Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 08:14

Nous ne sommes pas une famille élevée dans la tradition de la Saint Nicolas, mais nous sommes sensible à cette ambiance de fête qui flotte dans les rues ce jour-là, comme tous les temps forts de l'Avent, la Saint Nicolas, la Saint Lucie, Noël, l'Epiphanie, toutes marquées du sceau de la gourmandise et de la chaleur humaine, de la tradition et du plaisir de se retrouver, en famille, pour célébrer ces instants de félicité. Cela fait un peu cliché-guimauve, non ? A l'adolescence, c'est que j'aurais pensé, mais le fait d'avoir soi-même des enfants change les perspectives : on souhaite alors surtout leur faire plaisir durant cette période ; les friandises, biscuits et autres brioches seront très présentes jusqu'à début janvier.
Aujourd'hui, je n'aurais pas manqué de réaliser les craquelins de Manue, spécialité du nord à savourer pour la Saint Nicolas à la fois pour le plaisir des yeux pétillants de gourmandise ce matin au petit-déjeuner, mais aussi pour partager avec d'autres blogueuses celui de "boulanger", le partage, l'échange et l'émulation entre blogs étant toujours aussi importants pour moi qu'il y a près de 6 ans...craquelins_saintnicolas.jpg
Ingrédients
- 230 grammes de farine
- 1/2 cuillère à café de levure de boulangerie déshydratée
- 1/2 cuillère à café de sel
- 30 grammes de sucre
- 130 ml de lait
- 80 grammes de beurre
- environ 2 ml de sirop d'érable
Préparation
Mélanger la farine, le sel, la levure et le sucre. Faire fondre le beurre dans le lait à feu doux, puis verser sur la farine. Pétrir jusqu'à obtenir une pâte lisse et homogène. Laissez lever dans une étuve environ 1 heure. Lorsque la pâte à doublé de volume, déposer dans le rréfrigérateur 30 minutes pour la raffermir.
Sortir le pâton, étaler en rectangle, déposer le beurre au milieu et rabattre les 2 côtés dessus. Mettre au frais 10 minutes.
Répétez l'opération en effectuant 1/4 de tour à la pâte, remettre au frais 10 minutes. Réaliser ainsi 3 tours en tout et laisser reposer au frais.
Sortir le pâton du frigo, étaler en rectangle et découpezr des bandes de 15 mm environ dans la largeur. Tresser ces bandes et déposer sur une plaque couverte de papier sulfurisé. Laisser reposer 1 heure environ.
Enfourner les craquelins dans un four préchauffé à 220°C et baisser aussitôt à 180°C ; laisser cuire 15 à 20 minutes.
Dès la sortie du four des craquelins, badigeonner de sirop d'érable et laisser tiédir sur une grille. Déguster tiède ou froid. Bonne fête de Saint Nicolas !
réédition d'une recette publiée le 6 décembre 2012 

Partager cet article

Repost 0
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 07:00

arya_wolfbread.jpgLe pain pour accompagner le menu Game of Thrones est bien entendu le wolf bread façonné en forme de loup par Hot Pie pour Arya Stark !
Plutôt rye soda bread à la façon des Irlandais, à la farine de seigle et à la mélasse, ce pain est à mi chemin entre un vrai pain "levé" et un gâteau dense, surtout avec l'ajout de mélasse qui apporte une note un peu sucrée/réglissée qui fonctionne bien avec le seigle, farine clé du mélange pour une couleur brune. NB vous pouvez remplacer une partie de la farine de blé par de la compète T150 ou bise T80. La mélasse rend la pâte un peu "sticky" alors je recommande de façonner le "loup" avec des mains humides. On pourrait encore ajouter des noisettes concassées ou des flocons d'avoine, mais on s'éloigne déjà un peu de la série...
Ingrédients
- 350 grammes de farine de blé T65
- 250 grammes de farine de seigle
- 2 cuillères à café de bicarbonate
- 2 cuillères à soupe de mélasse
- 50 cl de lait fermenté (ou lait bouilli avec 2 cuillères à soupe de jus de citron)
- 1 cuillère à café de sel
Préparation
Mélanger les farines, le sel et le bicarbonate. Ajouter le lait fermenté et la mélasse. Cette derière rend la pâte plus collante, il faudra peut être ajouter un peu de farine, selon pouvoir s'absorption... Modeler la forme du pain avec des mais humides (la pâte reste un peu collante). Enfourner environ 30 minutes à 180°C.
GOT_ryesodabreadArya.jpg 

Hot Pie donne à Brienne un nouveau pain en forme de loup pour Arya (où l'on note qu'il s'ets perfectionné)


Partager cet article

Repost 0
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 07:22

Pour le petit déjeuner de ce matin, j'ai testé une nouvelle recette de brioche qui semble exquise au vu de l'enthousiasme qu'elle suscite ! Je l'ai roulée en "rolls" en la garnissant de pastilles de chocolat et de caramel liquide parfumé au café. La mie est divine, fondante, aérienne, bien beurrée mais pas trop sucrée. A refaire ! 
briocherollchoccaramel.jpg
Ingrédients

pour la pâte à brioche
- 450/470 grammes de farine
- 16 grammes de levure fraîche de boulanger
- 55 grammes de sucre
- 1 cc de sel
- 1 œuf
- 50 grammes d'eau
- 180 grammes de lait
- 75 grammes de beurre
+ pastilles de chocolat au lait + un reste de caramel parfumé au café
Préparation
Dans le bol de votre robot muni du pétrin, déposer 450 grammes de farine et émietter la levure dessus. Ajouter le sucre, le sel, l’œuf, le lait et l'eau. Pétrir jusqu'à ce que la pâte soit bien amalgamée, ajouter alors le beurre mou et pétrir 5 minutes. Le pâton doit se décoller des bords du bol lors du pétrissage, sinon ajouter un peu de farine.
Former une boule, couvrir d'un film (pour éviter que la pâte ne se dessèche)et laisser doubler de volume. Dégazer et placer la pâte 30 minutes au frais. Déposer le pâton sur le plan de travail fariné et étaler en un rectangle. arroser d'environ 1,5 à 2 cuillères à soupe de caramel, parsemer de pastilles de chocolat. Rouler et découper en escargots que l'on place dans un moule souple ou beurré. Laisser lever à nouveau 30 à 45 minutes puis cuire à 180°C pendant 20 minutes, baisser la température à 160°C et pour suivre 10 à 15 minutes. Pour un fini pâtissier, arroser de caramel au sortir du four.

Partager cet article

Repost 0
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 08:01

Zopf signifie "tresse" en allemand, il s'agit donc d'un pain brioché tressé, salé ou sucré (avec des raisins secs), incluant beurre et lait, parfois de la crème notamment celle de Gruyère. Car c'est une spécialité alemanique que l'on retrouve en Suisse, Allemagne, Autriche. En Suisse, notamment dans la région d'Emmental, elle est dite Züpfe (dialecte bernois). zupfesuisse.jpgUne découverte, cette brioche ! C'est grâce à Vincent Pousson, une mine d'informations sur le vin et la gastronomie, quand il ne pousse pas de coups de gueule et ne "s'invigne" pas... La recette a été confiée dans la foulée par Bénigne de Vilmorin sur facebook. Aussitôt vue, aussitôt testée ! Je ne garantis pas à 100% la réussite du façonnage de cette tresse à deux brins traditionnelle de la Züpfe, dont vous trouverez ci-dessous un schéma et surtout, une vidéo explicative.

tressageZupfe.jpgIngrédients
- 1/2 cube de levure fraîche (environ 20 grammes, ou 7 grammes de levure sèche)
- 50 grammes d'eau
- 75 grammes de beurre mou
- 500 grammes de farine
- 12 grammes de sel
- 1/4 l de lait (entier ici)
Préparation
Mélanger la levure et l'eau tiède, laisser reposer 15 minutes.*
Dans la farine creuser un puits et un verser la levure, mélanger avec un peu de farine et laisser à nouveau reposer 15 minutes. Ajouter le sel et le beurre mou. Puis ajouter le lait en amalgamant. Pétrir une dizaine de minutes, rouler en boule et laisser lever couvert d'un linge propre à l'abri des courants d'air, deux à trois heures.
Dégazer et tresser à la façon suisse (voir schéma). Laisser lever à nouveau environ 30 minutes. Dorer au jaune d'oeuf et enfourner à four éteint à 200°C environ 1 heure.

* si vous utilisez de la levure sèche instantanée, vous pouvez sauter cette étape.

Partager cet article

Repost 0
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 15:25

Souvent lorsqu'on a une bonne recette, on la garde sans essayer d'en changer. C'est mal me connaître, j'aime bien tester d'autres versions d'un même plat, en l'occurrence de la pompe à l'huile, élément central des 13 desserts, une tradition qu'en temps que provençale d'adoption depuis plus de 12 ans, j'ai fait mienne. Ce soir il y a aura donc les 4 mendiants, et même plus (amande, noix, noisette, figue sèche, datte), des fruits confits, du nougat noir et blanc, des calissons, et divers fruits frais (pomme, orange, kumquat, clémentine), et donc la fameuse pome à l'huile (que l'on remplace parfois par le gibassié).
Cette recette est celle de Janine, une amie de Pia, qu'elle nous a livrée l'an passé sur facebook. J'ai modifié quelques points par rapport à l'an passé, en mettant plus d'huile d'olive et moins d'oeufs (et pour cause, je n'en avais plus que 3)...pompehuile2013_2.jpg

Ingrédients
- 500 grammes de farine
- 20 grammes de levure de boulangerie fraîche ou 7 grammes de levure sèche
- 3 gros œufs
- 100 grammes de sucre
- 7 cuillerées à soupe d’huile d’olive
- 4 cuillerées à soupe  d’eau de fleurs d’oranger
- 1 pincée de sel
pour le badigeon
- 2 cuillères à soupe bombées de sucre glace
- 2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger

Préparation
Délayer la levure dans l’eau de fleur d’oranger.
Mélanger la farine, le sucre, la levure sèche et le sel dans un saladier. Creuser au centre du mélange et ajouter les œufs battus, l'eau de fleur d'oranger et l’huile d’olive. Mélanger tous les ingrédients au robot ou à la main, quand la pâte se rassemble en boule, la pétrir 10 à 12 minutes. Remettre la pâte dans le saladier, recouvrir de papier film ou d’un torchon propre et laisser lever dans un endroit tiède et  à l’abri des courants d’air jusqu’à ce que la pâte double de volume, soit 1h à 1h30.
Dégazer et façonner en forme de galette ronde, en étalant la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, sur une épaisseur d’environ 2,5 cm. Faire 4 entailles comme pour une fougasse et les écarter largement.
Laisser lever encore jusqu’à ce que la pâte double de volume (environ 1h). Préparer le badigeon : mélanger l’eau de fleur d’oranger et le sucre glace, et laisser reposer pour que le sucre fonde.
Préchauffer le four à 180°C et enfourner pour 40 minutes de cuisson environ, jusqu’à ce que la pompe à l’huile soit cuite.
Badigeonner dès la sortie du four du mélange d’eau de fleur d’oranger et de sucre glace. Laisser refroidir sur une grille.pompehuile2013.jpg

Partager cet article

Repost 0
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 07:52

S'il ne devait y avoir qu'une brioche de Noël, ne serait-elle pas celle-ci ? Car elle nous vient du grand Nord, la Finlande, le "pays du Père Noël"... Elle se nomme Joulupulla, mot-à-mot "brioche de Noël", quoi de plus explicite ? Je suis partie de cette recette à base de cardamome mais on trouve la Joulupulla au safran, ornée de raisins secs, comme les Lussekatters suédois que l'on prépare à la Sainte Lucie...
Ici, en Provence, la brioche de Noël est bien évidemment la pompe à l'huile ou le gibassié, mais je raffole du Stolen allemand, le classique ou celui au pavot, ou encore du panettone italien...
briochefinlandaisejoulupulla.jpgIngrédients

- 500 grammes de farine
- 250 ml de lait (entier ici)
- 25 grammes de levure fraîche
- 80 grammes de sucre
- 1 cuillère à café de cardamome
- 3/4 cuillère à café de sel

- 1 oeuf

- 150 grammes de beurre
- 60/70 grammes de raisins secs (sultanine dans la pâte + Thompson pour la décoration)
Préparation

Dissoudre la levure dans le lait tiède, ajouter le sucre, la cardamome, le sel et mélanger avec la farine (au robot, ici). Incorporer le beurre en plusieurs fois, ajouter les raisins secs et pétrir une dizaine de minutes. Laisser lever 1 heure au moins dans une étuve.
Façonner les petites brioches en décorant de raisins secs, soit de forme figurative (souvent personnages féminins), soit plus ornementales, faites appel à votre imagination ou allez voir les blogs de cuisine finlandais...
Badigeonner d'oauf battu et poudrer de gros sucre (ou pas).

Enfourner 10 minutes à 220°C pour les petites pièces, 20/25 minutes à 200°C pour les plus grosses.briochefinlandaisejoulupulla2.jpg

Partager cet article

Repost 0
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 13:05

Bis repetita, les filles adorant les viennoiseries, au petit-déjeuner comme au goûter, on reprend les mêmes et on recommence, ou presque ! Mais ces escargots briochés ne sont plus au citron et aux myrtilles cette fois, ils sont garnis d'une compote abricot-passion et d'éclats de pralines. les abricots sont du jardin mais ce sont des conserves (au naturel) d'une précédente année puisque 2013  en a vu tout au plus 20 sur les 4 abricotiers de notre verger. C'est divinement acidulé avec une belle saveur fruitée qui nous replonge l'espace d'un instant dans les parfums d'été... De quoi stopper le mistral, au moins virtuellement !

escargotbriocheabricotpassionpralines.jpg

Ingrédients
- 350 grammes de farine
- 4 œufs bien froids
- 8 grammes de sel
- 45 grammes de sucre blond
- 21 grammes de levure de boulanger fraiche
- 220 grammes de beurre à température ambiante, coupé en morceaux
- 100 grammes d'abricots au naturel
- 100 grammes de purée de fruits de la passion
- QS sucre blond ou sirop d'agave pour sucrer la compote

- QS abricots séchés (facultatif)
- QS éclats de pralines nature, ces excellentes friandises de Montargis

- 1 œuf pour la dorure
- un peu de sirop d'agave allongé d'eau pour faire briller
Préparation
Mettre la farine dans la cuve du robot (ou sur le plan de travail si vous préparez à la main), faire un puits et déposer 4 œufs bien froids. Ajouter autour, en formant un triangle le sel, le sucre et 21 g de levure de boulanger fraîche (les trois ingrédients doivent être bien séparés). Pétrir pendant 10 à 15 minutes.
Incorporer le beurre en plusieurs fois, pétrir une dizaine de minutes pour obtenir une pâte non collante.
Laisser la pâte reposer pendant 30 minutes. La déposer sur le plan de travail et faire deux rabats pour la rendre un peu plus ferme et y incorporer de l’air avant de la bouler. Faire une boule, la mettre dans un saladier légèrement fariné, couvrir de film alimentaire au contact et mettre au frigo pendant au moins 3 heures (idéalement toute la nuit, a contrario, la pâte se se raffermit pas assez et est diffiile à travailler).
Faire compoter les abricots, la purée de fruits de la passion avec juste ce qu'il faut de sucre ou sirop d'agave.
Le lendemain, sortir la pâte du réfrigérateur. Etaler au rouleau sur 5 mm d’épaisseur sur un plan de travail bien fariné. Etaler la compote abricot-passion sur la pâte. Rouler la pâte sur elle-même. Placer au  frais (voire au congélateur environ 30 minutes) afin de pouvoir la découper plus facilement. Découper des rondelles de 2/2,5 cm de large et les placer sur la plaque du four couverte de papier cuisson, parsemer d'éclats de praline.
NB on peut ajouter un peu d'abricots séchés hachés si on aime...
Couvrir d’un torchon propre et laisser lever 1h30 à 2h00 jusqu’à ce que les pains doublent de volume.

Dorer à l’œuf battu. Enfourner pour une vingtaine de minutes jusqu’à ce que les pains soient dorés. Badigeonner de sirop d'agave étendu d'eau pour les faire briller.

Partager cet article

Repost 0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 06:50

Je vous propose aujourd'hui comme grignotage apéritif, une briochette salée qui peut aussi accompagner un repas tout fromage et fruit ou un plateau de fromage... Sur une base de brioche bouldouk, façonnée en escargots, la pâte à brioche est garnie de beurre, Cantal, poitrine de porc et éclats de noix. Une façon sympathique de participer au kkvkvk du blog 1-2-3... Cuisinez ! dont le thème est la brioche, après la piqûre de rappel d'Irisa !

briochettecantalnoixpoitrine.jpg

Ingrédients
- 270 grammes de farine
- 30 grammes de sucre blond
- 3/4 de sachet de levure sèche de boulanger (7g) ou 10 grammes de levure fraîche
- 13 cl de lait tiède
- 50 grammes de beurre mou
- 1 oeuf
- 1/4 cuillère à café de sel
pour la garniture
- 15 grammes de beurre fondu
- 30 grammes de cantal jeune
- 1 cuillère à soupe de poitrine de porc coupée en petits dés
- 3 ou 4 noix

Préparation
Dans un saladier ou le robot, mélanger la farine, le sel et le sucre.
Tiédir le lait et ajouter la levure fraîche, bien mélanger pui ajouter l'oeuf battu. Mélanger à la farine.
Ajouter enfin le beurre coupé en petits morceaux.
Pétrir la pâte pendant 10 minutes environ (la pâte reste un peu collante, c'est normal).
Placer la pâte dans un saladier et couvrir d'un linge. Laissez la pâte doubler de volume 1 heure environ dans un endroit chaud. Dégazer.
Partager la pâte en 4 boules identiques. Etaler une première boule en un cercle sur un plan de travail fariné. Etaler beurre fondu, Cantal coupé en petite dés, poitrine également coupés, éclats de noix. Abaissez les boules suivantes de la même manière puis superposer les unes sur les autres en les couvrant de beurre, sauf la dernière (celle du dessus).
Etaler ensuite cet ensemble de pâte en un grand rectangle assez fin. Coupez des bandes de 3 cm de large environ et rouler chaque bande en "escargot". Laisser lever à nouveau 45 minutes environ. Enfourner 30 minutes environ à 180 degrés.

Partager cet article

Repost 0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 15:09

Pour les sandwiches roulés ou non, les croque-monsieurs, les tartines du petit déjeuner, le pain de mie est idéal, mais il doit être moelleux, aéré, sans pour autant s'émietter. Plutôt satisfaite de la dernière recette de pain de mie testée dite "à l'anglaise", je la partage avec vous. Je l'ai trouvée chez Manue (qui l'a réalisé au Cook'In) qui l'a elle-même empruntée à Michèle (qui l'avait réalisé en MAP). Quant à moi, je l'ai préparée au robot Kitchen Aid ! Très bon, il ne s'émiette pas et reste moelleux assez longtemps et ma foi, s'il sèche, on en fait du pain perdu ou des croûtons ! Nous en avons fait des frichtis rapides comme cette tartine-bolognaise comme une pizza ou ce "egg in a hole" pour le brunch du week-end...

painmie.jpg

Ingrédients
- 150 ml de lait tiède
- 150 ml d’eau tiède
- 60 ml d’huile d'olive
- 1 cuillère à café de sel fin
- 520 grammes de farine (ici T 65)
- 1 cuillère à soupe de levure sèche de boulanger
- 20 grammes de sucre en poudre
- ¼ de cuilllère à café de jus de citron (ou de vinaigre blanc)
Préparation
Déposer les ingrédients dans la cuve du robot en terminant par le vinaigre ou le jus de citron. Actionner le pétrin à petite vitesse pendant une dizaine de minutes, jusqu'à ce que la pâte se décole des bords. Puis couvrir d'un linge et laisser pousser sous étuve.
Dégazer et former 6 pâtons. Beurrer deux moules à cake et déposer 3 boules dans chacun. Couvrir et laisser lever encore 1h30 environ. Enfourner à 180°C environ 30/35 minutes. Laisser tiédir avant de démouler et laisser refroidir complètement avant de trancher.

Partager cet article

Repost 0
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 06:42

J'aime beaucoup la polenta, "la farina di mais", je trouve qu'elle se plie délicieusement à de nombreux caprices culinaires et j'ai ainsi testé de nombreuses recettes à base de polenta : en gâteau sucré, carrés sucrés, cake salé, brioche, foccacia, grissini, polpette (boulettes), terrine végétalienne, ainsi qu'en biscuits, ceux-là à l'orange et au grué de cacao, les zaletti vénitiens et les paste di meliga du Piémont. J'ai récemment voulu tester la polenta version pancakes et, après vérification, j'ai trouvé pas mal de pancakes à la polenta sur Internet. La recette, à peine retouchée provient de ce blog italo-américain.  A faire "minute" car ils ont tendance à sécher, durcir, davantage que les pancakes traditionnels... NB C'est très bon mais ce n'est pas sans gluten.pancakepolenta.jpg

Ingrédients
- 1 oeuf
- 70 grammes de polenta
- 25 grammes de farine de blé
- 10 grammes de sucre
- 100 ml de lait (entier)
- 1/2 cuillère à café de poudre à lever
- 1/4 de cuillère à café de bicarbonate
- 1 bonne pincée de sel
- beurre
Préparation
Mélanger polenta, farine, sucre, poudre à lever, sel, bicarbonate. Ajouter lait et oeuf, mélanger et laisser reposer 15 minutes. Cuire dans une crêpière (la mienne est en fonte), dans un peu de beurre. Déguster seul ou avec un peu de beurre fondu, de fromage italien ou de sucre, selon que vous préférez la version salée ou sucrée !pancakepolenta2.jpg

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?