Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 16:16
Le Jarousset est situé près de Murat, à quelques kilomètres du village médiéval. Nous y avons séjourné précisément pour avoir le plaisir de dîner dans cette table recommandée par Patrick Chazallet., notamment lors des Européennes du goût 2007. Jeune Toque d'Auvergne, Jérôme Cazanave y avait animé un atelier de cuisine qui mettait en valeur, tout comme sa cuisine au Jarrousset, les produits du terroir avec juste ce qu'il faut de créativité.

L'émotion a été au rendez-vous, avec un peu de déception malgré tout. Il maîtrise sa carte, mais ce sont les à-côtés (grignotages de début et de fin de repas) qui pêcheraient plutôt, dommage car les entrées et les plats sont enthousiasmants ! Du brio, de la justesse et une cuisson parfaite des viandes comme des légumes.


A l'apéritif, j'ai voulu tester son célèbre "gentiane fizz", pour afficionados seulement, c'est très amer bien sûr (IL a fait la moue en disant "berk-berk-berk"). Très jolie couleur !

Passons sur la mise en bouche, soupe de melon et mousse de roquette, qui ne  m'a pas emballée, pour entrer de plein fouet dans le coeur du  sujet, les entrées !

LUI a pris "le farçou, des escargots de Nicole Boulet liés au beurre d’herbes, d’autres cagouilles en coquilles", sublime, le farçou est une crêpe épaisse verte parfumée à l'ail et au persil, des escargots moelleux, cuits à point, une chapelure croquante. Très joli plat, bien équilibré, des saveurs classiques, un pur délice pour les amateurs de gastéropodes !


J'ai choisi la "raviole ouverte d’oreilles de cochon, calamar, chorizo, haricot Tarbais", bel accord, l'oreille de cochon (c'était une première... un baptême quoi !) est moelleuse, les Tarbais fondants, la sauce a un je ne sais quoi d'acidulé qui rend ce plat nerveux. Il pourrait être amélioré mais c'est très agréable ! Jolie entrée.



Puis, LUI est allé naturellement sur "le bœuf du père Joffrois, le rumsteck rôti, la joue braisée lentement au vin rouge, cardamome et gingembre confit". La viande est superbe, les cuissons parfaites, le mariage avec le gingembre confit (que j'avais déjà expérimenté avec bonheur) trouve une autre voie avec la cardamome, celle du paradis ! Petits pois croquants et fèves fondantes accompagnent ce très beau plat.



J'ai suivi avec "les ris d'agneau d’ici, des curcubitacés de toutes les formes", plus moelleux que croustillants, très agréables en bouche mais l'intitulé est étrange car les légumes se composent de courgettes vertes et jaunes, radis, pois gourmands et haricots verts. Bien cuisinés et glacés ! Là, se trouve la vraie surprise du plat, le choc des températures, très plaisant choc ! Autant que l'acidulé de la précédente entrée, ces légumes "glacés" secouent ce plat au départ convenu. Très chouette !


Le tout arrosé par un Saint Pourçain, pas mal, sans plus... Mais, place aux fromages, évidemment formidables ici ! Un bleu d'Auvergne divin, fourme de Montbrison, Salers affiné et de la tomme d'Estaing, pittoresque village de l' aveyronnais.


Les desserts enfin, LUI a hésité et contre toute attente a quand même pris un dessert : "dans un pot, crème brûlée à la vanille bourbon et framboises au jus", classique, délicieux, sans surprise. Dégusté avec un cidre traditionnel de la région !!



J'ai évidemment fait honneur à l'une des célébrités du restaurant : "la tubologie de cornets de Murat, mousse fromage blanc vanillée", une variation du fameux "cornet de Murat", arrosé d'une infusion de mélisse...


Extraordinaire finesse des trois pâtes qui composent cette variation, l'écume de fromage blanc à la grenadine est superbe, la glace au caramel étonnante (je me suis demandée s'il n'y avait pas de l'arachide !) et la mousse au fromage blanc vanillée, un nuage, m'a laissée perplexe en raison de son côté aigrelet. Mon palais n'est pas habitué sans doute...



Allez-y si vous passez dans cette jolie région (les paysages entre Murat et Riom sont époustouflants de beauté sauvage), le chef réserve de belles surprises...

Pour davantage de renseignements, cliquez ici.


Partager cet article

Published by Tiuscha - dans Gîte et couvert
commenter cet article

commentaires

irisa 05/08/2008 18:20

J'avais vu ce chef en démonstration à Aurillac et c'est lui qui avait fait le " duel" avec Elvira , et assuré le cocktail à l'intention des blogueurs

Nuage de Lait 30/07/2008 22:43

Il y a pleine de bonnes choses ici, mais je ne sais pas si j'aurais osé pour l'oreille de cochon ;-))))Sympa cette nouvelle bannière

yayoune 29/07/2008 20:39

et dire que je craque quand même sur l'assiette de fromages !!

MARK 29/07/2008 18:56

Intéressante adresse effectivement. Merci pour ce beau petit voyage avec commentaires très had hoc.

Article ? Recette ?