Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 06:21
La semaine passée se sont déroulées les Journées Gourmandes de Vaison la Romaine, vous avez déjà sûrement lu le compte-rendu du Festival des soupes chez Irisa, Dominique (Cuisine Plurielle) y était aussi et moi également, à deux reprises : le jour d'ouverture, j'y ai croisé Irisa, adorable et talentueuse blogueuse mais aussi aquarelliste, j'espère qu'elle mettra ce talent-là à l'honneur sur son blog, un peu comme Emilie (la bulle d'Emilie).... J'y suis retournée le dimanche pour assister à certaines "causeries" sur le Salon de Livre Gourmand dont c'était la première édition. Voici en quelques images et beaucoup de mots, mon sentiment sur cette manifestation...

En préambule, cette manifestation a connu un succès grandissant et les organisateurs ont donc choisi de l'étendre sur 5 jours au lieu de 3 auparavant. Il est vrai qu'il y a 3/4 ans, on se "marchait" dessus ou presque mais le salon était agréable, la circulation s'effectuait assez bien et les ateliers/interventions diverses étaient plutôt bien organisés. Ce qui fut loin d'être le cas cette année...

J'y ai toutefois rencontré des professionnels passionnés et passionnants, j'y ai noué des contacts intéressants et j'ai bien entendu découvert des produits de haute qualité !

Les enfants y ont la part belle : cours de cuisine, sensibilisation à la diététique par une gentille nutritionniste d'Interfel, dégustations, concours de dessins...

vaison2007atelierenfant.jpg
Le salon fut cette année considéré plus comme une foire (et encore, pas toujours satisfaisante pour les exposants...) que comme une manifestation gourmande à part entière. Les démonstrations culinaires, ateliers n'étaient pas mis en valeur du tout, à tel point que j'ai raté des moments forts, très agaçant...

Mais j'y ai rencontré des gens déjà connus ou pas, comme ce producteur de liqueur de safran, vanté par Patrick Chazallet et basé dans le Vaucluse : la ferme de Taliouine. La récolte de safran provient des montagnes de l'Atlas mais les pistils sont
distillés et conditionnés à Roquemaure, près d'Avignon. Leur liqueur de verveine (sombre car réalisée à base de plantes séchées) et celle de fenouil sont également excellentes. Le site Internet est en construction mais devrait regorger de recettes à base de ces divines liqueurs ! J'ai vraiment sympathisé avec les deux associés qui ont encore de nombreuses cordes gourmandes à leur arc safrané. A suivre donc...




Puis, j'ai dégusté un excellent pain à l'huile d'un boulanger de la région avec une mie extrêmement moelleuse et une croûte très croustiallante, craquante. manifestement une gageure, qu'en pensez-vous, Mesdames Fidji, Samania, Sandra, pros de la boulange culinosphérique ?


Ci-dessous, vous pouvez admirer le fruit du labeur d'un artisan assez fabuleux que j'ai présenté à Irisa. Nicolas (vous n'aurez ni nom, ni coordonnées, Monsieur cultive un certain mystère) d'Aix en Provence, producteur de pain d'épices, notamment aromatisé aux abricots (mon choix pour cette fois ci) et à l'orange (celui d'Irisa). Son secret : faire macérer longuement (surtout pour l'abricot) les fruits compotés dans un alcool et mélanger cette mixture à l'appareil de pain d'épices, qui s'enrichit de saveurs subtiles mais bien présentes et qui lui confère son extraordinaire moelleux ! Pour les amateurs, il sillonne tous les salons gourmands majeurs (Lyon, Marseille, Arles...)

vaison2007nicolaspainepices.jpg
Puis vint la rencontre en vrai, en chair et en os avec les producteurs auvergnats que j'avais pu avoir en ligne, certains abusant peut être de leurs boissons merveilleuses (ci-dessous les produits de la distillerie Couderc)...

vaison2007standauvergne.jpg
Les lentilles et pois blonds de la Planèze et leurs dérivés...

De la charcuterie de cochon mais aussi de boeuf de Salers (notamment un confit de boeuf assez intéressant) et une viande qui a vraiment du goût. La coopérative "l'Acajou des volcans" livre partout en France sa viande extra, avis !

Et Bernard Rochon, un artisan extraordinairement sympathique (hélas non présent sur mes photos), un grand cantalien moustachu volubile, gai, ingénieux, passionné et sachant transmettre sa passion. Il a créé pour les producteurs de lentilles un superbe confit, il est à l'origine de barre de lentilles énergétiques, récompensées cet été et son tout nouveau produit est un vin de fruit ! Mais il élabore aussi des chutneys, gelées, confitures, sirops et coulis divers et variés à base de fruits/légumes, simples et fleurs.
vaison2007standauvergnevinfruits.jpg
"Tonus du Cantal", la barre énergétique aux lentilles...
vaison2007barrelentillefruit.jpgSon étal (pardonnez la piètre qualité de la photo), étendu (j'ignore le nombre de références mais c'est assez époustouflant !)

J'ai encore testé des escargots franchement bons (recettes suivront...), du foie gras de toute beauté et qui a l'air de tenir ses promesses, des chocolats pas mal de Valréas, les représentants (dont le patron) hauts en couleur de la Maison de la Truffe à Uzès, avec de jolis produits, notamment du miel parfumé à la truffe (parfait sur des magrets de canard) mais là je n'ai pas craqué, ce sera pour la truffe d'été à la prochaine saison, j'attends cet hiver de trouver des approvisionnements intéressants pour la truffe noire ! Et encore du "beurre d'érable", appelé "tartinable d'érable" (est-ce bien la même chose ?)...

Le syndicat des pâtissiers-chocolatiers du Vaucluse était présent, son Président Claude Mallard orchestrait une mini dégustation de chocolat en expliquant au challand toute l'importance de l'origine, du terroir du des fèves, de façon claire et pédagogique. Bravo à lui !

vaison2007degustationchocolat.jpg
Une entrée en matière pour la decouverte ensuite des pièces de chocolat sculptées par les apprentis et artisans chocolatier de la région. Des oeuvres de toute beauté comme cet aigle saisissant un poisson entre ses serres, que l'on doit à un tout jeune apprenti arrivé second au concours.

vaison2007pieceschocolat.jpg
D'autres sculptures tout chocolat...

vaison2007pieceschocolat2.jpg
Enfin, la pièce majeure, le lauréat pour la seconde année consécutive, une mise en scène médiévale d'un chevalier combattant le dragon (un hommage au Rotary, mécène du concours). On la doit à Christian Paris, employé d'une pâtisserie de renom à Vaison La Romaine, la pâtisserie Sube. Il a aussi animé une démonstration culinaire pâtissière et présenté une verrine chocolat/framboise et son biscuit moelleux amandes, pomme et praliné (que je n'ai donc ni vue ni goûtée).


vaison2007chevalierdragon.jpgPhoto : Christian Paris

Du côté du Livre Gourmand, j'ai écouté avec intérêt Noëlle Chatelet, une femme vive et drôle, venue s'exprimer sur les liens entre le corps (et l'âme) et la nourriture. Vaste débat philosophique !
J'ai également discuté avec quelques auteurs et illustrateurs présents et partagé des "causeries" (plus que des conférences) avec deux d'entre eux. Un bémol, impossible de participer à la fois à une causerie et d'écouter les textes gourmands dits au café littéraire. Encore un problème d'organisation à mon sens...

Le premier Gilbert Fabiani, auteur venu de ses Alpes de Haute Provence sauvages, nous parler de boissons "maison" (à base de simples, mais la discussion a dérivé sur les boissons et préparations à base de fleur et de fruits...), il a distillé un peu d ela magie de ces breuvages que sont les infusions, décoctions, sirops et liqueurs et m'a rassurée sur un ratafia de coing qui dort depuis quelques années ! Apte à se conserver 10 ou 20 ans, il devrait s'avérer délicieux si je l'ouvre cet hiver...

Et puis un délicieux moments auprès de Mincka Ferault-Gualco, ancienne restauratrice passionnée de cuisine médiévale (et qui organise désormais des banquets à thème) qui nous a entraîné dans un voyage gourmand à travers le temps. Nous fut présenté un menu mélangeant les occasions et les genres, composé de poisson à l'escabèche, porc aux deux gingembres et lait d'amande, brie de meaux fourré aux noix, compote d'Yseult (une "soupe" de pomme aux épices), friandises diverses du boute hors,  étayé d'anecdotes historiques et dicussion à bâton rompu autour des découvertes culinaires (épices, canne à sucre...) et du manuscrit de Taillevent.

Je ne suis repartie qu'avec un seul livre (quelle prouesse !) sur le coing de Guy Gedda (édité à compte d'auteur), l'un des chefs les plus authentiquement attachés au terroir provençal. Son livre sur la cuisine provençale est parfait mais redondant par rapport à tous ceux que j'ai déjà ! En revanche son opuscule sur le coing réunit des classiques provençaux et des recettes plus inventives du chef. Un ouvrage de plus pour traiter le coing qui abonde dans mon "verger" !
Il faut dire aussi que les dernières grandes parutions comme le livre à 4 mains entre Pierre Hermé et Julie Andrieu, pour ne citer que celui-ci... Bien dommage !

De jolis moments certes mais une organisation qui laisse à désirer, notamment concernant la mise en avant des ateliers et démonstrations culinaires. Ce point de vue est partagé par les blogueurs mais aussi par les exposants et divers acteurs du salon. Il est essentiel de valoriser d'avantage ce qui nourrit et donne du sens aux Journées Gourmandes au risque d'en faire une foire commerciale sans âme...

 

Partager cet article

commentaires

S�gol�ne 13/11/2007 23:03

J'avais longuement discuté avec les organisatrices du concours de soupes lors des Européennes du Goût où ils étaient invités d'honneur. des gens passionnants et passionnés! Je reconnais aussi quelques producteurs rencontrés à Aurillas et leurs produiuts remarquables; Ferme de Taliouine, ceux de la letille de la Planèze et La Roche aux fruits (as tu goûté à leur confit de lentille, bon et très étonnant), le Salers fabuleux évidement. Bravo pour ton reportage et tes pertinentes remarques, on a l'impression d'y être.

Marie, Paris 09/11/2007 13:53

Merci d'avoir pris le temps de tout raconter en détails, et aussi pour les photos. Tu as dû passer un moment unique là bas!

Marielle 09/11/2007 12:18

ce salon a l'air très intéressant avec beaucoup de produits de l'artisanat. la foire de Dijon reste vraiment une foire, il n'y a pas d'ateliers ou alors ils ne sont pas mis en avant du tout.ton résumé est très bien fait, on s'y croirait. et mon attention a été retebu par les lectures, ça c'est une super idée !! 

Flo 09/11/2007 11:11

Oh là là j'aurais adoré t'accompagner !!!

Rosa 09/11/2007 09:34

Tu as dû passer un beau moment! Wahou, ce marché...Bises,Rosa 

cuisineplurielle 09/11/2007 08:15

et bien tu en as vu des choses, finalement..  dommage qu'on ne se soit pas donné rendez-vous toutes les trois avec Irisa, une autre fois peut être....merci pour ce compte-rendu... j'ai eu l'explication quant aux démonstrations culinaires non annoncées dans le programme : les organisateurs sont tributaires des producteurs voulant  mettre en avant tel ou tel produit... donc les organisateurs préfèrent ne rien annoncer plutôt que de donner des info. risquant d'être erronées.. mais pour les personnes qui viennent de loin, et qui planifient leur venue en fonction du programme d'animations, c'est un peu frustrant..

irisa 09/11/2007 08:11

Je pense Tiusha , que tu as un  vrai talent de journaliste , tout  est précisémént dépeint avec les mots et les images . Je suis certainement passée à côté de bien des choses , une journée n'est pas suffisant ! j'aurais bien aimé assister au salon du livre gourmand .  Je m'étais aussi , attardée chez le producteur de liqueur de safran également :étonnant , n'est ce pas ? chez un producteur de foie gras , et ceux des fromages ... j'ai trouvé de la confiture d'espelette chezl'un d'eux  : délicieuse !Mais ,  je suis restée longtemps dehors sous les platanes à écouter et regarder le travail d'une aquarelliste , peut- être irais je à un de ses  cours le printemps prochain ....Je t'embrasse et vraiment j'ai été heureuse de te rencontrer !

Article ? Recette ?