750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 15:28

Vaison a vu ses Journées Gourmandes" se transformer en "Rencontres Gourmandes", qui se déroulaient samedi et dimanche ; entre nous, on aurait pu économiser un baptème coûteux, car même si le concept a évolué (mais il évolue chaque année depuis 4 ans !), le nom était connu dans la région, et un repère pour cette manifestation gourmande. Je note aussi que ce nom est celui du concours de jeune chef organisé à Chateauneuf-du-Pape par Eric Sapet et Laurent Bréchet depuis 2009...

Quels changements donc cette année ? Les producteurs présents sont de la Drôme, du Gard, de l'Ardèche ou du Vaucluse, bref, plus resserré autour de la région. Exit l'Outremer, la Bretagne et le Sud-Ouest. Dommage, mais bon choix de producteurs, dont certains connus, comme Gérald Camus, ses nectars et vinaigre de figue (entre autres) ainsi que Raphaël et Virginie de la Ferme du Midi, et sa sublime confiture de cassis.

Nous y avons dégusté également les produits d'un chocolatier de Donzère qui cultive ses amandiers et torréfie des fèves de cacao pour réaliser des chocolats pralinés 100% maison ; et encore ceux d'une chocolaterie de Tulette, le Comptoir de Mathilde, un coup de coeur ! On y trouve des chocolats en forme d'outils pour des petits gars (ou de plus grands !)chocolaterietuletteoutilschoc

Des babas au rhum, au Grand Marnier, au Limnocello, et dernier-né de la collection, à la liqueur de chocolat)chocolaterietulettebabas

Les presque classiques cuillères chocolatées à faire fondre dans le lait chaud (ou café, ou liqueur, ou eau chaude...) : chocolat noir, lait, blanc/coco, chocolat noir/piment ou chocolat/Grand Marnier pour adultes,... chocolaterietulettesucette.JPG

 

chocolaterietulettefontainechocEt de sublimes pâtes à tartiner : chocolat/noisette/feuillantine et caramel/grué de cacao pour lesquelles j'ai craqué, mais aussi chocolat/noisette classique ou au sucre pétillant ; pour l'animation, une fontaine à chocolat qui fait toujours son effet !

NB chocolaterie et épicerie fine, le Comptoir de Mathilde diffuse aussi ses produits sur Internet, ici.

Autre coup de coeur, le safran du Barroux, des producteurs de chèvre de grande qualité (nous avons goûté un intéressant mozzarella de chèvre), fruits et légumes , huile d'olive, miel... ; étaient également présents  les escargots de l'Enclave, mais vu le temps largement dégradé et les horaires modifiés, quand je me suis "réveillée" pour compléter mes achats à la nuit tombée, certains étaient partis. J'ai regretté les châtaignes/farine de châtaigne, notamment...

Les causeries avec les auteurs renouent avec un semblant de salon du livre gourmand initié il y a 4 ans et malheureusement abandonné ensuite. On y a retrouvé trois femmes d'ici autour de la cuisine des plantes et de la cuisine provençale (l'un n'exclue pas l'autre, surtout dans les caillettes !), dont la pétulante Mireille Lesbros d'Uchaux. 

Côté ateliers culinaires pour enfants, rien à dire, il y en a même plus que l'an passé , du sucré et du salé, du ludique et du sain (mais au détriment de la sculpture sur légumes ou de la peinture végétale qu'animait Rose Combe de l'Oiselet). Irisa et Ewa en ont animé deux : petits cakes à l'huile d'olive, miel et fruits confits de Provence par Irisa et petit-déjeuner "Starter" avec des crêpes au petit épeautre et fruits secs par Ewa ; Melle E a eu la chance de participer au premier, samedi après-midi. En images...vaisonatelier_irisa.JPG

Irisa donne des explications tandis que certaines se lèchent les doigts !

vaisonatelier_irisa2.JPG

Les petits cakes, sortis du four ; attention, c'est chaud !

Vaison_cakefruitsconfits_irisa.JPG

degustationvinchoc.JPGEnfin, nous avons participé à une dégustation de vin doux naturel (VDN) Rasteau 1995 du Domaine Wilfried avec différents bonbons/bouchées de chocolat de la maison Lesage à Vaison (essentiellement ces derniers pour Melle E !). Chocolat fourré d'une ganache crémeuse au miel de châtaignier de Corse, très concentré, très aromatique se marie divinement avec le vin. Suit un chocolat noir  fourré praliné dont j'apprécie le "grain" à l'ancienne ; le gras du praliné et l'amertume du chocolat se marient là aussi plutôt bien avec le Rasteau. Le chocolat suivant associe une ganache à la vanille de Tahiti et une pâte de coing sous une couverture noire. Pas le meilleur, le coing manque de saveur et de peps, la vanille est trop subtile pour le vin, mais l'acidulé et le coing de la pâte de fruit reviennent en rétro-olfaction, intéressant mais pas transcendant. Suit une ganache à la vanille Bourbon, plus marquée et qui se révèle meilleur partenaire pour le vin.

Le chocolat noir au caramel de figue, plutôt réussi, est bien associée au vin. La mandarine corse, confite "maison" et moitié couverte de chocolat noir est délicieuse mais un poil trop sucrée pour le Rasteau je trouve. Apothéose, un praliné d'Avola - amande d'Italie - aux épices (plus cannelle qu'anis) et orange confite. Celui là est une merveille qui fait ressortir l'orange amère du Rasteau. Mon chocolat préféré avec la ganache miel du début, et mes deux accords favoris !

Enfin, pour clore cette journée très chocolatée, j'ai bien évidemment craqué pour l'Encyclopédie du Chocolat Valrhona de Frédéric Bau, LE livre de cet automne.encyclopedievalrhona.jpg

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 12:46

Vaudieu.jpgLa première fois c'était en janvier 2010 : j'assistais à cette joute culinaire amicale entre 3 jeunes chefs de la région (étendue), sous l'égide d'Eric Sapet chef de la petite maison de Cucuron, et du vigneron Laurent Bréchet, domaine de Vaudieu à Chateauneuf. Une joute en 4 manches pour faire connaître 9 cuisiniers talentueux : après tirage au sort chacun cuisine l'entrée, le plat chaud oule dessert, selon un panier précis, de saison, et en accord avec un vin imposé, de Vaudieu ou d'un domaine invité.

Les Rencontres Gourmandes de Vaudieu ont donc ouvert ce lundi une nouvelle session durant laquelle j'ai retrouvé Amélie. Au programme : champignons, gibier et chocolat Michel Cluizel, partenaire cette année du concours de cuisine.

Les 3 chefs en lice de gauche à droite : Bruno Gourdet, Jonathan Chiri et Julien Pilativaudieu3chefs.jpg

Bruno Gourdet, chef à domicile basé à Théziers, membre des disciples d'Auguste Escoffier, se déplace en France pour concevoir des repas à thèmes. Après avoir suivi le cursus de l'école Ferrandi, il a fait ses armes au Crocodile à Strasbourg et à la Cantine des Gourmets à Paris, entre autres. Il nous a proposé en entrée, une crème aux oeufs à la saveur de cèpes, accompagnée de girolles poêlées et d'une chantilly au lard fumé, servi avec un Chateauneuf-du-Pape rouge Chateau Vaudieu 2008. L'accord est excellent, les saveurs plaisante. Bémol sur la crème un peu trop froide et servi trop copieusement dans un contenant manquant un peu de finesse. vaudieuentree.jpg

vaudieucassisblanc.jpgJonathan Chiri est californien, venu découvrir la cuisine du Vieux Continent, en Allemagne puis en France, à la Mirande à Avignon, en tant que chef de partie et dans l'équipe du Marmiton, l'école de cuisine du restaurant. Il cuisine ensuite au Château de Massillan à Uchaux et dirige depuis 2010 les cuisines de La Verrière, un domaine viticole et hôtelier haut de gamme à Crestet. Durant la saison hivernale, il rejoint la Californie où il dirige une activité d'importation de vins et une affaire de circuits touristiques et gastronomiques (Gourmet Cycling Travel). Jonathan était ici en charge du plat ; il nous a cuisiné un lapin de garenne en duo, rôti et mijoté, avec des légumes d'automne et une réduction de citron confit et d'estragon. Le vin qui accompagnait était un Cassis blanc 2009 du Domaine Le Paternel, beaucoup de fraîcheur, belle rondeur, plutôt minéral. le plat étant travaillé en deux façons, il y a en réalité deux accords mets-vins et donc, une prise de risque que nous avons pris en compte à notre table. D'un côté, les râbles servis avec des cèpes sur une purée de haricots blancs, bien vue, passerelle entre le mets et le vin. Idem pour le citron confit. De l'autre, effiloché de la cuisse, fenouil, olives. Nous avons moins apprécié la présentation, notamment le croustillant de filo, sans grand intérêt sur ce plat. Globalement un bel accord avec le vin.vaudieuplat.jpg

Julien Pilati est un jeune chef issu d'une famille de cuisiniers et de pâtissiers. Il a fait ses armes  entre autres chez Michel Sarran à Toulouse et à L'assiette Champenoise à Reims. Avec son associé Fabien Renault, il a démarré il y a 3 ans une activité de traiteur/chef à domicile , menée en France et à l'étranger, et ont installé leur "laboratoire" à l'Isle sur la Sorgue. Ils viennent de lancer leur restaurant/salon de thé à Avignon, Entre Amis.

Julien Pilati a tiré au sort le dessert qu'il devait élaborer impéraivement à base de chocolat Michel Cluizel. Il a opté pour du lait en duo avec un fruit de saison, le coing : parfait chocolat au lait et bonbon de coing confit. Choix audacieux pour s'accorder avec un Chateauneuf-du-Pape Val de Dieu 2006 du Chateau Vaudieu ! Personnellement j'aurais pris moins de risque avec un noir. Finalement, plutôt un bon accord, qui aurait été probablement magnifié par le même cru en noir. Le dessert est top et très bien présenté : sur un biscuit amande, coings compotés, mousse chocolat au lait et crème brûlée vanille, note de caramel praliné. A côté, coing confit à basse température à la vanille, fourré praliné et enrobé de kadaïf.

NB le cru choisi est un chocolat au lait de Papouasie-Nouvelle Guinée à 47% de cacao.vaudieudessert.jpg

Alors, avez-vous une idée de qui a pu être le lauréat de cette première session ? Et oui, le dessert a encore gagné ! Il faut avouer qu'il était très réussi, délicieux, un vrai dessert de pâtissier ! Qui augure de bonnes et belles choses dans son salon de thé où j'ai hâte d'emmener mes gourmandes de filles ! Et je pense que ce jeune chef en a encore sous la semelle. A suivre donc !

Quant à Eric Sapet, il représentera la cuisine française et fera connaître certains des produits "sentinelle"  de nos terroirs au Salon del Gusto-Terra Madre à Turin ; il organise un repas pour 80 personnes à Fossamo (près de Turin), ce jeudi 21 octobre 2010 : au menu, porc noir de Bigorre, rancio sec du Roussillon,petit épeautre de Provence, pélardon... J'applaudis !

Eric Sapet entouré des 3 jeunes chefs

vaudieu3chefsEric


Partager cet article

Repost0
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 13:53

Semaine du Goût 2010

Les jours qui viennent vont être chargés en rendez-vous gourmands. C'est déjà la semaine du Goût, plein de choses à faire, à goûter en Vaucluse comme partout en France (pour lister les événements, sélectionner votre départment -clic), un regret : rater pour une année de plus l'épopée dans les vignes organisée par la cave de Beaumes de Venise, il faut dire que leur liste d'attente est lo,gue comme le bras ! En revanche, une dégustation chèvre/vin et une expo à la Cave de Visan, ce vrendredi, ça me dit bien ! Et vous ? Pour en savoir plus, cliquez ici.

Puis, une soupe dans un village voisin, Rasteau ou Séguret. Car c'est le festival des soupes sous le haut patronage de la Confrérie des Louchiers du Haut Voconce. Apothéose à Vaison, le dernier week-end d'octobre, où Irisa et Ewa animeront des ateliers pour enfants. Je me contenterai d'y faire un saut en voisine gourmande soucieuse de son alimentation et d'y déjeuner avec les copines ardéchoises, Carole et peut-être Amélie. Au moins, j'en profiterai davantage et mieux que l'an passé...

Ce dimanche 17 octobre, rendez-vous à Sault pour la Fête des Saveurs d'Automne, avec Melle E ; des activités pour elle, d'autres pour sa maman, et un super marché de producteurs (le programme figure ici). Sans parler du repas offert (rappelez-vous) et d'une visite chez le nougatier André Boyer ! Et cela dure tout le mois ! Pour en savoir, allez faire un tour sur le site du 3ème Festival Ventoux Saveur.

Si on a un peu de temps, on terminera chez Rose ombe à la ferme de l'Oiselet

Enfin, lundi 18 octobre, toujours avec Amélie, Les Rencontres Gourmandes de Vaudieu reprennent sous la houlette du chef-chouchou Eric Sapet (la petite maison de Cucuron) et du vigneron Laurent Bréchet (Chateau de Vaudieu à Chateauneuf), avec une nouvelle session de concours de jeunes chefs. Je vous raconterai :)

Bref, des jours denses et plein de choses à vivre et à découvrir sur le plan gastronomique et humain !

 

Partager cet article

Repost0
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 15:02

Barilla ouvre en septembre et octobre un espace éphémère et nomade, Casa Barilla, qui se déplacera dans 5 villes de France : Paris, Lyon, Marseille, Toulouse (et une cinquième ville"mystère"...), au programme des cours de cuisine à la Scuola, de la pasta cuisinée par des chefs de l'Academia Barilla, un concours de cuisine et un espace pour les piccolini (les tout petits) !

Save the date : Paris les 16, 17 et 18 septembre, Marseille les 1er, 2, 3 octobre, Lyon les 8 et 9 octobre , Toulouse les 29, 30, 31 octobre.

Pour en savoir plus et s'inscrire, cest dès maintenant en cliquant ici.

Partager cet article

Repost0
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 15:56

Ce dernier week-end se déroulait donc la fête de l'ail de Piolenc, dans ce village du Nord-Vaucluse : au programme, animations pour les enfants, expo des clubs de poterie/peinture, corso sur le thème des dessins animés, concert jazz/bossa pas mal, jolie voix la chanteuse. Mais aussi démonstrations culinaires avec des chefs de la région. J'ai assisté à celle du dimanche matin en compagnie de Christian Etienne, célèbre chef d'Avignon et spécialiste de la tomate (entre autres), et Michel Meissonnier, chef de l'Ermitage Meissonnier, aux Angles. Tous deux sont maîtres cuisinier de France et co-animent l'émission culinaire quotidienne de France Bleu Vaucluse.

Christian Etienne, concentré...

christian_etienne.JPG

Pour l'occasion, ils avaient choisi un menu gourmand et aillé : brandade de morue, espuma d'ail, huile de basilic et chips d'ail pour Michel Meissonnier, poulet pané à l'ail (façon nuggets à la provençale), crème d'ail à l'eau de tomate pour Christian Etienne.michel-meissonnier.jpg

Michel Meissonnier prépare les chips d'ail (cii-dessus) : de fines lamelles taillées à la mandoline seront ensuite blanchies. La brandade a été préparée, à sa façon : morue et pomme de terre, crémée, avec du piment d'Espelette, montée à l'huile d'olive. Prête dans des petits verres. L'espuma à l'ail attend sans le siphon et est dressé minute sur la brandade, arrosé d'un peu d'huile au basilic et parsemé de chips d'ail. dressagebrandadeespumaail.jpg

Pour le poulet escalopé et coupé en lanières, on le pane à l'anglaise, classique (farine/oeuf/panure), à ceci près qu'on ajoute de la poudre d'ail à la panure. On peut aussi réduire en miettes les chips d'ail ci-dessus !

Réchauffage de la crème d'ail à leau de tomate :cremeaileautomate.JPG

Le dressage à 4 mains, comme précédemment...dressagenuggets.JPG

Résultat final ?pouletpaneailcremeaileautomate.JPG

Pour les recettes, cliquez sur les photos respectives...

recette_Ch_Etienne.jpg

recette_m_meissonnier.jpg

Et pour ceux qui veulent jeter un oeil au corso 2010, c'est juste dessous :


Partager cet article

Repost0
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 06:03

Après Camaret et Chateauneuf, ou encore Vaison La Romaine, Orange a aussi son marché de producteurs qui se déroulera les mardi soir des mois d'été (jusqu'à fin septembre), de 17h00 à 20h00, comme pour celui de Camaret (clic), en partenariat avec le réseau "Bienvenue à la ferme".

Il démarre demain, 22 juin et aura lieu sur le Cours Aristide Briand.

Comptez sur moi pour aller y fait un tour très prochainement !

 

Partager cet article

Repost0
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 15:07

Les dernières Rencontres Gourmandes de l'année se sont déroulées hier à Vaudieu (Chateauneuf-du-Pape), en présence de journalistes, partenaires, gastronomes et amis des organisateurs. C'était la finale de ce concours de jeunes chefs de la région orchestré par Eric Sapet, chef chouchou de La petite Maison de Cucuron et Laurent Bréchet, viticulteur à Chateauneuf du Pape, au Château Vaudieu.

Pierre Louis Poize

vaudieu_pierrelouispoize.JPG


3 talentueux chefs restaient en lice : Pierre-Louis Poize, chef du restaurant Sous les micocouliers à Eygalières (lauréat de la seconde édition, narrée ici) ; Emmanuel Leblay chef du restaurant Le Basilic Citron à Avignon et Fabien Cancelier, chef à domicile (cours de cuisine "L'éveil des papilles").

En plus de son restaurant d'Eygalières, Pierre-Louis Poize prend en charge la table d'un magnifique site chargé d'histoire à Saint-Rémy de Provence, le Château de Roussan. Vous pourrez déguster une cuisine provençale dans un cadre admirablement restauré, à partir de ce jeudi 17 juin (à noter également la "balade jazz" ce dimanche 20 juin, dans le parc du château).

Emmanuel Leblay

vaudieu_manuleblay.JPG 

Côté panier, pour l'entrée était imposée la pomme de terre, pour le plat, c'était le boeuf et pour le dessert, la cerise était l'élue. Après tirage au sort, Emmanuel Leblay a proposé en entrée, un pressé  de pomme de terre Roseval au lard fumé  et parfum de poivre de Penja, coulis de vitelotte, écume d’huile d’olive, fraîcheur de truffes blanches d’été avec le Chateauneuf blanc 2009 du Château Vaudieu. Un bon accord avec le vin mais quelques soucis de cuisson pour en faire un plat d'exception, les truffes un peu faibles en saveur n'ont pas mis en valeur ce duo d'exception qu'elles offrent généralement avec le Chateauneuf blanc.

 

Pierre-Louis Poize a une fois de plus tiré au sort le dessert et nous a préparé une nage de cerises Burlat et Griottes pochées, biscuit meringué  aux nèfles et infusion des queues et noyaux à l'hibiscus en sorbet, mariée à un rosé Côte de Provence Coeur de grain 2008. Le dessert était plutôt réussi, la nage excellente mais l'ensmble trop puissant pour le rosé. J'ai aimé aussi le travail des produits saisonniers locaux comme l'amande fraîche et la nèfle du Japon.

Fabien Cancelier vaudieu fabiencancelier

 

Quant à Fabien Cancelier, il était donc en charge du plat avec un bœuf moelleux de 38 heures, tomate séchée fumée, crème de garbanzo, jus corsé aux herbes, fèves et amandes fraîches croquantes à déguster avec le Gigondas 2005 du Domaine des Bosquets ; la joue de boeuf était fondante, à couper à la fourchette, l'ensemble goûteux et subtil et l'accord avec le vin très réussi, notamment grâce au léger fuméde la tomate et aux pois chiches.

C'est donc le grand vainqueur 2010 de ce chouette concours, une bataille avec un très bon esprit, entraide, concentration et rigolades mêlées...


platvainqueur.JPG

 

Mon grand regret, ne pas avoir pu me rendre au dîner le soir même, à cause de problèmes mécaniques, et ne pas avoir goûté l'interprétation par Eric Sapet de ces 3 figures imposées. Quelle frustration ! Mais j'espère bien me rattraper cet été directement à Cucuron.


Partager cet article

Repost0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 14:26

Je vous invite à découvrir un peu d'Epicurium, le musée vivant des fruits et légumes qui a ouvert ses portes le 12 juin 2010 à Avignon.

Le couloir d'Epicurium nous plonge dans une série de sensations auditives et visuelles dont l'eau est l'élément majeur, puisque sans elle, point de fruits et légumes, point de vie... Au sol, l'effet visuel suggère les vaguelettes :


epicuriumcouloir.JPG


A l'origine, la graine....epicuriumgraines.JPG


epicuriumgraines2.JPG


A l'abri du potager... les légumes en reconnaissance olfactive.


epicuriumolfactionlegume.JPG


De fleurs en fruits...

epicuriumfleurfruit.JPG


Fleurs et légumes d'été à sentir...


epicuriumfleurlegumecouloir.JPG


A l'intérieur du musée, il y a aussi une reconnaissance auditive des fruits et légumes, notamment en cuisine :

epicuriumouie.JPG

Dans la même lignée, il y a la reconnaissance des fruits et légumes au toucher et, à venir, celle au goût bien sûr !


L'espace "Avec ou sans graines" explique la différence botanique entre fruits et légumes.

epicuriumlegumespepins.JPG


Le jeu des 7 fémilles de légumes : légume-racine, légume-tubercule, légume- bulbe, légume-feuille, légume-fleur, légume-tige, légume-graines, avec ses cartes géantes...


epicuriumjeu7familles.JPG


Dans l'espace "équilibre alimentaire", le "cube" explique, en vidéo,  pourquoi il faut varier les apports de couleurs : fruits ou légumes verts, rouges, oranges...

cubefruitsmusée


La conservation des fruits et légumes, de l'appertisation à la pasteurisation...

epicuriumappert.JPG


Une salle de projection diffuse des films sur produits et filières, des courts films pour découvrir le travail d'agriculteurs.

Et un tableau géant rappelle quelques expressions populaires multilingues : un coeur d'artichaut, rouge comme une tomate, an apple a day keeps the doctor away, etc


Plage de repos à l'intérieur et espace pique nique à l'extérieur, ombragé, dans le verger du musée

epicuriumespacerepos.JPG


Et surtout, visite du verger (4000 m2 arborés) et de toutes espèces plantées, et du potager (250 m2). Ainsi qu'une serre pour les variétés exotiques et agrumes les plus fragiles.

epicuriumpotager.JPG


Sous l'oeil d'étranges volatiles...

epicuriumpotageroiseau.JPG


Et d'étranges objets : la fontaine-arrosoir, ludique et rafraichissant  !

fontaine


La responsable du potager et du verger est charmante, pleine de bons conseils et animera des ateliers pour petite et grands jardiniers, débutants ou confirmés, au long de l'année (semis, taille, compost "maison" etc..)

epicjardiniere.JPG


Les animations de l'inauguration

La sculpture sur fruits et légumes parle sculpteur parisien Laurent Hartmann, Max Timbert (clic) était venu en voisin

epicuriumsculpture.JPG


Laurent Hartmann et une élève

epicscupture.JPG


Des roses dans du navet

rosessculptees-copie-1.JPG


Un dragon dans du taro

epocsculptdragon.JPG


Max Timbert à l'oeuvre...

epicscupture2.JPG


Pour en savoir plus sur Laurent Hartmann, cliquez ici et pour Max Timbert, c'est par là.


Autre animation, la musique sur fruits et légumes, Eric Van Osselaer se fait des callebasses mais pas seulement en courge, en céleri-rave aussi, il tire des mélodies de deux feuilles d'endives et confectionne des flûtes dans des carottes !

epicmusiciencarotte.JPG


Gros plan sur la flûte carotte, dont on peut découvrir la fabrication expliquée sur son site (clic)

epicflutecarotte.JPG


Il y a eu aussi des jeux pédagogiques pour en savoir plus sur les fruits et légumes.

epicarbre.JPG


Et des dégustations, de tomates avec les producteurs Rougeline

epicdegustation.JPG


Autre dégustation et identification fruits-graines, avec une réprésentante de Gautier Semences

epicgraines.JPG


Sur le stand d'Interfel, puisque c'était ici, la fin de la semaine "Fraîch'attitude", deux charmantes diététiciennes expliquent et font goûter...

interfel.JPG


Côté cuisine, des ateliers pour enfants en continu avec des animations courtes et très simples pour familiariser les enfants : brochettes de fruits de saison et cocktails de fruits.

Je les animais en compagnie de Rémy, un enseignant en IME de Montfavet, très sympathique, ci-dessous, à l'arrière-plan.

epiccocktail


Dans la cuisine superbe qui accueillera aussi les cours pour adultes, spacieuse et très bien équipée.

epiclacuisine.JPG


Préférez-vous une jolie brochette ? On fait son choix entre fruits d'été, exotiques et agrumes (indispensables pour les cocktails) : fraise, cerise, pêche, abricot, tomate, melon, pomme, orange, citron, ananas, banane...

epicbrochette1.JPG


Ou un cocktail vitaminé ? Edit 16 juin, ceux qui souhaitent les recettes des cocktails peuvent cliquer ici !

epiccocktail2.JPG


Pour les tout petits, marche-pied nécessaire !

epicmarchepied.JPG


Pas pour cette demoiselle !


epicbrochette


Au-revoir Epicurium et à bientôt !

porte_epic.JPG

 

Partager cet article

Repost0
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 14:06

logo_epicurium.jpg


Epicurium, le musée vivant des fruits et légumes, ouvre ses portes au public le 12 juin 2010 à Avignon.


Espace de découverte ludique et de culture scientifique et technique, Epicurium est un lieu unique en Europe qui propose au grand public un itinéraire de découverte du monde des fruits et des légumes. Verger, serre et potager, espace muséographique, animations au fil des saisons, ateliers culinaires, jardinage… Epicurium décline un parcours sensoriel à la fois instructif et amusant sur la diversité, l’origine, les modes de culture et de transformation, les qualités nutritionnelles des fruits et légumes. Des cycles de conférences, des projections, des journées à thème et des rencontres avec les professionnels de la filière seront également au programme d’Epicurium.


Sylvie Fayard, responsable du projet, a baptisé le musée "Epicurium" par référence à la philosophie de  l’épicurisme, dont le fondement est la recherche des plaisirs naturels et l'aboutissement, la paix de l'âme. Tout a donc été pensé ici pour que la promenade soit sereine : le musée est planté d'arbres et de plantes qui apportent cet apaisement au coeur d'un environnement citadin, avec une vocation patrimoniale de conservation des fruits et légumes, qui va des variétés anciennes et "oubliées" (supposément ou véritablement) jusqu'aux dernières innovations de l'INRA.

NB le musée est une création du PEIFL ( Pôle eruopéen d'innovation fruits et légumes) et bénéficie de soutiens financiers privés et publics (Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche, France Agrimer, le département de Vaucluse, la région PACA).


Musée vivant, il est aussi interactif : les ateliers Epicurieux Côté cuisine ou Côté jardin sont destinés aux adultes et aux enfants, enseigneront les atouts de ces ingrédients essentiels. Epicurium a parmi ses objectifs de faire aimer les fruits et les légumes !

Les cours de cuisine parrainés par Christian Etienne sont assurés par des chefs de cuisine de la région (comme Eric Sapet par exemple) et par des chefs d'école hôtelière. Le calendrier n'est pas fixé, les cours débuteront à la rentrée, je vous engage à suivre le programme des ateliers...


Ateliers il y aura déjà lors de l'inauguration des 12 et 13 juin 2010 : au cours de ce week-end de découverte, vous pourrez profiter, en plus de la visite de l’exposition et des jardins, d’un ensemble d’animations originales pour enfants et adultes : dégustations, cuisine, jardinage, sculpture et musique (de 10h à 18h).

Je participe modestement à cette inauguration en animant les ateliers gourmands durant lesquels les enfants réaliseront des recettes sur le pouce à boire et à manger à base de fruits et légumes.

Gratuit pour les enfants accompagnés d'un adulte !


Epicurium est ouvert à la belle saison, de 9h à 19h00 du mardi au dimanche durant la période de mai à septembre, et en octobre, mars et avril, la musée est ouvert de 10h00 à 17h00 le week-end ainsi que durant les congés scolaires.

Tarif normal : 7 €
Tarif réduit (enfants, étudiants, chômeurs, groupe) : 5 €

A savoir : pour les groupes, Epicurium ouvre ses portes toute l'année, se renseigner auprès des responsables.

 

Pour en savoir plus, cliquer sur le site d'Epicurium.

Epicurium
PEIFL – Cité de l’alimentation
Rue Pierre Bayle à Avignon (voir ici le plan d'accès)
Tel 04 90 31 58 91


Partager cet article

Repost0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 07:54

Quels sont les veinards parisiens qui vont profiter de cette Nuit du Gâteau ? L'événement se passera ce soir, de 19h00 à minuit, à la Maison du Chocolat (boutique du boulevard de la Madeleine ; les autre sboutiques parisiennes accueillreont les gourmands de 19 à 21h00). Au programme, des dégustations de tartes, biscuits, mousses, macarons, truffes et gâteaux, tous chocolatés, pour découvrir la Collection 2010. Spécialité unique ce soir, la "sTARTElette", une bouchée de ganache gingembre passion poivre Sancho sous une robe de chocolat noir délicatement posée sur un sablé croquant, le tout sublimé par un biscuit croquant enrobé de chocolat au lait.Vous la dégusterez cette nuit mais elle sera ensuite en vente jusqu'au 13 juin...

 

sTARTElette_nuitgateau.jpg


Que les habitants de Tokyo et New-York se rassurent, leur tour viendra avec dans chaque mégalopole, une Nuit du chocolat itou !

 


Partager cet article

Repost0

Article ? Recette ?