Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 14:55

Aujourd'hui, c'est la Saint Honoré, patron des boulangers ! En son hommage, je réédite la recette du Saint Honoré publié l'automne dernier, un Saint Honoré comme un tiramisu.
La cuisine est un acte d'amour, n'est-ce pas ? Ce Saint Honoré en est un témoignage. J'avais promis à mes gourmandes de filles un Saint Honoré pour ce week-end, mais en ayant parlé, je sais qu'elles étaient impatientes de goûter et qu'elles s'attendaient à le voir à table le samedi, journée humide et peu propice aux choux comme au caramel... Qu'importe, Saint Honoré il y a eu, mangé aussitôt réalisé, avec un plaisir non dissimulé et en famille. Instant précieux... Ce Saint Honoré façon tiramisu était réalisé à base de choux garnis de crème au café et surmonté d'une chantilly mascarpone poudrée de cacao. Je partage volontiers avec vous ce moment de douce et fondante intimité sucrée...sainthonoretiramisu.jpgIngrédients

- 1 rectangle de feuilletage d'environ 20cmx12cm
- cacao en poudre
pour la pâte à chou*
- 125 ml d'eau
- 50 grammes de beurre
- 70 grammes de farine
- 2 oeuf (plus ou moins)
- 1 picée de sel
pour la crème au café
- 110 ml de lait
- 1 gros oeuf
- 70 ml de café fort
- 40 grammes de sucre bond
- 10 grammes de fécule
- 1 noisette de beurre
pour la chantilly mascapone
- 60 grammes de crème liquide
- 100 grammes de mascarpone
- 3 cuillères à soupe de sucre glace (environ 30 grammes)
pour le caramel
- 100 grammes de sucre (ici blond)
- 1 trait de jus de citron
- 2 cl de café (facultatif)
*permettra de faire environ une quinzaine de choux supplémentaires, au grand bonheur des gourmands !
Préparation

Préparer la pâte à chou : faire chauffer l'eau, le beurre et le sel, puis verser la farine d'un seul coup, mélanger énergiquement et faire dessécher sur le feu quelques instants. Incorporer, hors du feu, les oeufs battus, un à un, jusqu'à ce que la pâte soit nacrée, à la fois dense et fluide, prête à être pochée.
Pocher un "boudin" de pâte à chou sur le pourtour du rectangle feuilleté posé sur une plaque couverte de papier sulfurisé, ainsi que des choux individuels et enfourner environ 20/22 minutes à 190°C. Laisser refroidir.
Entretemps, préparer la crème au café. Faire bouillir le lait. Blanchir l'oeuf avec le sucre et fouetter avec la fécule, verser le lait puis remettre dans la casserole avec 50 ml de café. Faire épaissir sur feu vif, puis ajouter le reste de café (on obtient une crème un peu plus liquide qu'une crème pâtissière). Passer la crème pour obtenir une texture bien lisse et ajouter une noisette de beurre. Réserver dans une poche à douille. Garnir les choux, réserver.
Préparer un caramel, tremper les choux dedans, dessus, dessous, et les déposer sur le socle feuilleté.
Battre le mélange crème/mascarppone avec le sucre glace. Déposer la crème sur le Saint Honoré et poudrer de cacao.sainthonoretiramisu2.jpg

Partager cet article

Repost 0
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 06:57

st-honore.jpg

Saint Honoré est le patron des boulangers, fêté le 16 mai. Les pâtissiers sont, eux, sous la bonne garde de Saint Michel.
La légende qui entoure l'épiscopat de Saint Honoré, évêque d'Amiens, est charmante, pleine de poésie : on raconte que lorsque le
jeune homme annonça à sa nourrice qu'il voulait devenir prêtre, elle cuisait justement du pain et qu'elle lui répliqua, moqueuse : "Et quand ma pelle aura des feuilles, tu seras évêque !". Et la pelle se serait mise à reverdir... On raconte encore que c'est pour célébrer ce miracle, qu'un boulanger parisien offrit 9 arpents de terre pour lui faire construire une chapelle à Paris, en 1202. C'est en cette église devenue collégiale (aujourd'hui disparue, elle était située au nord de la rue Saint Honoré), que vers l'an 1400, les boulangers installèrent leur Confrérie. NB jusqu'alors, on nommait les artisans "talmeliers" et ils furent respectivement sous la garde de Saint Pierre puis de Saint Lazare (patron des lépreux).
Saint Honoré mourut le 16 mai, vers l'an 600. C'est donc la date à laquelle on fête ce saint patron des boulangers, des
meuniers, des marchands de farine et de tous ceux qui assurent la fabrication du pain.
C'est cette semaine que l'on célèbre la Fête du Pain, événement plus commercial que traditionnel. 

Partager cet article

Repost 0
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 06:54

Fan de risotto, après le risi e bisi "à la française, en voici un printanier à la saveur d'ail sauvage, l'ail des ours que l'on glane dans les sous-bois humides et ombragés. Ou dans mon magasin bio à défaut ! Je le trouve sous forme de "pesto" ou émulsion. Cela donne une saveur délicieuse et pas trop puissante en goût d'ail. Ce risotto printanier est au fenouil, radis et donc, ail des ours, fondant-croquant, tout simple mais très bon !risottofenouilradisailours.jpgIngrédients (4 entrées chaudes )
- 100 grammes de riz Carnaroli
- 1/2 bulbe de fenouil
- 2 ou 3 radis
- 2 cuillères à soupe de pesto d'ail des ours bio (ail des ours, sel, huile)*
- 1/2 verre de vin blanc
- QS bouillon de volaille (ici "maison")
- huile d'olive
- 1 cébette
- beurre/parmesan (facultatif)
- sel, poivre
* si vous avez de la chance de trouver de l'ail des ours, faites-le vous-même !
Préparation
Faire revenir la moitié de la cébette dans l'huile d'olive, ajouter le riz et laisser nacrer. Mouiller de vin blanc, laisser absorber. Ajouter le fenouil émincé, saler, poivrer. Mouiller de bouillon et d'ail des ours au fur et à mesure, jusqu'à la cuisson du riz al dente. Ajouter des rondelles très fines de radis (à la mandoline). Vérifier l'assaisonnement. Lier au beurre et/ou au parmesan selon le goût.

Partager cet article

Repost 0
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 06:48

C'est avec Pascale et son mari Olivier, que je suis allée déjeuner un midi de la semaine dernière au Temps de Vivre , restaurant situé dans le hameau Les Farjons à Uchaux (je vous en avais déjà parlé ici, bonne adresse le midi).
Nous étions à proximité, partis déguster les vins de la Guicharde et découvrir d'un peu plus près la biodynamie. La météo s'est avérée suffisamment favorable pour que nous déjeunions en extérieur, d'un repas agréable, sans chichi mais avec de bons produits ; repas arrosé d'un Côtes-du-Rhône blanc, d'un domaine que nous apprécions toutes les deux : le Côtes-du-Rhône blanc Confidence 2010 du domaine du Pourra. Il accompagnait une morue méridionale aux tomates confites et légumes de saison et des ris de veau grillés aux asperges vertes (mieux avec ces derniers qu'avec la morue cependant).tempsvivre_mai2013_risveau.jpg

En dessert, l'ananas rôti au rhum et caramel, glace coco s'avère délicieux, pas trop sucré, gourmand et fruité avec la fraîcheur bienvenue de la glace. tempsvivre_mai2013_ananas.jpg


Le Temps de Vivre

Hameau Les Farjons - 84100 Uchaux
Tel 04 90 40 66 00

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha - dans Gîte et couvert
commenter cet article
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 07:00

Après ma première cueillette de fleurs de sureau de la saison, voici le premier plat : une soupe froide de petit pois, radis, fleur de sureau. La fleur de sureau apporte un parfum subtil qui relève le petit pois, le radis confère une touche piquante et craquante.
Le petit pois est de saison, voici deux autres idées gourmandes : en gnocchi au chèvre ou en panna cotta à la sarriette. Quant à la fleur de sureau, vous pouvez la déguster en tempura ou en entremets accompagné de fraises...
Ingrédients (pour 4 petites assiettes)
- 100 grammes de petits pois
- 1 radis (ici rouge italien)
- 1 petite ombelle de fleur de sureau
- sel, poivre blanc
Préparation
La veille ou quelques heures avant, faire infuser les fleurs de sureau (débarassées de leurs tiges) dans 80 ml d'eau bouillante environ.
Cuire les petits pois à l'anglaise. Les mixer avec un peu d'eau de cuisson et 50 ml d'eau de fleur de sureau. Laisser refroidir.
Tailler le radis finement (à la mandoline).
Servir la soupe de petits pois à la fleur de sureau décorée de rondelles fines de radis et de fleurs de sureau.soupefroidepetitspoisfleursureau.jpg

Partager cet article

Repost 0
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 17:30

Chaque printemps est l'occasion de glaner des fleurs sauvages dans la campagne, le coquelicot et la fleur de sureau sont en pleine floraison en ce moment, c'est le temps des cueillettes et des préparation culinaires : gelées et sirops, glace et vinaigre, limonade "maison" (pour cette dernière, quand le temps le permet : sec et chaud ; sinon rien n'empêche d'en faire de la fausse avec un sirop parfumé et de l'eau gazeuse du commerce).
J'ai récolté durant la semaine des pétales de coquelicot (on laisse le coeur, on ne cueille que les pétales), j'en ai fait de la gelée, et ce dimanche, à l'occasion d'une randonnée et d'un pique-nique en famille dans les Dentelles de Montmirail, j'ai cueilli des ombelles de fleur de sureau. Au programme, sirop et crème glacée, ainsi que le vinaigre de fleur de sureau ou vinaigre "surard" (on trouve aussi "surat"), une recette traditionnelle piochée il y a quelques temps déjà chez Canotte. Plus digeste que le vinaigre classique, il n'irrite pas l'estomac, procure une saveur délicate. Outre ses qualités médicinales, le vinaigre surard s'utilise en cosmétique, dilué, pour adoucir la peau et calmer les inflammations.
Ingrédients
- 10 grammes de fleurs de sureau
- 1 litre de vinaigre de vin
Préparation
Enlever les tiges des ombelles pour ne récupérer que les fleurs, faire infuser dans le vinaigre, dans un bocal propre et sain les fleurs mi séchées environ
15 jours. Filtrer et mettre en bouteille.
Certains préconisent de faire reposer le mélange au soleil avant filtration. Et l'on précise ici : "si on laissait le vinaigre surard sur son marc sans le passer, pour s'en servir au besoin, loin d'avoir plus de qualité, il se détériorerait bientôt".vinaigresurard.jpg

Partager cet article

Repost 0
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 06:53

Etes-vous plutôt tartine ou verrine ? Hier c'était l'une, aujourd'hui c'est l'autre, tout aussi printanière : une tartine de mozzarella, cébette et fenouil. Trois fois rien mais de la gourmandise et un peu de chaleur pour une soirée venteuse hier (après une autre pluvieuse il y a deux soirs), on est contents de manger léger et printanier mais chaud ! D'autres bruschette sur ce blog ? Celle-ci, aux fraises et ricotta en dessert, et pour connaître la différence entre bruschette et crostini, c'est par là...
Ingrédients
- 4 tranches de pain (un peu rustique genre campagne ici)
- 1 boule de mozzarella di buffala
- 1 cébette
- 1 bulbe de fenouil
- piment d'Espelette
- sel
Préparation
Griller légèrement le pain recto-verso.
Répartir la mozzarella sur chaque tranche de pain, saler. Parsemer de cébette émincée et de fenouil cru taillé en lamelles. Passer sous le grill plus pour réchauffer que pour griller (à peine coloré chez moi). Poudrer de piment d'Espelette et déguster chaud !tartinemozzacebettefenouil.jpg

Partager cet article

Repost 0
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 06:55

A l'heure de l'apéritif ou du "verre gourmand", rien ne vaut une tartine ou une verrine. Aujourd'hui, ce sera verrine d'asperge blanche, chantilly de tarama, oeufs de saumon. Facile et rapide, on peut même la préparer un peu à l'avance. A déguster avec un Champagne brut...
A demain pour une tartine ?

Ingrédients (pour 6 verrines environ)
- 12 asperges blanches environ
- 3 cuillères à soupe de tarama
- 5 cl de crème liquide
- QS oeufs de saumon
- sel
Préparation
Cuire les asperges à l'anglaise, les couper en morceaux en réservant les pointes. Fouetter la crème liquide et incorporer délicatement le tarama. Dresser les asperges, surmonter de crème "chantilly" au tarama, déposer oeufs de saumon et pointes d'asperge. C'est tout ! verrineaspergechantillytaramaoeufsaumon.jpg

Partager cet article

Repost 0
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 16:26

C’est facile, d’écosser les petits pois. Une pression du pouce sur la fente de la gousse et elle s’ouvre, docile, offerte. Quelques-unes, moins mûres, sont plus réticentes - une incision de l’ongle de l’index permet alors de déchirer le vert, et de sentir la mouillure et la chair dense, juste sous la peau faussement parcheminée. Après, on fait glisser les boules d’un seul doigt. La dernière est si minuscule... L’écossage des petits pois n’est pas conçu pour expliquer, mais pour suivre le cours, à léger contretemps. Il y en aurait pour cinq minutes mais c’est bien de prolonger, d’alentir le matin, gousse à gousse, manches retroussées. On passe les mains dans les boules écossées qui remplissent le saladier. C’est doux ; toutes ces rondeurs contiguës font comme une eau vert tendre, et l’on s’étonne de ne pas avoir les mains mouillées. Un long silence de bien-être clair, et puis il y aura juste le pain à aller chercher.
Philippe Delerm (La première gorgée de bière)

pissarro_rameurspois.jpg

Camille Pïssaro - Les Rameurs de pois

Partager cet article

Repost 0
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 06:55

La panzanella est une salade de pain italienne à base de légumes et fruits d'été, notamment tomates, souvent parfumée au basilic. J'aime bien son côté rustique, paysan, et j'aime la revisiter avec d'autres ingrédients comme cette panzanella verte aux tomates green zebra, melon et basilic... Celle d'aujourd'hui, sans tomate, est plutôt verte aussi, composée de légumes de printemps, avec le peps du jus de citron et la touche golosa, cremosa de la mozzarella de bufflonne ou la burrata. Cette dernière est de retour, gourmandises à venir !panzanellaprintempsmozza.jpg

Ingrédients (pour 1 personne, éventuellement à partager, ou pas)
- 2 belles cuillères à soupe de fèves cuites à l'anglaise et pelées
- 3 cuillères à soupe de petit pois également cuits et rafraîchis
- 2 asperges
- 1/2 tranche de pain de campagne
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe de jus de citron
- 1 ou 2 tranches de mozzarella de bufflonne ou de burrata
- 1/2 cébette
- menthe ou basilic, ciboulette (selon ce que vous avez sous la main, facultatif, mais la salade sera plus goûteuse)
- sel, poivre
Préparation
Cuire séparément tous les légumes, rafraîchir et laisser refroidir. Griller le pain et le couper en petits dés. Réserver. Emincer la cébette. Mélanger les légumes avec l'huile d'olive et le jus de citron, saler et poivrer ; ajouter la ou les herbes de votre choix. Servir avec la mozzarella ou la burrata.

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?