Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 19:57
Pour une minette qui n'aime (toujours) pas le fromage, une version chapelure/thym et pour celle qui adore ça, j'ai ajouté du parmesan.

Ingrédients
- 2 belles escalopes de veau
- 1 oeuf battu
- chapelure
- thym
- parmesan
- sel, poivre

Préparation
Tremper les escalopes dans l'oeuf, puis dans le mélange chapelure/thym/parmesan. Mettre au frais un quart d'heure et mettres dans l'huile bien chaude. Baisser ensuite le feu et laisser cuire une dizaine de minutes (selon épaisseur de l'escalope).

Bon un peu pressée entre l'atelier pâtisserie de ce matin et le repas du bébé, je n'ai pas laissé reposer les escalopes au frais avant de les cuire comme je le fais habituellement. Du coup la panure n'a pas bien tenu... Sur la photo, on a l'impression que la viande est frippée du coup ! On dirait presque une omelette !

Mais c'était tout de même délicieux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Recettes - Pour les minettes
commenter cet article
14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 14:28
Après l'allaitement, voici venue l'époque de la diversification alimentaire. Ce peut être à 5/6 mois ou plus tard selon le choix de chacun. Les recommandations offisielles insistent pour qu'elle ne démarre pas avant 4 mois ! Quand on pense à ce qui était édicté à nos propres mères... En seulement 3 ans ces règles de nutrition infantiles ont déjà à nouveau évolué ! Alors qu'en sera-t-il dans 3, 5, 10 ans ? Par ailleurs, les conseils diffèrent d'un pédiatre à l'autre, d'une PMI à un centre hospitalier... Tout cela est à prendre avec d'infinies précautions.

Toujours est-il que cette étape est cruciale et conditionne l'alimentation future de l'actuel bébé. Comme toujours, et après le lait infantile, les géants de l'agro-alimentaire proposent moultes farines de céréales, petits pots de légumes et de fruits, desserts lactés, au rayon frais comme en épicerie pour nourrisson... Il paraît que ces préparations sont tout à fait respectables. Sans doute mais mieux vaut les utiliser de façon exceptionnelle, en dépannage.

Rien de vaut une purée ou une compote maison, préparée avec amour et des produits frais (ou congelés...) en privilégiant les cuissons à la vapeur. On conseille de donner un même aliment plusieurs jours d'affilée afin d'identifier d'éventuelles allergies et d'habituer bébé peu à peu, en douceur, à de nouveaux goûts (on démarre généralement par la carotte). La boisson idéale est l'eau (on peut de temps à autre donner un peu de jus de fruit dilué, à réserver aux jours de fête, en aucun cas des sodas !). Plus tard vient la soupe du soir
complète(souvent vers 9/10 mois), associant carotte, pomme de terre, raves et verdure.

Pour véritablement éduquer le goût, il est essntiel de démarrer très tôt (si le nourrisson a été sensibilisé in utero ou durant l'allaitement, grâce à une alimentation maternelle diversifiée, ce sera plus facile) ; ne pas hésiter à multiplier les tentatives en proposant autre chose que les sempiternels haricots verts-brocolis : l'épinard peut tout à fait être accepté en petites proportions avec de la pomme de terre, les salades vertes apportent leur lot de chlorophylle et les cucurbitacées de jolies couleurs, des textures fondantes et saveurs douces que bébé apprécie généralement. Mixer des oignons ou de l'ail, ajouter à l'eau de cuisson des herbes aromatiques favoriseront aussi l'éveil gustatif de l'enfant...

Il est préférable d'attendre toutefois avant de donner des légumes difficiles à digérer : pas de choux, d'artichaut ou de topinambour avant un an... idem pour les légumes secs. certains sources recommandent des viandes maigres jusqu'à un an également. Et bien sûr pas de fritures ! Attention aussi aux fruits exotiques qui peuvent être source d'allergies (notons que les kiwis sont désormais produits en France donc assurent une meilleure innocuité que ceux provenant de l'étranger)

Mais potagers et vergers sont suffisamment étendus pour offrir une diversité de saveurs à nos enfants. Même en respectant les saisons, on peut leur proposer des goûts variés aptes à faire évoluer ce sens, ainsi que l'odorat ; une expérience sensorielle propre à les faire progresser sur tous les plans...

Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Conscience et science
commenter cet article
14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 14:03
Ce matin, on a vu valser un oeuf (heureusement sa chute a été amortie par un sac de courses), on a vu voler de la farine (sur les vêtements, sur le bout du nez),  on a vu coller des menottes (beurk c'est gluant le beurre) et on a vu disparaître des bouts de pâte crue dans la bouche ("maman, je vais te faire un tour de magie")... Car aujourd'hui mercredi, c'était atelier "pâtisserie" !

Pour faire simple et rapide, nous avons fabriqué des sablés à la vanille tout bêtes, découpés à l'emporte-pièce et habillés de poudre de cacao, de cannelle, de sucre roux ou de biscuits roses écrasés... juste pour faire joli !

Ingrédients
- 250 grammes de farine
- 125 grammes de sucre
- 125 grammes de beurre
- 1 oeuf
- 1 sachet de sucre vanillé
- 1 pincée de sel













Préparation
Mélanger tous les ingrédients (le beurre coupé en morceaux) et pétrir. Laisser reposer au frais environ un quart d'heure. Abaisser la pâte sur 5 mm et découper des formes à l'emporte-pièce, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de pâte ! Saupoudrer (si l'on veut d'épices, de cacao, de sucre, etc).

Enfourner à 200°C durant 15/20 minutes.


On en a fait beaucoup
(peut-être 40...)
pour en emporter
chez des copains
cette après-midi !

Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Recettes - Pour les minettes
commenter cet article
13 février 2007 2 13 /02 /février /2007 20:06
En forme de couronne (rappelant un peu un doughnut...), ce fromage de chèvre à pâte molle et croûte naturelle, est originaire de la région de Loche, proche de la Sologne. Bien affiné comme je l'ai dégusté, il est onctueux, crémeux à souhait. Ce merveilleux fondant s'accompagne d'une puissance en bouche surprenante et en décalage avec ce moelleux... Cette AOC toute récente puisqu'elle date de 2001, tire de son terroir sa force et ses parfums généreux et persistants.
Il se marie merveilleusement avec la noix et se dégustera avec un vin blanc sec de Touraine, un vieux Muscadet pourquoi pas... car il lui faut quand même un vin de caractère.


La photo est de Rodolphe Le Meunier, champion du monde des fromagers (SIRHA 2007), qui vend aussi cette merveille de fromage, difficile à trouver par ailleurs (j'en ai bien acheté en grande surface mais sans comparaison bien entendu avec un fromage affiné dans une cave adaptée !).

Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Zoom
commenter cet article
13 février 2007 2 13 /02 /février /2007 16:06
La fraîcheur un rien exotique du citron vert, la saveur anisée avec la crème de fenouil et l'aneth, le "croustillant" et l'épice des baies roses, voilà de quoi relever un saumon basique... Cette recette est un grand classique, très frais, qui retrouve un peu de jeunesse avec cette sauce crémeuse au fenouil.













Ingrédients
- 400 grammes de saumon
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive et 1 d'huile de colza
- jus d'1 demi citron vert
- 1 cuillère à soupe de baies roses
- 1 cuillère à soupe d'aneth
- 1 petit fenouil
- 2 cuillères à soupe de lait de coco
- sel, poivre

Préparation
Faire cuire le fenouil à la vapeur, mixer avec le lait d coco, saler et poivrer. Garder au frais.
Couper le saumon en tranches fines et faire macérer dans la marinade huiles/jus de citron, avec deux tiers de baies roses concassées, entières pour le tiers restant ; parsemer de brins d'aneth et mettre au frais une à deux heures.

Servir le saumon mariné bien frais, accompagné de sa sauce crémeuse au fenouil...



Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Recettes - Saveurs marines
commenter cet article
13 février 2007 2 13 /02 /février /2007 13:28

En deux temps, trois mouvements, dix minutes chrono, voici une frittata aux chèvre, herbes et olives noires. Mélanger 3 oeufs battus avec deux cuillères à soupe de crème liquide, une cuillère à soupe d'origan, 1 cuillère à soupe de thym, une dizaine de morceaux de chèvre mi-frais, un peu fort si l'on aime (pour l'heure, de la couronne lochoise), mettre à cuire dans une poêle à feu moyen, servir grillé dessous, moelleux à l'intérieur...

La photo, prise sur le "vif", montre la-dite frittata en cours de cuisson. Pas d'autres images, désolée mais il y avait urgence !

Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Recettes - Délices ovo-carnés
commenter cet article
12 février 2007 1 12 /02 /février /2007 20:50
C'était au départ une salade toute simple dans le registre de "l'art d'accommoder les restes", mais le final en bouche s'est avéré surprenant ! Agréablement même, bien meilleur que ce à quoi je m'attendais...

Alors, pour tout avouer, il y avait un reste de risotto de morue/basilic (avec quelques morceaux de poisson), du riz long, des haricots verts, un reste de consombre, très peu de miettes de saumon fumé et des anchois, le tout arrosé d'huile d'olive et de colza...
Alors, j'ignore encore si c'est le mélange des trois poissons ou autre chose mais c'était délicieux, réellement ! Je creuserai le sujet pour savoir ce qui était si bon... et pour essayer de reproduire cette harmonie inespérée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Recettes - Entrées fraîcheur
commenter cet article
12 février 2007 1 12 /02 /février /2007 20:06
Cela aurait du être des brownies chocolat blanc/noix de coco... Hélas !
Deux raisons à cet aspect informe, brûlé et caoutchouteux : un oeuf en moins, des proportions revues à la baisse mais dans un moule trop grand...
Les minettes ont malgré tout trouvé le moyen d'en manger et de trouver ça bon (pour me faire plaisir j'imagine) !

J'implore votre pitié !!

Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Inclassable
commenter cet article
12 février 2007 1 12 /02 /février /2007 19:13

Alors voici le dessert qui suit la coloration à la betterave de cette après-midi... Une panna cotta rose, servie avec une sauce à la framboise.

Ingrédients
- 25 cl de crème liquide
- 15 cl de lait "rose" (dans lequel a "infusé" une petite betterave)
- 3 gouttes d'extrait naturel de vanille
- 50 grammes de sucre (blanc !)+1 cuillère à soupe pour les framboises
- 2 feuilles de gélatine
- 30 grammes de framboises (pour les gourmands de ce fruit rouge...) surgelées, en cette saison cela va de soi...

Préparation
Faire chauffer la crème avec la vanille. Ajouter le sucre et le lait rose. Mettre les feuilles de gélatine dans de l'eau pour les ramollir, les essorer et les incorporer à la préparation lactée. Mettre au frais.


La crème rose prend forme...






Entretemps, faire décongeler les framboise, en réserver quelques-unes pour la décoration et mixer les autres avec du sucre.
Servir bien frais avec la sauce et décorer de framboises entières...












Je ne sais plus qui a dit que c'était un dessert pour paresseuse, j'abonde ! En tout cas, vite préparé, et vite avalé !

Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Recettes - Plaisirs sucrés
commenter cet article
12 février 2007 1 12 /02 /février /2007 13:58
C'est mon marchand de quatre saisons (comme on disait jadis...) et mon jardin qui me les fournissent...

La betterave est un puissant colorant qui teinte en rose les légumes blancs (le chou-fleur !), les desserts (riz au lait, crèmes, etc...), les soupes, et même les viandes (le poulet)
, les purées (si on n'a pas de vitelotte sous la main...). Je vous l'accorde, c'est un gadget mais sur un dessert fruité cela peut renforcer l'impression visuelle.






La-dite vitelotte colore en mauve mais son eau de cuisson est bleue (je pense aussi au chou rouge...).
Alors imaginez les possibilités...
Bien entendu les fruits rouges ont aussi un fort potentiel coloriel (cerises, framboises mûres pour une couleur plus sombre...)
.
Pour ajouter une note jaune, on peut mettre une dose de curcuma ou de safran, des pétales de souci, du paprika pour la couleur rouge, des feuilles d'épinard ou de blette pour teinter en vert...

Voici le lait rose (presque fushia !) coloré à partir d'une betterave crue !

Il fera l'objet d'un prochain article gourmand... Transformation du lait et comte-rendu : H - 6 (dans le meilleur des cas, si les minettes m'en laissent le temps) !

Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Y-a-qu'à
commenter cet article

Article ? Recette ?