Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

30 mars 2007 5 30 /03 /mars /2007 08:34
Papates douces et coriandre, je ne m'en lasse pas ! Elles sont cette fois accompagnées de vermicelles de soja cuits dans du lait de coco, le même qui apportera son fondant aux patates, et de rondelles de cives (ou cébettes)...


Ingrédients
- 2 papates douces
- 3 branches de cives (ou cébettes, ou encore ciboules...)
- deux belles cuillères à soupe de lait de coco
- brins de coriandre
- vermicelles de soja ( environ grammes)
- huile de tournesol (à défaut d'arachide qui convient à ce type de cuisine...)
- sel, poivre


Préparation
Faire sauter les patates douces dans l'huile, saler, poivrer et réserver quand les légumes sont encore un peu fermes. Dans la même poêle, faire revenir les cives taillées en rondelles fines. Faire chauffer le lait de coco allongé d'eau pour cuire les vermicelles de soja. Couper le feu et laisser gonfler à couvert 4 minutes (indications de la marque). Egoutter les vermicelles en récupérant le liquide cuisson. Remettre les patates douces avec les cives, ajouter la coriandre ciselée, le lait de coco et poursuivre la cuisson jusqu'à ce que les papates soient bien fondantes et servir avec les vermicelles de soja, bien chaud.



Partager cet article

Repost 0
28 mars 2007 3 28 /03 /mars /2007 11:50
Encore une poêlée de légumes de saison, pas la première, ni la dernière ! Le plat est très léger, idéal pour ceux qui sont éventuellement au régime ou pour compenser une bombance de la veille : pois gourmands, tagliatelles de courgette, rondelles de tomates zébrées, touches d'asperges, huile d'olive de Nyons... un délice végétal ! Le tout accompagnait un cabillaud tendre juste poché dans un court bouillon citronné et arrosé de la même huile d'olive.

Ingrédients
- 50 grammes de pois gourmands
- 1 courgette moyenne
- 2 ou 3 asperges vertes
- 2 ou 3 tomates cerises (ici  genre zebra green)
- 1 échalote
- 1 gousse d'ail
- de l'huile d'olive de bonne qualité (ici de Nyons)
- thym frais

Préparation
Faire revenir l'échalote dans l'huile d'olive, ajouter les asperges. Couper des bandes fines de courgettes à l'économe et verser dans la poêle, ajouter les pois gourmands et l'ail émincé. Couvrir et laisser étuver. A la fin de la cuisson, mettre les rondelles de tomates quelques minutes. Servir aussitôt !

Partager cet article

Repost 0
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 11:48
Après la poêllée d'asperges, les artichauts poivrades revenant sur les étals, ils se sont bien évidemment invités dans ce plat campagnard à base de pomme de terre, d'ail et d'herbes, avec une touche de jambon cru. De saison, avec ce Mistral qui nous poursuit de ses rudes et fraîches assiduités !


Ingrédients
- 5 artichauts poivrades
- 5 pommes de terre (ici Miss Charlotte)
- 3 ou 4 gousses d'ail
- 1 échalote
- 2 ou 3 tranches de jambon cru (du parme mais un jambon plus riustique conviendrait mieux)
- huile d'olive
- un peu de jus de citron
- vin blanc sec
- thym frais
- 1 feuille de laurier
- sel, poivre

Préparation
Parer les artichaut (ôter les feuilles dures et couper le bords supérieures des autres), les plonger dans un bain citronné quelques minutes puis les égoutter. Eplucher les pommes de terre (on pourrait garder la peau de certaines variétés fines d'origine biologique). Faire revenir l'échalote ajouter les artichauts coupés en 6, les pommes de terre taillées en gros dés. Faire rissoler une dizaine de minutes. Couper l'ail en gros morceaux et ajouter à la préparation ainsi que les herbes et assaisonner. Remuer à la spatule. Ajouter un demi verre de vin et couvrir. Poursuivre la cuisson jusqu'à ce que les légumes soient bien tendres (les miens étaient un peu fermes). A feu éteint, ajouter le jambon cru coupé grossièrement, mélanger et servir aussitôt !

Partager cet article

Repost 0
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 13:01
C'est de saison, normalement et les asperges sont toujours dans ma ligne de mire. Elles ne durent pas si longtemps ! Quoi de plus printanier de leur associer des pois gourmands et carottes nouvelles ? Poêlées, ce sera la troisième façon de les cuisiner (précédemment en coquilles d'oeuf puis en gelée).


Ingrédients

- cinq asperges vertes
- deux belles poignées de pois gourmands
- deux carottes
- 1 échalote
- une gousse d'ail finement émincée ou pressée
- thym frais
- huile d'olive (de Nyons !)
- sel, poivre

Préparation
Faire revenir l'échalote, puis faire sauter les légumes dans l'huile, ajouter l'ail et assaisonner. Couvrir pour cuire à l'étuvée, ajouter un peu d'eau le cas échéant. C'est tout ! Simple, la qualité de la recette provenant comme souvent de la qualité des ingrédients...

Partager cet article

Repost 0
7 mars 2007 3 07 /03 /mars /2007 11:33
Des wedges oui mais pas de potatoes... Le panais et sa saveur légèrement sucrée s'est parfaitement bien accommodée de cette préparation 100% USA ! Enrobé dans l'huile (d'olive en l'occurence), l'ail et les herbes, rôtis au four, il a fini par faire de l'ombre à la pomme de terre...

Ingrédients
- 3 petits panais ou 2 moyens
- 1 à 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe de thym
- 1 cuillère à soupe d'origan

- 1 gousse d'ail hachée
- poivre et fleur de sel








Panais crus enrobés d'huile, d'ail et d'herbes

Préparation
Tailler les panais épluchés (les potatoes s'apprêtent généralement avec la peau, pas les panais) en grosses "frites", les faire "mariner" une dizaine de minutes dans l'huile d'olive avec les herbes et l'ail en mélangeant bien. Poivrer. Puis mettre dans un large plat de sorte que les panais ne se chevauchent pas trop pour bien griller. Rôtir environ 25 minutes dans un four chaud (220°C) en retournant les wedges de temps à autre. Servir bien chaud et poudrer de fleur de sel.

Panais juste sortis du four

Partager cet article

Repost 0
25 février 2007 7 25 /02 /février /2007 12:25
Un risotto pour un dîner rapide, c'est chez nous toujours d'actualié... Les ingrédients sont des classiques : une échalote, du riz arborio, de l'huile d'olive (même pas une noix de beurre cette fois), du vin blanc sec (un fond de Jasnière), du bouillon de volaille, du sel et du poivre, cela va sans dire, du parmesan en copeaux, cela va mieux en le disant, auxquels j'ai ajouté en fin de cuisson des morceaux de jambon cru artisanal ferme et fondant à la fois. La touche de couleur ? Un reste de crème de potiron de la veille (environ trois cuillères à soupe. Le risotto prend une teinte orangée très gourmande et une petite saveur supplémentaire, subtile certes...


Riz encore en dessert, rond cette fois, au lait sucré aux chamallows, et mélanger à de la compote d'abricot, une note acidulée dans le crémeux laitier du dessert...

Partager cet article

Repost 0
19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 16:41
En hommage à ma chère Maman...


Ingrédients
- 3 champignons de Paris
- 1 petite carotte
- 1 demi citron
- huile d'olive
- ciboulette
- persil
- basilic
- sel, poivre

Préparation
Emincer les champignons et ajouter de suite le jus de citron et environ 3 cuillères à soupe d'huile d'olive, ainsi que les herbes. Assaisonner et mettre au frais une à deux heures.

Partager cet article

Repost 0
8 février 2007 4 08 /02 /février /2007 12:18
Que faire d'un foie gras cuit en conserve ? Cadeau d'entreprise de qualité médiocre à recycler en cuisine, le foie gras reçu cette année n'échappera pas à la règle...

Premier volet du recyclage une sauce au foie gras qui accompagne un risotto d'épeautre aux champignons...


Faire sauter des champignons de couche avec huile et ail, saler, poivrer, ajouter du persil à l'envi et réserver.
Pour la sauce, faire suer une échalote, ajouter un cuillère à soupe de cognac et du bouillon de volaille (le reste sera pour le risotto), laisser réduire à feu vif. Puis couper le feu et garder en attente.
Faire revenir dans un troisième récipient, une nouvelle échalote (ou la moitié de celle-ci, si elle est réellement très grosse), ajouter l'épeautre, un peu de vin blanc, du bouillon de volaille et laisser cuire à feu vif en rajoutant du bouillon, ou à défaut, de l'eau.
Quand le risotto est presque cuit et qu'il n'y a plus de bouillon (ou presque), ajouter des morceaux de foie gras dans la préparation encore chaude de la sauce, émulsionner vivement et lier la sauce.
Enfin, server le risotto mélangé de champignons et de la sauce au foie gras...


Partager cet article

Repost 0
1 février 2007 4 01 /02 /février /2007 12:12
C'est une manie ! Elle en met partout de la noisette... Et ce n'est pas fini !
Que ce soit pour un sujet de fond (en ce moment la truffe, c'est de saison !) ou pour un ingrédient en cuisine, je triture dans tout les sens, tire la substantifique moelle, fouille tous les recoins et creuse même au-delà...
Alors pour la noisette, il y en a encore pour plusieurs recettes, je le crains !

Voici donc un gratin de chou romanesco saveur noisette, over-simple ! Précuire le chou à la vapeur assaisonner. Préparer une béchamel à laquelle on ajoute de la poudre de noisette. Gratiner le chou à la béchamel quelques minutes.
C'est prêt ! Quoi déjà ?! Ben oui, "cuisine express" cela s'appelle...


Bon, mon romanesco avait un perdu de sa
splendeur verdoyante. Rien de plus normal, ce n'était pas une première main : à l'heure du gratin, on en avait déjà mangé une partie, juste cuit à la vapeur arrosé d'huile d'olive.

On ne paut pas toujours manger cookies-graisse d'oie-fricassées-gâteaux- béchamel-re-graisse d'oie, etc...

De temps en temps, rien de vaut un bon légume vapeur ou un bouillon "détox" !

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?