Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 14:32
Plus ou moins chaud selon les mélanges d’épices, le ou plutôt les curry font monter la température intérieure du corps, à commencer par celle de la bouche ! En Inde, mais aussi en Indonésie ou dans l’Asie du Sud-est, on accompagne ce plat en sauce de divers accompagnements destinés à calmer ce feu du curry ! Citons le riz et les laitages et précisons qu’il existe certaines raisons scientifiques à cette utilisation gourmande et empirique...

Pour en savoir plus sur le piment, ses effets et comment en atténuer la brûlure, rendez-vous sur Fureur des vivres, ici (clic) !

Partager cet article

Repost 0
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 15:01
Manger deux barres de chocolat pendant un an, c'est la mission proposée à des femmes par des chercheurs de l'université de East Anglia et d'un hôpital de Norwich ! Ils souhaitent vérifier en effet si le chocolat noir permet de réduire les risques de maladie cardiaque. Une partie des volontaires gourmandes auront droit à du "chocolat extra-fort spécialement conçu par des chocolatiers belges", les autres, du chocolat classique en guise de placebo !

Aux dernières nouvelles, il resterait 40 places. J'aimerais en être, pas vous ?
Blague à part, il faut être une femme ménopausée, âgée de moins de 75 ans, et être traitée pour un diabète de type 2. Tout compte fait, je n'en serai pas... Mais si un chocolatier veut que je serve de cobaye pour des tests produits, j'accours !


Partager cet article

Repost 0
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 13:57
Hypocalorique (21 calories pour 100 grammes), la tomate crue est riche en vitamines, notamment C, E et B9, la dernière étant particulièrement recommandé durant la grossesse ; elle est également riche en sels minéraux. Composée à plus de 90% d'eau, elle a naturellement des vertus hydratantes qui en font le fruit-légumier  le plus apprécié en été (et oui, vous le savez bien, sur le plan botanique, la tomate est un fruit). Elle est enfin réputée pour ouvrir l'appétit et faciliter ensuite la digestion ! Attention toutefois à son acidité qui peut gêner les intestins sensibles, il faut la consommer à pleine maturité alors, et si possible sans la peau.
Mais en dépit de tous ces atouts nutritionnels, il faut veiller à alterner tomate crue et cuite car c'est dans cette dernière que le lycopène est le plus facilement assimilable.


Le lycopène appartient à la famille des caroténoïdes, plus précisément des carotènes. Le lycopène serait l'antioxydant le plus puissant, parmi les caroténoïdes actuellement connus (source la nutrition). C'est un pigment rouge, soluble dans les graisses (liposoluble), que l'on trouve dans la pastèque et dans la tomate, mais également dans d'autres fruits rouges (voir cet article sur Fureur des Vivres)...

Contrairement aux autres nutriments contenus dans les fruits et légumes dont la quantité diminue pendant la cuisson (comme par exemple la vitamine C), la cuisson augmente la quantité de lycopène disponible pour l'organisme.

Il aurait un effet protecteur contre le cancer de la prostate, serait aussi associé à une réduction des risques de maladies cardio-vasculaires, du diabète, de l'ostéoporose, de problèmes de fertilité masculine, et peut-être d'autres cancers dont ceux de l'œsophage, du côlon et de la bouche.

Les antioxydants de la tomate ont également un effet protecteur sur les cellules cutanées et favorisent le bronzage...

Puisque le lycopène est liposoluble, il est préférable de cuire les tomates dans l'huile (d'olive) pour bénéficier au maximum de ses vertus protectrices...



Partager cet article

Repost 0
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 14:56

L’usage thérapeutique de l’huile d’olive a des origines très lointaines. Aujourd’hui, elle est largement plébiscitée par le corps médical, qui a démontré son action bénéfique dans la prévention de certaines maladies, notamment ses propriétés contre les troubles cognitifs liés à l'âge, les maladies cardiaques et le cancer. La consommation d’huile d’olive réduirai le pourcentage de cholestérol Ldl, les risques d’occlusion des artères, la pression artérielle et le taux de sucre dans le sang, elle contribuerait à augmenter la sécrétion de la bile, l’apport de vitamines A, D et E et faciliterait l’absorption des autres vitamines ; elle préviendrait l’artériosclérose et l’infarctus du myocarde.

 

C’est surtout depuis que les scientifiques se penchent sur l’extraordinaire « jouvence » des Crétois que l’huile d’olive bénéficie d’un intérêt grandissant pour ses effets bénéfiques sur la santé. Régime crétois et diète méditerranéenne ont montré les atouts nutritionnels d’une alimentation saine basée sur une consommation riche en fruit et légumes, pauvres en protéines animales et riche en graisses insaturées : l’huile d’olive a acquis un double statut de produit de haute gastronomie et de véritable alicament ! Surtout quand il s'agit d'huile d'olive bio...

 

Photo Adolive - huile d'olibe bio


N’en oublions pas pour autant sa nature première : c’est un corps gras : l’huile d’olive est composée de 99% de lipides et représente 900 calories pour 100g. Mais du bon gras ! Elle apporte en majorité des acides gras insaturés (entre 75,5 et 90,5% pour 8 à 24% d’acides gras saturés, la proportion est toute autre pour les huiles de tournesol ou d’arachide…) ; elle contient aussi 150 mg de vitamine E et 3 à 30 mg de vitamine A au kilo.

 

NB Certains « papés » provençaux en avalent une lampée chaque matin pour garder bon pied, bon œil et conserver leur jeunesse !


Partager cet article

Repost 0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 14:04
L'opération "Un fruit pour la récré" est reconduite, qui plus est elle est étendue à toutes les écoles françaises, avec en plus un prolongement européen ; on ne peut que s'en féliciter, même si on aimerait que les efforts en direction des légumes soient aussi appuyés que pour leurs acolytes fruités.
Car le fruit, s'il est plein de vitamines contient également du sucre, attention donc à ne pas en abuser, ou à privilégier les fruits les moins sucrés : le kiwi, le melon, la pastèque, la fraise et la framboise (ainsi que les baies rouges, attention à la cerise beaucoup plus sucrée), le coing (mais attention à.là aussi, car on ajoute souvent trop de sucre pour le consommer !), les agrumes, la pêche, l'abricot et la pomme figurent en bonne place !

Pour en savoir plus sur cette opération officielle est presque institutionnelle, cliquez ici.

Partager cet article

Repost 0
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 15:59
Pour se protéger du soleil, rien ne vaut une crème solaire écrant total, mieux, être habillé légèrement, en blanc mais avec un tissu couvrant les zones sensibles, cela nous évitera des coups de soleil !
Mais en prévention, une alimentation riche en vitamines (notamment A et E) et en bêta-carotène et divers anti-oxydants, permet de mieux protéger la peau et de ralentir les effets d'un vieillissement cutané prématuré lié à une exposition. Même si le soleil est dans une certaine mesure, bon pour la peau, résoud au moins de façon momentané, les problèmes d'acné, certains problèmes d'eczéma et peut entériner le psoriasis durant l'été !

Les principaux fruits et légumes à privilégier
pour le carotène, surtout pour les peaux claires,  sont en général de couleur orangée, vous ne pouvez pas les rater ! Carotte, abricot, mangue, melon mais aussi pêche et pastèque. L'épinard (et son alter ego d'été, la tétragone) en contient également ainsi que les courgettes ou les herbes aromatiques (mention spécial semble-t-il au persil !). A noter, le carotène aide à synthétiser la vitamine A !
Pour la vitamine A, qui favorise le renouvellement cellulaire (notamment cutané), vous piocherez parmi l'oeuf, les poisson gras, le beurre, et de nombreux fruits et légumes !

La vitamine E se trouve surtout dans les fruits secs et les huiles, pensez à varier ces dernières, autant pour des raisons diététiques que gastronomiques !

Et hydratez-vous, votre peau vous le rendra !

Je vous conseille donc, entre autres, une soupe de melon et d'abricot à la menthe, soit en version sucrée, soit en version salée, comme ici... Et passez un bon été, au soleil, mais pas trop !



Partager cet article

Repost 0
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 10:52
Légume diététique (20 calories pour 100 grammes), à condition de ne pas le submerger de sauce, l’asperge est riche en fibres, en sels minéraux (potassium, calcium, magnésium), en vitamines (C, B, E), surtout la verte ; elle contient aussi des folates en quantité intéressante ce qui en fait un légume des plus intéressants pour les femmes enceintes.
Elle possède en outre des vertus dépuratives et diurétiques (à déconseiller donc en cas de problèmes rénaux).
Il semble enfin qu'elle soit très riche en antioxydants, on commercialise notamment son jus à cette fin !

Partager cet article

Repost 0
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 15:23
Selon une étude toute récente (résultats datés d'avril 2009) menée par une équipe de kinésithérapeutes sportifs de l'Université d'Illinois (USA), le café contribuerait à réduire la douleur musculaire (durant un effort sportif). Le mécanisme est probablement d'ordre neurologique, peut être en accélerant les influx nerveux, ou en agissant directement sur la zone du cerveau responsable de la douleur, mais cela reste à être démontré...
Cela corrobore du reste la présence de caféine dans certains décontractants musculaires.

Ce qui intéresse surtout les auteurs de l'étude, c'est à quel point elle pourrait être efficace et améliorer les performances sportives, mais ceci est une autre histoire...


Avis à ceux qui souffrent de lombalgie : le café ne paut pas faire de mal !


Partager cet article

Repost 0
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 16:00
Très énergétique (environ 300 calories aux 100 grammes, selon le gras qu'il contient), le boudin noir est un aliment d'hiver par excellence. C'est d'ailleurs en fin d'Automne, avant les festivités de Noël qu'on prépare traditionnellement le boudin.
C'est  surtout un aliment très riche en fer : 100 grammes apportent 19 milligrammes de fer héminique (plus facilement assimilable que le fer non héminique contenu dans les légumes secs), soit la totalité des besoins quotidiens de la femme non ménopausée. Il est particulièrement recommandé pour les enfants en période de croissance, les personnes âgées et les femmes enceintes, trois groupes de populations souvent carencées.  A consommer donc, en modérant sa gourmandise pour d'évidentes raisons diététiques !

Partager cet article

Repost 0
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 19:35
Une étude vient de confirmer ce que l'on entend depuis pas mal de temps : une alimentation trop sucrée est un facteur agravant accroissant les risques de développer un cancer du sein, surtout après la ménopause...
Une alimentation privilégiant les sucre complexes, à indice glycémique bas, sont à privilégier, ainsi qu'une activité physique, et bien sûr un dépistage régulier. Pour en savoir plus (clic).
Mais attention, la mammographie n'est pas la panacée, le dépistage par résonnance magnétique est plus sain et plus efficace (clic) !


Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?