Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 06:17
C'est une recette fraîche et pleine de saveurs inspirée par le mariage tomate/umeboshi de Vanessa. En plus simple !
L'umeboshi, pour ceux qui ne connaissent pas encore, c'est une petite prune aigre que les japonais conservent en saumure.
 Drapeau du Japon (Ratio 2:3)Très salée, ells est surtout utlisée comme condiment et est incontournable dans l'onigiri (sushi de forme triangulaire). Les Japonais la disposent souvent au milieu d'un plat de riz pour simuler leur drapeau, "l'étendard du soleil" : une perle rouge sur une étendue immaculée...
L'umeboshi est un aliment riche en nutriments préservant la santé (contrairement à la médecine curative occidentale, les asiatiques utilisent une médecine de prévention, notamment par une alimentation de haute qualité nutritionnelle), il semble que la petite prune soit excellente pour prévenir toutes sortes de maux, une sorte de panacée médicinale ! Pour en savoir plus, lire cet intéressant article.

Ce tartare poursuit ma série "graines", après la
pizza blanche aux graines multiples et une salade verte aux graines, voici donc une petite fraîcheur de tomate et d'umeboshi, parfumée au sésame (2 graines et huile !).


Ingrédients (pour 1 personne, il ne faut pas exagérer, je ne vais pas exiger de LUI de tester quelque chose d'aussi exotique !!)
- 1/2 tomate coeur de boeuf mûre
- 3 ou 4 prunes umeboshi
- 1 cuillère à soupe de graines de sésame, blond et noir
- 1 cuillère à café de vinaigre de riz
- 1 cuillère à café d'huile de sésame
- 1 cuillère à soupe d'huile de colza
- 1 cuillère à soupe de graines germées (alfalfa)

Préparation
Couper en brunoise la tomate et les prunes. Mélanger les huiles et le vinaigre en émulsionnant bien. En arroser la brunoise et mettre au frais. Faire griller les graines de sésame quelques minutes, laisser refroidir. Servir le tartare de tomate et d'umeboshi parsemer de graines de sésame et de graines germées. Déguster aussitôt.

Partager cet article

Repost 0
25 mai 2008 7 25 /05 /mai /2008 06:30
Une merveille de finesse, de délicatesse en bouche, ce dessert a su séduire le Mâle autant que l'Enfant (même le plus petit) : beaucoup de subtilité dans les saveurs et d'opulence en bouche, du moelleux autant que de la grâce, ce bavarois aux fleurs d"hibiscus et au lait de coco, plutôt instinctif (avec une base inspirée de Pierre Hermé tout de même !), fut une très belle surprise ! Car en général je mesure le résultat au fur et à mesure mais là, plongeant dans l'inconnu floral, je ne savais pas, j'imaginais, je supputais, j'espérais... Le tout fut à la hauteur de mes espérances !

Le seul souci reste le démoulage. Avec des cercles à entremets, pas de souci mais avec des moules souples, des empreintes à effet, quelle galère ! Le film alimentaire ne permet pas de respecter la décoration du moule (qui ne présente plus alors d'intérêt). Ou alors, une seule solution, faire prendre au congélateur, démouler et laisser décongeler à température ambiante. Et vous, quel est votre truc ?



Ingrédients (pour deux beaux desserts)
pour les bavarois
-
150 ml de lait
- 150 ml de lait de coco
- 1 feuille de gélatine
- 3 cuillères à soupe de fleurs d'hibiscus
- 125 grammes de crème liquide
- 65 grammes de sucre
- 4 jaunes d'oeufs
pour les fraises au sirop d'hibiscus
- 40 grammes de sucre
- 1 cuillère à soupe de fleurs d'hibiscus séchées
- 150 grammes de fraises

Préparation
Pour le sirop d'hibiscus, dissoudre le sucre dans 50 ml d'eau, porter à ébullition et faire infuser les fleurs d'hibiscus à couvert, feu éteint., environ  30 minutes. Verser le sirop sur les fraises coupées en petits morceaux et réserver au frais.
Préparer les cercles à bavarois en les tapissant de film alimentaire. Réserver
Réaliser une crème anglaise au lait de coco et à la fleur d'hibiscus : faire infuser les fleurs dans le mélange bouillant lait de coco/lait, jusqu'à refroidissement. Remettre sur le feu. Fouetter les jaunes d'oeufs avec le sucre, verser une partie du lait en fouettant, puis remettre sur feu doux, dans le reste du lait. Faire épaissir doucement en mélangeant continuellement.
Faire ramollir la feuille de gélatine dans l'eau froide. Quand la crème anglaise est prête, en prélever 125 grammes et dissoudre la gélatine dedans. Fouetter la crème très ferme et l'incorporer à la crème anglaise collée à la gélatine.
Poser les cercles sur des asiettes et verser la crème bavaroise dedans. Laisser prendre au frais 4 heures minimum. Puis démouler, dresser les fraises dessus et arroser le tour du bavarois de sirop de fraise/hibiscus. Servir aussitôt, décoré de petites feuilles de menthe.


Et bonne fête à toutes les mères !


Partager cet article

Repost 0
24 mai 2008 6 24 /05 /mai /2008 13:32
Parmi les plus anciens exemples de "street food", on trouve le casse-croûte bucolique des bergers et moissonneurs : on mange alors évidemment sur le lieu de travail !



Parmi tout ce que l'on peut déguster dans les champs au milieu d'une journée de labeur, ce mets, que vous avez découvert il y a quelques jours, était encore de mise dans les années 50 dans le Haut-Poitou... A découvrir sur Fureur des Vivres aujourd'hui même ! Aujourd'hui, revisité, il deviendrait un excellent dessert de plein été !


Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha - dans Inclassable
commenter cet article
24 mai 2008 6 24 /05 /mai /2008 06:19
Encornet rouge et crabe vert, les deux bestiaux attendaient sur l'étal, à l'opposé l'un de l'autre. Et pourtant... Je les ai réunis pour une recette qui manque sans doute quelque peu de couleur (en dépit de leurs dénominations...) mais pas de saveur. La citronnelle et les feuilles de cumbava, le lait de coco et ... Le tout est d'une infinie délicatesse en bouche, pas de goût franc mais beaucoup de subtilité et de légèreté...  Une recette inspirée de plaisirr asiatiques plutôt côté Asie du Sud-Est ou Indonésie, un plaisir voyageur extrême et uen sensation de finesse et de gastronomie sereine... A refaire !



Ingrédients (pour deux petits appétits, pour deux, doubler les proportions, sauf sans doute pour la sauce !)
- 1 encornet rouge
- 4 crabes verts
- 80 grammes de riz basmati
- 100 grammes de lait de coco
- 2 tiges de cébette
- 1 tige de citronnelle
- 5 feuilles de renouée
- 2 feuilles de cumbava
- huile de tournesol
- sel, poivre

Préparation
Faire cuire les crabes avec une cébette émincée, mouillés d'eau. Ecraser les carapaces au pilon puis passer le jus au tamis. Réserver.
Précuire le riz dans un mélange salé de lait de coco et d'eau avec l'écorce de la tige de citronnelle. Quand le riz est presque cuit, ajouter le coeur de la tige de citronnelle coupé en fines rondelles ainsi que les feuilles de renouée.
Nettoyer l'encornet, réserver les tentacules et les ailerons pour une autre utilisation (sautés à l'ail et au citron, par exemple). Le farcir de riz à la citronnelle et au lait de coco. Fermer l'encornet par un bâtonnet de bois. Faire sauter l'encornet dans un peu d'huile avec la cébette émincée, saler, poivrer. Mouiller avec le jus de crabe.
Faire cuire l'encornet environ 25/30 minutes à feu doux et à couvert dans le jus de crabe vert en ajoutant les feuilles de cumbava. Réserver l'encornet et faire réduire la sauce qui doit avoir épaissi juste ce qu'il faut, être délicieusement onctueuse. Rectifier l'assaisonnement et re8mettre l'encornet dans la sauce et servir chaud.


Partager cet article

Repost 0
23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 13:34
Dernière ligne droite avant la Fête des mères...  Si vous êtes en manque d'inspiration, ou si vous renouveler le genre rose bonbon, romatsme et petites fleurs, Cuisine P@ssion regorge positivement de jolis desserts,  avec en préambule une narration touchante signée Dorian (Mais pourquoi est-ce que je vous raconte ça)...
Au programme de la délicatesse faite gourmandise et au sommaire : gâteau mousseux au chocolat blanc et aux biscuits roses ; tartelette façon crème brûlée, fruits de la passion, framboises, citron vert ; le cassianis, somptueuse création autour du cassis et de l'anis ; mousse au chocolat blanc, fraises et basilic ; tarte framboise/ricotta ;  jardinière de muffins au caramel pour maman.
Voici pour la sélection fête des mères, mais on pourrait leur adjoindre d'autres desserts tout aussi gourmands à base de fraises tirés du même magazine : shortcake aux fraises, cheese-crumble aux fraises et basilic,  gazpacho de fraises à l'huile de pistache ou encore eton mess...

Pour les vauclusiens habitants à proximité d'Orange, vous trouverez notamment Cuisine P@ssion au point presse de la gare SNCF ou encore dans la librairie du centre commercial du Coudoulet.



Excellente Fête des mères !

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha - dans Inclassable
commenter cet article
22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 19:03
La recette initiale a été quelque peu revisitée... Alors à votre avis, que'est ce que c'est ?


La réponse après-demain sur
Fureur des Vivres... Et oui, Mamapasta, je ne maîtrise pas les parutions de Fureur des Vivres (à peine les miennes...), rendez-vous donc normalement le samedi 24 mai !


Partager cet article

Repost 0
22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 06:40
Une petite salade de pomme de terre, cela vous dit ? Cathy, oui ! C'est à elle qu'on doit cette initiative, on aura tout plein de salades de patates d'ici juin !
Cette salade fraîche et gourmande marie pommes de terre, asperges blanches et magret de canard séché, avec une sauce au chèvre et à la ciboulette, ponctuée de fleurs de ciboulette...



Ingrédients (pour deux personnes)
- 1 grosse pomme de terre (ou 2 moyennes, soit environ 300 grammes)
- 4 ou 5 belles asperges blanches, selon la taille
- 1 yaourt de brebis (150 grammes)
- 50 grammes de chèvre
- 10 tiges de ciboulette
- 2 fleurs de ciboulette (+2 pour la déco)
- 50 grammes de magret de canard séché ("maison" selon cette recette mais au piment d'Espelette...)
- piment d'Espelette (facultatif)
- sel, poivre

Préparation
Cuire la(les) pommes de terre à l'eau, ainsi que les asperges. Laisser refroidir les unes et les autres, puis les couper en morceaux. Chauffer à feu très doux le yaourt de brebis, juste le temps de faire fondre le chèvre. Bien mélanger et ajouter la ciboulette ciselée ainsi que les fleurs de ciboulette "émiettées". Saler, poiivrer, ajouter éventuellement un peu de piment d'Espelette et mélanger avec les pommes de terre et les asperges. Réserver au frais. Au moment du service, ajouter quelques tranches de magret séché  et décorer d'une fleur de ciboulette.



Partager cet article

Repost 0
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 10:41
Le vrai clafoutis du Limousin exige, comme le disait Curnonsky, "de savoureuses petites cerises noires que l'on ne trouve qu'en Limousin" et "pour atteindre à la perfection du clafoutis, ajoutait-il, il faut du sang limousin dans les artères"...

Partager cet article

Repost 0
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 06:37
Depuis maintenant une semaine, les cerisiers sont alourdis de jolis fruits rebondis et gorgés de sucre, brillants et d'une jolie robe rubis. Les oiseaux (pies, hirondelles, tourterelles, moineaux..) qui ne s'en laissent pas conter, ont démarré leur danse de convoitise, picorant ici et là...
Les averses ont cependant abîmés les cerises et il est urgent de les cueillir. Hue dia, les confitures, bocaux et surgélation fruitée ! Et les clafoutis (
le premier de la saison est sur Trois petits tours et cuisinons ! ...), sorbets et soupes...


Herbes, fleurs et fruits dans une soupe voluptueuse, flamboyante et très gourmande. La sauge associée au vin rouge et à la cerise gagne ses galons savoureux autant que sains... Et cette soupe sera une compagne idéale de fin de repas en en facilitant la digestion !

Ingrédients
- 15 cl de vin rouge
- 2 cuillères à soupe de cassonade
- 200 grammes de cerises
- 5 feuilles de sauge
- 4 ou 5 fleurs de sauge

Préparation
Dissoudre la cassonade dans le vin et porter à ébullition, ajouter la sauge ciselée et laisser infuser jusqu'à refroidissement. Mixer alors avec 120 grammes de cerises dénoyautées.



Partager cet article

Repost 0
20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 19:13
Tout l'esprit romantique de Lolita Lempicka dans une ligne de gourmandises saines et bios ! La styliste  s'est associée à la marque Bonneterre en lançant dès le 9 juin, en exclusivité à la Grande Epicerie du Bon marché, des "Grands petits-beurre" à partager, un maxi-rocher praliné long comme une tablette, une pâte à tartiner au chocolat noir et des mini-madeleines aux écorces d'orange et de citron...


Photo prêtée par Emmanuel Brunet

Le packaging looké des délices signés Lolita Lempicka, tout comme les recettes, ont été choisies, pensées dans les moindres détails par la créatrice, consommatrice de bio de longue date. Loin des partenariats classiques, elle s'est réellement investie dans ce projet, en donnant vie à des produits qu'elle aime vraiment, en leur conférant une personnalité typée, si délicate, à mi chemin entre l'esprit enfantin et fleur bleue, tout l'univers si charmant de Lolita Lempicka... De quoi rendre le bio bon, comme le suggère la signature du packaging "belles à croquer"...
Ces "gourmandises de Lolita Lempicka" seront ensuite distribuées dans les magasins bio en septembre/octobre 2008. A suivre !


Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?