750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 06:02

C'est un ratage relatif qui se trouve à l'origine de ce cake moelleux à la saveur subtile : j'ai tenté une chantilly à base de lait de coco et de thé matcha mais la couleur était tellement vilaine que j'ai décidé de recyclé le duo lait de coco/matcha dans un cake. Bien m'en a pris, j'ai beaucoup aimé cette saveur délicate au goût de reviens-y ! Je n'avais pas rajouté de thé vert pensant que les filles auraint du mal avec une saveur plus soutenue, mais si ça ne tenait qu'à moi, j'en mettrais un peu plus... A vous de choisir !

Le matcha est un produit que j'aime assez utiliser, comme dans ce dessert abricoté sur shortbread matcha ou dans une pâte à crumble, mais que je n'ai pas testé version salée. A suivre...cakelaitcocomatcha.jpg

Ingrédients

- 180 grammes de farine

- 70 grammes de fécule de maïs

- 1/2 sachet de poudre à lever

- 3 oeufs

- 150 grammes de sucre blond

- 80 grammes de beurre mou

- 25 cl de lait de coco

- 1 cuillère à café de thé matcha (à refaire, j'en mettrais 1 cuilllère à soupe !)

Préparation

Fouetter le beurre et le sucre, ajouter les oeufs, puis le lait de coco. Incorporer les poudres, bien mélanger.

Verser dans un moule à cake beurré et fariné.

Enfourner à 180°C un quart d'heure puis terminer la cuisson à 150/160°C environ 40 minutes, jusqu'à ce qu'une lame sorte sèche du cake. Démouler encore tiède et laisser refroidir.cakelaitcocomatcha2.jpg

 

Partager cet article

Repost0
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 06:20

C'était l'anniversaire de Melle E, 8 ans, des goûts (presque) d'adultes, et si je veux bien me lâcher sur des gâteaux 3D très beaux mais saturés en sucre, comme celui-ci ou cet autre, le repas d'anniversaire familial est supposé plaire à tout le monde ! Aussi avons nous savouré une daube de sanglier aux carottes et pommes de terre ainsi qu'une purée de céleri-rave, suivi d'un gâteau d'anniversaire "d'adulte", chocolaté mais customisé pour plaire à la demoiselle. Celle-ci étant une amoureuse de danse classique (et elle-même ballerine en herbe), le gâteau devait avoir un lien avec ce thème de prédilection. Nous avions intialement opté pour un brownie puis je lui ai proposé un quatre-quart cacaoté. Ma proposition ayant convenu, j'ai donc préparé un quatre-quart au cacao, pépites de chocolat et fleur de sel. Un délice seul ou couvert d'une sauce au chocolat au lait juste poudré de fleur de sel craquant.

Vous pouvez encore, le décorer pour un anniversaire, donc ! Pour suivre la  "customisation" pour une petite danseuse, suivez le lien !quatrequartcacaoselsaucechoclait.jpg

Ingrédients
- 4 petits oeufs (160 grammes pesés)
- 160 grammes de beurre (60g de demi-sel, 100g de beurre doux)
- 145 grammes de sucre blond (bio)
- 100 grammes de farine

- 10 grammes de cacao

- 50 grammes de fécule de maïs
- 1 sachet de levure
- 40 grammes de chocolat noir

- 40 grammes de chocolat au lait

- environ 5 grammes de fleur de sel

Préparation
Peser les oeufs et peser le même poids de beurre demi-sel+doux. Faire fondre le beurre et laisser refroidir.
Fouetter les oeufs avec le sucre, ajouter farine, levure, cacao et fécule, bien amalgamer. Ajouter le beurre fondu et mélanger. Ajouter environ 3 grammes de fleur de sel.
Verser dans un moule carré beurré, ajouter les pépites ou éclats de chocolat, lisser et parsemer de fleur de sel.
Enfourner environ 35 minutes à 180°C puis 15 minutes à 160°C. Démouler idéalement tiède. quatrequartannivchaussonsdanse.jpg

Partager cet article

Repost0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 05:50

La semaine est dense mais la boîte à biscuit était vide, il était urgent de la remplir ! Je l'ai fait avec des sablés tout simples à la double saveur de citron et noisette... Parfait pour tea-time, le goûter des filles ou le petit déjeuner de leur père (mais à ce rythme-là il faudra vite en refaire !). Dans un autre genre, je vous recommande ces macarons noisette-citron... 

Ingrédients

- 120 grammes de beurre doux

- 80 grammes de sucre

- 1 jaune d'oeuf

- 100 grammes de farine

- 40 grammes de poudre de noisette

- zeste d'1 citron jaune (de Sicile)

Préparation

Fouetter beurre pommade et sucre, ajouter le jaune d'oeuf et incorporer la poudre de noisette et la farine, puis le zeste de citron. Former des boules, les aplatir un peu et enfourner 12-15 minutes environ à 180°C. Laisser refroidir sur une grille.sablenoisettecitron2.jpg

Partager cet article

Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 06:21

Après le moelleux aux noisettes de Philippe Conticini, voici une gourmandise sophistiquée et très citronnée, qui utilise cette précédente recette. Les deux sont tirées du livre Sensations, et c'est ici que j'ai trouvé les différents éléments de la recette de la tarte au citron et aux noisettes ; Philippe Conticini assemble sur fonds de pâte sucrée, un biscuit moelleux aux noisettes couvert d'un confit de citron à l'estragon (mais on peu le faire aussi au basilic, au thym...). Puis vient une sublime crème au citron et une onctueuse meringue italienne, comme un nuage ! Un peu long à réaliser mais rien de vraiment compliqué... Pour amateur d'acidité et du mariage citron/noisette ! Si vous voulez faire plus simple, c'est-à-dire juste pâte sucré+crème au citron+meringue, je vous recommande ces deux dernières, vraiment excellentes, pour ne pas dire excepetionnelles !

Je m'absente deux jours, je rejoins Mamina et Gwen à Clermont-Ferrand où, à la suite du concours "fourme d'Ambert", un programme gourmand nous attend : rencontre de producteurs et de chefs d'Auvergne, dégustation... Nous aurons pas mal de choses à vous raconter. A vendredi ! En attendant, je vous souhaite un bon mercredi, bien citronné ! Et je vous laisse avec de jolis accords gourmands pour les 3 jours à venir sur Saveur Passion.

tartecitronnoisetteconticini1.jpg

pour le confit de citron à l'estragon

- 75 grammes de sucre
- jus de 3 citrons
- zestes de 5 beaux citrons
- 1 cuillère à café d'estragon

pour la crème au citron

- 1/2 feuille de gélatine 
- 135 grammes de sucre semoule
- jus de 2 citrons (environ 100g)
- 10 grammes de zestes de citrons
- 3 oeufs
- 85 grammes de beurre 

pour le biscuit noisette voir ici

pour la meringue italienne

- 3 blancs d’œufs (environ 100g)
- 145 grammes de sucre semoule
- 50 grammes d'eau

pour la pâte sucrée (celle de Christophe Michalak)
- 95 grammes de farine
- 10 grammes de fécule de pommes de terre (ici de maïs)
- 45 grammes de sucre glace
- 65 grammes de beurre
- 17,5 grammes de poudre d'amandes
- 1/2 pincée de sel fin
- 1/2 oeuf

 

tartecitronnoisetteconticini.jpg

 

Préparation

Blanchir les zestes trois fois.
Dans une casserole, cuire le jus de citrons, les zestes et le sucre à feu moyen quelques dizaines de minutes. Lorsque le jus a assez réduit (il doit rester quelques cuillères à soupe), incorporer l’estragon à chaud, et mixer.

Pour la pâte, tamiser la farine, la fécule et le sucre glace. Couper le beurre en dés et le travailler à la main. Ajouter l'oeuf. Lorsque tous les ingrédients sont mélangés, mettre en boule, filmer et stocker au minimum 1 heure au réfrigérateur avant utilisation.

Étaler la pâte sucrée sur 5mm et cuire à blanc 20 minutes à 170°C.

Pour la crème au citron, faire chauffer le sucre, le jus de citron et le zeste à feu moyen (sans atteindre l’ébullition).
Fouetter les œufs avec le sucre dans un cul-de-poule jusqu’à ce que le mélange blanchisse et que le sucre soit dissous. Ajouter le jus de citron sucré chaud, mélanger, et reverser dans une casserole.
Porter la crème à ébullition pendant 2 à 3 minutes sans jamais cesser de remuer. Hors du feu, passer la crème au citron au chinois.
Incorporer la gélatine préalablement ramollie dans l'eau froide puis le beurre froid en dés. Fouetter énergiquement. Mixer avec un mixer plongeant pour que la crème épaississe (par dispersion des bulles de matières grasses, comme pour une mayonnaise). Filmer au contact et réserver 2 heures au réfrigérateur.
Tapisser le fond de la tarte avec une cuillerée de crème au citron pour coller le biscuit (pas fait).
Découper le biscuit aux noisettes avec un diamètre légèrement inférieur à celui du moule ur 5mm d’épaisseur.
Déposer le biscuit sur le fond de tarte, puis tapisser avec le confit de citron. Ajouter le restant de crème au citron jusqu’au bord de la tarte.
Préparer la meringue italienne : faire chauffer l’eau et le sucre dans une casserole jusqu’à 118°C. Quand le sirop atteint 113°C, commencer à battre les blancs d’œufs en neige à vitesse moyenne.
Dès que le sirop atteint 118°C, sortir du feu, et verser en filet sur les blancs (qui doivent encore être mousseux, pas fermes) en continuant à fouetter. Puis, serrer les blancs.
Battre jusqu’à tiédissement, jusqu’à ce que la meringue soit souple et luisante et forme un "bec".
Verser la meringue au centre de la tarte, puis étaler en forme de dôme. Passer quelques secondes sous le grill en surveillant !tartecitronnoisetteconticini2.jpg

Partager cet article

Repost0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 06:33

Après le fromage ET dessert d'hier, voici une vraie douceur moelleuse et parfumée pour le goûter (ou un dessert sophistiqué). Ce biscuit à la noisette est signé Philippe Conticini (adapté avec les moyens du bord...). Vraiment exquis ! Il pourrait bien vite devenir un grand classique gourmand aux côtés du flan pâtissier crémeux ou du quatre-quart bien beurré...

gateaunoisetteconticini.jpg

Ingrédients

- 130 grammes noisettes entières (ici poudre de noisette bio)
- 110+20 grammes de cassonade
- 30 grammes de sucre glace
- 1 pincée de sel fin
- 1/2 gousse de vanille (ici 1/2 cuillère à café d'arôme naturel)
- 120 grammes de beurre
- 60 grammes de farine (de type 45, ici T65)
- 1 cuillère à café rase de poudre à lever
- 5 blancs d’œufs
- 2 jaunes d’œufs 2

Préparation

Pour le biscuit aux noisettes, placer les noisettes sur une plaque recouverte de papier sulfurisé à 140°C pendant 15 minutes puis mixer dans un robot pour obtenir une poudre fine*.
Dans une casserole, cuire le beurre "noisette".
Monter 4 blancs en neige en incorporant 20 grammes de cassonade en gardant une texture souple.
Dans un robot, mélanger le reste de la cassonade, le sucre glace, la poudre de noisettes, le sel, et les graines de la gousse de vanille (ou l'arôme naturel). Ajouter les jaunes et le blanc restant et mélanger à vitesse moyenne quelques minutes. Ajouter le beurre puis incorporer la poudre à lever et la farine tamisée. Incorporer enfin les blancs mousseux. Mélanger pour obtenir une pâte souple.
Verser dans un moule beurré (ici en forme de coeur, sur 4cm de hauteur environ), et enfourner à 160°C pendant 20/25 minutes. Le biscuit doit rester moelleux, surveille la fin de cuisson.

*j'ai utilisé de la poudre de noisette... gateaunoisetteconticini2

Partager cet article

Repost0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 06:40

Originaires du Piémont, plus particulièrement la région de Cuneo, les paste di meliga (on dit aussi paste d'melia) sont  des biscuits à base de farine de blé et de semoule fine de maïs (polenta), en forme d'anneaux. Dans la région de Barge, on les surnomme "batiaje" car on les offrait lors des baptèmes. Ces biscuits traditionnels que l'on trouve aussi du côté de Mondovi, sont aujourd'hui mis en valeur et leur fabrication "protégée" par le consortium italien Slow Food.

Ces paste di meliga viennent rejoindre les autres biscuits à base de polenta que j'ai déjà proposés sur le blog, les zaletti vénitiens et ces biscuits à la polenta, orange et grué de cacao, inspirés de Martha Stewart.pastedimeliga2.jpg

Ingrédients

- 250 grammes de polenta

- 100 grammes de farine de blé (à tester avec de la farine de maïs)

- 160 grammes de beurre mou
- 100 grammes de sucre blond
- 3 jaunes d'oeufs

Préparation

Battre le beurre mou avec le sucre blond, ajouter la polenta et la farine, puis les jaunes d'oeufs, Bien mélanger et abaisser sur 5 ou 6 mm, découper des anneaux à l'emporte pièce (peut aussi se réaliser à la poche à douille).

Enfourner environ 20 minutes à 160°C.

Partager cet article

Repost0
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 07:12

Il y a quelques temps, j'avais des essais de mascarpone "maison" vraiment intéressants. Qu'en ai-je fait ? Des sablés, d'après la recette parfumée de Carole. J'ai juste remplacé l'orange confite par des dattes, qui se marient si bien à la fleur d'oranger (et je n'ai pas roulé dans le sucre)... Ces sablés au mascarpone, huile d'olive et dattes sont fondants, savoureux et ils ont disparu très vite. Peut-être faudrait-il prévoir une seconde fournée ?! Parfaits pour accompagner un ananas en nage safranée ou une soupe tiède d'orange aux épices...sablemascarponehuileolivedatte.jpgIngrédients

- 160 grammes de farine
- 40 grammes de maïzena
- 100 grammes de mascarpone "maison"
- 40 grammes d’huile d’olive
- 50 grammes de sucre blond
- 50 grammes de dattes

- 1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger
Préparation
Mixer grossièrement les écorces d’oranges confites.
Dans un récipient, battre au fouet électrique le sucre avec l’huile d’olive. Ajouter le mascarpone et l’eau de fleur d’oranger. Battre jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène.
Ajouter la farine. Mélanger jusqu’à obtention d’une pâte.
Incorporer les dattes hachées. Former un boudin d’environ 4 cm de diamètre, l’envelopper dans du film alimentaire et laisser reposer au réfrigérateur 3 ou 4 heures.
Couper des tranches d’environ 3 ou 4 mm d’épaisseur, les déposer sur une plaque couverte de papier sulfurisé et enfourner à 160°C 10 à 12 minutes.

Partager cet article

Repost0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 07:01

Certains sont fans du mariage citron/praliné, et j'en suis ! Alors quand Mamina, en tentatrice, nous offre tant et plus de recettes mariant ces deux saveurs, forcément, cela donne un effet pavlovien irrésistible... En version dessert express et simplifié (sans beurre ni oeuf), voici un riz au lait au citron, copieusement arrosé d'une sauce chocolat/praliné. Pas beaucoup d'amateur de riz au lait à la maison, mais curieusement, avec cette sauce, il s'en est toruvé plusieurs, comme par hasard ! C'est un dessert rapide, facile à faire qui peut être réalisé à l'avance. Bien pratique le riz au lait ! Si vous aimez, j'en ai quelques-uns dans ma "besace" : celui-ci, bien de saison, violettes-cassis, ou celui à la badiane, avec son fenouil confit. Le riz au lait, on peut aussi en faire une terrine, une mousse ultra-gourmande, une farce pour un fruit ou encore une base de garniture pour une tarte. Entre autres...

rizlaitcitronsaucechocopraline.jpg

Ingrédients

- 50 grammes de riz
- 25 cl de lait
- 1 cuillère à soupe d'huile de noisette
- 1/2 citron jaune
- 25 grammes de sucre
pour la sauce chocolat/praliné

- 40 grammes de chocolat noir

- 30 grammes de chocolat au lait

- 2 cuillères à soupe de pâte pralinée

- 5 cl de lait (ou plus selon la texture souhaitée)

Préparation
Faire fondre les chooclats au bain-marie, mélanger avec la pâte pralinée, ajouter le lait tiède et bien fouetter. Réserver la sauce chocolat-praliné.
Mettre le riz dans l'eau froide, faire bouillir et laisser cuire environ 10 minutes après reprise de l'ébullition.
Cuire le riz dans le lait durant 20 à 30 minutes avec le zeste du demi-citron. Les grains doivent être bien cuits mais rester entiers.
Ajouter 25 grammes de sucre, incorporer au riz et ajouter l'huile de noisette et le jus du demi-citron. Laisser refroidir et servir avec la sauce chocolat-pralinée tiédie.

 

rizlaitcitronsaucechocopraline2.jpg

Partager cet article

Repost0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 07:00

Premiers cannelés... Aussi incroyable que cela puisse paraître pour certains, ce sont bel et bien mes premiers cannemés "maison". Et même, je n'en ai pas mangé si souvent que ça, et je n'ai évidemment jamais goûté ceux du spécialiste bordelais Baillardran. Première recette trouvée (on ne sait que choisir...), pas mal, même s'il faut tatonner et jongler avec la température du four. Il paraît qu'il  faut laisser reposer la pâte 24 heures ! La prochaine fois, je testerai. Mais ce premier essai, dans des moules en cuivre, est très prometteur ! J'ai eu cependant un souci : les cannelés étaient parfois creux, savez-vous pourquoi ?premierscanneles.jpg

Ingrédients
- 1/2 litre de lait
- 1 pincée de sel
- 2 œufs entiers et 2 jaunes
- 1/2 gousse de vanille
- 1 cuillère à soupe de rhum
- 100 grammes de farine
- 250 grammes de sucre en poudre
- 50 grammes de beurre (+ 50 g pour beurrer les moules)
Préparation
Faire bouillir le lait avec la vanille et le beurre.
Pendant ce temps, mélanger la farine, le sucre puis incorporer les oeufs d'un seul coup, verser ensuite le lait bouillant.
Mélanger doucement afin d'obtenir une pâte fluide comme une pâte à crêpes, laisser refroidir, puis ajouter le rhum. Placer au réfrigérateur une heure (minimum).
Verser la pâte bien refroidie dans les moules bien beurrés, en ne les remplissant qu'à moitié ; rapidement, disposer les cannelés sur la tôle du four très chaud, 260/270°C  pendant 5 minutes, puis baisser le thermostat à 180°C et continuer la cuisson pendant 1 heure : le cannelé doit avoir une croûte brune et un intérieur bien moelleux. J'ai testé à 170°C, les cannelés sont bien moelleux mais un peu moins croustillants...
Démouler encore chaud et laisser refroidir.

NB pas suivi le conseil de placer la tôle dans le four et de poser les moules remplis sur la tôle brûlante (je n'avais pas bien lu les indications). Cela fait sans doute une différence...premierscanneles2.jpg

Partager cet article

Repost0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 07:06

Un dessert un peu décadent, cela vous dit ? En même temps, c'est pour recycler de la brioche rassise, cela suffit-il à déculpabiliser ? Et puis c'est bientôt la fin des vacances ! Ce pudding de brioche au chocolat n'est pas si catastrophique que ça, mais il s'accompagne surtout d'une sauce toffee à l'érable dangereusement bonne. A refaire, pour les crêpes et gaufres de mardi prochain  !

Plus de sirop d'érable sous le coude, j'ai remplacé par du sucre et du beurre d'érable. Paradoxal car il est beaucoup plus facile de trouver su sirop d'érabe en flacon que les deux autres ingrédients, mais il est aussi plus facile à vider ! Je cuisine peu l'érable que je me contente de faire couler tel que, sur les desserts, sauf ici où je l'avais intégré dans une crème glacée de saison. Je le suisine plus en sucré-salé, en vinaigrette, ou pour adoucir des navets... Et vous, utilisez-vous le sirop d'érable "autrement" ?

puddingbriochesaucetoffee1.jpg 

Ingrédients

pudding chocolat

- 125 grammes de brioche rassise

- 200 ml de lait

- 100 grammes de beurre

- 60 grammes de chocolat

- 2 oeufs

- 2 cuillères à soupe de sucre d'érable

pour la sauce toffe

- 30 grammesde beurre

- 4 cuillères à soupe de crème épaisse

- 50 grammes de sucre complet

- 2 cuillères à soupe de sucre d'érable*

- 20 grammes de beurre d'érable*

* ou sirop d'érable !

Préparation

Faire chauffer le lait et mettre la brioche à ramollir dedans. Puis l'y émietter (ou mixer si vous souhaitez un pudding bien lisse). Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie, mélanger avec la brioche. Ajouter sucre et oeufs battus puis enfourner dans un moule beurré (ou un moule souple), environ 40 minutes à 180°C.

Pour la sauce, faire bouillir quelques minutes tous les ingrédients et réserver la sauce onctueuse.

Au sortir du four, démouler encore tiède, laisser refroidir pui servir avec la sauce toffee.puddingbriochesaucetoffee2.jpg

Partager cet article

Repost0

Article ? Recette ?