Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 14:23
La technique de conservation des légumes en saumure date de plus de 2000 ans et aurait été importée de Chine par les envahisseurs mongols et tartares. Selon la légende, le chou fermenté aurait assuré la survie des chinois lors de la construction de la Grande muraille de Chine. Durant un hiver particulièrement éprouvant, les ouvriers durent redescendre dans les plaines en abandonnant leur chantier et leurs stocks alimentaires. La neige recouvrant les choux, ceux-ci se trouvèrent à l'abri de l'air et fermentèrent ; le goût avait changé mais le produit était consommable : le choux aigre était découvert !

Parvenue en Hongrie, en Autriche et en Allemagne, cette « sauerkraut » franchit le Rhin et arrive en terre alsacienne sous le nom de « sûrkrût » (herbe sûre) où elle sera cuisinée pour devenir le légume aigre que nous connaissons aujourd'hui.

Des textes font référence à ce chou sûr dès le XVIème siècle en Alsace où il était à la table des monastères. Au XVIIème siècle, il apparaît sous le nom de « gumboskrut » et devient peu à peu un ingrédient de base en Alsace et en Lorraine. Initialement, le chou aigre est un plat ordinaire du petit déjeuner. Il est souvent accompagné de lard ou de poisson (hareng les jours de jeûne, carpe ou encore escargots).

Au XVIIIème siècle, la choucroute accompagne les navigateurs dans les plus grandes traversées. A l'époque, les carences en vitamine C et la mauvaise hygiène de vie à bord des navires conduisent le plus souvent au scorbut, décimant les équipages. Il n'est pas rare qu'alors la moitié d'entre eux ne parviennent à bon port... Le capitaine James Cook sera le premier à charger les cales de tonneaux de choucroute, apportant aux marins les éléments nécessaires à leur survie. La Nouvelle-Zélande et l'Australie auraient-elles été découvertes sans la précieuse choucroute ?

Aujoud'hui, la choucroute est le plat "national" alsacien et suggère dans l'univers collectif la charcuterie généreuse et le plat roboratif des premiers frimas mais elle se déguste aussi crue... 

Partager cet article

Published by Tiuscha - dans Mémoire
commenter cet article

commentaires

Amelie 29/10/2007 16:06

C'est un joli sujet, qui fait tomber un mythe, on pensait que cela venait de l'Est, mais autant à l'Est. Ils nous surprennent toujours ces chinois, qui avaient tant de "découverte" avant l'occident.

bloga2 27/10/2007 21:40

Et bien voilà encore une croyance qui s'écroule ! Moi qui pensais qu'il s'agissait d'un plat inventé par les allemands.Merci d'avoir réparé cette injustice et d'avoir rendu aux chinois ce que j'avais attribué aux germaniques.

Article ? Recette ?