Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 07:30

Les épis de maïs ou elotes sont des grignotages courants au Mexique, souvent achetés auprès de marchands ambulants et dégustés dans la rue. A partir de ce street food à la mexicaine sont nés un genre de biscuit à base de pâte levée, fourré de garniture sucrée, classé parmi les "pan dulce". Un autre grignotageun peu rustique, parfait pour le goûter ou le petit déjeuner, celui-ci...

Dans sa version traditionnelle, la pâte des elotes sont à base de saindoux et la garniture à base de beurre, mais vous pouvez utiliser que du beurre si vous êtes végétarien... Et du beurre de cacao si vous êtes végétalien ! la recette provient de ce joli blog
Petite pensée à mon amie Guislaine qui va bientôt repartir dans son Mexique natal monter sa pâtisserie, qui, gageons-le, offrira des pâtisseries bien plus fines, "à la française" !

Elotes (épi de maïs), mi gâteaux mi viennoiseries du Mexique

Ingrédients
- 500 grammes de farine
- 10 grammes de levure sèche de boulanger
- 100 grammes de sucre
- 1 oeuf + 1 jaune
- 125 ml d'eau
- 1 cuillère à café de cannelle (ou plus si vous aimez beaucoup...)
- 180 grammes de saindoux (ou beurre ou beurre de cacao)

pour la garniture
- 100
grammes de farine
- 90
grammes de sucre glace
- 90
grammes de 
beurre
- 1 jaune d'oeuf

 

Elotes (épi de maïs), mi gâteaux mi viennoiseries du MexiqueElotes (épi de maïs), mi gâteaux mi viennoiseries du Mexique
Elotes (épi de maïs), mi gâteaux mi viennoiseries du Mexique

Préparation
Pour la pâte, mélanger les éléments secs, puis déposer oeuf et jaune au milieu, ainsi que le saindoux en morceaux. Mélanger en incorporant l'eau au fur et à mesure. Pétrir une dizane de minutes. Couvrir le pâton et laisser reposer le temps de préparer la garniture.
Mélanger les éléments de la farce, bien amalgamer, à la main ou au robot.
Former des boules de pâtes de 40 à 50 grammes. Abaisser chaque boule en un disque ovale que l'on quadrille d'un côté et que l'on garnit de l'autre d'un petit boudin de farce. Replier la pâte autour de la farce en donnant la forme d'un épi de maïs.
Enfourner environ 20 minutes à 200°C. Laisser refroidir sur une grille.

Elotes (épi de maïs), mi gâteaux mi viennoiseries du Mexique

Partager cet article

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 07:27

Le printemps est là c'est indéniable : crocus, jacinthes et violettes au sol, fleurs d'amandier et abricotiers sur les branches, bourgeons de tout poil partout ! Les soupes sont toujours encore d'actualité car les nuits sont fraîche mais les beoins et envies de fraîcheur se font plus flagrantes. Le risotto dans sa plus simple expression adopte les premières cébettes ou oignons nouveaux et les dernières limettes de l'hiver (cet agrume jaune orangé au plus fort de sa maturité dont le zeste dévoile des parfum de bergamote).
Ingrédients
- 100 grammes de riz Carnaroli
- 1 bottes d'oignons nouveaux tout fins
- 1 limette
- jus d'une demi orange

- 10 cl de vin blanc

- 30 cl de bouillon de volaille ou de légume
- 1/2 cuillère à café de sumac + un peu pour saupoudrer

- beurre (facultatif, pour mantecare)
- 1 échalote
- huile d'olive
- sel, poivre 
Préparation
Faire revenir l'échalote émincée dans l'huile d'olive et ajouter le riz. Quand il devient translucide, mouiller de vin, ajouter
le zeste d'un quart ou un tiers de la limette et laisser absorber le liquide ; saler. Ajouter le bouillon tiède au fur et à mesure en incorporant le jus d'orange, les cébettes émincées, le sumac et le jus de limette en fin de cuisson.
Ajouter le beurre hors du feu, pour mantecare (émulsionner).  Poudrer de sumac et servir aussitôt !

Risotto cébette et limette, un air de Printemps...

Partager cet article

Repost 0
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 08:16

Le barista est au café ce que le sommelier est au vin ; c'est un expert mêlant connaissance des produits, maîtrise du geste et excellence des recettes. Il connaît l’art de sélectionner les baies, vertes ou torréfiées, en grain ou moulues, il sélectionne les origines et crus de café et sait préparer expressos et boissons à base de café.

Cette profession est née en Italie : le mot italien signifie « barman » mais le terme a évolué en même temps que ce métier, tout du moins en France. Des formations spécifiques reconnues par la très officielle SCAE*, des concours de barista, des exhibitions… L’art de la préparation café a acquis ses lettres de noblesse tout en devenant une discipline « spectaculaire ».
NB le caféologue est davantage un théoricien, le bartender est l’expression « trendy » qui désigne le barman, tandis que le barista a cette double expertise théorique et gustative, voire « culinaire » du café.

Lors des concours de barista, les figures imposées sont souvent le meilleur expresso et le meilleur cappuccino, suivis du meilleur cocktail à base de café : place alors à la créativité et aux choix d’ingrédients inattendus ! Le champion 2011, Ludovic Loizon, l’a emporté avec un étonnant « cheese coffee pain d’épices », un cocktail à base de fromage frais acide type « philadelphia » mélangé avec un peu de crème, de lait sucré et aromatisé au pain d’épices.
Le latte art est spécifique au caffè latte (voir ci-dessous) : le lait mousseux dessine des motifs sur le café en utilisant les techniques de topping, painting ou verse libre.
Le coffee flair est une expression récente du service du café, inspirée du flair bartending ; il se caractérise par une manipulation spectaculaire des ingrédients, jonglage, latte art : un véritable show !

*La SCAE, Speciality Coffee Association of Europe, est un organisme international qui regroupe 30 pays ; chaque structure a pour objectif la valorisation des cafés de qualité, dits « cafés gourmets » (specialty coffee) ; la section française organise dans le cadre du SIRHA, les World Barista Championship, World Cuptaster’s Championship et World Latte Art Championship, dans un espace dédié, le Café Show.

 

Barista Hugues Feuillet - photo de Barista Bartender Solutions

Barista Hugues Feuillet - photo de Barista Bartender Solutions

Partager cet article

Repost 0
7 mars 2015 6 07 /03 /mars /2015 07:41

Parmi les deux brioches classiques de boulangerie figurent la brioche ronde parisienne dite "à tête" et la brioche Nanterre ou de Nanterre, de forme allongée. Cette dernière est moulée et de forme rectangulaire même si à la base, on façonne des boules de pâte à brioche disposées soit parallèlement soit en quinconce dans un moule rectangulaire. La pâte est un classique du CAP, on en trouve diverses recettes, dont celle-ci, la mienne est faite à base de farine bio T65, pas tout à fait dans les règles de l'art, donc...
Idéale pour accompagner les délicieuses confitures de Stéphan Perrotte.

Brioche Nanterre

Ingrédients 
- 500 grammes de farine (ici T65)
- 10 grammes de sel,
- 75 grammes de sucre (ici blond)
- 20 grammes de levure fraîche
- 6 oeufs (300 grammes)
- 250 grammes de beurre à température ambiante 
Préparation
Déposer dans la cuve du robot farine, sel, sucre, levure et oeufs en prenant soin d'isoler la levure du sel et su sucre. Bien mélanger à vitesse lente ppendant 2/3 minutes avant d'amalgamer le beurre en morceau. Poursuivre alors le pétrissage une dizaine de minutes.
Réaliser le pointage en couvrant le pâton d'un linge propre et laisser lever dans un endroit chaud et humide à l'abri des courants d'air. La pâte doit doubler d evolume.
Rabattre la pâte, puis réserver au froid.
Après 2 heures, rabattre à nouveau et détailler la pâte en 8 boules façonnées et déposer dans un moule rectangulaire en quinconce. Dorer à l'oeuf battu ou au jaune additionné d'un peu d'eau. Laisser lever encore 30 minutes au moins. Dorer à nouveau et enfourner à 180°C environ 20 à 30 minutes.

Brioche Nanterre

Partager cet article

Repost 0
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 07:06

Stéphan Perrotte est un confiturier d'exception, découvert indirectement un peu grâce à  Pascal Barbot, l'éditeur de l'Almanach insolite, l'ouvrage si créatif paru aux Editions Mine de Rien, puis de façon plus précise sur facebook. Quelques contacts et échanges plus loin, Stephan Perrotte m'a envoyé quelques confitures de sa production. Ce Meilleur Confiturier 2014 élabore des confitures haut de gamme préparées en chaudron de cuivre mais selon un processus de cuisson particulier et qui conserve la saveur du fruit, c'est là le secret de fabrication du confiturier ; elles sont garanties sans conservateur ni arôme articifiel.
Il offre une large gamme de spécialités fruitées, au choix : saveur classique, comme par exemple la délicieuse "Framboise Mekeer" médaille d'Argent au Concours Général Agricole de Paris en 2014 ; saveur exotique, telle l'Ananas à la vanille Bourbon et rhum vieux, ou la Mangue aux fruits de la passion ; saveur originales comme Pomme, jus de yuzu et sésame noir...
ces quatre confitures testées se caractérisent toutes par une incroyable fraîcheur en bouche ! Ne cherchez pas la saveur classique "confite" mais davantage celui du fruit frais conservé grâce à des cuisson douces et/ou courtes. Inutile de préciser que ces confitures là ne sont pas seulement destinées à la tartine ! 

 

Les confitures de Stéphan Perrotte : la fraîcheur du fruit !

Nous avons adoré la framboise à l'unanimité pour l'incomparable saveur du fruit. La confiture ananas a été très appréciée pour l'équilibre et la "tartinabilité", sa pointe de rhum et de vanille sont bien équilibrées, justement dosées. La mangue-passion recueille beaucoup de suffrages également en dépit des morceaux un peu fermes difficiles à manger au petit déjeuner. Qu'à cela ne tienne, déposons là sur un produit lacté ou une panna cotta, dans un dessert à l'assiette ou pour accompagner un magret de canard par exemple. La mangue y a pleinement la saveur de fruit frais, la même texture en bouche, avec la nervosité palpable et l'acidulé léger du fruit de la passion. Quant à pomme-yuzu, si Miss L n'a pas aimé (normal, elle n'aime pas le yuzu), j'ai beaucoup aimé son équilibre et sa fraîcheur également. C'est aussi un condiment très intéressant, je pense notamment à un chèvre frais et crémeux, celui du Rove par exemple...
Bref des confitures pour la cuisine, pas seulement pour la tartine !
NB Le confiturier prépare aussi des recettes sur mesure pour des chefs de cuisine, Yoann Conte, Thibault Ruggeri, Jean Sulpice...
Les confitures et autres spécialités fruitées de Stéphan Perrotte sont diponibles essentiellement sur sa boutique en ligne.


Je ne résiste pas au plaisir de reprendre une citation qui figure sur le site de Stéphan : comme disait Alexandre Vialatte « la confiture n’est bonne que s’il faut monter sur une chaise pour attraper le pot dans le placard » !

Partager cet article

Repost 0
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 07:34

Pour condimenter un poisson, un riz blanc, du porc, voire même comme dip (quand on aime..), rien ne vaut une sauce un peu relevée, pleine de peps. Je vous emmène aujourd'hui virtuellement dans un pays qui me fascine (je n'ose dire que j'adore car je n'y suis jamais allée). Je rêve de voir la cité d'Angkor et je vous invite à voyager avec Marie-Pierre sur son blog Very Easy Kitchen dans ce "Cambodge aux mille sourires"... Le teuk trey sway est une sauce pimentée à base de mangue et de nuoc mam (teuk trey signfie sauce de poisson et sway  ou swaimangue). Vous doserez le piment au goût bien entendu mais cette saveur de mangue verte sucrée-salée est un pur délice, presqu'à manger tout seul !
Ingrédients 

- 1 à 2 mangue verte selon la taille
- 1 ou 2 échalotes 
- 2 cuillerées à soupe de sauce de poisson (nuoc mam)
- 2 cuillerées à soupe de sucre de palme liquide (ici, 1 cuillère à soupe de sirop d'agave)

- 1/2 cuillère à café de pâte de piment (ajuster au goût)
Préparation
Couper les mangues en lanières ou en dés, émincer les échalotes. Mélanger en ajoutant le nuoc mam, le sirop d'agave et la pâte de piment. Laisser reposer une petite heure afin que les saveurs se mêlent.

Teuk trey sway - sauce khmère à la mangue verte

Partager cet article

Repost 0
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 07:03

Ma sandwicherie du mercredi revient avec le Croque-Monsieur qui fait un retour en force dans ma cuisine, après celui aux endives et à la fourme d'Ambert de la semaine dernière. Mais toujours du sobre, non gratiné à la béchamel, trop lourd à digérer pour ces demoiselles et qui pèse trop sur la balance pour leur maman ! Du basique pour elles : fromage ou beurre et jambon, cela suffit à leur bonheur ! Exception faite de cette version à l'italienne...
C'est également le retour du boudin noir, que j'adore. Ici celui de mon boucher-charcutier, mais il me faut aussi goûter celui d'Eric Ospital, après celui de porc noir de Bigorre. Mais place à ce
croque-monsieur boudin et mangue verte, noix de coco et combava (un duo dont je suis fan, comme dans ces rochers terriblement addictifs)

Ingrédients (par croque monsieur)
- 1 morceau de boudin noir
- 1/2 mangue verte, petite
- 1 cuillère à soupe de noix de coco torréfiée, juste dorée
- QS combava (pas trop c'est très aromatique !)
- 2 tranches de pain de mie
- piment d'Espelette (facultatif)
Préparation
Tartiner les tranches de pain de boudin noir. Poudrer de mélange coco-combava, pimenter au goût. Ajouter des lamelles de mangue verte.
Refermer le croque-monsieur et passer au grill. Bon appétit !



 

Sandwicherie du mercredi : croque monsieur boudin et mangue verte

Partager cet article

Repost 0
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 07:05

Un reste de pain ? Un pudding ! J'ai testé celui confié par Hélène, un bread and butter pudding gallois, pwdin bara. C'est gourmand, énergétique avec assez peu de sucre ajouté, bref plutôt sain pour un goûter de compétition ! Pas mal au petit-déjeuner également...

Ingrédients 

- 225 grammes de reste de pain (j'ai laissé la croûte)
- 300 ml de lait
- 50 grammes  de sucre (vergeoise brune chez Hélène, remplacée par du sucre complet bio) 
- 75 grammes de beurre froid coupé en petits morceaux 
- 225 grammes de raisins secs (raisins de Malaga, de Smyrne, de Corinthe)
- 1 cuillère à soupe de quatre épices
- 1 citron
- 1 orange 
- 1 œuf battu
- sucre en poudre
Préparation
Couper le pain en petits morceaux et verser le lait dessus. Laisser tremper au moins 30 minutes.
Beurrer le moule ou poser une feuille de papier sulfurisé sur le fond.
Avec une fourchette ou au robot, mélanger le mélange de mie de pain avec le sucre vergeoise, le beurre froid, les raisins secs, le quatre épices, les zestes de l'orange et du citron.
Dans un bol à part, fouetter l’œuf puis ajouter le ½ jus de citron et d’orange. Verser dans la préparation précédente et mélanger. Répartir le mélange dans le moule et lisser la surface.

Enfourner pendant 1 heure. Le dessus doit être doré et le centre du gâteau ferme.
Sortir le pudding du four et saupoudrer de sucre en poudre.



 

Bread and butter pudding gallois - pwdin bara

Partager cet article

Repost 0
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 07:50

Quelques recettes de café… 

L’espresso (expresso en français) est un café infusé avec de l’eau sous une pression de 9 bars, à environ 90°C. Le temps d’extraction pour une tasse d’espresso doit être compris entre 20 et 25 secondes. Cette méthode, mise au point par des anglais, a été réellement perfectionnée par des Italiens dans la première moitié du XXème siècle. L’espresso est préparé avec 7g de café pour 50 ml d’eau. Sa caractéristique, en dehors du corps et de la saveur denses, est la légère mousse dont il est coiffé. NB il est dit « in vetro » lorsqu’il est servi dans un petit verre et non une tasse en porcelaine.

Le caffè ristreto est un expresso concentré préparé avec moitié d’eau par rapport au premier, soit 25 ml.

Le caffè lungo est un expresso allongé avec 100 à 120 ml d’eau.


Le caffè coretto (corrigé) est un expresso auquel on ajoute quelques gouttes de grappa, d’alcool ou autre liqueur.


Le cappucino est un lungo avec du lait mousseux chaud et un petit peu de cacao en poudre. Le vrai Cappuccino se compose d'un espresso (1/3), de lait chaud (1/3) et de lait mousseux, obtenu par pression avec la machine à espresso (1/3).


Le caffè latte est toujours un espresso doppio (double) ou lungo, voire double lungo. On verse du lait chaud (1/2) dans le café (1/2) avec peu de lait mousseux au-dessus. Le latte art intervient ici dans un but purement décoratif…

Le latte macchiato est une préparation composée de beaucoup de lait et très peu de café. 

Le caffè macchiato est comme un cappuccino mais beaucoup plus concentré, on ne met que très peu de lait mousseux. Il est servi tantôt chaud "con latte caldo",  tantôt froid "con latte freddo".

 

Le marocchino, spécialité récente (15 ans environ), est un caffè macchiato avec du cacao servi dans une tasse spéciale en verre avec poignée en inox.
 

Le caffè schiumato est un genre de caffè macchiato, mais avec une mousse chaude.


Le caffè mocha (ou mocchaccino, mocaccino) est un lait chocolaté composé d’expresso (1/3) mélangé avec de la crème de lait (1/3) dans laquelle on a dissout du cacao, et parfois même du chocolat ou de la liqueur de cacao (1/3).
A ne pas confondre avec le
caffè alla moka, qui est un café préparé avec la machine dite moka (style Bialetti).


L’espresso con panna est comme son nom l’indique, un expresso coiffé de crème fouettée.


Le caffè romano* est un expresso simple servi avec une rondelle de citron. 

Le lattecino* est une préparation entre le caffè latte et le cappucino.
*Probablement deux spécialités commerciales, comme certains des cafés ci-dessous...


espresso.jpg 
Ci-dessus, quelques spécialités classiques italiennes et des créations, plutôt appétissantes... 

L’affogato al caffè est presqu’un dessert : une boule de glace vanille et du café chaud, souvent additionné d’alcool. Pour en savoir plus et découvrir la recette, cliquez ici.
Et tant d’autres, comme le caffè nocciola (à la noisette), spécialité napolitaine, ou le café glacé au lait d’amande du Salento (région des Pouilles)… 

L’Italie regorge de recettes de café-boisson, mais il y a aussi le café-crème ou café au lait à la française cher à l’écrivain Céline, ainsi que sa version autrichienne, le célèbre café viennois, inventé à Vienne après la défaite turque de 1683 par Kolschitzky, un polonais naturalisé autrichien : les viennois n’appréciant pas le café à la turque, il eut l’idée de filtrer le café, de le sucrer et d’y ajouter de la crème fouettée. On trouve également l’Irish coffee, sublime mélange de café, de whiskey irlandais et de crème fouettée…

Certains aiment encore ajouter des épices dans le café : vanille, cannelle, cardamome se marient fabuleusement avec le café, soit en boisson soit en cuisine… 

 

Source http://caffeforum.it/parliamo-di-caffe/modi-piu-diffusi-di-preparare-il-caffe-t831.html... Merci à Mike pour ses ajouts/corrections.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha - dans Ailleurs café Italie
commenter cet article
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 07:06

Il ne paie pas de mine, ne coûte rien, se sert à la pompe ou en bouteille d'un côté ou de l'autre de la frontière franco-espagnole, côté basque bien sûr ! Il n'a pas vraiment de corps, il n'est pas vraiment aromatique, il n'a pas un grand intérêt gustatif, un peu "vert", effervescent, court en bouche. Lui c'est le Txakoli, vin blanc basque, mon "Tariquet" à moi ! 
Alors qu'a-t-il pour plaire ? Le fait de le boire assis en terrasse à St Jean de Luz ou face à l'océan ou sur un des petits ports de pêche de la costa vasca entre Donostia (San sebastian) et Bilbao... C'est un vin qu'on déguste l'air de rien en humant les embruns, en laissant le vent vous caresser le visage, un vin que l'on sirote comme une limonade (il est peu alcoolisé 11/12°), accompagné ou pas de pintxos dont il est le partenaire idéal (comme avec Gilda, LE pintxo de Donostia ou cette bouchée de truite fumée de Banka, céleri et citron)... J'ai déjà parlé du Txakoli ici ; j'en achète régulièrement là-bas pour avoir le plaisir d'en boire ici et de prolonger les vacances ou de plonger dans une atmosphère estivale en plein coeur de l'hiver, un luxe !

Pas sexy pour deux ronds mais je l'aime, c'est mon vin secret (enfin plus maintenant), sans aucun intérêt mais que j'aime pour les souvenirs, l'ambiance auxquels il fait référence. C'est mon vin de ce Vendredi pour
Tom et ses 50 nuances de vin des VdV #73. Pour voir ce qu'osent boire les copains oenophiles, c'est entre autre sur facebook ici ou .
NB On parlait déjà de 5 nuances de gras dans les vins de la Vallée du Rhône pour les VdV #71...

 

50 nuances de vin : Txakoli, mon "Tariquet" à moi pour les VdV #73 !

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?