Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 08:13
la pomme dans tous ses états La pomme au four est un must en ces temps frileux (quoiqu'ici, la douceur est bien présente, même si le temps est davantage à la pluie), mais peut-être est-ce moi qui suis frileuse !?
Bref, la pomme au four et ses diverses interprétations sucrées (j'aime en particiulier celle au miel, comme ici) ou salées, j'ai adoré cette pomme au four au boudin noir chez Marie (Very easy kitchen).

Cette nouvelle version est plus festive, plus riche aussi et plus gourmande ! Des fruits secs (les mendiants), des fruits confits, calisson et brisures de nougat ! Pour cette recette d'exception, j'ai trouvé des pommes d'une taille incroyable, d'énormes Idared bio. Nous avons partagé les deux entre nous quatre. Elles ont été farcies différemment car ces demoiselles n'aiment pas les amandes !
Comme je ne pouvais pas décemment mettre les 13 desserts dedans j'ai sélectionné : noix, figues sèche, pruneau, orange confite, nougat blanc et crème de calisson, des amandes en plus pour les adultes !
Les difficiles, ils ont laissé la peau ! La pitchoune de 3 ans, passe encore mais les deux autres ! Quel dommage...
Je dédie bien sûr cette pomme au four façon 13 desserts à Papillon Myosotis et sa "pomme dans tous ses états" !


Ingrédients
- 2 grosses pommes Idared bio
- 2 noix
- 3 petites figues sèches
- 2 pruneaux
- écorce d'orange confite (quelques dés)
- 2 cuillères à café de crème de calisson
- quelques dés de nougat blanc
- quelques amandes effilées

Préparation
Evider les pommes. Couper tous les ingrédients en petits dés, alterner les couches de fruits secs, noix, orange confite et crème de calisson. Terminer par la crème de calisson.
Enfourner environ 30 minutes à 180°C (je crois qu'on a laissé le temps passer...). Quelques minutes avant la fin, ajouter le nougat et les amandes. Servir un peu tiédi, surtout pour les enfants, c'est très chaud !


Partager cet article

Repost 0
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 08:09
Cette recette n'est pas toute récente mais elle est intemporelle, la banane, le raisin sec, la vanille et le vieux rhum étant toujours à demeure chez nous, ou presque ! Nous ne sommes pas amateurs acharnés de banane mais quand ces demoiselles les boudent et que les fruits se fatiguent, ce gratin est un bonne solution de repli ! Sans compter qu'il réchauffe incontestablement durant les soirées hivernales !
Le rhum et le raisin contrebalancent la saveur typée de la banane, et c'est tant mieux ! Evidemment mieux vaut un très bon flacon...


Ingrédients (pour deux)
- 2 bananes
- 1 oeuf
- 10 cl de crème liquide
- 2 cuillères à soupe de rhum
- 1/3 gousse de vanille
- 1 cuillère à soupe de raisins secs
Les becs sucrés pourront ajouter de la cassonade ou mieux, du sucre complet...

Préparation
Faire gonfler les raisins secs dans le rhum tiède.
Faire infuser le bâton de vanille ouvert dans la crème.
Battre l'oeuf avec la crème et ajouter les raisins secs.
Couper les bananes en rondelles, les mettre dans des plats à gratin individuels et couvrir de crème. Enfourner à 190°C environ 15/20 minutes.  Chaud devant !

Partager cet article

Repost 0
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 08:12

La compote de coing, le plus souvent en mélange avec la pomme, est un dessert récurrent d'Automne tant il est vrai que le cognassier est productif et que l'on croule sous des fruits, qui, non traités, s'abîment vite... Du coup, cet apprêt (ainsi que les confitures, gelées et autre pâte de coing) sont des "maronniers"* culinaires. Qui s'en plaindrait, les filles adorent et moi aussi !

Voici toutefois une compote spécial adultes qui plaira aussi à ceux qui aiment moins d'ordinaire... une compote de coing au chocolat blanc et au gingembre. C'est tout simple, mais le coing semble avoir une autre saveur, il est comme transfiguré !


* C'est ainsi que l'on nomme les sujets qui reviennent chaque année dans la presse...




Ingrédients

- 1 coing bien mûr

- 10 grammes de chocolat blanc

- 5 grammes de gingembre confit


Préparation

Peler et cuire le coing, coupé en morceaux et couvert d'eau. Quand il est presque cuit, ajouter le gingembre confit et tout à la fin, le chocolat qui va fondre dans le jus de coing. Mixer (ou pas) et servir tiède, c'est meilleur !



Partager cet article

Repost 0
16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 07:59
Simplissime et excellent, presque aussi bon que de la crème de marron, en plus rustique au niveau de la texture mais aussi moins sucré ! Cette compote de châtaigne vanillée se déguste de préférence tiède, éventuellement avec un petit quelque chose à grignoter comme ces biscuits par exemple... Mon truc en plus ? De l'orange confite, juste un peu, pour un peu plus de gourmandise !
Vous pourriez à défaut utiliser des châtaignes en conserve mais des fraîches, c'est meilleur, d'Ardèche ou des Cévennes en ce qui me concerne ! Ensuite, on les entaille, on les cuit à l'eau environ 20/30 minutes. On les laisse tiédir avant de les éplucher, le plus long dans l'histoire...
Cette recette est la dernière pour la quinzaine de Lavande...


Ingrédients

- 150 grammes nets de châtaignes (environ 15 châtaignes)
- 1/4 gousse de vanille
- 30 grammes de sucre
- 1 cuillère à soupe de Cointreau (ou Grand Marnier)
- 1 cuillère à café d'orange confite hachée finement

Préparation

Une fois les châtaignes cuites et épluchées, le mettre dans une casserole avec le sucre, le quart d'une gousse de vanille fendue, couvrir d'eau et laisser compoter. En fin de cuisson ajouter l'alcool, laisser mijoter encore un peu. Laisser tiédir et mélanger avec l'orange confite. Servir tiède.


Partager cet article

Repost 0
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 07:17
Sur Trois petits tours et cuisinons ! je me suis penchée sur l'alimentation en cas de crise de gastro-entérite et j'en ai fait un billet... En réalité tout dépend de la sévérité de l'épidémie et de la résistance des organismes, ce sont juste des grandes lignes adaptées à l'alimentation des bambins.
Mais en cas inverse ? Le pruneau est terriblement efficace, chacun le sait. Cette recette de pommes épicées sur une crème de pruneau a vu le jour un peu dans uns situation "sensible" dirons-nous... Servie tiède, elle sera bienvenue s'il fait froid. Elle est en plus, gourmande et légère à souhait. Et  c'est un dessert rapide !


Ingrédients (pour 4)
- 15 pruneaux
- 1 sachet de thé d'earl grey
- 2 pommes
- mélange d'épices
- jus de citron
- 2 cuillères à soupe de cassonade ou de sucre complet

Préparation
Préparer un thé fumant et y faire pocher les pruneaux une bonne demi heure. Entretemps, poser les quartiers de pommes épluchées dans un plat allant au four avec un peu d'eau, un trait de jus de citron, saupoudrer de cassonade et d'épices, et enfourner à 150°C jusqu'à ce que les pommes soient fondantes.Les dénoyauter et les mixer avec juste ce qu'il faut de jus de pochage pour obtenir une texture crémeuse et lisse.
Déposer les pommes en rosace sur la crème de puneaux et servir de suite.

Partager cet article

Repost 0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 07:03
J'aime beaucoup le mariage entre la figue et l'orange qui était au coeur d'une variation gourmande pour le N°4 de feu Cuisine P@ssion... Quoi de plus naturel que de les marier dans une boisson. On aurait une texture épaisse, veloutée, et des saveurs fruitées toute douces. C'est la base du smoothie concoctée pour Marie-Laure et l'AVC#18.
Je leur ai adjoint également du jus de myrtille, pour les antioxydants complémentaires à la vitamine C de l'orange et aussi pour la couleur ! Et pour une touche lactée encore plus douce, un
caillé de brebis... Voici un cocktail de fruits de fin d'été qui sera un en cas fruité ou un jus apéritif, voire un dessert, au choix. A la vôtre !



Ingrédients (1 grand verre)
- 20 grammes de jus de myrtille (bio, en bouteille)
- 50 grammes de caillé de brebis
- 200 grammes de figues "grise de la Saint Jean" (du jardin)
- 40 grammes de jus d'orange frais (fruit bio)
- 2 pincées de cannelle

Préparation
Mixer la moitié du caillé avec la moitié des figues et le jus de myrtille, puis mixer le reste des figues et du caillé avec le jus d'orange. Verser en alternance l'un et l'autre, puis terminer les deux "couleurs" en dessinant un dessin yin/yang...


Partager cet article

Repost 0
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 06:45
La saga "fromage et dessert" se poursuit avec une association régionale, entre le munster et la mirabelle, adaptée au maroilles par le cuisinier Benoît Flahaut et que j'ai également testée. Et comme la mirabelle reste peu de temps sur les étals, mieux vaut en profiter !
NB Les accords entre fromages et fruits (frais et secs), fromages et confiseries, fromages et pains est justement le sujet du jour sur Fureur des Vivres...

 
Ingrédients (pour deux personnes)
- 2 tranches de munster ou maroilles
- 3 ou 4 noisettes torréfiées
- 2 tranches de pain de campagne
- 1 cuillère à soupe de panure
- environ 10 mirabelles
- beurre/huile de noisette

Préparation
Poêler doucement les mirabelles dans un mélange beurre/huile de noisette.
Ecraser 2 noisettes et mélanger avec la panure. Poser une tranche de musnter sur le pain, saupoudrer d'une cuillère à soupe de panure à la noisette et passer sous le grill quelques secondes.
Dresser aussitôt, en ajoutant qune noisette concassée sur les mirabelles poêlées.

Pour retrouver les autres recettes "fromage ET dessert", c'est en cliquant ici !
Mousse de mozzarella, melon et fenouil confit
Fourme d'Ambert et mûres, comme un entremets
Féta et pastèque caramélisées
Pomme soufflée au camembert


Partager cet article

Repost 0
13 septembre 2008 6 13 /09 /septembre /2008 15:00
Fin de l'été... Ou presque. Cela mérite une petite coupe pour saluer la belle saison, jusqu'à l'année prochaine. En attendant l'automne qui approche à grand pas, averses et mistral  glacé mêlés, qui réserve malgré tout de belles surprises gourmandes, comme la "chasse aux champignons", selon l'expression de Marie-Claire (du miel et du sel). Le soleil après la pluie est une promesse de senteurs moites d'humus et de feuilles humides, de mousse et de terre molle, de grands arbres frais percés de lumière chaude qui fera naître et grandir ces chapeautés gourmands qui font les belles fricassées, les omelettes forestières et autre mets-gourmets... Au revoir l'été, bonjour l'automne !

Entre deux, cette sangria qui fleure bon les vacances façon bodega, mais avec un melon de demi saison, le jaune "canari" encore sucré et plein de fraîcheur. Ici, du vin blanc moelleux, du cognac et du sirop de verveine, mais je verrais bien aussi une version de sangria-absinthe, aux saveurs anisées... Bon, n'allons pas rouler sous la table, la première façon suffira pour aujourd'hui ! Sangria blanche au melon jaune, jolie façon de quitter une saison, non ?

La version pour enfant
de cet apéritif melon/verveine est ici. Et même si Lavande n'aime pas l'alcool, cette sangria est pour son récap sur le melon...


Ingrédients

- 200 ml de vin blanc moelleux (ou de vin doux naturel)
- 2 pincées de poivre blanc fraîchement pilé
- jus d'1/2 citron vert
- 20 ml de cognac
- 100 ml de sirop de verveine (le reste de ce dessert)
- 100 grammes de melon vert

Préparation

Mélanger le vin blanc moelleux, le citron vert, le sirop de verveine et le cognac, ajouter les épices et réserver au réfrigérateur. Couper le melon vert en morceaux et laisser macérer dans le précédent mélange une bonne demi-heure et servir bien frais !


Partager cet article

Repost 0
12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 07:12
Un florilège avec plein de trucs chipés à droit à gauche, chez vous... Les chips de pomme sont de chez Estelle-Tetellita (le hamburger et le croissant), ici, et le soufflé au camembert est basé sur celui de Lauriana (Miamourdises), là, mais une version sans jaune d'oeuf et avec deux blancs...

Avec tout cela, l'idée du mariage entre la pomme et le camembert est une évidence, celui de faire
, un soufflé dans une pomme évidée, c'est la petite touche de sophistication en plus ! Avec quelques chips de pommes pour décorer (après test, elles se conservent plutôt bien dans une boîte en fer, je vais donc en refaire) et le caramel d'eau de vie de cidre (mais un caramel de cidre suffirait), c'est encore deux petites choses qui agrémentent agréablement ce mi-fromage, mi-dessert. Evidemment, le temps de prendre la photo, il était retombé.

Pour LUI, il y a eu un vrai soufflé au camembert, sans fioriture sucrée ni fruitée (en général, IL apprécie moins, c'est certain), qui a tenu, lui, plus lontemps en sortie du four. Alors cette recette, c'est vraiment un petit plaisir égoïste ! Et je ne le regrette pas, c'est vraiment exquis, quand on aime le mariage sucré-salé des fruits et du fromage ! Le fromage au lait cru, je vous le rappelle, est le sujet du mois sur
Fureur des Vivres, si vous voulez en savoir plus sur le sujet, ô combien vaste...



Ingrédients (pour 4)
- 4 pommes moyennes
pour l'appareil à soufflé
- 30 grammes de beurre demi-sel
- 25 grammes de farine (de froment, ici)
- 125 ml de lait
- 2 blancs d'oeufs
- 50 grammes de camembert
- poivre
pour le caramel d'eau de vie de cidre
- 5 cl de vieille eau de vie de cidre
- 5 cuillères à soupe de sucre
pour les chips de pomme
- 4 pommes (tant qu'à faire, en préparer une pleine plaque de pâtisserie !)

Préparation
Pour les chips, détailler les pommes épépinées (je ne les ai pas pelées mais on peut le faire...) en lamelles, les enfourner à 110°C à chaleur tournante environ 1h30, les retourner et poursuivre 1 heure.

Confectionner un roux avec le beurre et la farine, ajouter le lait et faire épaissir, y faire fondre ensuite, hors du feu, le camembert coupé en morceaux, bien amalgamer le tout. Monter les blancs en neige et incorporer délicatement. Evider des demi pommes, verser l'appareil à soufflé et enfourner à 200°C environ 15 minutes. Dès que c'est gonflé et doré, c'est prêt !

Entretemps, préparer le caramel d'eau de vie de cidre : faire chauffer le sucre dans une casserole à fond épais, dès que le caramel est prêt, décuire avec l'eau de vie de cidre (ou le cidre). Réserver.
Dresser les pommes soufflées au camembert dès leur sortie du four accompagnées d'une ou deux chips de pomme et d'un filet de caramel.


Partager cet article

Repost 0
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 07:00
Cette fois, la recette est issu d'une croisement (non OGM) entre le mariage féta/pastèque d'Anaïck  (j'avais testé l'an dernier avec la mozzarella, très bien aussi, mais la féta et la pastèque était une association évidente et maintes fois rencontrée sur la culinosphère...) et ce dessert de Flo-Bretzel. Un fromage-dessert acramélisé, tout bête à faire mais assez surpenant et plutôt réussi (quan IL le dit, c'est VRAI !) quant aux saveurs mêlées de pastèque et féta caramélisées au balsamique(blanc chez moi).



Ingrédients
- 1 belle tranche de pastèque
- 40 grammes de féta
- 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique blanc
- quelques feuilles de menthe fraîche

Préparation
Couper la féta et la pastèque en petits dés. Faire chauffer le balsamique dans une poêle, ajouter les dés de pastèques et les faire caraméliser à feu vif. Quand je jus a un peu réduit et caramélisé, ajouter la féta et l'y faire dorer à feu doux, très peu de temps, parsemer de menthe fraîche et servir de suite !

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?