Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 16:26
Il y a quelques jours, je suis allée faire mes courses dans un hypermarché où j'ai croisé une volaille fermière bio et bien dodue, unique en son genre parmi des volatiles qui avaient bien piètre allure (en serait-il autrement dans ces temples du manger "bof" ?). Ladite bestiole était anonyme et apparemment gratuite : pas d'étiquetage, il avait du se décoller, d'où l'abandon total dans lequel il était : personne ne s'était risqué à l'acheter... et ce d'autant plus que la DLC manquait !

Passait par là un responsable de rayon voisin, qui fit venir une employée du rayon pour étiqueter la mère dodue, avec un prix totalement hallucinant pour du fermier bio ! J'avais gagné ma journée !
Or juste avant, j'avais fait découper à la trancheuse des rondelles de chorizo ; les deux premières tranches furent mises de côté, la lame ayant ripé et manifestement "raté" la découpe. je demandais donc à l'homme croisé ensuite côté viandes préemballées, ce qu'il advenait de ces "rebuts". Chorizo, comme toutes viandes découpées (même du jour mais non achetées), toutes les DLC courtes et les défauts d'étiquetage comme mon poulet bio, tout partait à la benne ! Rien pour les employés, aucune politique de déclassement pour le chorizo mal découpé, quelle honte ! Certes, toutes les enseignes n'ont peut être pas toutes la même politique mais il est de plus en plus difficile de recycler ces déchets alimentaires et invendus divers, les banques alimentaires et associations caritatives étant elles-mêmes très pointilleuse sur les délais de consommation et règle d'hygiène alimentaire !

Grandes surfaces et magasins divers, mais aussi ce sont aussi les producteurs qui jettent quand il n'y a pas de débouché commercial ou pour des actions "coup de poing" (à l'estomac, quand on brûle par cageots entiers des fruits ou des légumes) !

Du coup, bon nombre de gens qui n'ont pas les moyens de s'alimenter décemment, en sont réduire à faire les poubelles, et les bennes des grandes surfaces comptent parmi les plus "nourricières" !
Les médias se font de plus en plus l'écho de ce phénomène, non souhaité, comme de celui d'un mouvement qui grandit celui des "déchétariens". Jusqu'au-boutistes du non gaspillage, ils font les poubelles, pas par besoin, plutôt par éthique, se refusant à acheter quand on trouve dans les poubelles des denrées à peine périmées et parfaitement comestibles.
L'association freegan indique d'ailleurs quelles sont les "poubelles les plus juteuses"...

Il est très rare que je jette de la nourriture, je déteste cela, c'est culturel, et j'ai le gaspillage en horreur mais surtout, penser que certains n'ont d'autre choix que de fouiller les poubelles pour subvenir à leur besoin me glace le sang.
Alors, réguler les prix est louable mais trouver une solution adaptée pour éviter le gaspillage d'un côté, la faim de l'autre, serait une tâche autrement cruciale pour nos gouvernants...

Partager cet article

Published by Tiuscha - dans Warning
commenter cet article

commentaires

inoule 22/03/2008 00:33

Moi aussi ce gaspillage me révolte surtout que j'ai l'impression que c'est de pire en pire !

Ana 18/03/2008 22:18

Je ne comprends que trop bien ton coup de gueule. Ayant été bénévole aux restos du coeur, après avoir vu la misère humaine.... J'ai également travaillé dans un supermarché lorsque j'étais étudiante, et la politique était la même que celle que tu décrits. Pire, le responsable du magasin obligeaient les magasiniers à percer les pots de yaourts, à mettre des détergents sur les denrées jetées pour être sûr que rien ne serait récupéré.....Actuellement, je travaille en tant qu'administrative dans un restaurant universitaire. La politique du CROUS est la même... Jeter les restes, les DLC trops courtes pour être vendues. Rien au personnel de peur des abus, ni aucun cadeau aux étudiants en fin de service....Le chemin est long avant qu'il y ait une réelle avancée dans ce domaine.Bizzzz et bonne soirée

Sha 17/03/2008 19:20

La dure réalité...

birgit 17/03/2008 10:55

Je te suis complétement dans ce raisonnement. Au marché les commerçants savent qu'ils ont intérêt à larguer le produits limites et font des ristournes de fin de marché ou des petits "cadeaux" aux bons clients, c'est l'aspect humain qui manquent aux grandes surfaces.

alicemanci 15/03/2008 20:31

Tu as raison, c'est honteux tout ce gaspillage!

Muriel 15/03/2008 11:22

Ici,quand le produit arrive au dernier jour de sa vie en rayon il est reduit,je fais souvent de tres bonnes affaires comme ca surtout si je fais les courses en fin d'apres-midi.

Marie Flo 15/03/2008 11:04

Comme tu as raison d'en parler,  c'est proprement scandaleux ce genre de pratique. Merci pour ce billet instructif. Soit dit en passant, j'ai pratiquement abandonné les grandes surfaces et l'alimentation industriel. Je n'achète chez eux que quelques bricoles non alimentaires. La saveur d'une volaille bio est incomparable. Nous en mangeons moins souvent comme ça je  compense la difference de prix.

reinefeuille 15/03/2008 08:13

dans un supermarché ou j'ai travaillé, ils m'obligeait même à percer et à asperger d'eau de javel les produits "périmés" pour éviter que les gens  viennent fouiller dans leur poubelle !A l'époque j'étais responsable du rayon frais et de la charcuterie à la coupe,  j'ai demandé un jour s'il était possible de récuperer les chutes de la trancheuse pour mon chien on m'a répondu non d'un sale air .autant te dire que lorsque mon contrat est arrivé à son terme dans cette boite j'ai été soulagé de partir !

MARK 14/03/2008 23:36

Ton coup de gueule est justifié. Il ne faut pas se laisser faire tout le temps et subir les choses. Tout seul on ne peut pas faire grand'chose. Et c'est vrai que la vie de tous les jours avec les horaires de fous, ne nous permets pas toujours de passer du temps à aller d'artisant en artisan. Surtout que ces derniers, surtout dans les villes, sont de plus en plus dispersés. J'essaye d'acheter le plus souvent chez des commercants soucieux de la qualité et qui connaissent leur produit qu'ils vendent depuis des dizaines d'années. Mais tous les ans, je vois des bons artisans boulanger, boucher, épiciers, fromagers, ... disparaitre et ne pas être remplacés. Et c'est vrai que celà me fait également peur pour mes enfants. Que vont-ils bouffer?J'essaye de mon côté de faire attention de ne pas jetter trop de nourriture, mais ce n'est pas toujours simple quand on aime cuisiner, de manger des restes. On est souvent tenté de refaire la prochaine recette. Mais je me soignes. Et je récupére un maximum que je surgèle. Aujourd'hui encore 1L de bouillon de légumes maison qui est allé vers le surgélateur.

maloud 14/03/2008 23:08

Ici tous les jours l'Agence de Sécurité Alimentaire découvre des tonnes d'aliments, prêts à entrer sur le marché, pourris. La dernière a été de la viande âgée de plusieurs années avec des larves.Mon frère a une entreprise d'événements avec service de catering. Au moins la moitié qui est sur les buffets froids, langoustes, homards, jambons.... fromages et desserts va à la poubelle. Il ne peut pas donner, sauf aux employés, car si il y a un problème d'intoxication alimentaire, il serait ruiné par la publicité négative des TVs.

Article ? Recette ?