Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 08:00

Après plusieurs autres tentatives plus ou moins fructueuses, j'ai opté l'an passé pour une autre recette (sans levure de bière, non trouvée en dehors des levures inactives en magasin bio) et une version mini panettone ! Quant aux moules à mini panettone, on en trouve assez facilement sur Internet, tout comme les grands moules en papier (chez Cook-shop par exemple) et vu le démoulage aisé, ils sont réutilisables !

Ingrédients
- 300 grammes de farine
- 80 grammes de sucre
- 100 grammes d'oeuf (2 oeufs)
- 45 grammes de jaune d'oeuf
- 8 grammes de levure fraîches de boulanger
- 25 ml d'eau
- 130 grammes de beurre mou
- 1/2 cuillère à café de sel
- zeste d'1/2 orange
- zeste d'1/2 citron
- 120 grammes de raisins secs
- 40 grammes d'orange confite
- 30 grammes de cédrat confit
Se décomposant ainsi :
Etape 1
- 70 grammes de farine
- 6 grammes de levure fraîche
- 25 ml d'eau tiède
- 10 grammes de sucre
- 25 grammes d'oeuf battu
Etape 2
- la pâte précédente
- 70 grammes de farine
- 25 grammes d'oeuf battu
- 5 grammes de jaunes
- 25 grammes de sucre
- 40 grammes de beurre

 

Mini panettone de Noël, une tradition qui s'apprivoise

Etape 3
- 15 grammes de farine
- 2 grammes de levure
- 10 grammes d'oaufs battus
Etape 4
- pâte n°2
- mélange n°3
- 125 grammes de farine
- 40 grammes de sucre
- 40 grammes d'oeuf
- 40 grammes de jaunes
- zeste d'1/2 orange
- zeste d'1/2 citron
- 90 grammes de beurre
1/2 cuillère à café de sel
- 120 grammes de raisins secs
- 40 grammes d'orange confite
- 30 grammes de cédrat confit

Mini panettone de Noël, une tradition qui s'apprivoise

Préparation
Pour le mélange n°1,
dissoudre la levure avec l'eau tiède et du sucre puis mélanger avec la farine et les oeufs. Laisser lever une heure jusqu'à ce que le pâton double.
Puis effectuer le mélange n°2, en commençant par la farine, puis en ajoutant oeufs et jaunes d'oeufs. Incorporer enfin le sucre, puis le beurre et pétrir quelques minutes jusqu'à ce que le beurre soit bien absorbé. Laisser lever à nouveau une heure.
Préparer le mélange n°3, poser un film plastique et laisser reposer au chaud, environ 30 minutes.
Pour le mélange n°4, commencer parla farine, le pâton N°2, la préparation n°3. Puis ajouter les mélanges d'oeuf/jaune d'oeuf, les zestes d'agrume. Incorporer ensuite sucre et sel et pétrir quelques minutes avant d'ajouter le beurre mou en plusieurs fois. Pétrir jusqu'à ce que le beurre soit bien absorbé. Laisser refroidir la pâte et la travailler sur un plan de travail fariné.
Verser la pâte dans les moules et laisser reposer 30 minutes.
Entailler le dessus des mini panettones et ajouter un peu de beurre. Enfourner 30 minutes environ à 180°C (ou 160°C à chaleur tournante).


 

Partager cet article

Repost 0
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 16:17

Hier avait lieu le Solstice d'hiver. Pour l'occasion, des joues de cochon confites dans un mélange graisse de canard/saindoux avec des marrons et des choux de Bruxelles. Et en dessert, des babas au vin façon glögg, fruits secs, sirop réduit et chantilly.
NB le glögg est le vin chaud parfumé préparé traditionnellement au moment du Solstice.
Ingrédients

pour l'appareil à babas express
.- 3 oeufs
- 5 cl de lait
- 150 grammes de farine
- 50 grammesde sucre (ici complet)
- 2 càs d'huile d'olive
- 1 sachet de levure chimique
pour le sirop au Rhum
- 40 cl d'eau
- 100 grammes de sucre de cannes complet (bio)
- 1 cuillère à soupe de miel
- 1/3 cuillère à café d'épices (à pain d'épices)
- 1 bâton de cannelle
- zeste de d'1/2 orange

- 15 cl de vin rouge
pour la crème chantilly
- crème liquide
- QS sucre (très peu)
- éclats d'amande, pincée d'épices 

pour les fruits secs

- 10 amandes non mondées
- 3 cuillères à soupe de raisins secs

 

Dessert de Sostice : baba au glögg, fruits secs, chantilly

Préparation
Blanchir les jaunes d'oeuf avec le sucre. Ajouter le lait et l'huile d'olive. Bien mélanger, puis incorporer la farine et la levure. Battre les blancs en neige avec le sel et en ajouter 1/3 dans le mélange précédent vivement, puis les 2/3 restants délicatement. Beurrer ou pchitter de la matière grasse les moules. Les remplir aux 2/3 dans des moules beurrés ou huilés (ici des moules à muffin).
Cuire 20 minutes à 180°C.
Entretemps, préparer le sirop : faire chauffer l'eau, le sucre et le miel avec les épices, le zeste d'orange, laisser infuser à feu moyen une dizaine de minutes. Ajouter le vin rouge hors du feuet laisser tiédir.
Démouler les babas, les piquer en divers endroits à l'aide d'un pic ou d'une pointe fine de couteau, et les plonger dans la moitié du sirop de vin ainsi que les fruits secs. Réserver. Réduire le reste du sirop. Egoutter les babas et les fruits secs.
Monter la chantilly. Servir les babas avec les fruits secs, le sirop réduit et la chantilly, parsemée d'éclats d'amande et d'épices.  

Dessert de Sostice : baba au glögg, fruits secs, chantilly

Partager cet article

Repost 0
21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 08:13

Retour dans notre passé, avec l'exemple d'un menu de Noël 1917 faisant partie de la collection Maurice-André Piat, acquise par la Bibliothèque Nationale de Dijon.

Menu
Potage lorrain
Huîtres
Hors d'oeuvre
Sardine "Sous off", Saucisson d'Arles, Pâté rennais
Anguille givrée
Parmentier's Amalgam
Fricassée de Moines... oh ! ...
Petits pois à la française
Dessert
Camembert, ananas, gaufrettes nationales

Vins

Volnay, Graves, Champagne, Café, Rhum

Menu de Noël 1917, une curiosité "patriotique"...

Partager cet article

Repost 0
Published by tiuscha - dans Zoom Mémoire
commenter cet article
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 12:30

Un Noël en Italie ? Je vous propose aujourd'hui des morseletti et des tozzetti de Toscane. Les premiers sondes losanges fondants, les seconds des biscotti. Les deux au miel et fruits à coque. De quoi compléter le tour d'Europe des biscuits d'Avent !
Ingrédients
- 150 g miel
- 150 g fruits secs (noix pignons amandes ici)
-155 g de farine
- 1/5 verre d'huile
Préparation
Verser la farine, ajouter l'huile, le miel liéquide (éventuellement liquéfié à feu doux), mélanger avec les fruits secs.Former des losanges, enfourner à150° environ 30/35 minutes.

 

Pour Noël, morseletti et tozzetti toscans

Pour les tozzetti
Ingrédients
- 100 grammes de sucre
- 250 grammes de farine
- 50 grammes de beurre
-100 grammes d'amande
- 1 gros oeuf ou 2 petits
- 1 zeste de citron
- 1/2 verre de lait
- 1 pincée de sel
- 1/2 sachet levure
Préparation
Mélanger farine, sucre, sel, oeufs, incorporer le beurre fondu, le lait puis les amandes.
Former 3 boudins, enfourner à 170°C environ 35 minutes, recouper en tranches et laisser sécher 100°C 10 minutes environ.

 

Pour Noël, morseletti et tozzetti toscans

Partager cet article

Repost 0
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 10:47

Le cardon ou carde est LE légume de Noël dans le Lyonnais et en Provence. On le déguste traditionnellement en gratin, parfois avec des anchois voire même des truffes ! Mais on peut aussi le déguster avec un oeuf poché comme dans cette crème de morue. Aujourd'hui je propose de pocher des tranches de foie gras dans le bouillon de cardes. Une façon originale et très digeste, pour qui n'est pas rebuté par l'amertume légère du bouillon. Mais personnellement, j'ai apprécié le fondant gourmand du foie gras, la saveur de la carde (entre artichaut et salsifis) et la légère amertume, corsée du poivre Voatsiperifery, très aromatique, fruité et boisé.  
Ingrédients
- 4 cuillères à soupe de cardon coupé en morceaux
- 1 tranche de foie gras
- 5/6 baies de poivre Voatsiperifery
- QS de bouillon*
- fleur ou cristaux de sel
*Le bouillon de cuisson d'une botte de cardes, au blanc (sel, jus de citron ou vinaigre blanc, 1 cuillère à soupe de farine)
Préparation
Cuire les cardes pelées dans l'eau salée additionnée de farine et jus de citron ou vinaigre blanc.
Prélever, le double de la quantité de bouillon requise (un bol ou une assiette à soupe chacun), réduire de moitié, rectifier l'assaisonnement en sel, infuser la moitié du poivre concassé. Tenir chaud. Escaloper le foie gras, saler, poivrer du reste de poivre Voatsiperifery. 
Au moment du service, poser les morceaux de cardon, poser le foie gras et verser le bouillon chaud. Servir aussitôt.

Foie gras poché et bouillon de cardon, poivre Voatsiperifery

Partager cet article

Repost 0
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 08:33

Avez-vous acheté votre foie gras ? Savez-vous comment le sélectionner et savez-vous déjà comment le préparer ? Connaissez-vous son histoire ? Si vous pensez en acheter un déjà cuit, savez-vous comment le choisir ? Il est encore temps, alors suivez le guide !

Le foie gras d'Apicius à nos jours
Le terme "foie gras" vient du latin ficatum, qui signifie (foie) de figues car les Romains pratiquaient alors un gavage surtout à base de figues. Le cuisinier Apicius réalisa en outre un foie gras aux figues qui figure dans son livre de re coquinaria. (...) En France, deux régions se disputent la paternité historique du foie gras, qui réapparaît après un millénaire dans notre histoire gastronomique : l’Alsace, où le gavage des oies est réglementé depuis le 16ème siècle, et le Sud-Ouest, où la consommation des palmipèdes gras fait partie de l’alimentation paysanne... Pour lire l'article in extenso, cliquez ici.

 

La dégustation du foie gras, tout un art...
Cru, cuit ou mi-cuit ? Surgelé, en conserve ou sous vide ? Oie ou canard ? Tout dépend évidemment si l'on recherche du déjà préparé où si 'lon souhaite le cuisiner soi-même (...) Que le choix se porte sur un foie gras mi-cuit dégusté frais ou sur un foie gras poêlé, l’accompagnement et l’assaisonnement doivent rester discrets pour révéler la saveur typée du foie. Salé, sucré, amer, acide : jouez des 4 saveurs... A suivre par ici !

Décrypter le foie gras (ou la jungle de la législation...)
Depuis le milieu des années 90, la production du foie gras est strictement réglementée au niveau européen : la race, le sexe, l’origine des canetons (le foie gras de canard doit en France être issus de mulards mâles), leur alimentation ainsi que les procédés de gavage ... Pour en savoir plus sur le foie gras, ses dénominations officielles et légales, c'est par là.

Tous les modes de cuisson du foie gras (ou presque !)
Il existe plus d'une dizaine de modes de cuisson pour le foie gras mi cuit : foie gras vapeur, au sel, poché, cuit dans la graisse, en papillote... Mais aussi foie gras laqué, en tempura, et poêlé bien sûr. Pour les découvrir cliquez ici !

 

foiegrasdespresgrainesherbes.jpg
Et place à quelques recettes à base de foie gras (non exhaustif) :

Escabèche de foie gras aux agrumes, légumes croquants, aneth
Feuilleté truffé aux cèpes et au foie gras

Foie gras au torchon au vin rouge et aux aromates
Foie gras des prés, inspiré de Michel Bras : graines et herbes...
Foie gras et huître en mini terrine

Foie gras laqué au miso
Foie gras mi cuit et cacao : terrine-mirin, raviole Xocopili

Foie gras mi cuit et olives noires confites à la vanille 

Foie gras mi cuit au saké pressé au citron confit au sel 
Foie gras mi cuit, gelée de menthe, purée de petits pois et toast melba  
Foie gras en gelée de Rasteau VDN, orange, cardamome
Foie gras mi-cuit au whisky
Foie gras poché au gingembre, limette-Espelette et citron caviar

Foie gras poêlé, cèpes, artichauts en 3 textures
Foie gras poêlé & encornet, pomme verte et vin jaune
Foie gras poêlé au caramel de mangue, taboulé tiède de quinoa aux mangues 
Foie gras poêlé, endives braisées à l'orange, sauce au café
Foie gras poêlé, potimarron et cacao
Foie gras rustique et pomme au four

pressefoiegrascoing2.jpg
Kintoa-foie gras, faussement Rossini

"Oeuf" de foie gras, citron et pavot

"Nougat" de foie gras

Pressé de foie gras aux coings pochés au vin rouge épicé
Pressé de foie gras et de faisan
Pressé de queue de boeuf, foie gras, anguille fumée

Raviole de foie gras, pamplemousse et céleri, bouillon thaï  
Ravioli à la truffe, émulsion de foie gras
Risotto au café, foie gras, piment Lombardo

Tartine de foie gras, rhubarbe et gingembre 
Tempura de foie gras, passion, yuzu

Ode au foie gras, en digest et en recettes !

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha - dans Zoom
commenter cet article
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 08:01

La coquille Saint-Jacques se trouve encore à un prix intéressant mais elle risque fort de "flamber" dans les jours à venir. Profitons-en ou attendons janvier... Comme pour la truffe.
En accord avec un Irouléguy blanc, j'ai servi des Saint Jacques, parfum de bergamote et sumac, chips d'écorce de pamplemousse blanc. La bergamote a diffusé dans le beurre de cuisson sous form d'huile essentielle, le zeste de amplemousse est blanchi puis "frit" dans le beurre pour une touche craquante de chips à la saveur subtile, légèrement amère, l'ensemble est poudré de sumac, une épice à la saveur citronnée.
L'Irouléguy en accord est un blanc Hegoxuri blanc 2010 (sur grès et schistes) du domaine Arretxea, au nez d'une grande finesse, à la bouche complexe, aromatique, avec des notes de pamplemousse blanc et de pomelo, bouche saline, avec une belle minéralité.

 

Saint-Jacques, bergamote, sumac chips d'écorce de pamplemousse avec un Irouléguy blanc
Saint-Jacques, bergamote, sumac chips d'écorce de pamplemousse avec un Irouléguy blanc

Ingrédients
- 6 coquilles Saint-Jacques (ici les noix)
- 1/2 cuillère à café de zeste de pamplemousse blanc 
- 1 goutte d'HE de bergamote
- QS sumac
- QS beurre
- sel
* blanchi 3 fois et taillé en fine brunoise
Préparation
Sauter au beurre la brunoise de zeste de pamplemousse au beurre, jusqu'à obtenir des chips croustillantes, réserver.
Remettre du beurre dans la poêle, ajouter 1 goutte d'HE de bergamote au beurre fondu et mélanger. Dorer les noix de Saint-Jacques, servir poudré de sumac et parsemé de chips de zeste de pamplemousse.

 

Partager cet article

Repost 0
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 07:22

Le maquereau est un excellent poisson mais bien trop délaissé, réhabilitons-le, notamment dans cette "déclinaison de maquereau" : confit à l'huile et tartare à la moutarde.
Le maquereau est poché dans l'huile d'olive à basse température. Le tartare est préparé avec une moutarde à l'ancienne artisanale, la moutarde Charroux. Exquise façon de manger du maquereau, n'est-ce pas ? On accompagne de fenouil cru, par exemple...
Ingrédients
- 1 maquereau
- 1 cuillère à soupe de moutarde
- 1 trait de jus de citron
- QS huile d'olive
- sel, poivre
Préparation
Lever les filets du poisson. Pocher un filet de maquereau dans l'huile d'olive environ à 70°C.
Tailler l'autre filet en tartare, mélanger avec 1 à 1,5 cuillère à soupe d'huile d'olive et la moutarde, saler, poivrer au goût. Rectifier l'assaisonnement. Servir le maquereau confit et le tartare avec du fenouil cru, par exemple.

Déclinaison de maquereau : confit à l'huile et tartare à la moutarde

Partager cet article

Repost 0
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 07:16

Le maquereau est un poisson encore trop souvent négligé, il est pourtant intéressant sur le plan nutritionnel, plutôt bon marché et savoureux. La réserve que certains ont parfois est-elle à mettre en lien avec le statut du proxénète qui porte le même nom ?
Rien à voir avec le poisson pourtant puisque le mot semble être en relation avec une activité marchande, du terme maque (qui a donné maquignon notamment). Le sens a ensuite dérivé vers l'activité putassière que l'on connaît, les maquerel/les étant attestés dès le Moyen-âge et encore au XIXème siècle, donnant les abréviations mac et maca, au masculin et féminin. Rien à voir avec le scombridé... Pour autant, un souteneur est nommé en argot maquereau, goujon ou brochet, et de façon générique, on trouve aussi poisson. Allez savoir...

Mais le maquereau c'est bon mangez-en ! Et même, il est beau...
Poisson argenté, osseux, élégant avec ces rayures brillant au soleil. Dos épineux et micro écailles, mais lisse sous la main. Comme s'il n'avait pas d'écaille finalement... 
Ce pélagique est riche en oméga 3, sa chair est ferme et riche en goût. Il peut se cuisiner grillé, cuit au four au vin blanc ou en sauce, en papillotes, à l'escabèche, cru en tartare, poché, en rillettes... Il se plaît bien avec l'échalote, la moutarde, la tomate.. enre autres.

A noter, il ne faut pas confondre le maquereau commun avec l'espagnol qui est une autre variété au ventre tâcheté, avec la lisette d'Atlantique de plus petite taille ou encore avec le chinchard (ou saurel). C'est encore un poisson dont la pêche durable assure la reproduction et que l'on trouve toute l'année sur les étals, profitons-en !

Le maquereau

Partager cet article

Repost 0
Published by tiuscha - dans maquereau Zoom
commenter cet article
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 12:06

Aujourd'hui le blog Saveur Passion a 10 ans, alors ça se fête ! A l'arrache, avec un brownie "d'Avent", parfumé à l'orange, aux épices et garni de fruits à coque : noix, amandes, pistaches. Un délicieux goûter pour les filles, heureuses d'avoir une maman blogueuse...

Ingrédients
- 150 grammes de chocolat noir
- 50 grammes de chocolat au lait
- 50 grammes de purée d'amande
- 30 grammes de beurre
- 2 oeufs
- 80 grammes de sucre blond de canne
- 100 grammes de farine
- 1 cuillère à café de poudre à lever
- zeste d'1/2 orange
- 1/2 cuillère à café de 4 épices

- 3 noix, 5 ou 6 amandes, 6/8 pistaches

 

Brownie "d'Avent" à l'orange, épices et fruits à coque. Et 10 ans de blog !

Préparation
Torréfier les fruits à coque dans une poêle, laisser refroidir et concasser.
Faire fondre les chocolats au bain marie avec le beurre et la purée d'amande, ajouter les oeufs fouettés avec le sucre, puis la farine et la levure. Incorporer le zeste d'orange, les épices, et les fruits à coque concassés. Verser dans un moule beurré (ici moule souple). Enfourner à 180°C pendant 20 minutes. Laisser refroidir avant de démouler. 

Brownie "d'Avent" à l'orange, épices et fruits à coque. Et 10 ans de blog !

Partager cet article

Repost 0
Published by tiuscha
commenter cet article

Article ? Recette ?