Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 05:52
Encornet farci au riz et brandade, sauce vierge citron-coquelicot

Les coquelicots sont légion cette année, des champs entiers pas seulement dans le Luberon ! Voici un mets improvisé autour de l'encornet, retour de glane de fraises, coqulicots, roquette sauvage et cultivée... Cet encornet farci au riz et brandade, sauce vierge citron-coquelicot peut être cuisiner à l'avance et réchauffer ou déguster frais, à température ambiante, mais mieux vaut le trancher encore bien froid...
Ingrédients

- 1 gros encornet ou 2 moyens
- 100 grammes de riz basmati (ou autre riz)
- 1 bulbe de fenouil
- 2 cuillères à soupe de sauce soja
- 3 cuillères à soupe de brandade (+1 reste de poisson blanc, facultatif)
- 1 citron jaune
- 2 ou 3 coquelicots
- huile d'olive
- sel, poivre
Préparation
Nacrer le riz dans un peu d'huile d'olive, saler légèrement. le cuire pilaf ou façon risotto avec 3 cuillères à soupe de fenouil coupé en petits dés et la sauce soja, En fin de cuisson ajouter la brandade (et éventuellement un reste de poisson blanc émietté). Rectifier l'assaisonnement.
Nettoyer et parer  le ou les encornets, réserver les tentacules et ailerons pour une autre préparation. Remplir de riz, fermer à l'aide d'un âtonnet en bois. Faire revenir à l'huile d'olive ajouter une cuillère à soupe de jus de citron et saler.
Servir avec du fenouil cru et assaisonner d'une sauce vierge citron-coquelicot composée d'une cuillère à soupe de jus de citron, 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, 3 pétales de coquelicots ciselés.

Encornet farci au riz et brandade, sauce vierge citron-coquelicot

Partager cet article

Repost 0
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 06:58

Après la brioche fleurie d'hier, voici un risotto au jeune poireau et violettes fraîches, pour profiter des dernières fragiles fleurs... Très apprécié de ma jeune glaneuse !
Les ultimes violettes sont venir nourrir, entre autres mets préparés hier en atelier sur le thème "cuisine sauvage", un mesclun composé de diverses herbes, plantes et fleurs récoltées. En espérant que le printemps s'installe durablement !

Ingrédients
 (pour 2 ou 3)

- 100 grammes de riz
- 2 jeunes poireaux
- 3 cl de vin blanc
- 30 cl de bouillon de légume environ
- 1 belle noix de beurre pour mantecare
- 1 petite poignée de violettes
- 1 échalote
- huile d'olive
- sel, poivre
Préparation
Faire revenir l'échalote émincée dans l'huile d'olive et ajouter le riz, remuer quelques minutes, saler, poivrer, puis mouiller de vin et laisser absorber. Ajouter le poireau coupé en tronçons et le bouillon de légume en plusieurs fois.
En fin de cuisson, hors du feu, incorporer 
le beurre et émulsionner. Ajouter enfin les violettes, mélanger vivement et servir aussitôt.

Risotto au poireau et aux violettes

Partager cet article

Repost 0
22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 06:39

Le goûter du jour sera une brioche fleurie, ponctuée de violettes du jardin, un peu feuilletée avec une garniture parfumée, florale. De quoi saluer l'arrivée du printemps, quand bien même il reste par moment hésitant ! Toujours sur cette base, un façonnage qui change légèrement à chaque fois, ici une forme de fleur ou de papillon s'impose...
Ingrédients

- 270 grammes de farine
- 35 grammes de sucre blond
- 3/4 de sachet de levure sèche de boulanger (7g) ou 10 grammes de levure fraîche
- 13 cl de lait tiède
- 50 grammes de beurre
- 1 oeuf
- 1/4 cuillère à café de sel
pour la garniture
- 20 grammes de beurre fondu
- quelques gouttes d'extrait naturel de violette
​- 
15 grammes de sucre
- violettes fraîche, sucre glace pour le décor

Préparation
Dans un saladier ou le robot, mélanger la farine, le sel et le sucre.
Tiédir le lait et ajouter la levure fraîche, bien mélanger pui ajouter l'oeuf battu. Mélanger à la farine.
Ajouter enfin le beurre coupé en petits morceaux.
Pétrir la pâte pendant 10 minutes environ (la pâte reste un peu collante, c'est normal).
Placer la pâte dans un saladier et couvrir d'un linge. Laissez la pâte doubler de volume 1 heure environ dans un endroit chaud. Dégazer.
Partager la pâte en 4 boules identiques. Etaler une première boule en un cercle sur un plan de travail fariné. Badigeonner le  dessus du cercle de beurre et le sucre fondu mélangé à l'extrait de violette. Abaissez les boules suivantes de la même manière puis superposer les unes sur les autres en les badigeonnant de beurre, sauf la dernière (celle du dessus).
Etaler ensuite cet ensemble de pâte en un grand rectangle assez fin. Coupez des bandes de 3 cm de large environ et rouler chaque bande en "escargot". Placer les escargots obtenus dans un moule à manqué beurré ou huilé (ou encore couvert de papier de cuisson), de façon à former une fleur ou un papillon. Badigeonner du reste de beurre fondu parfumé. Couvrir et laisser lever 45 minutes environ. Enfourner 30 minutes environ à 180 degrés. Laisser tiédir puis saupoudrer éventuellement de sucre glace et parsemer de violettes fraîches.

Brioche florale à la violette

Partager cet article

Repost 0
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 07:12

L'ortie, urtica dioica, est une plante sauvage très courante, urticante et piquante comme son nom latin l'indique. A ne pas confondre avec l'ortie blanche ou lamier blanc. On la trouve dans prés souvent près des cours d'eau car c'est une plante qui aime l'eau.
Elle est probablement l'une des plantes sauvages les mieux connues, et ce dès la préhistoire pour sa richesse nutritionnelle, et on lui reconnaît de nombreuses vertus thérapeutiques depuis l'antiquité. Elle a notamment été consommée durant les périodes de famine, apportant les nutriments nécessaires à la survie puisque riche en sels minéraux et vitamines (comme souvent les plantes sauvages) mais également en protéines (25 à 40%). A noter, sa richesse en vitamine C et en silice. Elle est très nutritive, revitalisante et reminéralisante.
En temps normal, l'ortie est un aliment de base du bétail et surtout un fertilisant naturel pour les cultures et le jardin, toujours utilisé de nos jours.
Comme à l'accoutumée, il faut veiller à récolter l'ortie dans un espace protégé, non traité chimiquement, le plus propre possible. Pour des raisons évidentes, on cueille l'ortie ganté, même si les très jeunes feuilles sont moins urticantes et que l'on peut parfois les saisir à pleine main. Il faut ensuite bien les laver. On peut les faire infuser pour bénéficier de toutes les vertus évoquées. Ou les cuisiner.Bien évidemment, il est meilleur pour la santé de la manger aussitôt cueillie à cru, mais n'hésitez pas à la cuisiner également cuite.
L'ortie s'accommode traditionnellement en soupe ou en purée, en omelette, en cake, ou pourquoi pas en risotto. ou même en farce à ravioli. Mais on peut également préparer des coulis ou sauce, cuite ou crue comme dans ce pesto ; l'ortie se glisse parfois dans des mets sucré, des sorbets, en utilisant l'ortie fraîche ou séchée (réduite éventuellement en poudre à 35°C au four ou au déshydrateur). 
NB l'ortie perd sont caractère urticant par blanchiement ou écrasement des épines (en les froissant, en les pilant ou en les mixant).

L'ortie, urticante mais bienveillante

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?