Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 07:50

Suite de la "hamburger party", après ces burgers sur-mesure et à la carte, voici le dessert : des buns couverts de pralines roses, garnis de crème au citron, fraises Mara des bois et myrtilles, avec quelques feuilles de menthe pour apporter une note de fraîcheur. Les miss ont apprécié la version sucrée autant que le hamburger salé !
Retour prochainement à des nourritures plus "traditionnelles", moins ludiques, parce qu'il faut bien manger de tout... Dans le même genre, je vous propose aussi de détourner le bretzel de la même façon, avec ce gros bretzel café/cardamome comme un éclair pâtissier !

hamburgerparty_sucre.jpg
Ingrédients
- QS fraises (ici Mara des bois), myrtilles, menthe fraîches
pour la crème pâtissière au citron (ou un lemon curd ou cette autre crème citron-amande-huile d'olive)
- 125 ml de lait
- 1 oeuf
- 25 grammes de sucre blond
- 10 grammes de fécule de maïs
- 10 grammes de farine
- 1 pincée de sel
- 1 noisette de beurre
- 1/2 citron
- pour les buns, même recette qu'hier + pralines roses concassées
Préparation
Faire bouillir le lait avec le zeste du demi citron. Mélanger l'oeuf avec le sucre, la farine, le sel et la fécule. Verser le lait bouillant dessus, puis remettre le tout dans la casserole et laisser épaissir sur feu moyen en remuant constamment. Ajouter 3 cuillères à soupe de jus de citron et une noisette de beurre dans la crème tiédie. Filmer au contact et réserver au frais.
Ouvrir les buns tartiner de crème citron, déposer les fruits et ajouter quelques feuilles de menthe hachées, au goût. Bon appétit !

Partager cet article

Repost 0
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 07:04

Rien de tel que des hamburgers "maison" pour prendre du plaisir et de l'énergie le mercredi ! Pour encore plus de plaisir, je l'ai proposé cette fois-ci, "à la carte" : on pose tous les ingrédients sur la table et chacun compose son hamburger : buns "maison", steack "maison" (75% boeuf, 25% porc), sauce à humburger "maison", salade, pourpier, tomate crue, tomate confite, tomate séchée, câpron, aubergine, chèvre, oignons grillés. Pour que ce soit plus amusant et varié, j'ai préparé des petits buns afin que l'on puisse en manger plusieurs... Celui de base est à la viande, les autres sandwiches végétariens marient verdure et/ou fromage. Les filles adorent celui à la viande bien sûr, mais elles ont aimé aussi se préparer une version salade-tomate-pourpier. Les grands se sont régalés avec le trio aubergine-tomate confite-chèvre... Mais ce n'est pas tout, il y a eu une version sucrée, pour laquelle je vous propose de revenir demain sur ce blog.
Et vous quellle serait votre composition "sur le pouce" ?

NB pour une version "gastronomique" du hamburger, je vous propose celui du chasseur (c'est de saison !), au sanglier et au cassis, un pur délice !

 

hamburgerparty_alacarte.jpgIngrédients
pour les buns (du Pétrin)
- 500 grammes de farine T65
- 15 grammes de levure fraiche de boulangerie ou 2cc de levure sèche
- 10 grammes de sel
- 25 grammes de sucre
- 200 ml d'eau
- 75 ml de lait
- 1 oeuf + 1 pour la dorure
- 30 grammes de beurre mou
- pavot, sésame, flocons d'avoine...
pour les steacks
- 300 grammes de viande hachée de boeuf
- sel, poivre
pour la sauce
- 2 cuillères à soupe de mayonnaise
- 4 cuillères à soupe de sauce tomate
- 1/2 cuillère à café de paprika
- piment d'Espelette, au goût
- sel si besoin
Et 1 oignon rouge, feuilles de salade, pourpier, quelques rondelles de tomate, 1 aubergine (tranches confite au four à l'huile d'olive), câprons, tomates confites et/ou séchées, etc...
Préparation
Dans un grand saladier (ou le bol du robot), mélanger la farine et la levure sèche instantanée, puis le sel et le sucre. Y verser l'eau, le lait et l'oeuf. Mélanger puis travailler la pâte quelques minutes avant d'incorporer le beurre. Pétrir la pâte pendant 8 à 10 minutes. Elle doit devenir souple et lisse, élastique, non collante. Mettre la pâte en boule dans un saladier légèrement huilé, couvrir avec du film alimentaire et laisser lever 1h30 à 2h, le temps que la pâte double de volume (éventuellement sous étuve).
Verser la pâte sans la déchirer sur le plan de travail légèrement huilé et la replier 2 ou 3 fois sur elle-même. Diviser en pâton d'environ 30 à 40 grammes (selon la taille finale pour des petits hamburgers) puis façonner chaque morceau en boule régulière. Les poser sur des plaques de cuisson chemisées de papier sulfurisé. Laisser lever à nouveau 1h30. Badigeonner d'oeuf battu et poudrer au choix de pavot, sésame, flocons d'avoine, puis enfourner 15 minutes à 200°C. Laisser refroidir sur une grille.
Mélanger les chair de boeur et porc hachées, saler, poivrer et confectionner les petits steacks.
mélanger les ingrédients de la sauce. Préparer tous les ingrédients des hamburgers, et, au moment, cuire les steacks à la plancha ou à la poêle, griller les lanières d'oignon. Couper les pains en 2, toaster ou réchauffer légèrement et servir aussitôt afin que chacun prépare son hamburger.

hamburgerparty2.jpg

Partager cet article

Repost 0
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 15:23

Slide-Hide-Variosteam.jpgNeff m'avait déjà conquise avec son four vapeur Circosteam, que j'utilise au quotidien pour une cuisson "vapeur" saine autant que la basse température ou l'étuve pour faire "pousser" les viennoiseries ou la pâte à pain. Aussi, lorsque la marque m'a proposé de tester le dernier-né VarioSteam®, je n'ai pas hésité. Four multifonction, intelligent, il permet  d'ajouter de la vapeur au cours de différents programmes de cuisson (attention, celui-ci n'est pas un "four vapeur"), ce qui double d'autant les fonctions, la plupart des programmes pouvant se combiner ou non, à l'ajout de vapeur...
Et franchement, sa porte Slide&Hide est une trouvaille dont on se demande pourquoi elle n'a pas été inventée plus tôt : rudement pratique, elle coulisse sous le four en facilitant la sortie des plats du four. Pour en savoir plus, cliquez ici (je vous recommande aussi la vidéo !)

C'est chez Gwen Rassemusse (et Sylvain) dans son atelier S'cuiz in que nous avons pu tester ce nouveau four, en compagnie de l'équipe Neff, Géraldine et Bruno, et les deux Christophe de l'agence, entre vapeur des fours, odeurs gourmandes, discussions, en toute convivialité : 10 blogueurs en tandem pour cuisiner différentes recettes proposées par Gwen, et un déjeuner forcément en bonne compagnie ! Visuels-Plat27082013-Truite-V2.jpgAvec Nathalie, nous avons préparé des timbales moelleuses aux deux truites, accompagnées de courgettes farcies aux amandes, suivies de roulés de suprêmes de volaille bien tendres et légumes d'été, puis une compotée de poire et raisin à l'aigre-douce, avant une génoise exotique. Des plats préparés avec amour par Anne, Audrey, Dorian, Gwen, Joelle, Mamina, Manue et Nathalie :) Ces mets ont bénéficié d'une cuisson douce et humide conférant tendreté et fondant en bouche.
Si cela ne vous a pas donné envie de cuisine, je rends ma toque de passionnée ! Si c'est le cas, vous pouvez participer en plus au jeu Coup de foudre en cuisine, jusqu'au 6 novembre ; à la clé des cours de cuisine à l'Atelier des chefs et des week-ends dans des capitales européennes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha - dans Zoom
commenter cet article
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 07:02

Cuisines_en_Friche.jpgVoici quelques rendez-vous gastronomiques à venir dans le Sud-Est : prenez date ! Tout commence avec "Cuisines en friche" dans les friches de la Belle de Mai à Marseille, jusqu'au 15 septembre : un "festival culturel et artistique, gourmand et exigeant, concocté par des cuisiniers, des artistes, des producteurs, des philosophes..." On nous promet des spectacles à manger, des shows gourmands, des démonstrations de chefs et tables rondes, animations diverses et ateliers de cuisine, ainsi que le lancement du livre Les Grandes Carrioles de la Friche (pour en savoir plus sur ces carioles, lire ici). A noter entre autres le show culinaire d'Yvan Cadiou accompagné de vins de la Vallées du Rhône et des vendanges étonnantes lors de Vigne of Marseille...
Et pour en savoir plus sur Cuisines en Friche, cliquez ici.
fete_gastronomie.jpgPuis, les 20, 21, 22 septembre, la Fête de la Gastronomie prend le relais, avec le rendez-vous Tous au restaurant (attention, les réservations sont ouvertes depuis hier, voir ici les tables participant à l'opération), un programme gourmand aux Halles d'Avignon et le "traditionnel" banquet des chefs et artisans de la ville, mais aussi un pique-nique des Vendangeurs à Châteauneuf-du-Pape. Le 20 septembre se fêtera aussi le Grenache Day,
etoilesmougins.jpg cépage emblématique de la Vallée du Rhône. NB il se fêtera aussi au Vinocamp qui "se met à table" à Paris à l'occasion de la Fête de la gastronomie...
Du 27 au 29 septembre, direction Mougins avec les célébrissimes Etoiles de Mougins, festival gastronomique majeur dédiée à la "cuisine méditerranéenne", thème de cette édition 2013. Au menu, démonstrations et ateliers, concours de cuisine "amateurs" et concours international de jeunes chefs, «Les Espoirs de Mougins», présidé par Gérald Passédat*** Le Petit Nice - Marseille.
Pour accéder au programme des animation, c'est par là.

Enfin, du 20 au 29 septembre, un programme riche vous attend aux Vendanges étoilées de Cassis, entre vin et gastronomie : concours pour enfants, pique-nique ludique et menus spéciaux, exposition de photographie culinaire, démonstrations et ateliers, show-cooking... Le programme se termine par la fête du vin et des vendanges.
L'ensemble des festivités est accessible ici.

Partager cet article

Repost 0
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 06:56

Nous avons peu glané ce week-end pour raison météo, nous ne nous sommes pas laissés surprendre par la pluie, comme d'autres ; nous ne sommes pas allées en forêt pour ce jour d'ouverture de la chasse. Mais nous avions du sirop de mûre, encore et des petites grises de la Saint Jean dans le gros figuier du jardin : tout à portée de main pour un bon goûter ! J'ai préparé une grosse crêpe aux figues et sirop de mûre, à la façon d'une flognarde mais cuite à la poêle (les fours étaient occupés par des viennoiseries que je vous proposerai bientôt). Ces demoiselles se sont régalées ! Pensez-y pour les goûters express, la flognarde à la poêle c'est rapide et terriblement efficace...

gateaupoelefiguesiropmure.jpg

Ingrédients
- 125 grammes de farine
- 2 cuillères à soupe de sucre blond
- 1 pincée de sel
- 1 gros oeuf
- 220 ml de lait
- 1/2 cuillère à café de poudre à lever
- 5 petites figues
- sirop de mûre
- beurre (cuisson)

Préparation
Mélanger farine, sucre, poudre à lever et sel. Au milieu, casser l'oeuf et verser le lait, fouetter comme pour une pâte à crêpe.
Verser dans une crêpière ou une petite poêle beurrée. Ajouter les figues sur le dessus à mi cuisson. Retourner la poêle. Servir tiède et arroser de sirop de mûre.

Partager cet article

Repost 0
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 15:44

festivaldeschefsVendredi soir a eu lieu la première édition du Festival des Chefs, un événement gourmand orchestré au Théâtre Antique d'Orange, par des chefs du Vaucluse (et d'ailleurs), tous amis de longue date !
L'association Amitié Gourmande réunit Pascal Alonso (le Pré du Moulin à Sérignan du Comtat), Thierry Bonfante (le Temps de Vivre à Uchaux), Laurent Deconninck (l'Oustalet à Gigondas), Jean-Marc Evrard (Café des Négociants à Orange), Louis Louro (Au Lavoir à Colombiers) Christian Peyre (le Domaine de Bournissac à Paluds-de-Noves) Raoul Reichrath (Le Grand Pré à Roaix).
Autour d'eux, des vignerons de la Vallée du Rhône, Château St Cosme, Domaine des Bosquets,
Domaine Delubac, Domaine Dionysos, Santa Duc, Cave de Rasteau et d'ailleurs, Château de la Négly, Château de Pibarnon, Château Puech Haut, Château Romanin, Mas treaucat, enfin, au bar à Champagne, Taittinger. Le principe est simple : inscription à l'avance, remise le jour J de tickets, 2 mets par chefs, soit 12 dégustations au total ! A chaque étape auprès d'un chef, les mets sont accompagnés d'un vin de l'un des vignerons partenaires, qui vous font déguster une, deux, trois cuvées ou davantage en vous narrant l'histoire de leur domaine. Le tout dans un site d'exception, le Théâtre Antique d'Orange, plus habitué à résonner des barytons et sopranos des Chorégies... C'est en effet une première d'accueillir un tel événement gastronomique ! 003.JPG

Entre 19h30, heure des premiers plaisirs, dans un cadre aéré (ci-dessus), et passé minuit, dans un site encore peuplé de gourmets, le Théâtre Antique d'Orange a vu défiler pas moins de 1000 amateurs de gastronomie et de vin ! Je vous emmène ?
Première étape avec un ceviche de figue Sultane et crevette
(pour la recette c'est ici, en ajoutant les crevettes) de Raoul Reichrath, qui vient hélas de se casser le pied mais présent malgré tout !festivaldeschefs cevichefiguecrevetteUn bel accord avec le Bandol rosé 2012 de Pibarnon, un modèle d'équilibre et de minéralité, complexe avec un nez mêlant notes fruitées et florales, bouche toute en rondeur, de la complexité et de la persistance.  festivalchefs pibarnonEnchaînons avec la cuisine de Christian Peyre, avec un rouget juste snacké sur compotée d'oignon blanc et piquillos, melon à l'anis vert. Les rougets sont cuits minutes et posés sur leur compotée, à la demande...festivalchefs CPeyre rougetLe dressage par le chef et son équipe...021.JPGPuis, un millefeuille de tomate et crevette à l'huile d'olive, très frais en bouche.festivalchefs_Peyre_tomate.JPGEric Marty, sommelier de la Maison de Bournissac, recommande ce mets avec le vin du vigneron voisin, le rosé du Château Romanin en Baux de Provence, domaine en biodynamie. Le vin est frais en bouche, bien équilibré, haute buvabilité ! L'effet de la counoise en forte proportion dans l'assemblage ?024.JPGLa suite se déroule chez Louis Louro, le chef installé près de Béziers, ami de longue date qui a travaillé 20 ans avec Pascal Alonso : mi-cuit de thon au wasabi, à accompagner d'un rosé également...festivalchefs_Louro_thon.JPGLe chef attentif au travail d'une de ses jeunes cuisinières...028.JPGPuis, le homard et sa bisque avec une crème fouettée au lard, délicieux ; là aussi, la bisque est servie chaude et l'on ajoute la chantilly au moment, avec l'assurance de saveurs et température optimales.festuvalchefs homardbisqueAvec du rosé bien sûr, celui de la Cave de Rasteau par exemple : R'osez 2012, plein de fraîcheur, fruité, acidulé et un peu épicé. Bon accord avec le thon au wasabi, tout comme le rosé des Bosquets à Gigondas... Bon accord aussi avec le tourteau et avocat rafraîchis à la tomate de Pascal Alonso.032.JPGParmi les autres vins découverts, la "Falaise" rouge du domaine de la Négly, la Clape, joli vin mais dégusté un peu chaud...Et le Faugères du Mas Treaucat, d'une très belle concentration, de fruits noirs, cassis, un vin très bien fait à dominante Syrah et bien équilibré.029Pascal Alonso prend la pose entre deux fournées de foie gras poêlé...034Un foie gras poêlé au balsamique et betterave rouge, à accorder avec un VDN Rasteau Signature de la cave Ortas...festivalchefs alonso foiegras-copie-1Poursuivons du côté de Laurent Deconninck en pleine préparation de son risotto "minute" aux girolles, tilleul et camomille, copeaux de parmesan... Ca va vite, mais toujours avec le sourire !049.JPG Un pur délice accompagné du Côtes-du-Rhône blanc des Bosquets. Suivi d'un autre bel accord : un canard rôti au romarin, pulpe de figue à l'huile d'olive avec un Gigondas rouge "Lieu Dit" 2011 des Bosquets toujours (voir ici le 2009) ou le Gigondas 2011 du Château St Cosme.054.JPGLe canard sied aussi au Puech Haut rouge Prestige 2009...festivalchefs_puechhaut.JPGLe mets suivant est exquis, la poitrine de cochon à la broche, mousseline de potimarron signée Thierry Bonfante est vraiment fameuse, fondante et parfumée. Un délice à accompagné d'un Cairanne rouge, comme la Cigalette du domaine Dionysos (récemment dégusté ici).060.JPGCi-dessous, le chef en pleine action, et tout sourire 057Bel accord encore entre les brochettes d'agneau grillées, tartinées à l'anchoïade, compote niçoise aux pommes et les deux Cairanne rouges du domaine Delubac, les Bruneau (cuvée générique) et l'Authentique 2009, ou un Gigondas Santa Duc 2011...festivalchefs reichrath agneauUnique dessert, un baba préparé par Thierry Bonfante, imbibé d'un sirop épicé à l'ananas et d'une touche en plus...festivalchefs baba

La touche en plus ? Un marc de Bandol du Château de Pibarnon à base de mourvèdre, vieilli dans des fûts d'Armagnac, d'où une légère parenté avec l'eau de vie du Sud-Ouest : aromatique, fruité, notes épicées, de vanille (et titrant "seulement" 42° !).festuvalchefs marcbandol

Un grand bravo aux chefs qui n'ont pas ménagé leur peine pour nous faire goûter leur cuisine, un poste de cuisson à chaque fois : snacker les rougets, le foie gras, griller les viandes, cuisiner le risotto "minute". Et compte tenu de l'affluence, un vrai défi ! Mais je crois qu'ils se sont tous fait plaisir en sortant de leur cuisine, avec leur brigade, à la rencontre du public, de leurs actuels ou futurs clients. Et nous avons eu autant de plaisir à les voir cuisiner ! En milieu de soirée, beaucoup de monde au Théâtre Antique d'Orange :073.JPG

Une coupe de Champagne ? En écoutant l'animation musicale voire en dansant pour certains, du groupe les Petits cochons. En attendant une nouvelle édition de cet agréable événement gourmand...festivalchefs_taittinger-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost 0
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 16:01

Après avoir glané encore des mûres, sans s'épargner les doigts violets et les jambes lacérées, je poursuis mes conserves d'hiver (encore que cette dernière ne soit pas destinée à durer en l'état) : après les confitures et gelées, passons au sirop de mûres, qui sert aussi de coulis pour des desserts, et avec l'ajout d'eau de vie, de liqueur pour les cocktails, à commencer par le kir. Le plus long sera de cueillir les baies...
Ingrédients
- 500 grammes de mûres
- 250 grammes de sucre
- 500 ml d'eau
Préparation
Mélanger eau et sucre, et faire bouillonner environ 15/20 minutes. Ajouter les mûres et les fouler. Réserver une nuit au frais. le lendemain passer le jus. Conserver au frais. POur la liqueur de mûres, procéder de même et ajouter 1 litre d'eau de vie.
Une fois le sirop de mûre prêt, vous pouvez étendre d'un peu d'eau plate ou gazeuse, ou mixer avec de la poire pour un smoothie de saison.
siropmure.jpg

Partager cet article

Repost 0
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 07:01

Encore une recette simple et estivale pour ce début de rentrée, parce qu'il faut reprendre le rythme et une certaine organisation... C'est avec une courgette "trompette d'Albenga", sans pépin, à la chair très fine, que j'ai réalisé, rapidement, ce plat de courgette marinée à l'italienne : anchois, câpres, citron et huile d'olive, sel poivre blanc, basta ! On laisse de côté jusqu'au moment du repas et c'est tout prêt !
Ingrédients
- 1 courgette Tromba d'Albenga (si vous trouvez, sinon une autre variété...)
- 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe de jus de citron jaune
- 1 cuillère à soupe de câpres (ou câpron haché)
- 3 anchois
- sel, poivre blanc
Préparation
Tailler la courgette à la mandoline (avec la peau si elle est bio). Mélanger avec l'huile d'olive, le jus de citron, les câpres, les anchois hachés. Saler (avec  parcimonie) et poivrer. Réserver au frais.courgettemarineecapreanchois.jpg

Partager cet article

Repost 0
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 06:50

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha - dans Inclassable
commenter cet article
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 16:03

C'était la rentrée. Les filles sont parties, cartables au dos, yeux fatigués, enthousiasme, moral et énergie dans les chaussettes. Ce midi, ça allait déjà mieux, contentes de leur maîtresse respective, heureuse de retrouver les amies. Mais pour un peu plus de réconfort, je leur ai réservé une surprise gourmande pour le goûter : des chouquettes noix-caramel fourrée Dulcey, le chocolat blond de Valrhona. Un peu de temps de préparation est nécessaire mais l'accueil est au rendez-vous !
Pour une autre recette au chocolat Dulcey, cliquez ici pour un délicieux millefeuille. Et pour vous procurez le chocolat blond et les autres références Valrhona, je vous recommande Cook-shop, la boutique en ligne de ma copine Nathalie, qui a ouvert il y a quelques mois une boutique à Pézenas et qui ouvre une franchise le 18 septembre à Montpellier (avant Toulouse et Lyon) ; Mercotte y sera les 11 et 12 octobre pour des dédicaces et démonstrations de macarons. A noter enfin un jeu pour vous permettre de gagner un bon d'achat sur Cook-shop !chouquettedulcey.jpgIngrédients
pour les chouquettes
- 65 ml de lait
- 60 ml d'eau
- 60 grammes de beurre en dés
- 1/4 de cuillère à café environ
- 70 grammes de farine tamisée
- 2 oeufs

- QS éclats de caramel et de noix
pour la crème au Dulcey
- 125 ml de lait
- 1 jaune d'oeuf
- 20 grammes de sucre
- 10 grammes de farine
- 35 grammes de Dulcey
Préparation

Mélanger le
jaune d'oeuf, le sucre et la farine. Verser le lait bouillant dessus et bien mélanger. Remettre sur le feu et faire épaissir à feu moyen. Incorporer le chocolat Dulcey et bien mélanger. Filmer au contact et réserver au frais.
Mettre l'eau, le lait, le beurre et le sel dans une casserole et porter à ébulition sur feu doux afin que le beurre ait le temps de bien fondre.
Hors du feu, ajouter la farine d'un seul coup, et bien mélanger jusqu'à ce qu'elle soit bien incorporée.
Ajouter les oeufs à la pâte un par un, en mélangeant bien à chaque fois avant d'ajouter le suivant.

Déposer de petites boules de pâte à la poche à douille mais à la cuillère, parsemer de'éclats de noix et de caramel, puis enfourner 30 minutes à 150°C, chaleur tournante. Laisser refroidir.
Garnir les chouquettes de crème au Dulcey.chouquettedulcey2.jpg

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?