Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 16:13

Le navet du Pardailhan (on dit "du" et non "de") est cultivé en Languedoc-Roussillon sur le plateau du Parc Régional du Haut Languedoc, autour de la commune de Pardailhan. Un pharmacien de Saint-Chinian le met en conserve et offre au navet du Pardailhan son premier succès d'estime au XIXème siècle. A son apogée entre les deux guerres, les grossistes de Narbonne et les épiciers de la région de Béziers font le chemin jusqu'à Pardailhan à la recherche de ce précieux navet que les gourmets s'arrachent. Dans les années 1960, les producteurs se font plus rares et le navet tombe en relative désuétude et il faut attendre les années 1990 pour un vrai relancement du navet du Pardailhan sous la bannière de jeunes agriculteurs conscients du potentiel gastronomique de cette racine. En 2003, le consorsium Slow Food le référence comme une "Sentinelle du Goût", une reconnaissance du savoir-faire et de la volonté des producteurs de redonner au navet du Pardailhan ses lettres de noblesse.navetpardailhan.jpg

Navet à chair ivoire et à peau noire, ce légume rustique est récolté entre octobre et février. Sa chair fine offre une saveur plus douce, moins piquante que les autres navets, avec un petit goût de noisette. Le navet du Pardailhan se déguste cru, confit, sauté, en velouté, accompagné de girolles ou de cèpes, il s'accompagne divinement de truffe boire du Périgord. Il se plaît autant avec des produits carnés et du gibier que des poissons ou crustacés. Et pourquoi ne pas l'essayer en version sucrée, panaché avec des pommes par exemple ?

Une recette : crème prise de girolles, navet du Pardailhan confits

Partager cet article

Published by Tiuscha - dans Potager et verger
commenter cet article

commentaires

pistachemauve 18/12/2010 12:36



çà ressemble au radis noir... à découvrir, si j'en trouve... bon week end



Kate 17/12/2010 23:29



J'adore le navet de pardailhan, il faut dire que je n'habite pas loin de là où il est cultivé, du coup, j'en profite!



mamina 17/12/2010 21:07



A tester quand j'irai à Toulouse, je ne connaissais pas. On dirait un radis noir.



Lilo 17/12/2010 17:23



Merci pour ce billet, je les vois toujours au marché, mais à part cru en vinaigrette, j'avoue que je ne les ai jamais cuisiné.



Cocotte 17/12/2010 15:51



Toulouse, c'est plus le Languedoc ma chère... 



Article ? Recette ?