750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

Au Fil Des Mois...

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 20:41
Le slurpissime Estèbe nous laisse une carte blanche totale pour un vin placé sous le signe de l'affectif, de belles histoires en perspective pour ces Vendredi du Vin #9...
La mienne date d'un 4 août quelques années auparavant. C'est  sous le signe de Condrieu qu'une histoire d'amour a été scellée. Ce jour là, nous achetions sur mes conseils (LUI n'avait jamais goûté ce nectar septentrional, étonnant pour un habitant de la région des Cotes du Rhône...) et je devais lui cuisiner des coquilles Saint Jacques. Un Condrieu de chez Guigal millésime 1996.

condrieu.jpg
L'instant fut précieux, l'accord
magique, notre plaisir immense. Les coquillages avaient sauté dans une poêle, déglacée au balsamique et richement crémée, la saveur et la chair s'étaient enrobées ensuite des arômes sublimes de fleurs blanches et de fruits, un équilibre parfait, une acidité seyant à merveille aux Saint-Jacques et une volupté propice aux instants qui devaient suivre... J'en garde le souvenir d'un vin exubérant sur le plan aromatique, merveilleusement souple et frais en  bouche, suave, sublime.
condrieu2.jpg

Le Condrieu, un filtre d'amour en somme... Depuis, par pudeur, voire superstition, nous n'avons renouvelé qu'une fois cette expérience sensuelle extrème, quasiment plus jamais mangé les Saint Jacques enrubannées de balsamique et bu de trop rares Condrieu. A chaque fois, la magie s'est avérée absente, hélas... L'instant unique, symbolique, n'a pu être reproduit depuis. De cet instant, il reste une bouteille, poussiéreuse, une trace gourmande et amoureuse, autant un gage qu'un souvenir...

Mais nous ne nous laisserons pas enfermer dans un seul Condrieu n'est ce pas ? Un jour nous trouverons un flacon digne de remplacer celui-ci sans que notre vie n'ait à en souffrir !

Partager cet article

Repost0

commentaires

G
Joli, tres joli :)
Répondre
G
Condrieu et fruits de mer, une association qui ne me serait pas venue à la tête! Soirée sublime, moment magique et belle histoire!
Répondre
E
J'adore le Condrieu...avec un plateau de fruits de mer...un repas 5 étoiles....
Répondre
M
Je viens de découvrir ton blog par le biais du TOP 100Bonne  fin d'année et bon réveillon!
Répondre
B
L'amour de l'autre comme celui du vin est une éternelle découverte...
Répondre
L
Un vin, un plat, un moment. C'est difficile de recréer cette magie. Avec la chance on les vive plusieurs fois dans la vie. Merci pour la jolie histoire.
Répondre
J
Ahhh ! le condrieu ! je cherche justement une recette de St-Jacques qui lui conviendrait au mieux ... je vais donc profiter de cette association dont tu parles si bien !
Répondre
E
Ah, toi aussi, tu gardes sentimentalement de vieilles bouteilles poussiéreuses
Répondre
E
Merveilleuse histoire d'amour que celle là un vin magique Bisous
Répondre
M
Il faudrait que je demande à ma moitié,il doit certainement connaître ce vin,  perso je bois  peu de vin !bon réveillon et bises
Répondre

Article ? Recette ?