Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 16:03

C'était la rentrée. Les filles sont parties, cartables au dos, yeux fatigués, enthousiasme, moral et énergie dans les chaussettes. Ce midi, ça allait déjà mieux, contentes de leur maîtresse respective, heureuse de retrouver les amies. Mais pour un peu plus de réconfort, je leur ai réservé une surprise gourmande pour le goûter : des chouquettes noix-caramel fourrée Dulcey, le chocolat blond de Valrhona. Un peu de temps de préparation est nécessaire mais l'accueil est au rendez-vous !
Pour une autre recette au chocolat Dulcey, cliquez ici pour un délicieux millefeuille. Et pour vous procurez le chocolat blond et les autres références Valrhona, je vous recommande Cook-shop, la boutique en ligne de ma copine Nathalie, qui a ouvert il y a quelques mois une boutique à Pézenas et qui ouvre une franchise le 18 septembre à Montpellier (avant Toulouse et Lyon) ; Mercotte y sera les 11 et 12 octobre pour des dédicaces et démonstrations de macarons. A noter enfin un jeu pour vous permettre de gagner un bon d'achat sur Cook-shop !chouquettedulcey.jpgIngrédients
pour les chouquettes
- 65 ml de lait
- 60 ml d'eau
- 60 grammes de beurre en dés
- 1/4 de cuillère à café environ
- 70 grammes de farine tamisée
- 2 oeufs

- QS éclats de caramel et de noix
pour la crème au Dulcey
- 125 ml de lait
- 1 jaune d'oeuf
- 20 grammes de sucre
- 10 grammes de farine
- 35 grammes de Dulcey
Préparation

Mélanger le
jaune d'oeuf, le sucre et la farine. Verser le lait bouillant dessus et bien mélanger. Remettre sur le feu et faire épaissir à feu moyen. Incorporer le chocolat Dulcey et bien mélanger. Filmer au contact et réserver au frais.
Mettre l'eau, le lait, le beurre et le sel dans une casserole et porter à ébulition sur feu doux afin que le beurre ait le temps de bien fondre.
Hors du feu, ajouter la farine d'un seul coup, et bien mélanger jusqu'à ce qu'elle soit bien incorporée.
Ajouter les oeufs à la pâte un par un, en mélangeant bien à chaque fois avant d'ajouter le suivant.

Déposer de petites boules de pâte à la poche à douille mais à la cuillère, parsemer de'éclats de noix et de caramel, puis enfourner 30 minutes à 150°C, chaleur tournante. Laisser refroidir.
Garnir les chouquettes de crème au Dulcey.chouquettedulcey2.jpg

Partager cet article

Repost 0
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 15:27

Hier avait lieu la célèbre braderie de Lille et ses nom moins célèbres moules-frites. En clin d'oeil, moules et pommes de terre aussi, mais shiso et cumin pour les premières, sauce au poivron pour les secondes, cuites en robe des champs... Juste un plat simple et sain, sans chichi, pour prolonger l'ambiance festive et les vacances, avant la reprise de ces demoiselles demain... Bonne rentrée à tous les enfants, et aux adultes aussi !
Ingrédients
(pour 3 ou 4)

- 1 kilo de moules de bouchot
- 4 à 6 pommes de terre
- 1 poivron
- 1 ou 2 feuilles de shiso ou de pérille, selon la taille
- 2 belles pincées de cumin
- 1 gousse d'ail
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- piment d'Espelette
- sel
Préparation
Griller et peler le poivron, mixer, réserver.
Cuire les pommes de terre en robe des champs ou à la vapeur. Laisser tiédir.
Ouvrir les moules avec l'ail émincé, le shiso ciselé, ajouter le cumin et 2 cuillères à soupe de purée de poivron en fin de cuisson.
Ajouter de l'huile d'olive au reste de poivron, saler, piment au goût. Servir les moules avec les pommes de terre et la sauce au poivron.

moulescuminpoivron.jpg

Partager cet article

Repost 0
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 15:21

J'ai refait de la pâte de rhubarbe de Philippe Conticini avec les tiges que m'a apporté mon père ; j'en ai stocké une partie et dégusté l'autre ! Notamment avec quelques fraises Mara des bois (les dernières ?), servies avec une sauce express au chocolat blanc et à la verveine, de quoi composer un dessert gourmand et rapide, où la saveur de la Mara est soulignée par le chocolat blanc et où le sucre de la sauce est contrebalancé par l'acidité de la rhubarbe. La verveine apporte de la complexité à la sauce chocolat, une note légère et fraîche que j'aime beaucoup, et pas seulement en tisane !
Je ne me lasse pas de l'association fraise-rhubabe, comme ici à l'assiette avec la fleur d'oranger, en tarte pour un accord au Champagne rosé ou à l'anglaise, en pie avec une crème à la fleur de sureau.
maraboispaterhubarbesaucechocblancverveine.jpgIngrédients
- 100 grammes de fraises Mara des bois
- QS pâte de rhubarbe (1 petite quenelle par personne)
- 100 grammes de chocolat blanc
- 140 ml de lait
- 5 ou 6 feuilles de verveines
Préparation
Préparer la pâte de rhubarbe (ou de la compote).
Faire fondre le chocolat blanc.  Faire infuser la verveine dans le lait environ 30 minutes. Puis verser sur le chocolat blanc. Mixer pour faire mousser la sauce.
Servir la rhubarbe entourée de sauce au chocolat blanc à la verveine, déposer des fraises et décorer de feuilles de verveine.

Partager cet article

Repost 0
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 15:24

L'été se prolonge avec ses chaleurs douces et ensoleillées, profitons des plaisirs de saison comme la collection été 2013 de la Maison du Chocolat dédiée à l'Ile de Beauté. Dans le coffret gourmand, vous trouverez 5 saveurs corses fruitées, acidulées, sauvages :
- Clémentine : duo fruité alliant une fine gelée de jus de clémentine corse à une ganache noire à la crème de clémentine. Délicatement fruité et acidulé.
- Ampamakia : ganache noire nature qui révèle les notes fraîches, zestées et fruitées d’agrumes de ce cacao de Madagascar.
- Maquis d’Été : ganache noire parfumée au miel du maquis d’été et à la figue corse. Saveur puissante du miel mais bel équilibre ave le chocolat.
- Népita : ganache noire parfumée d’une infusion de menthe corse Népita (nepeta). Saveur fraîche et doucement mentholée.
- Citronnette : écorce craquante de citron corse délicatement confite et enrobée de chocolat au lait. Classique et gourmand !
14 €  l'étui de 12 bonbons de chocolat. Pour commander sur Internet, c'est par là. Ou consulter ici l'adresse des boutiques.

maisonchoc_ete2013.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha - dans Zoom
commenter cet article
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 09:31

Les oeufs farcis au thon font partie des souvenirs d'enfance de mon cher et tendre, pas vraiment des miens. Alors pour faire plaisir, je lui en fais de temps en temps, c'ets à lui que ça fait le plus plaisir, l'un des filles apprécie sans plus, l'autre est intolérante à l'oeuf et n'en mange pas. Quant à moi, je ne suis pas une grande amie de la mayonnaise que je trouve vite trop écoeurante (j'en fait rarement, un des seuls produits que je ne fais pas maison sauf pour accompagner du saumon froid vintage). J'ai fait exception en me faisant plaisir et en "customisant" les oeufs farcis au thon avec de la poutargue. Inutile de dire que c'est très rapide à faire même si on prépare une mayonnaise "maison" !). Pas plus de 5 minutes hors cuisson des oeufs durs et préparation de la mayonnaise, le cas échéant, qui peuvent se préparer à l'avance...
Ingrédients
- 4 beaux oeufs de ferme
- 3 cuillères à soupe de thon à l'huile, égoutté
- 2 cuillères à soupe rases de mayonnaise
- 1 trait de jus de citron
- 5 grammes de poutargue râpée
Préparation
Cuire les oeufs durs, les écaler et les laisser refroidir. Réserver au frais.
Couper les oeufs en deux, mélanger à la fourchette, le jaune d'oeuf, le thon, la mayonnaise et la poutargue râpée. Ajouter le jus de citron et remettre la farce dans les demi-oeufs. C'est prêt !oeufdurfarcithonpoutargue.jpg

Partager cet article

Repost 0
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 06:54

Les figues, charnues, gorgées du soleil d'été, offrent sous leur robe noire, fendillée par le sucre, une chair pourpre, scintillante, voluptueuse, grainée de perles craquant sous la dent et d'un jus épais et parfumé... Je connais peu de fruits aussi sensuels qu'elles ; elles portent aussi souvent des noms suggestifs, comme sortis d'un conte envoûtant de milles et une nuits : Sultane, Col de Dame, Miel, Céleste (grise de la St jean), Goutte d'or, et tant d'autres encore, comme parmi ces vari

étés... A Vaison-la-Romaine se trouve une pépinière, celle de Pierre Baud, qui compte l'un des plus grands conservatoires de figues en France. Il fournit aussi un certain nombre de chefs du Vaucluse, parmi lesquels Raoul Reichrath du restaurant Le Grand Pré à Roaix. Le chef a proposé cette recette de "ceviche" de figues, ainsi que trois autres lors d'un atelier d'accord mets-vins avec les vins de Cairanne. Aigre-doux, plein de fraîcheur, cette recette est un vrai coup de coeur de saison, que je vous recommande !
Pour en savoir plus sur les accords proposés avec ce mets et les autres plats cuisinés par le chef, cliquez ici.cevichearoulrichrath.jpgIngrédients (pour 8)

- 500 grammes de figues (violettes)
- 200 grammes de jus de tomate
- 18 grammes de jus de citron vert
- 9 grammes de miel
- 50 grammes de ketchup
- 1 cuillère à moka de Worcester sauce
- 30 grammes d'oignons blancs en dés
- 18 gralles d'huile d'olive
- 18 gralles de tomates séchées coupées en dés
- 12 grammes de coriandre
- tabasco
- poivre
Préparation
Couper les figues en 4, réserver au frais.
Couper les tomates et oignons en dés, hachez la coriandre.
Dans une sauteuse, mélanger un tiers du jus de tomate et chauffer à feu doux en y faisant fondre le miel*. Ajouter le reste du jus de tomate, le ketchup, le jus de citron et l'huile. Ajouter les oignons, les tomates séchées, la coriandre et la Worcester sauce. Poivrer et pimenter de tabasco, au goût. Réserver au frais au moins une heure.
Au moment, ajouter les figues et mélanger délicatement. Servir aussitôt.
* le ceviche étant une marinade crue, contrairement à l'escabèche, et le miel fondant aisément seul dans un liquide (comme dans ce granité), on peut sans doute faire l'impasse sur la phase de chauffe...

Partager cet article

Repost 0
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 16:00

Cyrano de Bergerac est la plus célèbre pièce de théâtre écrite par Edmond Rostand, qui s'est inspiré d'un personnage réel pour composer sa comédie ; il met en scène un homme d'esprit et de plume mais à la figure enlaidie d'un nez grand comme "une péninsule", amoureux d'une jeune femme séduite sans le savoir par ses lettres d'amour, pensant qu'elles sont écrites par un autre... L'acte II se déroule à la rôtisserie de Ragueneau, lieu de rencontre des poètes. Dans l'extrait de la scène 2 présentée ci-dessous, Cyrano utilise la gourmandise de la "duègne" pour la faire disparaître, chargée de petits gâteaux, le laissant seul avec Roxane, la femme dont il est épris... arnaga.JPGNB Les photos dont est ponctué cet extrait proviennent de la maison Arnaga à Cambo les Bains, acquisition d'Edmond Rostand tombé sous le charme de la région basque, après s'y être fait soigner... La maison est de toute beauté, et décorée de façon excentrique, comme un décor de théâtre ; le jardin planté d'arbres et de fleurs, orné de fontaines et bassins, abritant un poulailler (du nom d'une autre de ses oeuvres, Chanteclerc) est également superbe !

CYRANO
Je tire
Ma lettre si je sens seulement qu'il y a
Le moindre espoir!...
arnaga_tunnelverdure.JPG(Roxane, masquée, suivie de la duègne, paraît derrière le vitrage. Il ouvre vivement la porte)
Entrez!...
(Marchant sur la duègne)
Vous, deux mots, duegna!

LA DUEGNE
Quatre.

CYRANO
Etes-vous gourmande?

LA DUEGNE
A m'en rendre malade.

CYRANO
(Prenant vivement des sacs de papier sur le comptoir)
Bon. Voici deux sonnets de monsieur Benserade...

LA DUEGNE
(piteuse)
Heu!...

CYRANO
...que je vous remplis de darioles.
arnaga_jardins.JPGLA DUEGNE
(changeant de figure)
Hou!

CYRANO
Aimez-vous le gâteau qu'on nomme petit chou?

LA DUEGNE
(avec dignité)
Monsieur, j'en fais état, lorsqu'il est à la crème.

hortensia.JPGCYRANO
J'en plonge six pour vous dans le sein d'un poème
De Saint-Amant! Et dans ces vers de Chapelain
Je dépose un fragment, moins lourd, de poupelin.
--Ah! Vous aimez les gâteaux frais?

LA DUEGNE
J'en suis férue!

CYRANO
(lui chargeant les bras de sacs remplis)
Veuillez aller manger tous ceux-ci dans la rue.

LA DUEGNE
Mais...

CYRANO
(la poussant dehors)
Et ne revenez qu'après avoir fini!

Il referme la porte, redescend vers Roxane, et s'arrête, découvert, à une distance respectueuse. arnaga_fontaine.JPG

Partager cet article

Repost 0
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 06:50

La saison des mûres est à peine commencée, mais nous en profitons pleinement : baies sauvages à grignoter sur les ronces, à s'en barbouiller les mostaches de petites gourmandes ou à s'en tâcher les doigts, à picorer à l'heure du goûter (voire un peu avant, quand maman a le dos tourné... ; à savourer dans un muffin parfumé et "sauvage" au thym et mûres... Cette fois, il s'agit de pancakes aux mûres, cuites à la plancha, à déchirer "sauvagement" des dents au petit-déjeuner, encore tièdes et poudrer de sucre ou arroser de gelée ou de confiture de mûre au citron vert. Très gourmand, non ? D'autres recettes de mûres à venir...

pancakemures
Ingrédients
- 150 grammes farine
- 2 cuillères à soupe de sucre blond ou roux + quelques cuillérées
- 1 grosse pincée de sel
- 1cuillères à café de
poudre à lever
- ½ cuillères à café de bicarbonate
- 250 ml lait
- 1 œuf
- environ 200 grammes de mûres
- huile d'olive/beurre
- gelée de mûre (facultatif) + jus de citron vert
Préparation
Mélanger la farine, le sucre, le sel, le bicarbonate et la poudre à lever, ajouter l'oeuf et le lait, puis les mûres en mélangeant grossièrement.
Huiler la plancha et verser un peu de pâte avec les mûres, cuire d'un côté (chaleur pas trop forte), puis de l'autre, badigeonner d'un peu de beurre et poudrer de sucre, faire caraméliser en retournant rapidement et réserver.
Cuire ainsi tous les pancakes aux mûres sur la plancha. Arroser de sirop de mûre au citron vert. Bon appétit !pancakemures2.jpg

Partager cet article

Repost 0
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 06:33

Impossible d'aller à Paris sans visiter une nouvelle pâtisserie... Carl Marletti a installé sa boutique en 2007 au 51 rue de Censier non loin du quartier Mouffetard, où nous avions déjeuné coréen, au Miam-Miam, en juillet. Fermée ce mois d'août, la pâtisserie ré-ouvre demain, qu'on se le dise !
Nous avions partagé avec mon frère, ma belle-soeur, mon père et les filles, plusieurs pâtisseries signées Carl Marletti, dans un esprit de dégustation : la tarte au citron (l'une des meilleures de Paris, dit-on), le Saint-Honoré à la violette "Lily Valley" (création CM), l'éclair à la fraise, la religieuse à la pistache, le millefeuille au praliné, l'éclair au chocolat.carlmarlettiMon trio de tête :carlmarletti tartecitron

La tarte au citron est superbe, sa réputation n'est pas usurpée ! La pâte est croustillante à souhait, pas trop épaisse et la crème citron et très équilibrée entre acidulé et sucre, extrêmement fondante en bouche tout en se tenant bien. Probablement une des meilleures tartes au citron goûtées à ce jour.carlmarletti eclairfraiseEn seconde position, à l'unanimité, l'éclair fraise, pour la texture de la pâte à chou, son glaçage pas trop sucré, une crème gourmande au goût de fraise, renforcée par un élément gélifié qui apporte de la concentration et de la fraîcheur. Très réussi !carlmarletti religieuseLe "Lily Valley", Saint-Honoré à la violette enfin, très décoratif, et aussi bon que beau. Même si le nom est trompeur (Lily of the valley désigne le muguet en anglais), la saveur violette se fait douce, présente sans être écoeurante.
Gros coup de coeur également pour le millefeuille praliné : pâte feuilletée excellente et crème pralinée ultra-gourmande. L'éclair chocolat est délicieux mais réservé aux amateurs de chocolat "extra noir", la crème est puissante, profonde en bouche. Déception en revanche pour la religieuse pistache, texture un peu grasse de la crème et surtout un manque cruel de saveur. Et pourtant il y avait parmi les dégustateurs un amateur de pistache.
Il reste encore de nombreuses créations du pâtissier à découvrir. Une prochaine fois !

Carl Marletti
51, rue Censier
75005 Paris

Site Internet

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha - dans Gîte et couvert
commenter cet article
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 06:49

mures.jpg

C'est la pleine saison des mûres sauvages ! A peine commencée la première cueillette pour de futures confiture et gelée de mûre, peut-être du sorbet et bien sûr des pâtisseries pour les futures écolières... A suivre donc mais voici d'ores et déjà des muffins "sauvages" aux mûres et thym, glanés en forêt de Piolenc, le thym sauvage parfume et relève de sa note herbacée le petit gâteau, comme un écrin pour les mûres. Suffisamment discret toutefois pour ne pas leur voler la vedette !
Ce muffin est proposé pour le Muffin Monday #38 sur le thème des saveurs des bois (en salé ou en sucré, donc). Si vous souhaitez participer, c'est jusqu'au 22 septembre !
Ingrédients
- 100 grammes de farine de seigle
- 60 grammes de farine de blé

- 1 cuillère à soupe de poudre à lever
- 1 pincée de sel
- 110 ml de lait
- 10 ml de jus de citron
- 1 gros oeuf
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe de thym sauvage
- 100 grammes de mûres environ
Préparation
Mélanger les farines, la poudre à lever, le sucre, le thym et le sel. Par ailleurs, mélanger le lait, l'oeuf, l'huile. Assembler les deux préparations et mélanger brièvement en ajoutant les mûres. Verser dans les empreintes à muffin et terminer par une mûre sur chaque muffin.
Enfourner environ 20 minutes à 180°C.muffinthymmure.jpg

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?