Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 06:37

Ce figuier était plus de deux fois centenaire ;
Sa branche se tordait comme un nombreux serpent ;
Sous sa voûte on errait comme en un cloître on erre,
Et cet arbre était fier d’ombrager un arpent.

C’était toujours la nuit sous ses rameaux en arches.
Aussi les amoureux s’y donnaient rendez-vous ;
Car les enfans toujours plaisent aux patriarches,
Et les vieux sages sont amis des jeunes fous.

comtemontesquiou.jpgVrai ! ses tiges vivaient parasites ou franches,
Et leur fourmillement noir bruissait toujours ;
Mais le tronc reposait rassasié de branches
Ainsi que Job était rassasié de jours.

Ses surgeons pullulaient sous le vert de sa robe ;
Mais la sève sans cesse émanait du vieux cœur ;
Ainsi Dieu sur un doigt levé maintient le globe
Et rien qu’en y pensant assure sa vigueur.

En vain des ans nouveaux s’épuisaient les clepsydres ;
Plus vieux, l’arbre, au rebours de l’homme, était plus beau ;
Ses têtes renaissaient comme celles des hydres,
Et sa racine allait réveiller le tombeau.

Or il roula si bien ses anneaux de couleuvre,
Or il couvrit la plaine entière d’un tel poids,
Que le Seigneur le vit, s’admira dans son œuvre,
Et dit à l’arbre vert qui paraissait un bois :

« Arbre, je veux pour toi faire une chose encore,
Car tu mis à profit et ton temps et ton suc ;
De quel honneur nouveau veux-tu qu’on te décore,
O toi qui sus vieillir sans devenir caduc ?

Veux-tu plus de rameaux, ou veux-tu plus de feuilles ?
Veux-tu que plus d’oiseaux t’emplissent de leur bruit ?
Je voudrai ce que tu voudras, quoi que tu veuilles… »
— Et l’arbre murmura : « Produire encore un fruit ! »

Le figuier - Robert de Montesquiou (sur la photo ci-dessus) 

Partager cet article

Repost 0
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 06:45

La saison des sorbets et glaces est ouverte depuis un moment maintenant, il a fait tellement chaud il y a quelques temps... Glace à la vanille toute simple et bien crémeuse, glace aux fleurs de sureau le mois dernier, sorbet fraise tout bête et rafraichissant, voici ce que nous avons en stock dans le congélateur mais cela file vite parfois, alors j'ai refait une spécialité glacée à base de yaourt et de fraise, parfumée et gourmande, avec des morceaux de fruits, dans laquelle nous avons déjà un peu pioché, avouons le... C'est à l'occasion du Yummy Day Givré, aujourd'hui 21 juin, que je publie donc cette recette de glace au yaourt, fraise et noix de coco. J'ai utilisé su sucre de coco pour réaliser un sirop parfumé mais on pourrait également utilisé de l'eau ou du lait de coco, voire de la noix de coco râpée pour corser le goût...
Edit si vous souhaitez participer au prochain Yummy ! vous pouvez envoyer vos recettes et photos sur les thème suivant : dessert à la crème de marron ou recette à base d'un fruit ou légume de saison : oignon, figue, pomme, brocolis, amande, poireau.
glaceyaourtfraisecoco.jpg

Ingrédients
- 2 yaourt brassé, doux
- 400 grammes de fraises + une dizaine selon la taille
- 30 grammes de sucre de coco
- 1 blanc d'oeuf
Préparation
Faire fondre le sucre de coco dans 50 ml d'eau bouillante, puis laisser refroidir. 
Mixer les yaourts avec les fraises et le sirop refroidi, ajouter le blanc d'oeuf battu et mixer. Placer au congélateur et mixer toutes les heures environ pendant 4 heures. A la fin, ajouter une dizaine de fraises coupées en morceaux, en mélangeant à la fourchette. Réserver au congélateur encore une petite heure avant de servir.

Et vous ? Qu'allez-vous manger de givré aujourd'hui ? 
YD_Givre.jpg 

Partager cet article

Repost 0
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 06:39

Connaissez-vous le serpolet ? C'est le thym sauvage, la farigoule comme on le nomme en Provence, celui qui pousse un peu partout dans la garrigue, sur les chemins, aux abords des forêts... Ses petites feuilles rondes ne ressemblent pas à celles du thym commun mais davantage à celles de l'origan, en plus petit. Très aromatique, il est particulièrement riche en thymol, la molécule typique de la saveur du thym. C'est donc cette herbe qui parfume un tian tout simple de courgettes, trois couleurs pour ces belles longues, jaune, vert clair et vert foncé, pour le plaisir des yeux, avant celui des papilles...

tiancourgetteserpolet.jpg
Ingrédients
- 1 courgette longue vert foncé, 1 jaune, 1 vert clair
- 4 ou 5 brins de serpolet 
- parmesan fraîchement râpé (facultatif)
- huile d'olive
- sel 
Préparation 
Tailler les courgettes à la mandoline sans les peler, les ranger dans un ou plusieurs plats à gratin (ou véritables tians provençaux) en alternant les couleurs. Saler, arroser d'huile d'olive, parsemer de serpolet et le cas échéant de copeaux de parmesan. Enfourner environ 20 minutes à 190°C. Déguster chaud ou refroidi.
serpolet_thym.jpg 

Partager cet article

Repost 0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 06:19

Nouveau plat marin après la pêche au thon d'hier, Octopus en est le cri de ralliement ! Du poulpe, du vrai avec ses tentacules (mais sans son bec et ses yeux, je les lui ai arrachés sauvagement), poulpe de roche de Méditerrannée qu'il convient d'attendrir, mais moins que d'autres bestiaux plus coriaces. Alors, un aller-retour au congélateur, et une cuisson en règle, douce en longue, pour un poulpe bien tendre. Et vue sson gabarit (2 kilos !) vous pourrez en faire plusieurs recettes. A suivre donc... En attendant, je vous suggère cette salade fraîche et parfumée de poulpe au au combawa et à la coriandre, présenté comme un carapaccio, ou pas.
Sinon, vous trouverez aisément sur ce blog une daube sublime, une version "tapas" de poulpe à l'escabèche (ou mariné au pimenton) ou encore un plat "fusion" dans un bouillon citronnelle-curcuma.
Ingrédients (pour 3 ou 4 personnes)
- 1 poulpe de roche (ou partie, selon la taille)
- 1 citron vert
- 1 combawa
- 1 ou 2 cébettes
- 1 poignée de coriandre
- huile d'olive
- coriandre en grains, ail, carotte céleri branche, laurier pour le bouillon de cuisson du poulpe
Préparation
Congeler puis décongeler le poulpe.
Cuire à feu doux dans un bouillon avec  légumes, épices, une belle cuillère à café de gros sel, environ deux fois 45 minutes à feu doux. Le poulpe doit être bien tendre. Le tasser alors dans un récipient rond de diamètre pas trop gros si l'on souhaite le préparer façon pressé (d'aucuns nomment ça carpaccio), coupé ensuite en fines tranches. Tasser et réserver au frais plusieurs heures (idéalement 24 heures).
Démouler et trancher le poulpe (à défaut couper en petits morceaux), arroser d'huile d'olive et d'un filet de jus de citron vert, parsemer de coriandre et de cébette émincée, d'un peu (très peu) de zeste de combawa râpé très fin. Servir frais.
saladepoulpecombawacoriandre
 

Partager cet article

Repost 0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 07:23

La pêche au thon rouge est strictement réglementée afin de préserver les réserves qui ont chuté dangereusement ces dernières décennies. Cette pêche traditionnelle depuis l'antiquité en Méditerrannée a peu évolué jusqu'au XIXème siècle où l'on pêchait encore à la madrague. Elle s'est ensuite modernisée, s'est développée, surtout sous l'impulsion de la demande nipponne dans les années 1980, où le thon rouge commence à s'échanger à prix d'or. De fait, les thons étaient parfois capturés vivants pour être engraissés en captivité avant d'être vendus. Aujourd'hui, selon le mode de pêche (ligneurs, chaluts, palangres) et les quotas, les conditions et dates de pêche sont limitées, une taille/âge minimum est requis et les rejets interdits (pour en savoir plus cliquer ici). En revanche, le thon germon ou thon blanc d'Atlantique est toujours pêché sans réelle restrictions que celles de bon sens.

pechethon
Si vous avez cru que je vous emmenais à bord d'un bâteau de pêche pour remonter des thons, ce n'est pas le cas. Pas du tout, il ne faut pas confondre pêche au thon et pêche au thon ! Je vous invite juste à profiter des premières pêches, très en avance cette année, pour les farcir d'un tartare de thon blanc... à la pêche ! Mais pas que. Je vous laisse découvrir ci-dessous les autres ingrédients pour une recette fruitée et pleine de fraîcheur...

Ingrédients (pour deux)
- 1 pêche blanche ou jaune
- 50 grammes de thon blanc (ou bonite)
- 2 feuilles de renouée
- 2 feuilles de menthe douce
- 10 petites feuilles de pourpier
- 1 cuillère à café de sauce soja
- 1 cuillère à café de jus de citron vert
- 1/2 cuillère à café de gingembre frais râpé
- piment d'Espelette
Préparation
Couper la pêche en deux, évider délicatement en laissant un peu de chair contre la peau. Emincer le fruit en gardant le jus, mélanger avec le jus de citron vert, la sauce soja, le gingembre râpé, les herbes ciselées et le thon coupé finement en tartare. Vérifier l'assaisonnement, piment au goût. Garnir les demi pêches et servir un peu rafraîchi (selon la température extérieure...).
pechethon2.jpg

Partager cet article

Repost 0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 15:39

Voilà notre premier accord avec David, sur un mets exotique droit sorti de mon imagination gourmande, mêlant cochon noir de Bigorre, fenouil et fruit de la passion (normal sur ce blog !), avec une double touche indienne : poivre Kappad du Kerala et pan masala, le fameux mélange digestif indien que j'utilise volontiers en condiment comme ici ou là, déjà sur du cochon ; il apporte une note sucrée et un croquant ludique au plat. Quant au poivre Kappad, sa chaleur un peu douce, grillée, avec la note mentholée-réglissée répond tout à fait à la note anisée du fenouil, servi cuit et fondant, ainsi que cru et rafraichissant ; le fruit de passion est évidemment la note vive, pleine de peps, qui donne un coup de fouet au cochon. David vous propose un vin d'Alsace, plein de personnalité, loin du vilain petit canard de Rietsch : comme dit David, on est en présence d'un cygne pour un accord détonnant, à lire et à boire bien entendu !

coteporcfenouilpassionpanmasala.jpg
Ingrédients
- 1 côte de cochon, ici du noir de Bigorre de chez mon boucher
- 3 fruits de la passion
- 1 fenouil
- 1 cuillère à café de pan masala 
- 1 cébette(oignon nouveau)
- copeaux de noix de coco séchée (facultatif) 
- 1citron jaune
- huile d'olive
- sel, poivre Kappad (Kerala, Inde)
Préparation
Faire mariner la côte de cochon avec l'huile d'olive, le jus de deux fruits de la passion, un peu de poivre Kappad concassé, au moins une heure avant.
Emincer le fenouil en lamelles. Arroser le tiers dd'huile d'olive et d'un trait de jus de citron jaune. Saler et réesrver au frais.
Faire revenir le reste du fenouil dans l'huile d'olive avec la moitié de la cébette, saler et laisser confire ou garder ferme le fenouil cuit, selon votre goût. Ajouter le jus d'un fruit de la passion en fin de cuisson.
Griller la côte de porc , ici aller retour à la plancha pour garder le porc tendre et juteux. Servir parsemé de poivre Kappad, sel (voire fleur de sel ou cristaux de sel de Maldon), pan masala et de copeaux de noix de coco séchée avec fenouil cuit et cru, un peu de fruit de la passion et quelques rondelles de cébette crue.

 

Partager cet article

Repost 0
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 06:00

Le Comptoir des Gourmets a ouvert l'an dernier et vient même de souffler sa première bougie ! Epicerie fine à Orange, juste à côté de la mairie, l'établissement est tenu avec professionnalisme par un alsacien d'origine. On y trouve quelques produits d'ailleurs (sardines bretonnes, foie gras d'oie alsacien, spiritueux, crémant d'Alsace...) mais surtout beaucoup de produits d'ici : confiseries, biscuits, épices, huiles et vinaigres, condiments, thés et cafés, jus de fruits, des produits d'épicerie de qualité pour gourmets et cuisiniers amateurs, mais aussi des pâtisseries fraîches et des glaces de la maison Peyrerol à Vaison. Je recommande chaleureusement cette adresse, d'autant que Lionel, le maître des lieux, est d'une grande gentillesse et d'une grande disponibilité. Il n'est pas dit qu'il ne s'efforce pas de trouver ce qui manque pour satisfaire votre gourmandise !

Le Comptoir des Gourmets
1 rue notre Dame
84100 Orange
Tel 04 88 84 16 64

Et sur facebook... 

comptoirgourmets

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha - dans Zoom
commenter cet article
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 07:01

Après la version délicate et un rien végétale du fraisier au tilleul frais, en voici plus soutenu en saveur, et plus haut en couleur ! Des saveurs indiennes sur une base de fraisier traditionnel : safran et cardamome sont deux épices qui s'harmonisent bien avec les fraises. Le décor un peu kitsch donne un côté "Bollywood" au fraisier (ici en deux versions, un rond à partager et un rectangulaire individuel). Dédicace à quelqu'un qui vient de fêter son anniversaire avec ce fraisier "fusion" indian touch !

fraisierbollywoodsafrancardamome.jpg

Ingrédients
- 200 grammes de fraises
- pâte d'amande maison ou pas, colorée ou pas...
pour la génoise voir ici
pour la crème pâtissière
- 150 ml de lait
- 1 oeuf entier
- 50 grammes  de sucre
- 12 grammes de fécule de maïs
- 20 g de mascarpone
- 30 g de crème liquide
- 2 gousses de cardamome à faire infuser dans le lait ou 1/3 cuillère de cardamome en poudre
- 15 filaments de safran
Préparation
Préparer la pâte d'amande et la génoise.
Faire infuser la cardamome dans le lait chaud d'un côté, le safran dans un peu d'eau chaude de l'autre, au moins une heure (le safran a été infusé la veille).
Mélanger les oeufs avec le sucre et la fécule puis verser dessus un tiers de lait chaud filtré. Mélanger et reverser le tout dans la casserole avec le lait restant. Cuire à feu moyen en mélangeant afin que la crème épaississe. Ajouter le safran infusé. Filmer au contact et laisser refroidir (passer au congélateur dix minutes) ; réserver au réfrigérateur au moins une demi-heure. Fouetter légèrement puis incorporer le mascarpone et la crème liquide fouettée.
Dans un cercle à pâtisserie, déposer les fraises sur la génoise, ajouter la crème au safran et à la cardamome et ajouter quelques fraises coupées en morceaux au centre. Déposer l'autre cercle de génoise. Réserver au frais. Décorer à volonté (ici de pâte d'amande colorée en rose et orange).

fraisiersafrancardamome.jpg

Partager cet article

Repost 0
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 05:16

Poursuivons notre série "que faire avec un reste de..." après avoir donné une idée de recyclage pour de la ganache et des tellinesQue faire avec un reste de... houmous ? J'ai préparé en toute simplicité une tarte fine, houmous, cébettes. Pour une base de houmous, vous pouvez une trouver une ici, une alternative aux pois cassés là, et une version de crème de pois chiche à la poutargue et au citron confit, là...
Ingrédients
- pâte feuilletée
- 1 ou 2 cébette selon la taille par tartelette
- 2 cuillères à soupe de houmous par tartelette
- sumac, piment d'Espelette
- huile d'olive
- sel
Préparation
Etaler la pâte et emporte piécer les cercles defeuilletage. Réserver au frais.
Emincer les cébettes dans la longueur.
Etaler le houmous sur les fonds de tartelettes, ajouter la cébette, arroser d'un filet d'huile d'olive et saler légèrement. Enfourner environ 15/20 minutes à 200°C.
Poudrer de sumac et piment d'Espelette au sortir du four. Déguster plutôt tiède.
tartefinehoumousoignonsnouveaux.jpg

Partager cet article

Repost 0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 06:52

Seconde idée gourmande pour recycler des restes, après la ganache d'hier : cette fois-ci, que faire avec un reste de... tellines ? On fait gratiner des courgettes coupées en deux avec tellines et pesto, très gourmand et agréable autant pour une entrée, un plat complet sur le pouce ou presque, ou encore en amuse bouche, tiède ou complètement refroidi par ces fortes chaleurs ! A vous de voir...

Ingrédients
- 1 courgette
- 1 poignée de tellines (ouvertes au naturel)
- 1 cuillère à soupe de pesto maison ou du commerce, mais un bon genovese
- basilic 
- huile d'olive
- chapelure (biscotte émiettée)

- sel, poivre
Préparation
Enfourner la courgette arrosée d'huile et salée légèrement (avec 2 ou 3 autres pour amortir la cuisson) à 200°C environ 20/25 minutes. Déposer les tellines décoquillées sur les demi courgettes, poivrer légèrement, ajouter le pesto, la chapelure et faire gratiner sous le grill quelques minutes. Laisser tiédir (ou refroidir) avant de déguster comme entrée ou pour l'apéritif, si on coupe la courgette en tronçons. Bon appétit !
courgettefarcietellinespesto.jpg 

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?