Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 14:46

L'agriculture biologique est avant tout destinée à protéger l'environnement de ses multiples pollutions mais quel atout pour notre santé ? Y a t-il des études qui prouvent scientifiquement que le bio, c'est bon pour la santé ?

En l'espèce, la rapport de l'Afssa, déjà vieux de 7 ans, montrait que si globalement, les nutriments apportés par l'alimentation et non bio étaient équivalents, les risques de contamination par les métaux lourds ne le sont pas.

Il y a globalement moins d'eau, moins de nitrates et plus de polyphénols dans les fruits et légumes bio.

Pour compenser, il suffirait de manger plus de légumes et fruits, y compris non bio.


Et trouver de telles études n'est pas chose aisée... Encore les lobbies de l'industrie agro-alimentaire et des semenciers, comme pour le cas "OGM". Mais quid du risque santitaire ?

Car a contrario, une alimentation "riche" en pesticides peut, elle,  avoir des conséquences sur la santé. Et l’agriculture contemporaine - non bio - est une grande utilisatrice de produits de synthèse (et rappelons que la France est la plus grande consommatrice de pesticides), dont certains sont des cancérigènes certains ou probables, et d’autres sont considérés comme de perturbateurs endocriniens ou comme des neurotoxiques par l’Union Européenne et/ou par des agences nationales et internationales. Le Centre international sur le cancer a classé cancérigènes une vingtaine de pesticides, parmi lesquels l’arsenic, le DDT, le captafol ou le dibromure d’éthylène.


C'est l'OPECST (Office parlementaire des choix scientifiques et technologiques) qui devait plancher sur les risques sanitaires des pesticides. En gros, on sait qu'on ne sait pas, ou on ne sait pas trop ce qu'on sait... «Les effets sanitaires des intoxications aigües sont bien connus. En revanche, il est très difficile d’établir des relations de cause à effet pour les intoxications chroniques», confirme le sénateur Etienne, professeur de rhumatologie dans le civil (source Journal de l'Environnement). Balivernes, plusieurs études ont été menées, notamment à l'étranger, qui prouvent une corrélation entre des maladies immuno-déficientes et des expositions directes aux pesticides les premiers touchés étant les agriculteurs eux-mêmes, ainsi que leurs familles. Les enfants sont en particulier touchés. Mais quid des "contaminations" indirectes, via la nourriture non bio ? Et quid aussi des abeilles ? Car combien de temps tiendrions-nous sans elles ?


Une des dernières études en date vient de prouver que les enfants qui absorbent plus certains pesticides "organosphosphorés" (ceux qui détruisent le système nerveux de parasites), développeraient davantage de troubles de l'attention, voire de l'hyperactivité (étude parue dans le journal de recherche Pediatrics).

Ces pesticides se trouvent sur les fruits et légumes traités (attention aux jus de fruits non bio, on n'y pense jamais assez !), dans des pesticides domestiques (utilisés à la maison ou au jardin), mais aussi dans certains produits cosmétiques et mêmes certaines lotions anti-poux !

NB une précédente étude avait mis en lumière un lien entre pesticides et maladie de Parkinson...

 

Dans le Vaucluse, les vignerons et agriculteurs sont de plus en plus nombreux à se convertir dans le bio, à suivre pour voir si tout ce bio est vraiment bio... et bon ! Bon pour la santé et bon au goût.


Partager cet article

commentaires

bblinou83 23/05/2010 22:02



nous avons fait un tour à Nature Capitale sur les champs élysées. J'ai été très déçu, on voayit des traces d'épandages sur du blé malade. C'est bien de mettre l'agriculture en valeur à la
capitale mais je pense que ça aurait été bien de proposer au moins un coin bio!



helene 22/05/2010 14:27



Sujet passionnant. Oui mais attention, Bio ne veut pas dire sans aucun pesticide.



Tiuscha 22/05/2010 14:41



Tu as raison, abus de langage un peu démagogique de ma part, il y a pesticide mais a priori moins toxique...



laurence 22/05/2010 10:04



Je suis d'accord, les pesticides ne font pas partie des apports journaliers recommandés et pourtant  l'industrie agro alimentaire nous en fait consommer sans modération; il est temps de
réagir et de les envoyer ballader!



irisa 22/05/2010 09:07



c'est le sujet d'un article de la revue que choisir qui laisse perplexe quant à la fiabilité et la qualité de certains produits étiquetés Bio !



véro (dietimiam) 22/05/2010 07:15



Je viens de finir l'excellent livre de Pierre Weil, ma planète, ma santé, mon assiette. A part le fait d'être ingénieur agronome, il est allé chercher un paquet d'études qui montrent le lien
évident, sans équivoque de l'agriculture moderne (monoculture, pesticides, engrais) et les maladies modernes de l'homme. Les carences dont la terre souffre, font souffrir l'Homme.


Alors le bio, dans son sens le plus noble, c'est à dire, respecter réellement l'environnement, est bon pour la santé, bien sûr !


Merci pour ce sujet dont on devrait parler plus souvent !!



Eléonora 21/05/2010 22:09


Je viens de prendre pour une recette des yaourts au chèvre...Je ne connaissais pas..je te dirai..Comme c'est bio !


isa-marie 21/05/2010 22:07



Je suis pour le bio mais pas que. Il faut la démarche philosophique qui va avec. Et savoir être attentifs à la vie en général.


Un quiz sur Grelinette et Cassolettes : sauras tu trouver ce que c'est ?


 



Nuage de Lait 21/05/2010 21:00



Billet hyper intéressant


merci


bises


 



papillehot 21/05/2010 20:38



Perso...je suis convaincue par le bio mais encore plus par la démarche qui accompagne cette alimentation...simple, peu transformée, naturelle :)



Mélanie 21/05/2010 20:06



Bonsoir Tiuscha,


tu choisit un sujet passionnant ce soir, j'essaie de me fournir en bio ou du moins en agriculture raisonnée au niveau fruits et légumes. Mais ce n'est pas toujours facile car il y a peu de
producteurs bio par chez moi...


bonne soirée,


Mélanie



Article ? Recette ?