Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 16:30
La blanquette, crémeuse, onctueuse, est de retour mais point de veau, c'est une blanquette de la mer que j'ai cuisinée avec amour et gourmandise... C'est Sab qui m'en avait donné une furieuse envie, c'est très rapide et délicieux, et comme les moules de bouchot sont toujours furieusement tendance sur les étals et dans nos assiettes, elles ont disputé la vedette à la lotte et aux crevettes roses qui composent cette blanquette, avec champignons, car je ne les ai pas oubliés, moi ! Ma touche en plus, du safran dans la sauce, car je nourris une réelle passion pour cette épice... Je n'ai hélas pas assisté encore à sa cueillette, je doute que la saison soit encore au beau fixe pour glaner les crocus safraniers...
Mais place à cette simplissime et délicieuse recette !



Ingrédients (pour 3 ou 4)
- 1 queue de lotte
- 500 grammes de moules
- 10 belles crevettes roses cuites
- 5 ou 6 pistils de safran
- 3 champignons de Paris
- 1 poireau
- 1 échalote
- 1 jaune d'oeuf
- 3 cuilllères à soupe de farine
- 15 grammes de beurre
- 7/8 cl de crème liquide
- thym, laurier
- huile d'olive
- sel, poivre

Préparation
Faire ouvrir les moules, décoquiller et réserver leur jus. Décortiquer les crevettes roses.
Parer la queue de lotte, réserver l'arête et couper la chair en gros morceaux.
Faire revenir l'arête et les têtes de crevettes dans un peu d'huile d'olive, ajouter les herbes et mouiller d'eau. Faire bouillonner 20 bonnes minutes et réserver le fumet ainsi obtenu.
Faire revenir l'échalote et le poireau émincés, ajouter les morceaux de lotte et faire dorer dans un mélange huile/beurre. Réserver la lotte et continuer d'étuver le poireau sur feux doux, à couvert, en ajoutant les champignons émincés.
Dans une casserole, faire un roux avec le beurre et la farine, ajouter environ 15 cl de fumet de lotte et crevette ainsi que le jus de moule. Faire épaissir puis ajouter le safran et le laisser infuser à couvert sur feu éteint.
Mélanger le jaune d'oeuf avec la crème. Verser sur la béchamel et remettre à chauffer à feu très doux.
Remettre la lotte dans le mélange poireau/champignons, ajouter les moules et les crevettes, ajouter la crème safranée et servir bien chaud avec du riz blanc. Bon appétit !


Partager cet article

Repost 0
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 08:33
C'est parti pour un week-end gourmand et éminemment culinaire aux Journées Gourmandes de Vaison La Romaine, entre démonstrations en public, avec Irisa et Lavande, et la rencontre des quelques blogueuses qui nous rejoignent ce soir pour un apéritif convivial...  Et surtout, en compagnie des enfants qui viennent en savoir plus sur les fruits et légumes de saison et aussi se régaler ! (enfin j'espère...).
A lundi ! Et bon week-end à tous...




Partager cet article

Repost 0
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 16:29
Les asiatiques mangent le brocolis, souvent relevé de sauce soja, parfois ponctué de graines de sésame. je me suis inspirée de cette façon traditionnelle que j'ai réinventée en partie à la faveur d'une "nougatine" salée de sésame. A la japonaise pour les ingrédients de ce "caramel" : mirin, vinaigre de riz et sauce soja... Ce qui devrait plaire aux becs sucrés adapetes de végétariens ! Le brocolis (comme beaucoup de légumes) a chez moi la faveur d'une cuisson vapeur, saine et qui conserve au produit sa vraie saveur. Rien de révolutionnaire, mais une touche en plus, comme souvent chez moi que je partage avec vous...


Ingrédients

- 1 brocolis moyen
- 2 cuillères à soupe de sésame blond
- 4 cuillères à soupe de sauce soja
- 2 cuillères à soupe de vinaigre de riz
- 2 cuillère à soupe de mirin

Préparation

Cuire le brocolis à la vapeur.
faire torréfier le sésame blond. Faire réduire la sauce soja, le mirin et le vinaigre de riz et laisser caraméliser, juste un peu, y jeter la moitié du sésame et les rouler pour les emprisonner dans le caramel de soja. Servir le brocolis vapeur parsemé de sésame juste grillé et de "nougatine" salée de sésame, arroser de sauce caramélisée et déguster aussitôt.


Partager cet article

Repost 0
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 08:30
Après avoir dégusté du foie gras, en veux-tu, en voilà, après la période pénible de gastro-entérite (croisée avec une chute brutale des températures et des soucis de chaudière qui nous transforment, très momentanément j'espère en bibendums enlainés) et son menu lassant - carotte cuite-riz blanc, soupe de carotte au riz, purée de carotte et ses boulettes de riz nature, etc..  - rien ne vaut une tartinade "détox" mais nutritive. Servie avec ce délicieux pain à la farine de châtaigne, cette tartinade anisée de fenouil et châtaigne aux graines germées peut servir de grignotage apéritif ou composer un repas végétarien en soi ! L'anisette en plus sera de trop pour bon nombre d'entre vous, mais cela corse un peu l'ensemble que je trouvais un peu trop "plat"... Mon estomac encore branlant y survivra-t-il ? La suite au prochain épisode !



Ingrédients

- 6 châtaignes
- 100 grammes de fenouil cuit à la vapeur
- 40 grammes de graines germées (afalfa et fenouil surtout)
- 1 grosse pincée de graines d'anis vert
- 1 cuillère à soupe d'anisette
- sel, poivre

Préparation

Faire cuire les châtaignes si vous en avez des fraîches, les éplucher, puis mixer avec le fenouil, les graines germées, celles d'anis vert et l'anisette. Servir avec du pain parfumé à la châtaigne. Recette à venir !

Partager cet article

Repost 0
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 12:42
A quelques jours des ateliers de Vaison (sans même parler de l'inauguration de jeudi soir), belle gastro-entérite, un cadeau empoisonné de ma grande qui a pâti elle même de la situation en début de week-end, puis ce fut à la toute petite d'être malade hier. Aujourd'hui, je ne cuisinerai guère, ni ne mangerai beaucoup. Riz-carotte comme il se doit et une sieste pour récupérer et être en forme en fin de semaine !

Je n'ai pas été une blogueuse assidue et je ne serai pas très présente dans les jours qui viennent, je le crains. Ceux qui viennent samedi soir à l'apéritif blogueurs des Journées Gourmandes, peuvent me confirmer leur présence (bis voire ter repetita) sur petitetoque@gmail.com...

A bientôt ! Et cuisinez bien !


Partager cet article

Repost 0
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 08:16
Cette jolie soupe orangée à la châtaigne n'est pas une classique soupe de courge, potiron ou potimarron... C'est une soupe de carotte, doucement parfumée à la cardamome ! C'est un pur délice de saison, très doux en bouche et subtilement aromatique, plutôt une soupe de fille, quoi ! On peut y ajouter quelques lamelles de foie gras mi-cuit (ou pas) pour lui accorder un caractère festif...



Ingrédients
- 10 châtaignes
- 4 carottes
- 1 échalote
- 2 capsules de cardamome verte
- 1 cuillère à soupe de crème fraîche
- foie gras mi-cuit (très facultatif, je vous recommande celui-ci)
- sel, poivre

Préparation
Faire cuire les châtaignes incisées 30 minutes dans l'eau bouillante. Laisser tiédir et les éplucher. Cuire les carottes à la vapeur avec l'échalote. Remettre les châtaignes décortiquées avec 300 ml de bouillon de carotte et la cardamome dans une casserole, cuire 15 minutes à feu doux. Retirer la cardamome et mixer les châtaignes, avec le bouillon et les carottes. Ajouter du bouillon, la crème, saler, poivrer et réserver au chaud.
Au moment du service, ajouter un peu de verdure (persil, ciboulette...) et si vous le souhaitez, ajouter quelques copeaux de foie gras...

Partager cet article

Repost 0
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 14:46
Ciel, je m'attaque aux pâtisseries de Marie-Pierre (A mes nuits blanches) ! Pas de crainte, ce sont juste des sablés, mais même pour du petit biscuit, la recette est élaborée ! Elle a sophistiqué la pâte (à base de farine de châtaigne) avec des morceaux de marrons glacés, et l'effet diamant du tonnerre ,c'est une poudre de cassonade et de noix ! Sauf que ma poudre de noix était vraiment TRES grossière. Plus fine, je vous le conseille : plus fine ! Pour que ces biscuits soient vraiment réussis, et des biscuits coupés plus petits car du coup ils étaient un peu étouffe-chrétiens...
La recette originale, pour ceux qui l'auraient manquée, est là (clic) !



Ingrédients
- 40 grammes de beurre mou
- 60 grammes de sucre
- 125 grammes de Mascarpone
- 150 grammes farine blanche
- 50 grammes de farine de châtaigne
- 80 grammes de marrons glacés
- 20 grammes de mélange noix, noisettes
- 1 cuillère à café de sucre
- 3 cuillères à soupe de sucre roux

Préparation
Battre le beurre avec le sucre. Ajouter le Mascarpone, mélanger à nouveau puis ajouter les farines tamisées. Mélanger pour obtenir une boule. Ajouter les marrons glacés (bien cachés au fond du réfrigérateur depuis l'année passé, ici !) coupés en morceaux et les incorporer à la pâte en mélangeant à la main. Former un boudin de 5 cm de diamètre environ puis le filmer et laisser reposer au frais au moins 2 heures. Mixer les noix, noisettes et la cuillère de sucre en une poudre, de façon plus ou moins fine. Ajouter le sucre roux, mélanger. Verser le sucre sur un papier sulfurisé, rouler le boudin de pâte puis le couper en tranche de 5 mm d'épaisseur (les miens faisaient plus 1 cm...). Déposer les tranches sur une toile Silpat ou papier sulfurisé et faire cuire 10 minutes dans le four préchauffé à 180°C.


Partager cet article

Repost 0
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 07:55
C'est à partir de samedi prochain que Charlotte la Carotte, Beaudoin le Coing, Peter le Chou fleur, Benoît la noix, Jérôme la Pomme, Harvey le Navet, Léon le Potiron et Guilaine la Châtaigne entrent en scène !

D'où viennent-ils, qui sont-ils, comment grandissent-ils, sont-ils bons pour la santé, et bien sûr, comment les mange-t-on ? Autant de question que peuvent se poser les enfants, aucquelles je leur répondrai le plus simplement du monde, de façon ludique et gourmande.
Ces 8 fruits et légumes seront présentés en tandem, car parfois, on peut les mélanger, souvent on peut manger les fruits en salé et les légumes en sucré... Preuve à l'appui : deux recettes à chaque atelier, l'une salée, l'autre sucrée ! L'occasion aussi de glisser quelques éléments de nutrition, de faire découvrir des épices et des herbes aromatiques...

Voilà ce que découvriront les 4-9 ans les 1er et 2 novembre 2008 après-midi aux Journées gourmandes de Vaison la Romaine.


Autre volet de la manifestation, des blogueurs réaliseront des démonstrations culinaires, puis se réuniront en petit comité pour un apéritif sympathique à 18h00

Petit rappel aux blogueurs qui souhaitent nous rejoindre, merci de vous signaler que je puisse confirmer un nombre de participants aux organisateurs... Avis notamment à Dominique, Aurélie, Laura, Edith, Marie, Christine, Nathalie et Elise...

Partager cet article

Repost 0
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 07:42
Après l'expérience du foie gras de canard poêlé au cacao, voici celle du foie gras mi-cuit en belle compagnie... Xocopili !
D'une grande sobriété, cette présentation un peu "graphique", laisse pur la saveur du foie. Celui-ci est mi-cuit au four à basse température, en papillote (vous vous souvenez ce billet sur tous les modes de cuisson du foie gras ? Cette cuisson d'Eric Lyautey est ultra-facile, on reforme le foie de façon très aisée même si la phase du déveinage a été un peu...sauvage !). Auparavant, il aura mariné avec juste du sel, du poivre et un peu de mirin, cette liqueur de riz japonaise. Foie gras zen ! De la douceur, une cuisson tranquille et une présentation à l'avenant : découpe triangulaire, saupoudrage de Xocopili et l'ajout d'une "raviole" cacaotée, un peu (beaucoup) inspirée de celle-ci... Le foie gras dans sa plus simple expression, avec une touche en plus ! IL a beaucoup aimé bien sûr... Sobre, vous avez dit sobre ?


Ingrédients

pour le foie gras mi-cuit
- 1 lobe de foie gras de canard cru
- 1 cuillère à soupe de mirin
- sel, poivre
- lait (pour faire dégorger le foie)
pour la raviole
- 100 ml de fond de canard
- 1 billes de Xocopili (+ 1 autre pour le saupoudrage)
- 1/2 cuillère à café d'agar-agar
- sel, poivre

Préparation
Faire dégorger le foie gras dans un mélange eau/lait durant quelques heures. Puis dénerver et déveiner. Peu importe s'il se morcelle, il se reformera dans la terrine, ce que permet cette cuisson ultra-facile...
Saler et poivrer, arroser de mirin et laisser mariner plusieurs heures à nouveau (par confort personnel, je l'ai laissé la nuit !). Empapilloter dans du film alimentaire et enfourner à 90°C 20 minutes. Puis prélever les morceaux de foie, tasser dans une terrine (vous pouvez, au choix, couvrir de la graisse, ou pas...). Poser un poids sur la terrine et réserver au frais au moins 48 heures.
Le jour J, préparer les "ravioles" : faire chauffer le fond de canard, y dissoudre le Xocopili, assaisonner, ajouter l'agar-agar et maintenir sur le feu 2 minutes. Laisser tiédir pui verser sur une surface plane, sur papier sulfurisé. Laisser refroidir et réserver au frais. Au moment du service, découper des cercles de gelée.
Dresser des triangles de foie gras, ajouter une raviole et saupoudrer de Xocopili.


Partager cet article

Repost 0
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 07:00
Après avoir testé la choucroute avec les moules l'an passé, je renouvelle avec le haddock, dans une choucroute à la bière (et oui, encore, je trouver qu'avec le poisson, la choucroute à la bière est plutôt harmonieuse...), parsemée de graines de carvi. Vraiment très fin. La saveur fumée du poisson est idéale, vous vous en doutez, sur le chou aigre.
Bien sûr, IL aurait préféfé une VRAIE avec de la charcutaille, mais IL a apprécié ce mariage de saveurs. Inutile de dire que j'ai adoré !

Et pour tout savoir sur ce plat alsacien, cliquez ici !



Ingrédients

- 300 grammes de choucroute crue
- 30 cl de bière de Chimay
- 200 grammes de haddock
- 2 cuillères à café de carvi
- 1 petit oignon
- 1 cuillère à soupe de graisse canard
- 1 feuille de laurier
- lait
- poivre

Préparation

Faire revenir l'oignon émincé dans la graisse de canard, ajouter la choucroute, une feuille de laurier "émiettée", une cuillère à café de carvi. Mouiller de bière et faire cuire une petite heure, ou plus selon que l'on préfère la choucroute craquante ou fondante.
Pocher le haddock dans un mélange eau/lait. Enlever la peau et désarêter. Ajouter en fin de cuisson à la choucroute avec le reste du carvi, poivrer, un peu, et servir bien chaud ou tiède, en décorant de "pluches" de fenouil.


Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?