Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

Au Fil Des Mois...

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 06:24

L'automne est là, sous le ciel bleu entâché de blanc moutonneux, sous le soleil encore flamboyant. Il est arrivé sans crier gare et pourtant on compte quelques trop nombreux degrés au dessous aujourd'hui. Comme à regret, on referme l'album "été" (enfin pas tout à fait, l'automne réserve souvent des surprises en Provence...), on ouvre la fenêtre sur les courges, les champignons, les châtaignes, et tous les fruits d'automne.
J'entame un cycle de "tartes d'automne" faisant la part belle aux fruits de saison : poires, pommes, raisins, coings... Démarrons avec cette tarte "noisettine" aux poires, pâte brisée classique, poires et appareil à base de purée de noisettes (que l'on peut remplacer par de la pâte pralinée noisette ou amande-noisette en ôtant bien sûr le sucre dans la recette). La purée de noisette non sucrée sera un ingrédient phare de la cuisine d'automne sur Saveur Passion ; je la trouve en magasin bio et l'utilise en salé et en sucré. A suivre...
J'en profite pour renouer avec l'un des plus vieux jeux de la blogosphère, le kkvkvk #57 sur les tartes !
tartenoisettinepoires.jpg 

Ingrédients
- 3 belles poires (ici des Williams)

pour la pâte brisée (ou recette de votre choix)
- 250 grammes de farine
- 120 grammes de beurre
- 1 jaune d'oeuf moyen
- 1 bonne pincée de sel 
pour la garniture 
- 2 petite oeufs
- 70 grammes de purée de noisette
- 50 grammes de sucre complet
- 50 grammes de crème liquide
- 2 cuillères à soupe rases de farine
Préparation
Sabler la farine et le sel avec le beurre. Ajouter le jaune d'oeuf et suffisamment d'eau froide sans pétrir trop longtemps, mettre en boule, filmer et réserver au frais plusieurs heures.
Le lendemain abaisser et foncer un moule à tarte beurré. Avec une partie de la pâte confectionner deux tresses à trois brins, ajouter un décor aux jointures entre les deux tresses (purement facultatif).
Battre les oeufs avec le sucre, la purée de noisette, la farine et la crème. Verser les deux tiers dans le fond de tarte. déposer les poires coupées en lamelles ou en morceaux, à votre gré, ajouter le reste de garniture.
Enfourner 25/30 minutes à 200°C environ. Laisser refroidir avant de démouler.
tartenoisettinepoires2.jpg 

Partager cet article

Repost0
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 06:11

Voici une idée assez simple d'un savarin imbibé de jus d'orange au miel pour une note peu sucrée, servi avec un coulis prune-cannelle, pur fruit et cru, histoire de profiter des dernières prunes. Si vous aimez, vous pouvez marier la prune à la cardamome, un autre joli mariage de saveurs... J'en profite pour signaler au gourmand que la page facebook Y'a quoi pour le goûter propose des idées toutes plus gourmandes les unes que les autres !
Ingrédients
pour l'appareil à savarin, cliquez ici
pour le sirop miel-orange
- 200 ml de jus d'orange
- 1 à 2 cuillères à soupe de miel 
pour le coulis prune-cannelle
- 6 ou 7 prunes rouges
- cannelle en poudre, au goût (point trop n'en faut...)
Préparation
Préparer et cuire le savarin comme indiqué dans la recette (cf lien ci-dessus).
Entretemps, tiédir et mélanger le jus d'orange et le miel, En napper le savarin à sa sortie du four. Laisser complètement refroidir et réserver au frais.
Mixer les prunes dénoyautées avec un peu de cannelle.
Servir le savarin avec le coulis de prune à la cannelle.
savarinorange_coulisprunecannelle.jpg 

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 06:32

Les poires abondent et en cette période de rentrée, rien de tel qu'un goûter réconfortant pour mes écolières, je réitère donc avec plaisir une recette testée durant ces vacances : un gâteau fondant amandin aux poires, sans gluten. C'est gourmand, peu sucré avec la saveur juteuse des poires, ici des Williams du jardin.
Ingrédients
- 10 cl de lait
- 50 grammes de sucre
- 2 oeufs
- 20 cl de crème liquide
- 125 grammes de poudre d'amande 
- 2 ou 3 poires
Préparation 
Blanchir les oeufs et le sucre, ajouter le lait et la crème liquide, incorporer la poudre d'amande. verser dans un moule allant au four, type moule à gratin, à clafoutis, beurré. Ajouter des lamelles de poire et enfourner à 170°C environ 25/30 minutes. Laisser refroidir et déguster frais.
gateaufondantamandinpoires.jpg

Partager cet article

Repost0
25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 06:26

Inspiration "breizh" pour des biscuits sucrés aux algues, caramel et farine de blé noir, un peu comme des cookies mais "chewy" et très forts en goût ! Plutôt pour adultes donc, et pour adultes audacieux... Les filles n'ont pas aimé, encore que la plus grande ait trouvé ça pas mal, jusqu'à ce que je lui avoue qu'il y avait des algues dedans.
Je recommande de déguster avec ces "douceurs" un café ou mieux, un thé fumé type Lapsang Souchong qui se marie très bien avec le caramel, le sarrasin mais aussi avec les algues !

biscuitcaramelalgues.jpg
Ingrédients
- 120 grammes de beurre doux
- 60 grammes de purée d'amande
- 100 grammes de sucre blond
- 200 grammes de farine T65
- 100 grammes de farine de sarrasin 

- 2 petits oeufs
- 1/2 cuillère à café de sel fin + gros sel avant d'enfourner
- 10 grammes de dulse en paillettes
- éclats de caramel dur (au goût, environ 25 grammes)
Préparation
Mélanger le beurre ramolli avec la purée d'amande, le sucre, les algues et le sel. Ajouter les oeufs et incorporer la farine. Former les cookies et enfourner 10 minutes à 180/190°C.
biscuitcaramelalgues2.jpg

Partager cet article

Repost0
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 06:53

Après les mûres (et les figues), les poires... les premières Williams du jardin donnent depuis fin juillet. Délicieuses poires de bouche, elles deviennent poire de dessert ou de conserve si l'on y prend garde (entre pluies orageuses d'été et mistral, les poires à terre s'abîment). C'est le cas pour ce gâteau gourmand qui mêle deux fruits d'automne : poire et noisette. La cardamome est ici plutôt un exhausteur de goût (mes filles n'aiment pas trop cette épice) mais vous pouvez en mettre davantage pour avoir une véritable saveur affirmée, je recommande 1 cuillère à café bien pleine.
Ingrédients
- 100 grammes de sucre blond 
- 100 grammes  de beurre à température ambiante
- 2 oeufs 
- 130 grammes de farine
- 1 sachet de poudre à lever
- environ 300 grammes de poires (poids de la chair uniquement)
- 100 grammes de noisettes (sans leur coque, et torréfiées)
- 1/2 cuillère à café de cardamome en poudre
Préparation
Blanchir le sucre avec le beurre, ajouter les oeufs, la farine, la poudre à laver. Incorporer les noisettes concassées et les poires coupées en dés. Verser dans un moule beurré et fariné. 
Enfourner à 170/180°C environ 30/40 minutes. gateaupoirenoisette.jpg

Partager cet article

Repost0
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 06:47

Merci Antonin Carême d'avoir perfectionné les popelins de Popelini, et d'avoir inventé les profiteroles que nous connaissons aujourd'hui ! A l'origine petites boules de pain dans le potage, les profiteroles ont évolué vers davantage de gourmandise, qui s'en plaindrait ? Pas Rabelais à qui l'on attribue le mot "profiterole", petit profit gagné souvent en nature pas la domesticité. trois choux par personne (4 pour mes gourmandes de filles), de la crème glacée à la vanille, une sauce chocolat versée chaude pour un dessert tout en contraste et le tour est joué. Mais foin des versions surgelées qui à la décongélation laisse  un chou ramolli. Faites les vous mêmes ! Au pire achetez des chouquettes si vous ne maîtrisez pas la pâte à chou... Ici pas d'amandes grillsées ni de chantilly (et pourtant ces demoiselles adorent !) : juste des choux, de la glace à la vanille, de la sauce chocolatée-pralinée pour revisiter un peu ce grand classique des desserts de brasserie qui n'a pas perdu de sa superbe.
Ingrédients
pour pâte à chou
- 80 ml de lait
- 50 ml d'eau
- 60 grammes de beurre
- 75 grammes de farine
- 2 oeufs
pour la glace vanille voir ici
pour la sauce chocolat
- 70 grammes de chocolat noir environ
- 1 cuillère à café bombée de pâte pralinée
- 2 cl de lait 
Préparation 
La veille, préparer la glace à la vanille ou en acheter une dans le commerce 
Le jour J, préparer les choux : faire chauffer l'eau, le lait et le beurre sans ommettre le sel. Verser d'un coup la farine dès que le beurre est bien ondu et incorporer rapidement, laisser dessécher si besoin. Puis ajouter les oeufs un entier, le second en plusieurs fois jusqu'à l'obtention d'une pâte à chou souple, luisante. Dresser les choux et enfourner 30 minutes à 150°C chaleur tournante. Cuire les choux un peu à l'avance et les laisser refroidir sur une grille.  
Pour la sauce, faire fondre le chocolat au bain marie avec le lait et la pâte pralinée.
Garnir les choux de glace vanille 

profiteroles.jpg

Partager cet article

Repost0
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 06:45

Un moelleux au chocolat blanc, à la rhubarbe et aux groseilles, cela vous tente aujourd'hui ? Fondant-moelleux, mélange de douceur et d'aciduléfruité, ce gâteau a eu beaucoup de succès, si bien qu'on m'en a demandé un nouveau pour le lendemain ! La recette est inspirée de celle-ci, une base de blondie avec un soupçon de poudre à lever, avec quand même pas mal de modifications qui ont nécessité des ajustements côté cuisson.
Ingrédients
- 140 grammes de chocolat blanc
- 70 grammes de beurre
- 100 grammes de sucre blond + 1 cuillère à soupe pour la rhubarbe
- 3 oeufs
- 90 grammes de farine 
- 1/2 cuillère à café de poudre à lever
- 3 tiges de rhubarbe (soit environ 125 grammes, une fois épluchée)
- 1 poignée de groseilles rouges
Préparation
Peler la rhubarbe et couper en morceaux, cuire rapidement avec une cuillère à soupe de sucre. Réserver.
Faire fondre beurre et chocolat blanc au bain marie. Laisser refroidir et mélanger avec le sucre et les oeufs. Incorporer la farine et la poude à lever. Verser dans un moule souple ou beurre/fariné. Ajouter les fruits, rhubarbe et groseille, et enfourner environ 30 minutes à 170°C.
moelleuxchocblancrhubarberhubarbe-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2014 6 12 /07 /juillet /2014 06:39

Lors de la cuisson de la confiture, une mousse se forme, composée d'impuretés du fruit. Il faut alors écumer, à moins d'employer l'astuce de la noisette de beurre... Ma mère écumait, et je mangeais l'écume mousseuse qu'elle déposait dans un ramequin : toutes la saveur de la confiture avec cette texture mousseuse, cela faisait mes délices d'enfant... Nous consommons toujours la confiture, celle de confiture de fraise par exemple. Mais avec les abricots que le mistral a fait s'envoler, j'avais fait de grosses quantités de confiture, donc grosse quantité d'écume. Qu'en faire alors ? Utiliser comme la confiture dans un gâteau roulé, dans du pain d'épices façon nonnette ? Pour avoir déjà recyclé de la confiture en sorbet, l'évidence a parlé : un sorbet d'écume de confiture, n'est-ce pas poétique et gourmand à la fois ? J'ai terminé ma purée de fruits de la passion ainsi, après la compote, le sorbet abricot-passion ! Texture plus dense et du coup sorbet "crémeux" mais fonte très rapide. Certaine l'a trouvé un peu trop sucré, les deux autres dégustateurs ont aimé. Et vous, que faites-vous de l'écume ?

Ingrédients
- 160 grammes d'écume de confiture d'abricot
- 120 grammes de purée de fruits de la passion
Préparation
Mixer l'écume de confiture avec la purée de fruits de la passion, placer au congélateur en remuant régulièrement.Sorbetecumeconfitureabricotpassion.jpg 

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 14:32

En dépit de cette météo maussade de début juillet un peu partout en France, les abricots ont été légion cette année (normal, on n'en a pas eu 10 l'an passé !). Les gateaux renversés se ressemblent donc avec des variantes, figue-abricot, fruits rouges-abricot, orange-abricot. La clé est une garniture suffisamment humide pour cettepate à gâteau sans beurre avec juste un peu d'huile d'olive. Sinon, c'est trop sec. Ici c'est un peu de cardamome, jus et zeste d'orange pour donner une saveur différente (quoique très abricotée). Un gâteau acidulé à souhait, donc. Ce gâteau renversé aux abricots et à l'orange est idéal pour un goûter d'enfants enfin pour les miennes, elles adorent !), ce fut un des derniers avant la fin de l'école... Bonnes vacances à ceux qui en prennent !

gateaurenverseabricotorange.jpg

Ingrédients
- 150 grammes de farine
- 150 grammes de sucre
- 3 oeufs
- 1/2 sachet de levure (poudre à lever)
- 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
- une douzaine, quinzaine d'abricots
- 15 grammes de beurre
- 10 grammes d sucre
- 1 orange 
- 2 pincées de cardamome en poudre 

Préparation
Mélanger oeufes battus et sucre avec la farine, la poudre à lever, l'huile d'olive.
Faire revenir les demi abricots dans un mélange sucre-beurre avec le zeste de la moitié de l'orange et la cardamome (idéalement dans un moule à tatin) ; déglacer avec le jus de l'orange et réduire un peu. Verser l'appareil dessus et enfourner environ 25/30 minutes à 180°C. Laisser tiédir et retourner le gâteau. Déguster tiède ou froid.

Partager cet article

Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 06:52

gateausavoie.jpgEscaladons aujourd'hui un sommet de la gourmandise sucrée savoyarde. Non, pas le Mont-blanc ! Le biscuit de Savoie ou gâteau de Savoie (on dit biscuit mais le terme n'est pas approprié car il n'y a qu'une seule cuisson), moelleux, d'une blancheur neigeuse sous sa croûte dorée, un nuage fondant en bouche. On attribue généralement la paternité de ce dessert au pâtissier d'Amédée VI, Comte de Savoie. Le gâteau aurait été créé pour un invité de marque et seigneur, Charles IV de Luxembourg (en 1358).
NB on retrouve outre-manche et outre-atlantique ce type de gâteau d'une grande légèreté sous le nom de sponge cake (et angel cake, comme le dernier réalisé). 
La recette du présent biscuit de Savoie est évidemment celle de Mercotte, la blogueuse-pâtissière savoyarde, qui d'autre ? Et pour un hommage plus appuyé,le biscuit de Savoie est accompagné d'une compote abricot-passion ! Idéalement acidulé pour "puncher" la douceur moelleuse et sucrée du gâteau. NB j'ai divisé les quantités par deux et j'ai utilisé un moule un peu trop grand, du coup mon "sommet" est un peu plat, mais diablement moelleux néanmoins.
Un délice pour les filles, histoire de fêter la fin autoproclamée de l'école (chut, on n'est pas supposé être déjà en vacances).

Ingrédients
- 6 œufs entiers + 1 blanc
- 150 grammes de fécule de maïs
- 130+50  grammes  de sucre
- 1 citron
- 1 pincée de sel
- QS de sucre glace et de beurre pour le ou les moules
pour la compote abricot-passion
- 200 grammes d'abricots
- 100 grammes de purée de fruits de la passion 

Préparation
Mélanger 130 grammes de sucre avec le zeste râpé du citron. Tamiser la fécule. A vitesse moyenne et à la feuille mélangez le sucre citronné et les jaunes pendant 10 à 15 min. Dans un autre bol réserver les 7 blancs avec quelques gouttes de jus de citron et une pincée de sel.
Entretemps, beurrer le ou les moules, puis poudrer de sucre glace. Faites préchauffer le four à 220° chaleur tournante.
Quand le mélange sucre et jaunes est bien clair et fait le ruban, retirer le bol. Monter alors les blancs, et quand ils commencent à mousser, ajouter  les 50 grammes de sucre restant en 3 fois, progressivement, en augmentant à chaque fois la vitesse. Incorporer à la maryse 1/5 des blancs dans les jaunes. Ajoutez 1/3 de la fécule, et toujours à la maryse d’un mouvement de bas en haut tout en tournant votre bol mélangez-la soigneusement, rajoutez une partie des blancs, incorporez, puis à nouveau la maïzena et ceci jusqu’à épuisement des ingrédients en terminant par les blancs.
Verser l’appareil dans le ou les moules et lisser la surface. Enfourner 6 minutes à 220°C, chaleur tournante. Ramener alors la température du four à 130°C et poursuivre la cuisson (20 minutes pour le moule à manqué de 22cm et 35/40 minutes pour le moule haut). Démouler sur une grille et laisser refroidir. Poudrer de sucre glace au moment de servir.
gateausavoiecompoteabricotpassion.jpg 

 

Partager cet article

Repost0

Article ? Recette ?