Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 08:04

chabrolsemetatable.jpgIl vient de nous quitter et j'aimais beaucoup le réalisateur Claude Chabrol, pour l'ambiance lourde, l'absurde de ses films,  ses inpirations puisées chez Simenon et Hitchcock, ses critiques d'une certaine bourgeoisie, il s'avait de plus s'entourer de grands acteurs, au-delà de ses comédiens fétiches...

C'était également un bon mangeur et bon buveur. En témoignent de nombreux passages dans ses films, qui font la part belle à la bonne chair et aux bons vins ; le repas y sont des moment clés où se dénouent des intrigues, où se précisent les caractères et les sentiments des personnages. "On a l’impression, dans les films, que les gens ne mangent jamais. Même quand ils sont au restaurant. Je n’aime pas ça du tout. Je me suis dit que le jour où je ferais des films, les gens mangeront."

 Parmi d'autres citations  : "La différence entre le gourmet et le gourmand me fait bien rigoler, il faut savoir être les deux !" ; "Manger et travailler bien, c'est la même chose". Ou encore "La cuisine est le seul art qui ne ment pas" (par la bouche de Jean Yanne dans Le boucher). Ses plats préférés seraient la pintade aux choux, les tomates provençales, la saucisse à la purée de pois cassés.

Il a laissé un livre, comme un testament de gourmand : Chabrol se met à table, signé Laurent Bourdon. Pour chacun des films, une fichet technique revue sous l'angle culinaire et pour 25 d'entre eux, une vraie recette, comme celle du fricandeau à l'oseille dégusté par Michel Serrault dans les Fantômes du chapelier...

J'aurais pu vous proposer la scène implacable du repas et du plat trop cuit ("et la sauce c'est de la flotte !") dans Que la bête meure, mais je vous laisse visionner la recette du Poulet au vinaigre selon Claude Chabrol, la bande-annonce du film.

 

Classique, mais en voici une qui l'est un peu moins, spéciale dédidace à Patrick (CdM) pour ce duo Chabrol/"Gainsbourg" (en réalité trio, avec "Jane"...) ; il s'agit d'un film-hommage sur la vie du poète-chanteur réalisé par Joann Sfar et sorti cette année sur les écrans. Claude Chabrol y joue le rôle du producteur de Serge Gainsbourg.

Partager cet article

commentaires

Babeth59 20/09/2010 19:43



merci de nous avoir rappelé ces moments!...



Edda 20/09/2010 01:27



Bel hommage et tu as bien fait de rappeler cet aspect gourmand :-)



Pierre cuisine 19/09/2010 14:01



je suis sur qu'il aurait aimé avoir un blog culinaire !!Pierre



Patrick CdM 19/09/2010 11:05



J'ai vu ce film en effet, pas jusqu'au bout car il m'a un peu saoulé avec son parti pris "fantôme et gonzesses", très réducteur, mais je suis quand même allé jusque là, en me disant que je
connaissais ce producteur, mais sans percuter sur Chabrol (Je suis un vrai boulet en cinéma). 



Article ? Recette ?