750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

7 juin 2019 5 07 /06 /juin /2019 15:25

Les sauces à base de légumes ont la cote depuis plusieurs années, c'est une tendance qui perdure. Plus légère que les sauces "classiques", elles apportent de la couleur dans l'assiette.
Pour accompagner de l'agneau, j'ai souhaité un accompagnement qui se situe à mi chemin entre une purée et une sauce, sur la base de la harissa, qui fonctionne généralement bien avec cette viande. L'origine du mot vient du verbe arabe harasa (هرس) qui signifie littéralement « écraser », « piler » ou « broyer ». C'est une purée de piment parfumée d'épices (cumin/carvi et coriandre) et parfois de tomate.
Le légume a ici également l'avantage de pimenter moins fort le condiment. Au choix carotte ou patate douce en base.
Ingrédients
- 1 petite patate douce ou une carotte moyenne
- 1 cuillère à café de purée de piment
- 1 pincée de cumin moulu
- 1 pincée de coriandre moulue
- sel
Préparation
Cuire le légume dans l'eau. Saler, mixer avec tout ou partie de l'eau de cuisson et ajouter les épices et la purée de piment, au goût.

Comme une harissa à la carotte ou à la patate douce

Partager cet article

Repost0
30 mars 2018 5 30 /03 /mars /2018 06:19

La gastronomie suit de près la religion et la Bible qui sanctifie l'agneau immolé. C'est donc très souvent cet animal que l'on savoure le dimanche de Pâques. Pour autant, dans plusieurs régions de France (notamment réputées pour leurs élevages caprins), le chevreau est LE mets pascal plus que l'agneau : Vendée-Poitou-Charentes, la Corse, l'Ardèche entre autres mettent davantage en scène le chevreau ou même la chèvre (pour en savoir plus sur le chevreau cliquez ici).
L'agneau (sauf celui de lait) est plus goûteux, plus gras et plus fort en saveur que le chevreau, dont la chair blanche et tendre nécessite d'être condimentée ; elle est généralement relevée de notes acidulées et d'herbes, rien de tel alors que l'oseille de printemps en accompagnement !

Pour des recettes de chevreau, cliquez ici, pour un chevreau au vin rouge, ici à l'oseille avec des légumes de printemps et brochette de ses abats un chevreau cuisiné en deux façons, des abats de chevreau d'inspiration persane avec une salade d'herbes et pain pita ou là, ce chevreau au fenouil. Pour des recettes d'agneau, vous trouverez entre autres une souris d'agneau à l'ail, l'agneau roulé au Banon et pistou d'herbes de la garrigue, une épaule d'agneau confite au vin rouge, une astuce pour le carré d'agneau en croûte d'herbe. Et pour recycler les restes, des nems d'agneau, sauce vierge à la menthe et au citron confit.
 
agneaucrouteherbe1.JPG
Côté vin, la chair puissante de l'agneau appelle des vins charpentés bordelais, provençal ou rhodaniens, tandis que le chevreau préfère des vins plus légers, et surtout moins tanniques, comme des Bourgogne, Beaujolais, même si la façon de le condimenter jouera bien entendu un rôle essentiel ; on peut même tenter un vin blanc du Mâconnais avec la viande blanche du chevreau, surtout cuisiné en blanquette, voire un chenin sec de Loire. NB l'an passé j'avais accompagné mon chevreau au fenouil d'un Vacqueyras blanc. Exception faite d'un cabri cuit à la broche ou grillé aux herbes du maquis, qui s'accompagnera d'un vin corse ! Un Beaune 1er cru "les Grèves"

accompagnera le chevreau grillé ou cuisiné à la moutarde.
Pour l'agneau, on tentera de jouer l'accord régional : l'agneau de Pauillac et Bordeaux, Pauillac évidemment mais une Côte-de-Blaye conviendra aussi ; agneau de lait des Pyrénées et Collioure voire Irouléguy s'il est relevé de piment d'Espelette ; agneau de Sisteron et vin de la vallée du Rhône, un Massif d'Uchaux, un Cairanne, un Plan de Dieu, un Vacqueyras ou un Gigondas, selon l'accompagnement. En Rhône nord, une syrah des Côtes-Rôties et en Provence, le Bandol seront également de bonnes alternatives...
NB billet édité en mars 2013, réédité et enrichi de recettes cuisinées entretemps...


Et vous, êtes-vous agneau ou chevreau ?

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 11:34

Retour des abats en ce 11 novembre, n'y voyez aucun lien de cause à effet. IL y a juste trop longtemps que je n'ai pas publié de nouvelle recette. Même si celle-ci a quelques semaines déjà.
On trouve encore des poivrons rouges, des jaunes, des verts. Contrairement aux autres légumes d'été. C'est la dernière trace de chaleur estivale, quand le froid d'automne survient. Les mêler aux courges est un délice de saison. Mais pour aujourd'hui, je propose un accompagnement de rognons d'agneau déglacés à la mélasse de grenade. Et là encore, les grenades locales n'étant pas tout à fait mûres à point, on peut imaginer parsemer bientôt ce plat de quelques arilles roses. Accord avec un rosé d'ici, vineux, s'impose...
Ingrédients (pour deux)
- 4 rognons d'agneau
- 1 poivron rouge
- 1 oignon rouge
- 1,5 cuillère à soupe de mélasse de grenade
- huile d'olive
- sel, piment d'Espelette
Préparation
Faire revenir oignon rouge et poivron émincés dans l'huile d'olive, saler, pimenter, réserver.
Faire revenir les rognons d'agneau dans un peu d'huile d'olive, déglacer avec 1 cuillère à soupe de mélasse de grenade, saler et servir avec le poivron, arroser d'un peu de mélasse de grenade et parsemer de piment d'Espelette. Servir aussitôt !

Rognons d'agneau à la mélasse de grenade, poivron et oignon rouge

Partager cet article

Repost0
20 juin 2015 6 20 /06 /juin /2015 09:26

Envie de viande grillée et de salade "fraîcheur", c'est de saison, mais avec un "twist" voyageur, des saveurs qui m'emmènent ailleurs... Dans les pays du Levant, l'ancienne Perse, les mille et une nuits... Même si celles-ci suggèrent davantage un mets doux, sirupeux au parfum de rose, dans mon imaginaire.
Partons donc en Syrie avec de la poitrine d'agneau grillée et une salade d'olives, une sauce au tahiné et de la semoule (ou du boulghour, hélas guère apprécié ici). Vous pouvez également servir cette salade d'oignon, cela fonctionne très bien !

 

Inspiration syrienne : poitrine d'agneau grillée et salade d'olives

Ingrédients
- 400/500 grammes de poitrine d'agneau avec os, coupée en morceaux
1 citron
- 1 cuillère à café de purée de sésame (tahiné)
- piment d'Alep (ou paprika)
- mélange d'herbe + 1 gousse d'ail pour la précuisson de l'agneau

- huile d'olive
- sel, poivre
pour la salade d'olives à la syrienne (recette originale ici)
- 150 grammes d’olives dénoyautées
- 150 grammes de tomates 
- 7 cuillères à soupe d’huile d’olive
- 2 cuillères à soupe de mélasse de grenade
- le jus d’un demi citron
- 1 cuillère à café de cumin
cuillère à café de concentré ou pâte de piment (mis moins...)
- 1
 oignon nouveau 
Préparation
Pocher la poitrine d'agneau dans de l'eau salée avec l'ail et des herbes (thym, romarin, sarriette...) environ 20/25 minutes à frémissement. Egoutter, réserver.
Préparer la salade dolives en coupant tomates et olives en petits morceaux, éminçant l'oignon et mélangeant avec les autres ingrédients. Réserver au frais.
Mélanger le tahiné avec 1 cuillère à soupe de jus de citron , sel et poivre. Réserver.
Dans un plat allant au four déposer les moirceaux d'agneau arrosés d'huile d'olive et poudré de piment d'Alep. Passer sous le grill du four.
Servir l'agneau grillé avec la sauce au tahiné, la salade d'olives et de la semoule, poudrer de piment d'Alep, déguster aussitôt.

 

Inspiration syrienne : poitrine d'agneau grillée et salade d'olives

Partager cet article

Repost0

Article ? Recette ?