Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 10:39

Tarte ou quiche, la différence revient toujours sur le devant de la scène... Une tarte est un plat à base de pâte brisée, sablée, feuilletée.. (c'est selon) sur lequel on pose un ou des ingrédients et qui est cuit généralement au four. Une quiche est un genre particulier de tarte sur laquelle on pose un appareil à base de crème (et/ou fromage) et d'oeuf (parfois on ajoute, fécule, poudre de fruits à coque, farine) ; on appelle cet appareil crémeux une migaine ou un goumeau. C'est également le "flan" de la tarte au flan... Aujourd'hui, c'est tarte ou quiche, donc, aux blettes à base de blettes rouges et jaunes, côtes posées sur un genre de migaine à base des feuilles...
A propos, dites-vous bettes ou blettes ?

Ingrédients
pour la  pâte à tarte
- 200 grammes de farine
- 60 ml d'huile d'olive
- 1 cuillère à café de sel
- 1 cuillère à café de thym
- QS eau froide

pour la garniture
- 2 côtes de blette jaune, 2 de blette rouge
- 1 oeuf
- 20 cl de crème liquide (ou crème de soja)
- 1,5 soupe de fécule de maïs
-  cumin au goût
- huile d'olive
- sel
Préparation
Préparer la pâte à tarte, Abaisser dans un moule à tarte (ici petit, environ 15 cm de diamètre) et réserver au frais.
Etuver les blettes à l'huile d'olive. Séparer les feuilles des côtes. Mixer les feuilles avec la crème l'oeuf et incorporer la fécule, saler et ajouter le cumin (ici 1/2 cuillère à café). Poser l'appareil sur le fond de tarte piqué, puis enfourner à 190°C environ 15 minutes. Déposer les côtes de blettes jaunes et rouges en les alternant pour un effet plus "graphique" (on peut aussi "dessiner" un tartan...). Ré-enfourner en baissant à 180°C pour 15/20 minutes. Bon appétit !

tarteblettes.jpg

Partager cet article

Repost 0
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 07:06

Poursuivons après le riz "bijou", rouge complet de Camargue aux grenades et aux noix, des idées d'accompagnements ou des plats pour un Noël végétarien. Noix encore aujourd'hui avec une purée douce et savoureuse de céleri-rave, crème fouettée et noix, donc (un peu la même inspiration que cette "soupe au lait"). 

Ingrédients (pour 2 à 4 personnes)
- 250 grammes de céleri-rave
- 1 pomme de terre moyenne (80-100 grammes)
- 1 échalote 
- QS crème fouettée
- 2 noix
- huile de noix
- huile d'olive
- sel, poivre
Préparation
Faire revenir l'échalote hachée dans l'huile dolive, sans coloration. Ajouter le céleri rave et la pomme de terre, pelés et coupés en morceaux, puis mouiller à couvert. Cuire à feu moyen, saler, poivrer. Mixer et réserver au chaud.
Au moment, servir la purée avec la crème fouettée, arrosée d'un filet d'huile de noix et de noix concassée.
pureeceleriravenoixcremefouettee.jpg

Partager cet article

Repost 0
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 07:40

Pour changer des marrons en fricot (avec ou sans cou de bruxelles), du chou rouge et de la purée de céleri rave ou de cerfeuil tubéreux, je vous emmène virtuellement en Camargue : que diriez vous de riz rouge complet (et bio, il vient du Jas) pour accompagner votre plat de Noël ? Il s'agit d'un mets tout simple et sain, qui fait la part belle aux fruits frais et secs, clin d'oeil gourmand à cette période d'Avent : un riz rouge de Camargue aux noix et grenade, un accompagnement de Noël pour le Calendrier gourmand de l'Avent organisé par Stéphane. Vous trouverez deux autres idées gourmandes d'accompagnement chez Gabrielle et chez Jenna
rizCamarguenoixgrenade.jpg
Ingrédients
- 100 grammes de riz de Camargue
- 1 grenade
- 4 noix
- 1 à 2 cuillère à café de mélasse de grenade
- 1 bonne poignée de raisins secs
- 1 oignon rouge 
- 2 cuillères à soupe de jus de voleille (ou bouillon)
- huile d'olive
- sel, poivre ou piment d'Espelette
Préparation
Cuire le riz dans l'eau salée.
Faire revenir l'oignon taillé en lamelles dans l'huile d'olive, ajouter les raisins secs, le jus ou le bouillon, le riz puis les noix concassées et les graines de la moitié environ de la grenade, en fin de cuisson. Poivrer ou pimenter. Terminer par un trait de mélasse de grenade et servir aussitôt.

Partager cet article

Repost 0
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 07:32

lambrusconero.jpgLe lambrusco nero est à la fois un vin et un cépage rouge italien, de la plaine du Pô. Celui-ci n'est pas une DOC mais une IGT Emilia (Indicazione Geografica Tipica, l'équivalent de notre IGP), de la Cantine Ceci. Vin rouge frizzante, légèrement pétillant, sec aux tannins très fins et aux arômes de fruits rouges légers tirant davantage sur la framboise que sur la cerise. Pour un premier accord mets-vins, je suis restée sur un accord de terroir avec un risotto di zucca, grand classique d'Emilie Romagne et alentours... Un risotto tout simple à base de courge (ici butternut), au parmesan et monté au beurre. Très traditionnel !
Ingrédients
- 100 grammes de riz à risotto (ici le divin Aquarello)
- 100 grammes de courge
- 300 ml de bouillon de légume
- 1 demi verre de vin blanc
- 40 grammes de parmesan
- 25/30 grammes de beurre
- 2 feuilles de sauge et un brin de romarin
- 1/2 oignon (ou 1 échalote)
- sel, poivre 
Préparation
Cuire la courge râpée ou coupée en petits dés dans le bouillon avec les herbes. Mixer (sans les herbes). 
Faire revenir l'oignon émincé dans un peu beurre, ajouter le riz ; faire revenir jusqu'à ce qu'il devienne translucide. Verser le vin et laisser absorber.
Ajouter le bouillon à la courge en plusieurs fois et cuire par absorption. Ajouter le parmesan fraîchement râpé ou e copeaux en fin de cuisson. Enfin, hors du feu, monter au beurre pour un risotto cremoso. Déguster en prime piatto avec le Lambrusco.
risottodizucca.jpg
 

Partager cet article

Repost 0
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 07:11

Recette "doudou" ? "Comfort food" ? Cela évoque les plats de pomme de terre enfromagés ou les plats de pâtes tout simple, cacio e pepe ou citron/parmesan que je me faisais jadis. Du très basique mais très réconfortant. Pas ici de "junk food" mais une nourriture presque "estudiantine" ! On évolue vers des saveurs plus marquées, de découvertes au fil des ans, dont la poutargue (boutargue, bottarga) par exemple. Aussi pour ce Yummy Day "doudou", ce sera l'ingrédient phare de ma cuisine au quotidien, un élément molto cremoso, un légume de saison et l'élément de saveur qui fait la différence : pasta, crème de chèvre, potimarron et poutargue. Allez, un peu de gastronomie avec de très bonnes pâtes à l'encre de seiche aussi pour le contraste de couleuret des saveurs "terre-mer" de saison. Simplissime, goustissime.
Et vous, quelle est votre recette "doudou" ? 
Ingrédients
- 100 à 150 grammes de pâtes, ici lasagnes à l'encre de seiche
- 60 grammes de chèvre frais
- 40 grammes de crème liquide

- quelques morceaux de potimarron (rôti au four avec huile d'olive, des herbes, thym, origan)
- QS poutargue en poudre
- sel, poivre
Préparation
Rôtir le potimarron  coupé en tranches, arrosées d'huile d'olive, pourdrées de sel, et d'herbes, envion 20/25 minutes à 210°C. Mélanger chèvre et crème, en mixant éventuellement, saler et poivrer. Cuire les pâtes al dente, ajouter la crème de chèvre, quelques lamelles de potimarron et poudrer de poutargue. That's all folks !
pastapotimarronchevrepoutargue.jpg 

Partager cet article

Repost 0
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 07:14

La courge (ou le potiron) est de saison et particulièrement ludique à cuisiner au moment de Halloween (ou Samain). Voici une pizza courge "potiron" à la courge butternut, pas que pour les enfants ! La courge est rôtie puis déposée sur la pâte à pizza avec deux types de fromages, dont le cheddar pour rester dans les codes couleur mais vous pouvez tout aussi bien ajouter du chèvre ou une pâte persillée. Elle a été réalisée avec des pitchounes qui ont apprécié leur réalisation gourmande ! Mais gageons que les grands-parents auront aussi apprécié...

pizzacourge.jpg
Ingrédients
pour la pâte à pizza
- 250 grammes de farine de blé
- 15 grammes de  levure fraîche de boulanger ou 1 cuillère à café de levure sèche
- 12 cl d'eau tiède
- 1 ou 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
- 1 petite cuillère à café de sel
pour la garniture
- QS coulis de tomate
- 1 petit potimarron
- chou romanesco (facultatif)
- 1 oignon (ici rouge)
- 1 boule de mozzarella
- 3 ou 4 tranches de cheddar
- thym/romarin
1 olive noire
- huile d’olive
- sel, poivre
Préparation
Mélanger les ingrédients de la pâte et pétrir une dizaine de minutes, à la main ou au robot. Laisser lever 2 heures au moins dans une étuve ou un endroit chaud, à l'abri des courants d'air.
Couper le potimarron en tranches, arroser d'huile d'olive, poudrer de sel et parsemer d'herbes. Enfourner environ 25 minutes à 200/210°C.
Faire revenir l'oignon coupé en lamelles dans l'huile d'olive.
Abaisser la pâte à pizza et découper en forme de citrouille (à l'aide d'un gabarit découpé auparavant ou à main levée).
Etaler le coulis de tomate, déposer des tranches de potimarron (ici pelées mais ce n'est pas obligatoire), ajouter l'ognon et les fromages, déposer deux petites sommités de romanesco en guise d'yeux et un peu d'olive pour la queue de la citrouille. Enfourner à 230/240°C environ 20 minutes.
pizzacourge2.jpg 

 

Partager cet article

Repost 0
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 06:23

On l'a vu (ici), les pommes de terre Violine de Borée sont farineuses mais à la texture fine et se prêtent idéalement à la confection de gnocchi. leur couleur violette permet des mariages pastels ou plus vifs, bienvenus dans l'assiette, car on déguste d'abord avec les yeux... Ici le vert des poireaux, le jaune clair du curcuma, l'orangé de la poutargue compose une "partition" de couleurs attractives et appétissantes. Mais vous pouvez les marier avec d'autres ingrédients, d'autres teintes, la palette d'automne est riche et chatoyante...
Vous trouverez d'autres couleurs et saveurs pour les gnocchi sur ce blog : vert à base de petits pois ou d'épinard (du Trentin), orange à base de courge, ivoire à base de panais, marron à la châtaigne.
Mais place à ces gnocchi violets, poireau, crème de chèvre au curcuma...
gnocchiviolineboree_poireau_cremechevrecurcuma.jpg
Ingrédients
- 4 petits poireaux "crayons"
- poutargue
- pourpier (facultatif)

- huile d'olive
- sel, poivre
pour les gnocchi
- 500 grammes de chair de pomme de terre Violine de Borée (cuisson vapeur)
- 20 grammes environ de farine + QS pour le façonnage
pour la crème de chèvre
- 60 grammes de chèvre frais
- 1/2 cuillère à café de curcuma en poudre.
- 6/8 cuillères à soupe de crème liquide (ou 2 cuillères à soupe de crème + 5 de lait)
- sel, poivre
Préparation
Cuire les pommes de terre à la vapeur, prélever 500 grammes de chair, mixer et mélanger avec la farine. Former les gnocchi et les cuire à l'eau bouillante salée : quand ils remontent à la surface compter 1 minute environ et égoutter sur papier absorbant.
Couper les poireaux en tronçons d'environ 3 cm. Les faire revenir dans l'huile d'olive, saler, réserver au chaud.
Mixer le chèvre avec la crème et le curcuma, saler, poivrer.
Au moment du service, passer les gnocchi à la poêle dans l'huile d'olive (ou le beurre), en les faisant juste revenir en température ou en les faisant dorer-griller, selon votre goût, saler légèrement. Servir avec les poireau et la crème de chèvre au curcuma. Poudrer à volonté de poutargue fraîchement râpée.
gnocchiviolineboree_poireau_cremechevrecurcuma2.jpg


 

Partager cet article

Repost 0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 05:59

cookbookOttolenghi.JPGLe nouveau livre de Yotam Ottolenghi, Ottolenghi le cookbook, co-écrit avec Sami Tamimi après Jérusalem, est une ode à la cuisine franche et simple à base d'ingrédients accessibles, une cuisine de tous les jours, basique et goûteuse. Beaucoup de jolis plats figurent dans le livre, l'un m'a inspiré cette soupe, mais c'est le brocoli que j'ai choisi de vous présenter, parce que je l'aime tel que, sans fioriture, et que je l'ai redécouvert avec cette recette de brocoli grillé au piment et à l'ail d'Ottolenghi. C'est franc, rustique et coloré, simplement bon. J'ai sous-cuit car je crains le trop-grillé du brocoli, je n'avais pas envie d'abîmer le légume, qui est donc resté un peu croquant.
Sinon pour tromper son monde avec du brocoli, on peut en faire une fausse "semoule" !

Ingrédients
- 1 brocoli
- 1 belles gousse d'ail (ou 2 moyennes)
- 1 cuillère à soupe de piment (ceux là, pas trop fort mais vous pouvez en mettre d'autres)
- huile d'olive (5,5 cl maizs j'en ai mis moins)
- amandes/citron (facultatif)
- sel, poivre 
Préparation
Séparer les bouquets du brocoli, les blanchir 2 minutes dans l'eau bouillante salée. Stopper la cuisson dans l'eau glacée et égoutter.
Ajouter la moitié de l'huile d'olive, saler et bien poivrer.
Dans le reste d'huile, faire revenir ail et piment émincés, enlever du feu dès que l'ail commence à se colorer.
Snacker ou griller les bouquets de brocoli (sur grill ou plancha), mélanger avec l'ail et le piment. Servir aussitôt éventuellement avec tranches de citron et amandes effilées ou hachées (ici amande mondée concassée mélangée avec l'ail et le piment, hors du feu).
brocolipimentailOttolenghi.jpg 

 

Partager cet article

Repost 0
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 06:03

Voici le troisième volet de cette série "Que faire d'un reste de jambon ?", car fort heureusement le jambon cuit à l'os a été éclusé, mais nous en avons mangé pendant près d'une semaine ! Pour cette dernière recette, ce sont les lasagnes qu'ont choisi mes jeunes dégustatrices, enfin surtout l'aînée qui adore la pasta cuisinée. Des lasagnes au jambon et à la tomate, donc, délicieusement parfumées à l'origan. Cette recette à base de jambon a eu ma préférence.
lasagnejambontomate2.jpg

Ingrédients
- 4 plaques de lasagne
- 3 ou 4 tranches de jambon cuit
- 3 ou 4 tomates (cornue des Andes)
- quelques morceaux de mozzarella
- origan séché
- huile d'olive
- sel, poivre
pour la béchamel*
- 20 grammes de beurre
- 2 cuillères à soupe de farine
- 200 ml de lait environ
- sel, poivre
*ou une plus légère à l'huile d'olive

Préparation
Cuire la béchamel en préparant un roux avec le beurre et la farine liés, ajouter le lait peu à peu puis faire épaissir à feu moyen. Saler, poivrer.
Disposer dans un plat un filet d'huile d'olive, une rangée de tomate coupée en tranches, saler, poivrer et parsemer d'origan. Disposer une plaque de lasagne, ajouter un peu de béchamel, puis le jambon ; alterner ainsi lasagne, tomate, béchamel, jambon. terminer par une plaque de lasagne couverte de béchamel, ajouter quelques morceaux de mozzarella et parsemer d'origan.
Enfourner à 160°C 35 minutes environ et passer sous le grill 2/3 minutes en fin de cuisson (ou autre durée selon les indications de cuisson préconisées). NB plus rapide si l'on fait soi même les feuilles de lasagne fraîche !
lasagnejambontomate4.jpg

Partager cet article

Repost 0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 06:12

Vous avez dit automne ? Sous la bruine et le froid qui zigzague au soleil depuis quelques temps déjà (où est donc passé cet "été indien" qui dure parfois jusqu'à novembre ?), quelques tomates, rares courgettes, aubergines et poivrons font de la résistance. Mais jusqu'à quand ? Encore un peu d'été s'il vous plaît, en dépit des averses et des orages, puis du Mistral qui s'est remis un peu à souffler, glacial mais promesse de ciel bleu... Que diriez-vous de poivrons farcis du Sud, le grand étiré entre Italie, Espagne et France en bord de Méditerranée ? Des poivrons farcis au riz rouge de Camargue, chorizo, tomate séchée afin de prolonger le plaisir de l'été.
J'ai utilisé les poivrons Topepo présentés ici mais vous pouvez utiliser une autre variété, il faudra ajuster les quantités et le temps de cuisson. Et contrairement à mon habitude, j'ai cuisiné les ingrédients séparément pour les assembler à la fin, cela permet de maîtriser la cuisson du poivron et de ne pas cuire vraiment le chorizo.
poivrontopepofarcirizrougecamargue.jpg
Ingrédients
- 4 poivrons Topepo
- 150 grammes de riz de Camargue complet rouge cuit
- 10 grammes de tomate séchée
- 15 grammes de chorizo (ibérique ou basque) 
- 1 oignon rouge
- 1 belle gousse d'ail
- 2 cuillères à soupe de coulis de tomate

- huile d'olive 
- sel, poivre 
pour l'émulsion de poivron jaune 
- 1 petit poivron jaune (topepo giallo)
- 4 ou 5 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillèr à soupe de Xipister (condiment vinaigré pimenté basque)
Préparation 
Couper les poivrons aux deux tiers de la hauteur, évider, ôter lmes graines. Les arroser d'huile d'olive, saler légèrement et enfourner à 180°C. Cuire de même le poivron jaune que l'on mixera après l'avoir pelé, avec de l'huile d'olive et un peu de Xipister pour le "twist" acidulé-vinaigré.
Faire revenir l'oignon rouge émincé et l'ail dans l'huile d'olive. Ajouter le coulis de tomate et laisser mijoter à feu doux et à couvert.
Mélanger avec le riz rouge de Camargue, la tomate séchée hachée et le chorizo coupé en morceaux. Une fois les poivrons cuits, les farcir de cette préparation. Accompagner du coulis de poivron jaune. 
poivrontopepofarcirizrougecamargue2.jpg 

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?