750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

Au Fil Des Mois...

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

29 janvier 2008 2 29 /01 /janvier /2008 13:10

La question de la mémoire du goût abordée d'un point de vue scientifique, c'est sur Fureur de Vivres, le magazine en ligne créé par Patrick Chazallet. Si vous y avez déjà lu les billets instructifs de ce mois ci, vous savez déjà qu'il s'agit de "légumes oubliés", ces fameux raves ou légumes-racines d'hiver qui avaient un peu disparu des cuisines et qui sont aujourd'hui terriblement tendance  ! De là à parler de mémoire du goût, il n'y avait qu'un pas...

 
Aujourd’hui, il n’est question ni de crosnes, ni de panais, ni de vitelottes, mais de la mémoire du goût. Le thème est certes un peu éloigné du sujet du mois mais Fureur des Vivres est un magazine ouvert et curieux ! Or, parler de légumes oubliés, c'est-à-dire qui ont déserté nos fourneaux pour diverses raisons (le topinambour, haï parce que consommé durant une période noire de guerre et de faim, a volontairement été oublié !), c’est soulever cette notion de mémoire du goût, mémoire collective comme individuelle, puisque la première est souvent la somme des secondes…
 
Aujourd’hui, il est question de science plus que de gourmandise !   
 
Le phénomène de la mémorisation des odeurs et des saveurs est un thème extrêmement riche qui relève à la fois de la psychologie et de la neuroscience lorsque l’on étudie un individu en tant « qu’animal », mais aussi, dans le cas du groupe social, de la socio-anthropologie, de l’histoire, voire de la botanique, de l’économie et de la chimie ! La difficulté de mener des études scientifiques sur la mémoire du goût s’explique évidemment par la durée nécessaire à certains domaines de recherche ainsi que par la nécessité de recourir à des équipes pluridisciplinaires.
Lire la suite


Partager cet article

Repost0

commentaires

T
Je suis très contente d'apprendre que les légumes qui ornent mon panier depuis qelques années sont désormais tendance.  Vive le chou-rave!
Répondre
V
Très intéressant...
Répondre
B
merci pour ce billet tres interessant!
Répondre
I
bravo - je laissé mon commentaire sur fdv, mais je tiens aussi ici à te dire, que j'ai beaucoup aimé ton texte!
Répondre
J
En effet , mais ce n'est peut être que passager, juste un phénomène qui va être encore être écrasé par le mal mangerProche de la terre , je le suis par le vrai goût, essayons d'au moins éduquer nos enfants à ces saveurs qui vont malheureusement disparaitrejupi
Répondre
V
Passionnant, à lire et à relire.
Répondre

Article ? Recette ?