en effet une planche sur des tréteaux (il n'y a alors pas de "salle à manger" puisque l'usage des pièces est indifférencié. Cet usage perdurera d'ailleurs jusqu'au XVIIIe siècle...

L'âge d'or du pique nique
C'est à partir du XVIIème siècle que se popularise auprès de la belle société le plaisir de partager des agapes sur l'herbe.
Le pique-nique était défini comme "un repas où chacun apporte son écot", selon l'écrivain Gilles Ménage (1613-1692). Et Jean-Jacques Rousseau valorise cette proximité, cette intimité avec la nature : l'homme-animal reconquiert son univers à travers le pique-nique pris dans les bois...

Le XIXème siècle voit l'apogée de cet art de vivre, avec l'avénement des pique-niques révolutionnaires, fêtes républicaines au cours desquelles on peut profiter librement des jardins
et parcs royaux, interdits jadis au peuple. Le pique-nique est célébré dans la littérature (Stendhal autant que Zola et Maupassant) et dans la peinture, entre autre avec Renoir et Manet (son célèbre Déjeuner sur l'herbe).

d--jeunersurlherbemanet.jpg
Déjeuner sur l'herbe de Edouard Manet, huile sur toile (1862-1863)
©Musée d’Orsay


Mais cette distraction connaîtra une nouvelle explosion avec les congés payés, dans une ambiance légère et populaire décrite dans la Partie de Campagne de Renoir fils... Au pique-nique raffiné des bourgeois se substitue un pique-nique plus simple et spontané. Un rendez-vous qui se mêle souvent dès lors de politique : le pique-nique devient incontournable durant les meetings et réunions (Fête de l'humanité) ! C'est encore le cas des pique-niques républicains qui reviennent à la mode...

Et aujourd'hui ?
Chic, hédoniste, gourmet, le pique-nique redevient une manifestation apprêtée et richement dotée de plats gourmands, avec souvent une mise en scène sophistiquée... Souvenez-vous du film publicitaire d'une grande marque de salaison...

Dans un autre genre, les rencontres de quartiers se sont développées après celles de voisinage, on a quitté les appartements pour le plein air, les ponts de Paris, le canal de l'Ourcq, les parcs et jardins de la capitale. On se croise pour de gigantesques rencontres qui se termine parfois par de joyeuses parties de pétanque... Le pique-nique n'est alors qu'un prétexte qui permet de recréer le lien social.
Et puis en parallèle, l'arrivée incongrue d'un genre spécial : le "wifipicning" part du principe de se retrouver au delà de la toile, mais c'est au final pour chater par ordinateur interposé, en face de son interlocuteur ! N'est-ce pas absurde ? Un peu comme si, nous autres blogueurs, nous étions donnés rendez-vous avec nos portables sous le bras pour en définitive, nous laisser des commentaires sur nos blogs respectifs !


Partager cet article

commentaires

gato azul 16/06/2007 01:00

Je suis une inconditionnelle du pique nique - à la maison ou ailleurs. Tout est prétexte à pique nique chez moi, cela me vient des journées d'été de mon enfance où on nous préparait des sandwiches que nous apportions avec nous lorsque nous partions en ballade (les enfants) à la fin de l'avant-midi. Lorsque nous mangions enfin, les sandwiches aux tomates et celles au concombre étaient toutes détrempées mais oh! combien délicieuses sous les pin sur la petite île au milieu du lac. Merci de m'y avoir fait penser de nouveau! Je vais rêver un pique nique, je pense...

Provence 15/06/2007 19:22

J'aime beaucoup ce petit voyage dans le temps.

Auralyn 15/06/2007 17:17

Salut Tiuscha! Sympa cette petite historique sur le pique-nique, c'est bien interessant. Ton blog est tres agreable! Biz!

Chris 15/06/2007 13:00

Très belle histoire du pique-nique et tout à fait de saison! J'aime beaucoup les grands pique-niques entre amis!

mamina 15/06/2007 12:36

Beau billet où tu retrouves tes racines... quand je pique nique, je suis un peu plus habillée que pour "Le déjeuner sur l'herbe de Manet"!

gaelle 15/06/2007 11:10

sympa ce billet, j'adore les picnic, on en fait meme dans le jardin parfois pour amuser mon fils de 3 ans !tiens je te tagues pour la peine, viens voir sur mon blog pour l'invitation !

hélène 15/06/2007 09:37

Vraiment très interessant ce billet. J'ai connu en Angleterre le pique-nique chic  avec verre en cristal (le vin n'a pas le même goût), cup of tea en assistant à un match de cricket. Moi, je travaillais en regardant le match et je n'ai toujours pas compris les règles.

lili63 15/06/2007 07:33

beau billet sur l'art du picnic ou pique nique (?) !d'ailleurs cela serait sympa un grand picnic de blogueurs culinaires .Cela vous tente ?

Lisanka 15/06/2007 06:15

Un billet très instructif! 

Claude-Olivier 14/06/2007 23:37

ben voila pourquoi je voulias etre pique-nique professionnel, c'était quand meme un bonne idée ;-)bonne nuitClaude

Article ? Recette ?