Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 11:45

On oppose parfois vins masculins, supposés être plus charpentés, tanniques, des costauds, des durs que l'on doit confronter à des plats riches, et vins féminins, aux bouquets délicats, aux tannins fins, à la présence subtile, mais c'est un peu réducteur, n'est-ce-pas ? (c'était une sorte de préambule à ce questionnaire du vin qui date un peu...).

Qu'en est-il des vins "sexuels" ? Le Champagne, dont le bouchon saute en faisant jaillir des bulles évocatrices ? Les vins blancs secs et vifs, qui frappent comme un coup de trique (ou un coup de fouet pour les tendances SM) ? Les vins rouges qui montent à la tête comme une montée orgasmique ? C'est la question que je me suis posée pour les Vendredis du Vin #30 dont le sujet, Vin & Sexe, nous a été suggéré par un buveur bicéphale...

rasteauvdnescaravailles.jpgPour moi, les vins sexuels sont des vins voluptueux, capiteux, fondus, telles les langueurs féminines, un peu tendus aussi,  tel l'organe masculin, et très gourmands bien sûr !

La quintessence du vin sexuel est celui dont on amplifie les effets en suçant langoureusement un chocolat qui fond sur la langue : quoi de plus voluptueux qu'un VDN rouge (si ce n'est certains VDN blancs ?). Dans la région, j'ai un gros faible pour le Rasteau VDN rouge du Domaine des Escaravailles, évoqué ici et qui accompagnait une divine tartelette  à la compote de prune, ganache noire et sirop de Rasteau..Ce vin est un velours aux tannins viril qui dévoile sans pudeur ses arômes de fruits rouges confiturés et de prune-pruneau. Un vin qui vous prend au départ un peu masamiel1969.jpgviolemment, dense, épais, gourmand qui coule délicieusement dans la gorge et vous fait fondre de plaisir...

Mais, le meilleur VDN est sans doute le Maury du Mas Amiel. Lequel ? Tous ceux que j'ai eu le plaisir de déguster m'ont fait grimper au rideau, et je rêve devant le Millésime 1969, forcément (et à plus d'un titre) ! Des vins sexy à boire en écoutant la "femme chocolat" ou "69, année érotique"...

NB le saviez-vous, le vin possède des atouts scientifiques pour favoriser la sexualité, allez lire ça chez Isabelle...


Partager cet article

Repost 0
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 05:30

Voixi une nouvelle version de tartelette, bien de saison, aux deux pommes, coing et fleur de sureau. Avec du sirop de fleur de sureau maison qui se conserve décidément très bien au frais, puisque chaque automne, il m'en reste ! Et comme je trouve que son parfum se marie délicieusement aux fruits d'automne, le coing particulièrement... Si vous en croisez à proximité de chez vous, je vous conseille d'en faire au printemps prochain, sinon on en trouve chez des producteurs locaux. La pomme verte, acidulée, contrebalance le sucre du sirop (l'autre pomme est la reine des reinettes, une variété que j'ai dans le jardin, mais cela aurait pu en être une autre, à compote) ; le coing apporte une légère âpreté pour un dessert bien équilibré, simple et rapide ! La Granny Smith n'est pas forcément ma favorite mais elle a pour elle, cette acidité et cette fraicheur, vous la retrouverez dans cette boisson ou dans cette salade monochrome.

tartelettepommecoingfleursureau.jpg

Ingrédients

- 4 fonds de tartelette (pâte sucrée, la même qu'ici)

- 1 pomme Granny Smith (ou autre bien acidulée)

- 2 pommes pour compote (ici reine des reinettes du jardin)

- 1 beau coing (du jardin itou)

- 300 ml de sirop de fleur de sureau (maison, voir la recette)

- 1 pincée d'agar-agar

Préparation

Faire compoter les dés de pommes (pelées) et de coing (non pelé), sans sucre ajouté, à feu doux et à couvert. Mixer et réserver.

Cuire les fonds de pâte sucrée (comme ici). Laisser refroidir et réserver.

Détailler des boules de Granny Smith à la cuillère parisienne  (réserver les chutes pour une autre compote :)

Les pocher dans le sirop de fleur de sureau : elles doivent être cuites, fondantes mais bien se tenir ! Egoutter.

Faire épaissir 5 ml de sirop avec l'agar-agar (cuisson 2 minutes). Dresser la compote (il en restera !) sur les fonds de tartelette, déposer 3 billes de Granny Smith et napper de sirop de fleur de sureau. Servir aussitôt, la pomme verte encore un peu tiède ou totalement refroidi.

Partager cet article

Repost 0
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 06:28

En saison, j'achète toujours de belles quantités de choucroute, à la fois pour en manger crue (comme avec ces "saucisses végétales") et bénéficier au maximum de ses intérêts nutritionnels dus à la lactofementation, et, bien sûr, pour la cuisiner ! Je varie les matières grasses : huile d'olive, saindoux, graisse de canard , et les "liquides" : vin blanc sec, bière ou cidre. Avec la pintade, j'ai opté pour une choucroute mijotée à la graisse de canard (avec un peu de poitrine fumée), au cidre et à la pomme. Avec un peu de genièvre dont j'adore la saveur sauvage, un de cumin (ou de carvi) et quelques pincées de pimenton pour sa note fumée qui va bien.

La choucroute accompagne aussi bien les produits de la terre que ceux de la mère, je l'apprécie autant avec des moules qu'avec du haddock (voir cette recette). Et si vous cherchez un accord original, son acidité se marie idéalement avec le boudin noir, comme dans ce nem ludique et gourmand !

pintadechoucroutecidrepomme.jpg

Ingrédients

- 1 pintade

- graisse de canard

- sel, poivre

pour la choucroute au cidre et à la pomme

- 600 grammes de choucroute crue

- 1 belle pomme (ou 2, à votre goût)

- 1/2 bouteille de cidre

- 1 cuillère à soupe de graisse de canard

- 30 grammes de poitrine fumée

- 1 pincée de cumin en poudre ( ou carvi pilé)

- 5 baies de genièvre, 4 grains de poivre noir

- 1/2 oignon doux

- pimenton (facultatif, on en trouve là par exemple)

- sel, poivre

pour la sauce au cidre

- 20 ml de fond de pintade (avec laurier, thym, ail)

- 15 ml de cidre

Préparation

Découper la pintade et réserver les morceaux. Concasser la carcasse et faire revenir dans la graisse de canard avec laurier, thym, ail, mouiller et laisser réduire.

Prélever  20 ml de fond de pintade et ajouter 15 ml de cidre. Laisser réduire pour obtenir une texture sirupeuse, dense, saler et poivrer.

Faire revenir l'oignon coupé grossièrement dans la graisse de canard, ajouter la poitrine fumée coupée en petits morceaux, puis la choucroute crue. Bien mélanger, ajouter le cidre, la genièvre et le poivre concassés, et laisser mijoter doucement. Ajouter la pomme coupée en dés, au bout de 30 minutes environ. Poursuivre la cuisson à couvert et à feu doux.

Faire confire/griller les morceaux de pintade dans la graisse de canard. Réserver au chaud. Servir avec la choucroute au cidre et aux pommes, avec la sauce au cidre. Poudrer la choucroute de pimenton si vous aimez.

choucroutecidrepomme.jpg

Partager cet article

Repost 0
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 05:38

En mode "liquidation de stocks" depuis quelques temps, la faute aux travaux dans la cuisine, j'évacue les boîtes et les sachets pour que vider les placards de la cuisine ne soit pas un total cauchemar ! Résultat, exit le sachet  de farine de froment et celui de farine de seigle, dans une brioche rustique délicieuse. Avec du grué de cacao dedans !

Le grué de cacao, j'en mets aussi dans les biscuits comme ici, ou dans les glaces comme là. Et vous ?briocheseiglefromentgruecacao1.jpg

Ingrédients
- 400 grammes de farine (100 de seigle et 300 de froment)

- 150 ml de lait
- 100 grammes de beurre
- 100 grammes de sucre blond (ou complet)
- 1 oeuf
- 20 grammes de levure fraîche de boulanger
- 1/2 cuillère à cafeé de sel
- 1 bonne poignée de grué de cacao
Préparation
Mettre les farines dans un saladier, ajouter le sel et la levure.
Faire tiédir le lait avec le sucre. Laisser refroidir puis ajouter l'oeuf battu. Incorporer ce mélange aux farines et mélanger, pétrir puis ajouter le beurre légérement mou et coupé, pétrir pendant 15 minutes environ.
Laisser lever une heure au moins dans un endroit chaud à l'abri des courants d'air.
Tresser ou façonner une boule, badigeonner d'un peu de lait ou de jaune d'oeuf détendu.
Laisser lever 1 heure avant d'enfourner 30/35 minutes à 180/190°C.briocheseiglefromentgruecacao.jpg

Partager cet article

Repost 0
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 08:09

Vive les vacances, c'est Muppet Show week sur Trois petits tours et cuisinons ! Un florilège gourmand autour des Muppets, le cuisinier suédois ou encore Cookie Monster. Régalez-vous, petits et grands ! Pour signer le départ de ce spécial "Muppet Show", voici un hommage de Kermit à Serge Gainsbourg, une reprise toute "animale" de Initials BB...

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha - dans Inclassable
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 05:58

J'aime les ganaches parfumées aux plantes et fleurs, surtout quand ces dernières apportent de la fraîcheur en bouche. Les saveurs anisées se mêlent bien aux trois couleurs de chocolat mais j'ai une préférence pour le duo noir/anis vert ; j'ai voulu marier le chocolat à des saveurs anisées plus subtiles, plus "sauvages" avec les graines de fenouil. Et comme elle se marie bien avec ces saveurs, j'ai testé avec de l'angélique confite. Mais le chocolat a tendance à l'écraser. J'avais fait le choix de mettre de fin batonnets dessus, je crois qu'il faudrait plutôt incorporer des mourceaux dans la ganache... J'ai aimé la sensation en bouche de cette ganache anisée avec l'angélique confite, une sensation hélas trop rare à la dégustation. Perfectible donc. Reste la ganache, un délice ! Si vous n'avez pas de graines de fenouil, testez avec l'anis vert, voire avec un alcool anisé mais il y aura la note alcoolisée en plus...

NB l'angélique confite est un délice du confisuer Michel Huvelin à Aiffres. Elle m'a été offerte par un site de vente en ligne de produits de la région Poitou-Charentes, Repaire Gourmand, dont il sera à nouveau question, puisqu'ils m'ont envoyé plusieurs produits à tester.

L'angélique confite, on la retrouve en sorbet avec un broyé du Poitou, dessert "hommage" à la région, ou dans un cake subtilement épicé à la rhubarbe.

La Newsletter sera envoyée dans quelques jours, n'oubliez pas de vous inscrire si ce n'est déjà fait...

tarteletteganajcenoirefenouilangeliqueconfite-copie-2.jpg

Ingrédients (revue, à partir de cette recette de C Michalak)

pour la pâte sucrée

- 200 grammes de farine
- 90 grammes de sucre glace
- 130 grammes de beurre
- 55 grammes de poudre d'amandes
- 1 pincée de sel fin
- 1 oeuf

pour la ganache chocolat noir/graines de fenouil

- 80 grammes de chocolat noir

- 80 grammes de crème liquide

- 1/2 cuillère à café de graines de fenouil

- 1 tige d'angélique confite

Préparation
Tamiser la farine, la poudre d'amande et le sucre glace. Couper le beurre en dés et le travailler à la main. Ajouter l'oeuf.
Lorsque tous les ingrédients sont mélangés, mettre en boule, filmer et stocker au minimum 1 heure au réfrigérateur avant utilisation. Ce délai écoulé, étaler votre pâte sur une hauteur de 2 mm environ, et la piquer à l'aide d'une fourchette. Découper à l'emporte-pièce et laisser reposer 1 heure avant cuisson.
La crème amandine : mélanger tous les ingrédients au fouet, excepté la crème. Ajouter la crème. Surtout ne pas l'émulsionner, sinon elle risque de gonfler au four. La réserver au minimum 1 heure au réfrigérateur.
Cuire les fonds de pâte sucrée environ 8 mn, à 170°C (th.5). Laisser refroidir puis poser des cercles à tarte beurrés et farinés de 5 cm de diamètre et 2 cm de haut. Dresser la crème amandine sur les fonds de pâte sucrée cuits et mettre au four 20 mn environ, à 170°C (th.5).
tarteletteganajcenoirefenouilangeliqueconfite2

Partager cet article

Repost 0
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 05:28

Je vous ai parlé la semaine dernière de la truffe de Bourgogne, ou truffe d'automne, la tuber uncinatum, que j'ai testé de façon classique dans une sauce crémeuse accompagnant une poule au pot. cette fois, j'ai repris l'idée d'un cuisinier croisé au Chateau Vaudieu, lors de précédentes "Rencontres Gourmandes" : chou-rave et truffe est un duo très efficace. Je vous le propose en duo froid et chaud : un râpé de chou-rave à la truffe et un "coussinet" feuilleté au chou-rave et à la truffe. J'ai préféré le duo froid, même si le chaud était évidemment très gourmand.

D'autres associations truffées : avec le poireau ou le topinambour comme dans ce velouté festif à la Saint-Jacques. Et pour en savoir plus sur la truffe (je devrais plutôt dire, les truffes), cliquez ici. Et pour bien la nettoyer, c'est par là.

chouravetruffe.jpg

 

Salade de chou rave râpé à la truffe de Bourgogne

Ingrédients (pour 2)

- 1/3 chou-rave

- 3 cuillères à soupe d'huile de truffe

- 1 cuillère à soupe de vinaigre de riz ou de cidre

- 8/10 grammes de truffe environ

- sel, poivre

Préparation

Râper le chou-rave, arroser d'huile de truffe et de vaingre de riz. Laisser mariner une demi heure. Saler et poivrer, ajouter la truffe coupée en fin batonnets, selon la technique favorite d'Eric Sapet. 

 

Coussinets feuilletés truffé de chou-rave

Ingrédients (pour 2)

- pâte feuilleté (ici du commerce, pur beurre)

- 2/3 de chou-rave

- 1 cuillère à soupe de graisse de canard

- 6/8 grammes de truffe environ

- 1 cuillère à café de crème fraîche épaisse

- jaune d'oeuf pour souder la pâte

- sel, poivre

Préparation

Tailler le chou rave (pelé, mais j'en connais qui ne le pèlent pas). Faire revenir à feu très doux dans la graisse de canard, couvrir et cuire doucement.Laisser refroidir.

Découper quatre rectangles de pâte feuilletée (environ 6cmx4cm). Déposer sur un rectangle de pâte une cuillérée de chou rave, 1/2 cuillère à café de crème, un peu de truffe râpée, badigeonner le pourtour de jaune d'oeuf, refermer avec un rectangle de pâte et bien souder. Badigeonner les "coussinets" de jaune d'oeuf et strier au dos du couteau (ou autre motif décoratif souhaité). Enfourner à 190°C environ pour 15/20 minutes (avec d'autres friandises pour ne pas faire tourner le four quasi à vide !).feuilletechouravetruffe.jpg

Partager cet article

Repost 0
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 13:14

Si vous avez manqué l'épisode précédent, voici l'ensemble des participations au jeu "la figue sèche fait le tour du monde". Après délibération du jury composé d'Irisa, Isa-Marie, Soan et Benco, voici les résultats :

 

Troisième place pour Sophie et ses croquants figues et graines au romarin 

co_croquants_defigues

 

Deuxième, Epicé@nne avec ses "linzertörtchen" Tartelettes aux figues sèches et framboise façon linzer http://4.bp.blogspot.com/_jn5lXl73Mjg/TLZhE7hQ66I/AAAAAAAADXQ/o7y0J3tInOc/s1600/1749.jpg

 

Et la première est Garance avec ses barres aux figues et abricots secs, parmesan, piment d'Espelette  figuebarre

  Mesdames, merci de m'envoyer vos coordonnées postales !

Partager cet article

Repost 0
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 06:41

C'était la semaine passée, cela s'est terminé sous la neige fondue, mais cela avait commencé sous le soleil... Quelques photos sur la route de Sault, village perché à 760 m d'altitude sur une avancée rocheuse qui termine le plateau du Vaucluse à l'ouest et domine la vallée de la Nesque. C'est alentours qu'on cultive l'ancienne céréale : le petit épeautre.

routesault.jpg

 

routesault2.jpg

 

routesault3.jpg

 

Et le lendemain, à Chateauneuf-du-Pape, au Chateau Vaudieu...

vaudieu2.jpg

vignechateauneuf.jpg

 

vignechateauneuf2.jpg

 

vaudieu3.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha - dans Ballade
commenter cet article
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 06:00

Les pommes au four, nous adorons, c'est gourmand et cela réchauffe et en ce moment, qui s'en plaindrait ? On peut y mettre du sirop d'érable, du miel, de la confiture, des fruits secs et j'en passe, tout est possible ! Alors quand les filles ont bien voulu une pomme au four ET des crêpes, je me suis dit, marions-les ! En la matière, il y a deux solutions : soit on enrobe la pomme d'une crêpe, soit on la fourre de cette dernière. C'est cette seconde option que j'ai choisi : une pomme au four au miel fourrée d'une crêpe miel et noix, façon aumonière.

Une autre pomme au fourFaçon 13 desserts de Noël ou celle-ci fourrée au Carambar, terrible !

"An apple a day keeps the doctor away", tel est le dicton anglais que nous a rappelé Isa-Marie il y a peu, alors, mangeons des pommes !

pommefourfourreecrepe.jpg

Ingrédients (pour 4)

- 4 pommes

- 4 ou 5 cuillères à soupe de miel

- 2 ou 3 noix

pâte à crêpe express

- 1 oeuf

- 4 cuillères à soupe bombées de farine

- 75 ml de lait

- 1 cuillère à soupe de crème

- 1 cuillère à soupe d'huile de pépin de raisin

- 1 cuillère à soupe de sucre blond

- 1 pincée de sel

Préparation

Mélanger la farine, le sucre, le sel, battre avec le lait, la crème, l'huile de pépin de raisin et l'oeuf. Laisser reposer le temps de cuire les pommes au four.

Evider et creuser un peu les pommes, ajouter 1 cuillère à café de miel dans chacune et enfourner à 190°C environ 20 minutes.

Cuire les crêpes et réserver au chaud. Quand les pommes sont cuites, tartiner les crêpes de miel, ajouter un peu de noix concasser, replier façon aumonière et fourrer chaque pomme d'une crêpe. Servir aussitôt avec un verre de cidre !

pommefourfourreecrepe2.jpg

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?