Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 06:45

La truffe blanche d'Alba, tuber magnatum pico, est une truffe plus grosse (d'où son nom) que la truffe noire d'hiver, tuber mélanosporum, plus rare et donc plus chère. Sa peau lisse, blanche à ocre jaune, un peu rosée ou grisâtre selon la période et le terroir, dissimule une gleba blanche marbrée, ou gris-jaune veinée de blanc, qui se teinte de brun rougeâtre avec le temps. Son parfum est très typé, avec des notes d'ail et de fromage fermenté genre parmesan, avec lequel la truffe blanche fait donc bon ménage !
Elle pousse après l'été plus particulièrement en Italie et en Istrie (Croatie) mais on en trouve aussi par endroits en France, souvent à l'état sauvage. Elle est commercialisée entre octobre et décembre et fait ainsi le lien entre l'uncinatum et la melanosporum...
Il existe également le tartufo "bianchetto" ou tuber borchii, plus petite, qui ressemble beaucoup à la bianca d'Alba tant la couleur que le parfum, mais que l'on trouve plutôt entre janvier et mars. 
Chaque année a lieu la Fiera internazionale Tartufo bianco d'Alba entre octobre et novembre, à Alba dans le Piémont.
L'an passé, la plus grosse truffe blanche d'Alba (quand même 1,89 kilo !) a été vendue aux enchères 61 250 dollars, soit 49 831 euros !

 

L'an passé la plus grosse truffe blanc d'Alba 1,89 kilo- a été vendue aux enchères 61 250 dollars, soit 49 831 eurosL'an passé la plus grosse truffe blanc d'Alba 1,89 kilo- a été vendue aux enchères 61 250 dollars, soit 49 831 eurosL'an passé la plus grosse truffe blanc d'Alba 1,89 kilo- a été vendue aux enchères 61 250 dollars, soit 49 831 euros
Truffe blanche d'Alba, le luxe...

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha - dans truffe Italie
commenter cet article
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 07:21

Ce qui caractérise le baba,

C'est l'intempérance notoire.
A-t-il dans l'estomac
Une éponge ? On le pourrait croire,
Avec laquelle on lui voit boire,
— En quelle étrange quantité —
Soit du kirsch, de la Forêt-Noire
Soit du rhum, de première qualité.
Oui, le baba se saoule sans vergogne
Au milieu d'une assiette humide s'étalant,
Tandis que près de lui, dans leur boîte en fer-blanc
De honte et de dégoût tout confus et tremblants,
Les gâteaux secs regardent cet ivrogne.
« Voyez, dit l'un des gâteaux secs, un ancien — à ce point ancien qu'il est même un peu rance —
Voyez combien l'intempérance nous doit inspirer de mépris
Et voyez-en aussi les déplorables fruits :
Victime de son inconduite,
Sachez que le baba se mange tout de suite.
Pour nous qui menons au contraire
une vie réglée, austère
on nous laisse parfois des mois. »
Cependant, une croquignole,
jeune et frivole, et un peu folle,
Une croquignole songe à part soi :
— On le mange, mais lui, en attendant, il boit.
Je connais plus d'un gâteau sec
Dont c'est au fond l'ambition secrète
Et qui souhaite d'être baba.


Maurice Étienne Legrand, dit Franc-Nohain

Baba limoncello et agrumes

Baba limoncello et agrumes

Partager cet article

Repost 0
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 06:04

Dernières figues... Les pluies diluviennes récentes étant délétères, ce fruit fragile risque bien de disparaître des étals jusqu'à l'an prochain. Dernière recette donc, avec figues cuites et crues de la menthe fraîche du jardin (fleurie) et du fromage de chèvre pour un dessert. Le truc en plus ? Un caramel à l'huile d'olive comme à l'Oustalet à Gigondas. Dans l'assiette un joli dessert estival pour combattre encore un peu ces prémices automnales, et en bouche beaucoup de saveurs et de contrastes avec ces figues violettes, crème de chèvre, menthe et caramel à l'huile d'olive...

Figues violettes, crème de chèvre, menthe et caramel à l'huile d'olive

Ingrédients
- 6 figues environ
- 50 grammes de chèvre crémeux ou frais
- 1 cuillère à café de miel (ici de lavande)
- 1 cuillère à café d'huile d'olive 
- feuilles et fleur de menthe fraîche

pour le caramel à l'huile d'olive
- 100 grammes de sucre
- 3 ou 4 cuillères à soupe d'huile d'olive (au goût)
Préparation
Préparer un caramel avec le sucre, décuire avec un peu d'eau chaude, puis ajouter l'huile d'olive. Emulsionner au mixeur plongeant. Réserver.
Mixer le chèvre avec l'huile d'olive et le miel. Tailler la moitié des figues en rondelles, l'autre moitié en quartiers. Rôtir au four la seconde moitié des figues sous le grill du four quelques minutes. Disposer figues rôties et crues dans l'assiette, la crème de chèvre et el caramel à l'huile d'olive, parsemer de feuille de menthe fraîche ciselées et décorer de feur de menthe.

 

Figues violettes, crème de chèvre, menthe et caramel à l'huile d'olive

Partager cet article

Repost 0
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 16:15

Le boeuf-carottes est une variante du boeuf bourguignon, l'un comme l'autre a souvent été dégusté dans l'enfance et revient tout naturellement sur ma table également. Mais à la faveur de carottes de couleur, ce plat  traditionnel et populaire prend de l'allure, esthétique et "construit", sans ommettre les saveurs différentes des carottes jaune, orange et violette. Apprécié par l'aînée, ce plat a été boudé par la cadette à qui il manquait un ingrédient essentiel pour rehausser les carottes : le vin rouge ! A mon palais, de la subtilité et les notes plus ou moins douces de ces trois variétés de carotte ont largement valu le boeuf bourguignon. Le goût s'éduque, n'est-ce pas ?... 
NB à la place, j'ai mis du kombucha mais vous pouvez aussi mettre de la bière, à la flamande, n'est ce pas Irisa ?

 

Boeuf aux trois carottes

Ingrédients
- 350 grammes de boeuf environ
- 2 carottes violettes, 2 carottes orange, 2 carottes jaunes
- 1 petit oignon
- 2 verres de boisson fermentée (bière, kombucha...)
- pourpier (facultatif)
- huile d'olive et beurre
- sel, poivre
Préparation
Faire revenir les morceaux de boeuf salés dans l'huile d'olive. Réserver?
Faire revenir l'oignon émincé ainsi que les carottes jaunes et oranges, grattées et coupées en deux. Ajouter la viande, poivrer légèrement, verser le liquide et couvrir. Laisser mijoter deux ou trois heures jusqu'à ce que la viande soit tendre. Ôter carottes et viande, laisser réduire la sauce et y remettre le tout ; tenir au chaud.
Séparément, cuire les carottes violettes coupées en deux dans un peu de beurre et d'eau, saler. Quand les carottes sont tendres, réserver.
Servir la viande, sa sauce et les carottes tronçonnées en panachant les teintes, ajouter du poupier pour la couleur et les anti-oxydants.

 

Boeuf aux trois carottes

Partager cet article

Repost 0
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 15:54

Champignons des bois ou de couche, c'est toujours délicieux, mais ma cadette préfère les champignons de Paris, juste sauté à l'huile d'olive, sans rien. Son goût... Mais avec beaucoup de champignons, on peut se permettre d'en faire deux versions, pour elle et pour les grands... En l'occurrence, une salade de champignons, shiso, cumin et noix de cajou, simplissime mais des saveurs qui changent.
Ingrédients
- 10 champignons
- 1 citron jaune
- 1 ou 2 feuilles de shiso ou pérille
- 2 pincées de cumin
- QS de noix de cajou 
- huile d'olive
- sel, poivre ou piment d'Espelette
Préparation
Torréfier les noix de cajou à sec dans une poêle. Laisser refroidir et concasser.
Sauter les champignons coupés en morceaux dans l'huile d'olive. Saler, poivrer ou pimenter. Laisser refroidir. Mélanger avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive, 1 cuillère à soupe de jus de citron, le cumin, le shiso ciselé et les noix de cajou concassées. Rectifier l'assaisonnement, servir à température ambiante.

Salade de champignons, shiso, cumin et noix de cajou

Partager cet article

Repost 0
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 06:21

Nathalie Cahet, entrepreneuse de talent a lancé Cook-shop, site de vente en ligne il y a 6 ans avec l'idée géniale de reconditionner en petite quantité des produits pour la cuisine ou la pâtisserie habituellement vendus en gros, et mettre ainsi à disposition d'amateurs toujours plus nombreux des ingrédients et ustensiles de professionnel ! Avec le temps et la réussite de cook-shop.fr, Nathalie a ouvert des boutiques en propre et franchisées à Toulouse, Montpellier et le tout dernier, Béziers (où se trouve également l'entrepôt où l'on peut venir chercher sa commande...). Cook-shop Béziers a ouvert au printemps dernier mais l'événement de ce dimanche en a un peu officialisé l'existence : joli magasin où seront proposés des ateliers de pâtisserie : macaron, chou, tarte... Le programme sera à suivre sur la page facebook du magasin. Il en va de même de chaque magasin, dont vous retrouverez les pages respectives sur facebook...
 

Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers

Signant, le grand redémarrage pâtissier de rentrée, et quelques semaines avant les vacances d'automne (et la fête d'Halloween - ou Samhain), les magasins de Montpellier et Béziers ont accueilli Mercotte, la "Reine des Macarons" que l'on ne présente plus, marraine de Cook-shop et amie de longue date de Nathalie. 

Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers

Elle présidait le jury de dégustation des concours de macarons organisés ce week-end dans les deux magasins. A l'invitation de ma copine Nathalie, j'étais juré du concours de Béziers aux côtés de Fabien Lefebvre*, chef étoilé et MOF du restaurant biterrois l'Octopus (où nous avions déjeuné avant l'été), Julie Aubert, chef du restaurant de crêpes Ô. Ju ex Au (à Pézenas) et Sophie, une cliente du magasin.

* ci-dessous en compagnie de Nathalie et sa fille Enora.

Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers

Parmi les 10 macarons en lisse déposés au magasin par les concurrents figuraient noix de coco-poivre de timut, un "surprise" qui s'est avéré lacté-cacahuète, macaron tropical (coque coco, ganache mangue, gelée citron vert), macaron chocolat-citron-gingembre...

Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers

Macaron chocolat-menthe, macaron "surprise" à nouveau (confiture de lait en garniture), mojito (avec la pipette de sirop de Rhum)

Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers

Macaron citron-romarin, macaron chocolat blanc coeur de griotte, macaron pomme-caramel.

Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers

Différents niveaux, des erreurs techniques (que Mercotte éclaircira en démonstration), des saveurs intéressantes, d'autres insuffisamment marquées. Le lauréat, en dépit d'une apparence un peu chargée, fut le macaron "mojito", avec ou sans Rhum ajouté : coque lisse avec une belel collerette, ganache onctueuse, goûts nets et harmonieux, macarons maturés, une vraie réussite gustative en terme de saveur et de texture. Les résultats ont été dévoilé en fin de journée devant les participants et une partie du jury, Mercotte prenant soin d'apporter avis et conseils pour chaque macaron. Chacun a ensuite pu déguster les macarons des autres concurrents.

Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers

Dans l'après midi, Mercotte fut occupée, comme la veille à Cook-shop Montpellier, entre démonstration de macarons et dédicaces, et ce fut un plaisir tant elle est simple et souriante, accessible, sollicitant les questions et y répondant avec clarté et sens du détail. Pédagogue ! 
Ci-dessous en images, la démonstration de Mercotte (aidée par Nathalie, son marmiton Cook-shop ^^), et les conseils pour réussir vos macarons, c'est dans son livre Solution Macarons ou sur son blog :)

Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers
Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers
Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers
Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers
Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers
Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers

Cook-shop Béziers
Rue Alfred Cortot
34500 Béziers

Page facebook

Partager cet article

Repost 0
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 06:04

Un dessert qui date de la semaine dernière, par temps de mistral qui appelle un goûter "chaleureux", et des ultimes mirabelles, mais à défaut on pourra prendre d'autres variétés de prune... Servir tiède, une poêlée de mirabelles à la vanille accompagnait une petite crêpe un peu épaisse. Un goûter gourmand, fruité et qui réchauffe !
Ingrédients
- 20 mirabelles
-  2 pointes de couteau de vanille
- 1 cuillère à café de jus de citron
- 1 noix de beurre
Préparation
Dénoyauter les mirabelles. 
Faire fondre le beurre, y passer les mirabelles en ajoutant, vanille grattée et jus de citron. Faire revenir quelques minutes, puis laissr reposer hors du feu à couvert.
Servir tiédi avec des crepes, par exemple.

 

Poêlée de mirabelles à la vanille,petite crêpe

Partager cet article

Repost 0
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 09:34

Revenir à une nourriture saine, crue après un week-end plutôt sucré que je vous raconte bientôt...
Simple, deux ingrédients, un assaisonnement. Rien de plus pour cette entrée de chou-rave et noix fraîche. Ici, une autre recette à base d echou-rave, noix et pomme.
Demain la recette sera fruitée et plus gourmande mais elle date déjà de la semaine dernière...
Ingrédients
- 1 chou rave
- 2 noix fraîches
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe d'huile de noix
- 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
- sel
Préparation
Tailler le chou-rave à la madoline, assaisonner avec les deux huiles, le vinaigre, saler. Concasser les noix, idéalement sans la peau si elle s'avère trop amère. Dresser le chou rave et les éclats de noix fraîche dans les assiettes ou servir en saladier.

Chou-rave et noix fraîche

Partager cet article

Repost 0
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 07:02

"La rareté m’a fait m’intéresser aux produits sauvages et aux produits traditionnels, comme le lard qui « normalement » n’apparaît pas dans la cuisine qu’on appelle « gastronomique ». J’ai eu envie de bafouer les interdits de la gastronomie en proposant de la peau de lait, du jus de cochon, tous ces produits trop pauvres pour paraître sur les tables des restaurants étoilés… Il faut oser laisser parler sa propre langue. Ma belle-famille se consacre toute entière à l’agriculture : l’élevage et ses problèmes, j’en suis donc très proche. Mais si j’ai un goût pour le lait, le fromage, cela remonte à mon enfance… Lorsque, tout jeune, chaque année, après la descente des troupeaux, j’assistais aux concours de buronniers, savoir lequel avait produit pendant l’été les plus beaux laguioles. Les fromages étaient jeunes : c’est de là sans doute que me vient ce goût pour les laitages, cette aigreur… Mon goût des voyages a éveillé mon intérêt pour les produits d’ailleurs, surtout quand on constate les correspondances qui existent : En Afghanistan, le chiryakh, lait glacé, ou le chir pira, lait confit, m’ont touché au même titre que la peau de lait de chez nous. Quand au yuba je le considère un peu comme la peau de lait d’ici ! Sandesh, dulce de leche, toutes ces douceurs collectées ca et là, rejoignent ma prédilection pour les laitages." 
Michel Bras 

(source www.lemangeur-montagne.com)

Lait, fromage et peau de lait par Michel Bras

Partager cet article

Repost 0
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 09:01

La peau de lait est un souvenir d'enfance mais pas des meilleurs. En séjour chez mes grands-parents paternels dans le Haut Poitou, nous allions chercher le lait frais du matin chez les voisins qui élevaient encore des vaches (mes grands-parents avaient eu jadis du bétail mais cette activité était terminée déjà depuis longtemps quand j'étais petite fille). Un lait crémeux, onctueux qui servait à préparer notre petit déjeuner chocolaté mais qui déposait immanquablement une peau sur le dessus de ma tasse, une peau que j'abhorrais, comme mes filles aujourd'hui. Triste réalité d'enfants habitués à du lait demi-écrémé et pasteurisé...
C'est à
Michel Bras, le chef 3 étoiles de Laguiole que je dois la redécouverte de cette peau de lait. C'est un souvenir d'enfance, celui de la tartine de pain grillée sur laquelle on étale cette gourmandise lactée, un mélange de saveur sucrée, salée, un peu aigre. Il cuisine cette peau de lait comme un élément texturant, crémeux, et un condiment à la saveur lactée, soit en salé soit en sucré. Et il a fait des émules, d'autres chefs utilisent aussi désormais la peau de lait (à commencer par Sébastien Bras, bien entendu).
C'est donc cet ingrédient que j'ai choisi de préparer en dessert avec des ingrédients fruité, floral, et l'indissociable tranche de pain, en bâtonnets grillés. 
Ce
coing confit à l'eau de rose, peau de lait, amandes, pain grillé en clin d'oeil à Michel Bras se déguste en accord avec un Rasteau VDN blanc, comme celui-ci pour les VdV spécial "peaux". Coing et rose est un duo que j'aime beaucoup, je l'ai déjà testé maintes fois, en pâte de coing (des treize desserts) notamment.

 

Coing confit à l'eau de rose, peau de lait, amandes, croustilles de pain. Clin d'oeil à Michel Bras

Ingrédients
- QS lait
- 1 tranche fine de pain (ici petit épeautre)
- 2 ou 3 amandes
- pétale de rose
pour le coing confit à la rose
- 1 coing
- 5 ou 6 cuillères à soupe de sirop de rose maison (ou eau florale et élément sucrant)
Préparation
La veille faire chauffer le lait sans ébullition environ 5 minutes. Laisser refroidir et réserver au frais 24 heures. Le lendemain prélever la peau de l'ait à l'écumoire, réserver.
Cuire les tranches de coings (compter environ 5 par personne), dans une casserole avec le sirop de rose, à feu moyen, jusqu'à ce que le fruit soit tendre. Ôter les tranches de coing et faire réduire le sirop.
Concasser les amandes et découper le pétale de rose.
Tailler une tranche fine de pain au petit épeautre en bâtonnets et griller (ou inversement). Déposer les tranches de coing dans les assiettes, déposer de la peau de lait sur les croustilles de pain, arroser de sirop de rose réduit, ajouter les éclats d'amandes et parsemer de pétales de rose déchirés. Déguster avec un Rasteau VDN blanc.

 

Coing confit à l'eau de rose, peau de lait, amandes, croustilles de pain. Clin d'oeil à Michel Bras

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?