Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 07:51

Après la Reine de Saba, voici un deuxième gâteau "vintage" tiré du même livre : le gâteau de Metz, apparemment ainsi dénommé pour l'un de ses ingrédients, la crème fraîche, signe distinctif des desserts de Lorraine. NB dans le même livre figure encore le gâteau de Nancy !
Le gâteau de Metz est moelleux, enrichi d'éclats de chocolat, qui lui donnent cet aspect moucheté, et souvent poudré de sucre glace. J'ai fait l'impasse sur ce dernier, mes filles n'aimant pas trop.
Ingrédients
- 4 oeufs
- 250 grammes de sucre
- 125 grammes de chocolat râpé ou en pépites
- 125 grammes de farine
- 100 grammes de crème fraîche
- sucre glace (facultatif)
Préparation
Blanchir les oeufs et le sucre une dizaine de minutes au fouet. Incorporer farine, crème fraîche et chocolat râpé.
Verser dans un moule à manqué beurré et fariné (ou un moule souple).
Enfourner à 190°C environ 40 minutes. Laisser tiédir avant de démouler. gateaudemetz.jpg

Partager cet article

Repost 0
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 10:22

Certaines endives sont plus douces que d'autres, selon la variété et leur culture. On peut ôter certaines parties amères pour adoucir un mets mais on peut aussi contrebalancer cette amertume par des éléments vinaigrés et sucrés, et trouver ainsi un équilibre agréable en bouche, même pour les jeunes palais ! Pomme, poire, coing, fruits secs et à coque, betterave et panais, d'autres fruits et légumes encore, légèrement sucrés conviennent particulièrement. Ici c'est un classique trio d'endives, pomme et raisins secs dans une salade relevée de vinaigre à la framboise et de mélasse de grenade, fruités et acidulés.
Ingrédients
- 2 endives
- 1 pomme
- 2 à 3 cuillères à soupe de raisins secs (ici Sultanines)
- 5 cuillères à soupe d'huile d'olive douce
- 2 cuillères à soupe de vinaigre à la framboise
- 1 cuillère à soupe de mélasse de grenade
- sel, poivre
Préparation
Préparer une vinaigrette avec l'huile, le vinaigre et la mélasse de grenade, saler, poivrer, émulsionner.
Enlever les éléments les plus amers et couper l'endive en lamelles, malanger à la vianigrette. Ajouter les raisins secs et la pommes coupés en petits morceaux. saladeendivepommeraisin.jpg

Partager cet article

Repost 0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 16:32

J'aime beaucoup les beurres Bordier, demi-sel, fumé, au yuzu, au piment d'Espelette et mon préféré, auquel je suis totalement "addict" : le beurre Bordier aux algues. Mais Jean-Yves Bordier est aussi affineur de fromages qu'il vend à la Fromagée à Saint Malo (c'est même son premier métier) ; il est également revendeur et l'on peut trouver ses fromages dans différents points de vente à travers la France, à Orange chez les Fromages de Pache. J'ai testé le camembert affiné par la maison Bordier, d'une production au lait cru du Moulin de Carel à St Pierre sur Dives. Belle couleur, coulant et crémeux à souhait, croûte parfumée juste ce qu'il faut avec une belle texture en bouche. Décidément, Monsieur Bordier à tous les talents laitiers ! camembertbordier.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha - dans Zoom
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 16:12

A mourir de rire, ce sketch d'Alex Métayer, les pâtes à la Boudoni ! un coucou à Valérie puique le sketch a été diffusé ce matin sur l'antenne d'Osmose Radio ! Ca sent un peu le vécu... Et cela me rappelle un épisode personnel : je devais avoir peut-être 12 ans, j'avais préparé ma pâte à gâteau, je l'ai versée dans un moule Tupp que j'ai glissé au four. Oui mais... c'était un moule pour micro-ondes et non pour four traditionnel ! Le moule a donc fondu dans le four, ma mère s'est arraché les cheveux pour nettoyer le four ensuite...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha - dans Inclassable
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 09:24

Après deux jours de Vinocamp et deux jours de découvertes en Vallée du Rhône, il fallait bien que je me fasse Salomon-et-la-reine-de-Saba.jpgpardonner auprès de mes filles, un peu "abandonnées" ce début de semaine. Je leur ai donc préparé un gâteau au chocolat, fondant gourmand. Et un peu vintage aussi... La Reine de Saba fait partie des premiers gâteaux réalisés, adolescente (il figure dans un livre sur le chocolat édité en 1983) : pas de farine mais de la fécule et de la poudre d'amande, des blancs battus en neige ainsi que du chocolat et du beurre, pour une texture fondante et légère à la fois. Le gâteau porte en plus un nom de légende, qui fait rêver les fillettes, un nom étrange et gourmand à la fois, qui évoque le voyage et le conte. Un nom qui rappelle aussi le film de King Vidor avec la belle Gina Lollobrigida... Cette Reine venue du Yémen ou d'Ethiopie, un peu magicienne, aurait-elle transmis un peu de sa magie à ce délicieux gâteau ? En tout cas, mes filles l'adorent et j'en ai souvent réalisé ces dernières semaines...
Ingrédients
- 125 grammes de chocolat
- 60 grammes de beurre
- 125 grammes de sucre
- 3 oeufs
- 75 grammes de poudre d'amandes
- 2 cuillères à soupe de fécule de maïs ou de pomme de terre
Préparation
Faire fondre le chocolat au bain-marie. Une fois le chocolat fondu, ajouter le beurre coupé en morceaux.
Fouetter les jaunes d'oeufs et le sucre, Mélanger la fécule, la poudre d'amande puis le chocolat. Incorporer les blancs battus en neige.
Verser dans un moule souple ou un moule à manqué beurré et fariné. Enfourner environ 30 minutes à 190°C.
Laisser tiédir et démouler avec délicatesse. Servir tiède ou refroidi, seul ou avec une crème anglaise, de la glace à la vanille etc... gateaureinesaba.jpg

Partager cet article

Repost 0
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 07:00

maupassant_rosierdemmehusson-copie-1.jpgJe m'aperçus que je mangeais quelque chose de vraiment exquis, des oeufs mollets enveloppés dans un fourreau de gelée de viande aromatisée aux herbes et légèrement saisie dans la glace.
Je dis en claquant la langue pour flatter Marambot :
― Bon, ceci.
― Il sourit.
― Deux choses nécessaires, de la bonne gelée, difficile à obtenir, et de bons oeufs. Oh ! les bons oeufs, que c'est rare, avec le jaune un peu rouge, bien savoureux ! Moi, j'ai deux basses-cours, une pour l'oeuf, l'autre pour la volaille. Je nourris mes pondeuses d'une manière spéciale. J'ai mes idées. Dans l'oeuf comme dans la chair du poulet, du boeuf ou du mouton, dans le lait, dans tout, on retrouve et on doit goûter le suc, la quintessence des nourritures antérieures de la bête. Comme on pourrait mieux manger si on s'occupait davantage de cela !
Guy de Maupassant (le rosier de Madame Husson)

Partager cet article

Repost 0
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 07:15

Le début de semaine va être vineuse avec les Découvertes en Vallée du Rhône, salon professionel en alternance avec Vinisud, une année sur deux... Nous avons eu droit à une "mise en jambe" hier et avant-hier au #Vinocamp Rhône. Du coup, la cuisine est soit faite par Monsieur, soit avec quelques plats préparés hier soir, pour ces deux jours. Et dans le genre cuisine rapide et légère, rien de tel qu'un plat japonais comme ce chazuke au saumon, arrosé de thé de Sophie Brissaud, tiré de son livre La table du thé (Minerva). Revigorant mais léger comme tout ! Avec, on boira du thé plutôt que du vin, mais un Vacqueyras blanc Minéral de Montirius pourrait s'adapter...
NB le chazuke (o-chazuke) est un mets japonais qui consiste à verser sur du riz, un thé vert bien chaud, accompagné de divers ingrédients : nori, poisson, umeboshi, etc... un peu l'art d'accommaoder les restes au Japon. Je termine mon article en signalant que c'était justement la semaine de solidarité avec le Japon, comme le rappelle également sur le fil Anne-Sophie. chazukesaumonthesenchaIngrédients (pour deux)
- 1 filet de saumon (ici 170g)
- sel, poivre blanc
- 1/2 cuillère à soupe de vinaigre de riz
- Environ 100/120 grammes de riz japonais rond
- 1/2 cuillère à soupe de thé Sencha
- 2 cuillères à soupe de cébette ou vert de poireau blanchi et émincé
- QS nori
- wasabi au goût
Préparation
Une heure avant, frotter le saumon désrêté et sans sa peau au sel, sucre, poivre blanc et vinaIgre de riz. Filmer et réserver au frais. Puis l'essuyer et le tailler en lamelles de 4 à 5 cm. Griller légèrement la feuille de nori puis découper de fines languettes.
Cuire le riz à l'eau ou à la vapeur. Faire infuser le thé Sencha une minute dans environ 30 cl d'eau frémissante (de source ou bouillon dashi).
Servir le riz, ajouter le saumon, le poireau émincé, les languettes de nori, une noisette de wasabi et verser le thé chaud. Déguster aussitôt.

Partager cet article

Repost 0
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 07:45

Il reste quelques lamelles de truffe noire ? On peut en étaler sur du pain beurré, l'émietter et réaliser un petit peu de beurre truffé qui se congèlera très bien. Ou en "farcir" un fromage à pâte molle comme un Brie ou un Brillat-Savarin. Mais cette fois-ci j'ai opté pour un reblochon d'assez bonne facture, pâte ferme et fondante, nez de vache et bouche beurrée, assez douce en dépit du nez. Si la croûte un peu avancée plaiderait pour un écroûtage (pour certains), je n'en ai pas laissé une miette ! L'idée, jolie, est du chef Eric Sapet et son reblochon truffé nous avait surpris et enthousiasmés.
Ingrédients
- 1/4 de reblochon fermier
- 1 filet d'huile parfumée à la truffe noire + 1 filet au moment du service
- quelques lamelles de truffe noire
Préparation
Couper le reblochon transversalement, déposer des lamelles de truffe, arroser l'intérieur d'un filet d'huile d'olive et refermer le reblochon. Emballer soigneusement dans du film alimentaire et laisser reposer 2 ou 3 jours au frais. Sortir du réfrigérateur et laisser à température ambiante avant de déguster.reblochontruffe.jpg

Partager cet article

Repost 0
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 06:33

Yummy nouvelle version est paru, avec une nouvelle maquette, nouveau rubriquage, aéré mais toujours coloré. On espère qu'il va vous plaire, Carole l'a soigné aux petits oignons. Oignon nouveaux évidemment ! Il est frais et printanier, un peu chocolaté aussi, c'est de saison0. Mais je ne vous en dir pas plus, je vous laisse découvrir...couv_YummyMagazine_N13.jpg Vous pouvez le feuilleter ici et le télécharger. Pour en savoir plus cliquez sur le site de Yummy !
Comment le trouvez-vous ? Dites-nous, vos appréciations (constructives) sont toujours les bienvenues !

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 09:28

Second volet de ce repas indien végétarien, un curry aloo-palak, aux pommes de terre et épinards a été servi ainsi qu'un raita de céleri à la coriandre. Dans la logique, le raita à base de yaourt est là pour calmer  le feu du piment mais le curry était très doux puisque de jeunes palais allaient aussi déguster...
Pour en savoir plus sur le thali indien ét découvrir le sambar qui le composait également, cliquez ici. Et pour d'autres plats indiens végétariens, c'est par là ou là, pour un dessert fruité !
Curry aloo-palak
Ingrédients
- 500 grammes dépinards environ
- 3 belles pommes de terre
- 2 ou 3 cuillères à soupe de coulis de tomate
- 0,5 cm de gingembre râpé (mettez en plus si vous aimez la saveur et la note piquante)
- 1 petit oignon
- 1 gousse d'ail
- ghee ou huile
- sel
pour le curry, mélange d'épices (ici léger, mettez plus de garam masala si vous souhaitez un curry plus puissants ainsi que du piment)
- 1 cuillère à café de graines de cumin
- 1/2 cuillère à café de garam masala
- 1/2 cuillère à café de curcuma
- 1 cuillère à café de graines de moutardecurryaloopalak.jpgPréparation
Dans le ghee ou l'huile, faire griller les épices jusqu'à ce que les graines de moutarde fassent des petits "pops". Piler les épices. Faire revenir oignon et ail, ajouter les épices pilées, les épinards (hachés si les feuilles sont trop grosses), les pommes de terre coupées en dés, ajouter le gingembre, le coulis de tomate et saler. Couvrir et laisser cuire en ajoutant un peu d'eau si besoin. Servir chaud avec un riz basmati.
Raita de céleri à la coriandre
Ingrédients
- 2 branches de céleri
- 150 grammes de yaourt
- 2 cuillères à soupe de feuilles de coriandre ciselée
- 1/2 cuillère à café de graines de moutarde
- 1/2 cuillère à café de graines de cumin
- ghee ou huile (facultatif)
- sel, poivre
Préparation
Torréfier les épices à sec ou les grilles dans le ghee ou l'huile. Piler. Mélanger avec le yaourt et le céleri-branche coupés fin. Réserver au frais. Servir avec un curry.raitacelericoriandre.jpg

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?