Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 06:29

corset.jpgLes femmes, dans un dîner prié, mangent peu : leur secret harnais les gêne, elles ont le corset de parade, elles sont en présence de femmes dont les yeux et la langue sont également redoutables. Elles aiment, non pas la bonne, mais la jolie chère : sucer des écrevisses, gober des cailles au gratin, tortiller l'aile d'un coq de bruyère, et commencer par un morceau de poisson bien frais relevé par une de ces sauces qui font la gloire de la cuisine française. La France règne par le goût en tout : le dessin, les modes, etc. La sauce est le triomphe du goût, en cuisine. Donc, grisettes, bourgeoises et duchesses sont enchantées d'un bon petit dîner arrosé de vins exquis, pris en petite quantité, terminé par des fruits comme il n'en vient qu'à Paris, surtout quand on va digérer ce petit dîner au spectacle, dans une bonne loge, en écoutant des bêtises, celles de la scène, et celles qu'on leur dit à l'oreille pour expliquer celles de la scène. Seulement l'addition du restaurant est de cent francs, la loge en coûte trente, et les voitures, la toilette (gants frais, bouquet, etc.) autant. Cette galanterie monte à un total de cent soixante francs, quelque chose comme quatre mille francs par mois, si l'on va souvent à l'Opéra-Comique, aux Italiens et au grand Opéra. Quatre mille francs par mois valent aujourd'hui deux millions de capital. Mais tout honneur conjugal vaut cela.

extrait de Philosophie de la vie conjugale - Honoré de Balzac

Partager cet article

commentaires

irisa 16/10/2013 16:01


Tu sais quoi , lorsque je vais au restaurant, point de tenue ajustée mais une jupe à taille élastiquée ( comme la marque Babygros : ça grossit avec l'enfant , vielle pub de mon temps pour
grenouillère de nourrisson  ) et un beau " haut " par dessus car c'est ça que l'on voit au dessus de la nappe !
Continue à nous régaler avec ces textes .

LaFrancesa 16/10/2013 10:19


Quelle justesse... sociologique. Merci pour cet extrait :  ça donne envie de relire Balzac!


Besooos

gracianne 16/10/2013 08:49


Ah ces femmes...sacre Honore, quel misogyne quand meme!


Des gants frais, heureusement qu'on se passe de ce genre de chose a l'heure actuelle - les corsets aussi d'ailleurs on s'en passe tres bien.

Article ? Recette ?