Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 07:06

Poursuivons après le riz "bijou", rouge complet de Camargue aux grenades et aux noix, des idées d'accompagnements ou des plats pour un Noël végétarien. Noix encore aujourd'hui avec une purée douce et savoureuse de céleri-rave, crème fouettée et noix, donc (un peu la même inspiration que cette "soupe au lait"). 

Ingrédients (pour 2 à 4 personnes)
- 250 grammes de céleri-rave
- 1 pomme de terre moyenne (80-100 grammes)
- 1 échalote 
- QS crème fouettée
- 2 noix
- huile de noix
- huile d'olive
- sel, poivre
Préparation
Faire revenir l'échalote hachée dans l'huile dolive, sans coloration. Ajouter le céleri rave et la pomme de terre, pelés et coupés en morceaux, puis mouiller à couvert. Cuire à feu moyen, saler, poivrer. Mixer et réserver au chaud.
Au moment, servir la purée avec la crème fouettée, arrosée d'un filet d'huile de noix et de noix concassée.
pureeceleriravenoixcremefouettee.jpg

Partager cet article

Repost 0
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 07:40

Pour changer des marrons en fricot (avec ou sans cou de bruxelles), du chou rouge et de la purée de céleri rave ou de cerfeuil tubéreux, je vous emmène virtuellement en Camargue : que diriez vous de riz rouge complet (et bio, il vient du Jas) pour accompagner votre plat de Noël ? Il s'agit d'un mets tout simple et sain, qui fait la part belle aux fruits frais et secs, clin d'oeil gourmand à cette période d'Avent : un riz rouge de Camargue aux noix et grenade, un accompagnement de Noël pour le Calendrier gourmand de l'Avent organisé par Stéphane. Vous trouverez deux autres idées gourmandes d'accompagnement chez Gabrielle et chez Jenna
rizCamarguenoixgrenade.jpg
Ingrédients
- 100 grammes de riz de Camargue
- 1 grenade
- 4 noix
- 1 à 2 cuillère à café de mélasse de grenade
- 1 bonne poignée de raisins secs
- 1 oignon rouge 
- 2 cuillères à soupe de jus de voleille (ou bouillon)
- huile d'olive
- sel, poivre ou piment d'Espelette
Préparation
Cuire le riz dans l'eau salée.
Faire revenir l'oignon taillé en lamelles dans l'huile d'olive, ajouter les raisins secs, le jus ou le bouillon, le riz puis les noix concassées et les graines de la moitié environ de la grenade, en fin de cuisson. Poivrer ou pimenter. Terminer par un trait de mélasse de grenade et servir aussitôt.

Partager cet article

Repost 0
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 07:02

C'est la dent que nous mettons à la terre même avec le fer que nous y plantons, et déjà notre pain y mange à la façon dont nous allons le manger. Le soleil chez nous dans le froid Nord, qu'il mette la main à la pâte ; c'est lui qui mûrit notre champ, comme c'est le feu tout à nu qui cuit notre galette et qui rôtit notre viande. Nous ouvrons d'un soc fort dans la terre solide la raie où naît la croûte que nous coupons de notre couteau et que nous broyons entre nos mâchoires.

Mais ici le soleil ne sert pas seulement à chauffer le ciel domestique comme un four plein de sa braise : il faut des précautions avec lui. Dès que l'an commence, voici l'eau, voici les menstrues de la terre vierge. Ces vastes campagnes sans pente, mal séparées de la mer qu'elles continuent et que la pluie imbibe sans s'écouler, se réfugient, dès qu'elles ont conçu, sous la nappe durante qu'elles fixent en mille cadres. Et le travail du village est d'enrichir de maints baquets la sauce : à quatre pattes, dedans, l'agriculteur la brasse et la délaie de ses mains. L'homme jaune ne mord pas dans le pain ; il happe des lèvres, il engloutit sans le façonner dans sa bouche un aliment semi-liquide. Ainsi le riz vient, comme on le cuit, à la vapeur. Et l'attention de son peuple est de lui fournir toute l'eau dont il a besoin, de suffire à l'ardeur soutenue du fourneau céleste. Aussi, quand le flot monte les noriahs partout chantent comme des cigales. Et l'on n'a point recours au buffle ; eux-mêmes, côte à côte cramponnés à la même barre et foulant comme d'un même genou l'ailette rouge, l'homme et la femme veillent à la cuisine de leur champ, comme la ménagère au repas qui fume. Et l'Annamite puise l'eau avec une espèce de cuiller ; dans sa soutane noire avec sa petite tête de tortue, aussi jaune que la moutarde, il est le triste sacristain de la fange ; que de révérences et de génuflexions tandis que d'un seau attaché à deux cordes le couple des nhaqués va chercher dans tous les creux le jus de crachin pour en oindre la terre bonne à manger!

Le Riz, Paul claudel (Connaissance de l'Est


culture_riz.jpg
Culture du riz (dessin 
extrait du Keng-tche-tou) 

Partager cet article

Repost 0
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 07:01

Il est un âge (qui dure...) où les enfants changent souvent d'avis et de goût, ne facilitant pas la vie de leur cuisinière de mère ! Un coup j'aime, un coup je n'aime plus... Je ne sais pas pour vous, mais je trouve très agaçants ces aller-retour entre carotte crue et fenouil cuit (pour ne citer qu'eux, récemment proscrits pour l'une, tandis que l'autre boude les carottes cuites et les courgettes, et j'en passe). La créativité et le système D sont alors les ressources idéales d'une mère (ou d'un père) de famille. Récemment c'est une crème dessert chocolatée au lait de soja dont la grande s'est lassée alors qu'elle en était jusque là friande. Porté aux nues, il est redescendu dans les limbes et n'a du sa chance qu'à son intégration dans un fondant au chocolat de recyclage ! Fondant que l'une a trouvé passable tandis que l'autre s'est léché les babines et l'a terminé. Ah, les enfants...

Ingrédients
- 230 grammes de crème dessert au chocolat
- 2 oeufs
- 50 grammes de sucre
- 20 grammes d'huile de noix (ou de noisette, de sésame...)
- 50 grammes de farine
- 20 grammes de fécule
- 1/2 cuillère à café de poudre à lever (à mon avis, facultatif) 
Préparation
Mélanger les ingrédients dans l'ordre ci-dessus. Bien mélanger et verser dans un moule souple. Enfourner environ 30 minutes à 180°C. Laisser tiédir avant de démouler tiède ou complètement refroidi. 

fondantchocrecyclage.jpg

Partager cet article

Repost 0
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 07:06

Je suis adepte de la choucroute sous toutes ses formes. J'aime la note aigre-acidulée que confère la lacto-fermentation, par ailleurs diététiquement très intéressante (plus le fameux kale), relire ce billet sur les vertus nutritionnelles de la choucoute... Crue ou cuite, brute ou cuisinée, j'adore, cela fut une de mes principales envies lorsque j'étais enceinte (avec les cornichons...). Aussi revient-elle régulièrement sur la table en saison. Et d'autant plus que les filles aiment beaucoup aussi, surtout la dernière lacto-alimentée par une dévoreuse de choucroute (comprenez allaitée) ! Crue aujourd'hui, servie avec des huîtres et parfumée de yuzu (sous la forme de sauce ponzu et de zeste de yuzu frais, merci à mon amie Geneviève). On peut même l'imaginer sur les tables de fête de fin d'année, non ?
NB Le yuzu est
cet agrume d'origine asiatique très apprécié des Japonais, au zeste et au jus très parfumés qui tirent un peu sur la mandarine.
choucroutehuitreyuzu.jpg

Ingrédients (pour deux)
- 6 huîtres
- 50 grammes de choucroute crue
- 1 cuillères à café de ponzu (sauce vinaigrée au yuzu)
- un peu de zeste de yuzu
- 1 brin de ciboulette
- poivre blanc
Préparation
Ouvrir les huître, récupérer leur eau (environ 20 grammes). Zester un peu de yuzu frais sur les huîtres, réserver au frais. Faire mariner la choucroute crue dans l'eau des huîtres et le ponzu environ 1 heure.
Ajouter la ciboulette, 
poivrer légèrement et servir la salade de choucroute avec les huîtres.

 

Partager cet article

Repost 0
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 08:14

Nous ne sommes pas une famille élevée dans la tradition de la Saint Nicolas, mais nous sommes sensible à cette ambiance de fête qui flotte dans les rues ce jour-là, comme tous les temps forts de l'Avent, la Saint Nicolas, la Saint Lucie, Noël, l'Epiphanie, toutes marquées du sceau de la gourmandise et de la chaleur humaine, de la tradition et du plaisir de se retrouver, en famille, pour célébrer ces instants de félicité. Cela fait un peu cliché-guimauve, non ? A l'adolescence, c'est que j'aurais pensé, mais le fait d'avoir soi-même des enfants change les perspectives : on souhaite alors surtout leur faire plaisir durant cette période ; les friandises, biscuits et autres brioches seront très présentes jusqu'à début janvier.
Aujourd'hui, je n'aurais pas manqué de réaliser les craquelins de Manue, spécialité du nord à savourer pour la Saint Nicolas à la fois pour le plaisir des yeux pétillants de gourmandise ce matin au petit-déjeuner, mais aussi pour partager avec d'autres blogueuses celui de "boulanger", le partage, l'échange et l'émulation entre blogs étant toujours aussi importants pour moi qu'il y a près de 6 ans...craquelins_saintnicolas.jpg
Ingrédients
- 230 grammes de farine
- 1/2 cuillère à café de levure de boulangerie déshydratée
- 1/2 cuillère à café de sel
- 30 grammes de sucre
- 130 ml de lait
- 80 grammes de beurre
- environ 2 ml de sirop d'érable
Préparation
Mélanger la farine, le sel, la levure et le sucre. Faire fondre le beurre dans le lait à feu doux, puis verser sur la farine. Pétrir jusqu'à obtenir une pâte lisse et homogène. Laissez lever dans une étuve environ 1 heure. Lorsque la pâte à doublé de volume, déposer dans le rréfrigérateur 30 minutes pour la raffermir.
Sortir le pâton, étaler en rectangle, déposer le beurre au milieu et rabattre les 2 côtés dessus. Mettre au frais 10 minutes.
Répétez l'opération en effectuant 1/4 de tour à la pâte, remettre au frais 10 minutes. Réaliser ainsi 3 tours en tout et laisser reposer au frais.
Sortir le pâton du frigo, étaler en rectangle et découpezr des bandes de 15 mm environ dans la largeur. Tresser ces bandes et déposer sur une plaque couverte de papier sulfurisé. Laisser reposer 1 heure environ.
Enfourner les craquelins dans un four préchauffé à 220°C et baisser aussitôt à 180°C ; laisser cuire 15 à 20 minutes.
Dès la sortie du four des craquelins, badigeonner de sirop d'érable et laisser tiédir sur une grille. Déguster tiède ou froid. Bonne fête de Saint Nicolas !
réédition d'une recette publiée le 6 décembre 2012 

Partager cet article

Repost 0
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 07:06

La potée, le pot-au-feu, la poule-au-pot, les trois mets rustiques, paysans, ancestraux qui offrent le boire et le manger, ou du moins, l'entrée et le plat de résistance. Trois classiques de la cuisine que l'on retrouve aux quatre coins du monde, avec à chaque fois des ingrédients spécifiques. Pourquoi ne pas ajouter dès lors des escargots à la potée dite auvergnate, hein, je vous le demande ? Alors, voilà une potée "cochonne" aux escargots, avec de délicieuses cochonnailles (et non cochonneries) d'un boucher-charcutier d'exception. Et sinon, ej vous conseille la version "potée jurassienne" à la morteau ou à la montbéliard (ou les deux, bande de gorumands) ou la "potée dauphinoise" au murson !
potee_escargots.jpg

Ingrédients 
- 1 chou vert frisé
- 2 saucisses genre de Toulouse* 
- 1 saucisson pistaché*
- 1 palette demi sel
- 2 ou 3 carottes
- 1 poireau
- 4 pommes de terre moyenne
- 6/8 escargots (cuits au bouillon) par assiette
- 1 tranche de lard fumé
- graines de coriandre/genièvre si on aime
- 1 feuille de laurier
- 1 oignon piqué de quelques clous de girofle
- sel, poivre
*home made par mon boucher
Préparation
Dessaler la palette une heure environ dans l'eau froide.
Mettre en cuisson avec les épices et l'oignon, après 1h30 de cuisson environ, ajouter le chou blanchi, les carottes et poursuivre la cuisson une bonne de mi heure. Ajouter les pommes de terre, les saucisses et le saucisson pistaché, et continuer la cuisson 1 heure environ, jusqu'à ce que les pommes de terre soient cuites.
Dans une casserole, faire revenir les lardons fumés à feu doux, ajouter les escargots et un peu de bouillon. Servir à part pour ceux qui aiment les escargots ! Ou servir à l'assiette...

Partager cet article

Repost 0
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 07:05

Yummy spécial Fêtes vient de paraître et il est beau comme un ange, tout de blanc vêtu... Au menu, des produits festifs tels que la Saint-Jacques, le foie gras, l’huile d’olive, le chocolat, mais aussi des conseils et interviews de spécialistes : Fabrice Gass du magazine Iodé, Gers Foie Gras, Marc Cluizel de la Manufacture Cluizel et Olivier Baussan de Première Pression Provence, fondateur de l’Occitane et d’Oliviers & co, mais aussi Philippe Conticini et ses choux de rêve, Sonia Ezgulian pour des lendemains de fête réussis, Mercotte qui nous donne des conseils d’organisation pour réussir nos repas de fête, Flo Makanaï des astuces pour recevoir un invité allergique, intolérant ou sensible alimentaire, et Véronique Niedergang nous raconte l’aventure Amoureusement Soupe.
A découvrir encore, d'autres thématiques sucrées, salées, gourmandes et littéraires pour faire de Noël une fête

Pour le feuilleter en ligne, cliquez ici et pour le télécharger, c'est par là, sans oublier le Kiosk.

yummynoel.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha
commenter cet article
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 10:37

Demain sort sur les écrans le film Paddington, inspiré du personnage adorable et so british, l'ours mangeur de marmelade... Mes filles lisent que dis-je dévorent ses aventures dans les livres que je lisais enfant. Et pour l'occasion je leur ai préparé un goûter spécial Paddington entre pain d'épice et marmelade d'orange amère, un genre de layered gingerbread cake with orange marmalade !
Pour en savoir plus sur la bigarade ou orange amère (dite de Séville en Grande Bretagne), cliquez ici 
gateaupaindepicesmarmeladeorange.jpg

Ingrédients
pour le pain d'épices voir cette recette
- 2 cuillères à café de marmelade d'orange amère
- 2 cuillères à souep de sucre
- 15 cl de crème liquide environ
- 1/2 cuillère à café d'épices à pain d'épices
- QS de cacao

Préparation
Préparer le pain d'épices et le laisser refroidir.
Fouetter la crème avec le sucre et les épices.

Emporte piècer ou trancher le pain d'épices, tartiner de marmelade d'orange amère et de crème fouettée en réalisant plusieurs couches alternées. Couvrir de crème fouettée et poudrer de cacao.

Et voici en bonus le trailer du film

Partager cet article

Repost 0
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 06:59

Le Christmas cake (on écrit aussi Xmas cakeest autant une institution de saison que le Christmas pudding en Grande Bretagne, tous deux issus de l'ère victorienne. Pour en savoir plus sur l'histoire et l'origine de cette spécialité de Noël, je vous conseille la lecture de ce billet chez Hélène, chez qui j'ai également puisé la recette, inspirée également de celle de Pascale. Recette de Christmas cake éminemment blogosphérique donc !

NB C'était celui de l'an dernier, mais comme il faut idéalement le commencer trois semaines à un mois à l'avance... J'ai fait l'impasse sur la décoration au glaçage royal ou à la pâte d'amande, je le trouve suffisamment sucré et goûteux ainsi.

Xmascake.JPG
Ingrédients
- 400 grammes de raisins secs (un mélange de raisins de Corinthe, de Smyrne,  sultanine…)
- 100 grammes de figues sèches hachées
- 100 grammes d'abricots séchés hachés
- 100 grammes d’amandes mondées hachées
- 5 cl de cognac
- zestes de 1 citron et d'1 orange
- 160 g de beurre doux mou + extra pour le moule
- 160 g de sucre cassonade
- 1 c à soupe de mélasse (ou black treacle si vous avez)
- 3 œufs
- 1 pincée de sel
- 1 cuillère à café de 4 épices
- 180 g de farine T65 pour moi
Préparation
Faire macérer les fruits secs dans le Cognac toute une nuit. Le lendemain, beurrer et chemiser un moule à manquer de papier sulfurisé.
Fouetter le beurre pommade avec le sucre et la mélasse jusqu'à ce que le mélange soit bien crémeux. Ajouter alors les oeufs, puis incorporer la farine et les épices. Mélanger avant d'ajouter les fuits secs macérés et les zestes d'agrumes.
Enfourner environ 1h30 à 140°C, jusqu'à ce que la pointe d'un couteau ressorte sèche. 
Laisser tiédir avant de démouler. Conserver le Christmas cake dans le papier sulfurisé, dans une boîte hermétique jusqu'à Noël en l'arrosant d'un peu de Cognac 2 à 3 fois, soit 1 fois par semaine environ 2 ou 3 cuillères à soupe. 


xmascake2.jpg

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?