750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 07:02

Après la version salée de galette de sarrasin façon "pulled pork" à l'irlandaise d'hier, voici une crêpe sucrée au coing et sirop de rose, selon un duo que j'adore (ici en dessert à l'assiette avec de la peau de lait, là en pâte de coing à la rose). Quant à la recette express, c'est une évolution d'une très ancienne recette Tupperware, du temps où j'étais adolescente. 
Bonne fête de la Chandeleur et régalez-vous !
Ingrédients
- 1 coing ou deux (ici morceaux congelés)
- QS sirop de rose (maison)

pour la pâte à crêpe
- 250 grammes de farine
- 1/2 l de lait
- 4 cuillères à soupe d'huile (ici huile d'olive)
- 3 cuillères à soupe de sucre
- 3 oeufs
- eau de fleur d'oranger (facultatif)
- 1 pincée de sel
Préparation
Faire confire/compoter les morceaux de coing dans un peu d'eau et de sirop de rose.
Réserver.
Mettre la farine, le sucre, une pincée de sel dans une jatte. Ajouter les oeufs battus et délayer avec le lait et l'huile. Au besoin mixer au mixeur plongeant.
Cuire les crêpes, garnir de morceaux de coing et arroser de sirop de rose.

 

Crêpe au coing et sirop de rose (pâte à crêpe express)

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 09:01

Michel Bras, chef admirable du restaurant Bras-Le Suquet à Laguiole vient être honoré du titre "chef des chefs" ou "meilleur chefs du monde" par la revue spécialisée Le Chef. En hommage à cette personnalité humble, discrète, intérieure, chez qui j'ai eu le plaisir de séjourner et de dîner, voici l'un de ces mets signatures aux côtés du gargouillou de légumes, un dessert maintes fois copié, par des industriels, des cuisiniers amateurs ou professionnels : le coulant au chocolat.
Celui-ci a été mis au point en 1981 et a rencontré un succès immédiat. Il se compose d'un biscuit enfermant une ganache congelée qui fond à la cuisson pour offrir cette géniale double texture, solide-liquide. La version originale est tout chocolat mais Michel Bras, puis Sébastien Bras ont par la suite imaginé des versions différentes, au caramel, au café, aux fruits... "Tout est parti d’une émotion, d'un retour à la maison après une sortie de ski de fond, par un temps exécrable. La famille frigorifiée s’est attablée autour d’un chocolat chaud. Puis peu à peu, sous l’effet de la chaleur, les langues se sont déliées, les rires se sont déclenchés, l’ambiance s’est réchauffée", raconte Michel Bras sur le site ou dans son livre.
Le chef a inspiré plusieurs recettes publiées ici, comme ce foie gras des prés aux herbes et graines, ce dessert à base de pomme de terre et betterave, ou ce dessert à base de coing, rose et peau de lait. Voici aujourd'hui la recette du coulant au chocolat, le seul, l'unique, inventé par Michel Bras.
NB le coulant de Michel Bras est sans gluten, qu'on se le dise...

 

 

Hommage à Michel Bras et coulant au chocolat "1981"

 

Ingrédients
pour la ganache au chocolat 
- 120 grammes de chocolat
- 200 grammes de crème liquide
- 50 grammes de beurre

pour le biscuit
- 110 grammes de chocolat
- 50 grammes de beurre
- 40 grammes de crème de riz (remplacé par de la fécule de maïs)
- 40 grammes de poudre d'amandes 
- 2 oeufs
- 90 grammes de sucre
Préparation
Faire fondre le chocolat, la crème et le beurre au bain marie, émulsionner et mouler dans des gabarits de 45 mm de diamètre et 35 mm de hauteur (ici des moules souples à cannelés).
Congeler les "bouchons" de ganache.
Le lendemain, préparer les moules, d'environ 45 mm de diamètre sur 55 mm de hauteur, chemisé doublement de papier cuisson beurré (au beurre fondu)^et poudrer de cacao.
Pour le biscuit, faire fondre le chocolat au bain-marie, ajouter le beurre hors du feu, puis incorporer la fécule et la poudre d'amandes. Ajouter les jaunes d'oeufs. Puis, incorporer délicatement les blancs montés, serrés avec le sucre. Verser le biscuit (à la poche à douille ou pas) dans le fonds du moule, déposer un bouchon de ganache congelée au bon format (au besoin, le retailler). Remplir les moules de biscuit. Les congeler 6 heures (faisable sans congélation mais plus délicat). Enfourner à 180°C 20 minutes. Démouler délicatement et dresser dans les assiettes avec une sauce, une quenelle de crème glacée, ou autre accompagnement de votre choix...

Hommage à Michel Bras et coulant au chocolat "1981"

Partager cet article

Repost0
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 06:59

Après le gâteau sans gluten, sans lactose ni glucose de la semaine dernière, voici un gâteau sans lactose à nouveau, avec seulement de la matière grasse végétale : avocat et pâte de pistache remplace ici le beurre. En revanche, farine de blé et sucre pour un gâteau pistaché et chocolaté très apprécié ! Vous pouvez ajuster les quantités, mais voici la recette de ce gâteau avocat, pistache, chocolat (sans PLV).
Ingrédients
- 2 oeufs
- 60 grammes de chair d'avocat
- 50 grammes de pâte de pistache
- 150 grammes de sucre
- 150 grammes de farine
- 1 sachet de poudre à lever
- 50/60 grammes de chocolat noir
Préparation
Mixer les oeufs et le sucre avec la pâte de pistache et l'avocat en purée lisse. Incorporer la farine et la poudre à lever. Ajouter le chocolat concassé (ou des pépites).
Enfourner 25/30 minutes environ à 180°C. Déguster tiède ou refroidi.

NB peut sefaire dans un moule à cake également... 

 

Gâteau avocat, pistache, chocolat (sans PLV)

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 07:08

Il m'arrive ponctuellement de cuisiner "sans", ce fut longtemps le cas car l'on suspectait des intolérances au lactose et aux oeufs pour ma fille aînée. Puis, il s'est agi de cuisiner sans protéine animale pour une autre personne de la famille, donc sans oeuf et sans PLV également. Cette fois, c'est pour une personne qui ne consomme ni gluten, ni lactose, ni glucose. Cette pâtisserie est donc à IG bas, elle intègre les sucres naturels de l'amande et de la châtaigne ainsi qu'un peu de sirop d'agave. De l'oeuf en revanche dans cette recette de gâteau à la châtaigne et à l'orange mais on pourrait sans doute le remplacer... Sur le dessus, la crème d'amande à l'orange est inspirée de ce curd au citron et à l'huile d'olive. Ou encore de cette pâte à tartiner à l'amande et à a mandarine. Le tout est couvert de morceaux d'orange et de rondelles de kumquat pour apporter la fraîcheur du fruit naturel.
Au final, une agréable réablisation qui a plu aux dégustateurs. 

Gâteau à la châtaigne et à l'orange (sans gluten, sans lactose, sans glucose)

Ingrédients
- 70 grammes de farine châtaigne
- 30 grammes de poudre d'amande
- 80 grammes de purée de châtaigne
- 40 grammes de purée d'amande
- 2 oeufs
- 10 grammes de sirop d'agave
- 15 grammes d'huile de noisette
- zeste d'une orange bio
- 1/2 cuillère à café de bicarbonate
pour la crème d'amande à l'orange
-15 grammes de poudre d'amande
- 10 grammes de fécule
- jus d'1/2 orange
- 10 grammes d'huile d'olive 
- 3 gouttes d'HE d'orange
- 1 oeuf
Préoaration
Mélanger les purée de châtaigne, d'amande, le sirop d'agave, les oeufs, l'huile de noisette, le zeste d'orange, Incorporer les poudres.
Verser dans un moule (ici souple) et enfourner à 160°C à chaleur tournante (ou four normal à 180°C) environ 20/25 minutes. Démouler encore tiède. Laisser refroidir.
Pour la crème d'orange, mélanger l'oeuf, la poudre d'amande et la fécule, ajouter le jus d'orange et faire épaissir sur feu moyen, ajouter l'huile d'olive additionné d
'
huile essentielle d'orange. Laisser refroidir, étaler sur le gâteau, déposer des morceaux d'orange pelée à vif et des rondelles de kumquat. 
 

 

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 07:09

La saison des oranges, fruits d'hiver et emblématiques de Noël, bat son plein, on en profite parmi la multitude d'agrumes qui s'offre à nous : limette, cédrat, pamplemousse, kumquats, mandarines... Cette tartelette tout orange se compose d'un curd orange, de segments de fruits et d'une gelée d'orange, pour un dessert très frais en bouche, gourmand à souhait et coloré ! L'intérêt de cette tartelette est que tous les ingrédients peuvent être préparés à l'avance, hormis les segments de fruits frais.

Ingrédients (pour 4)
- 2 oranges 

pour la pâte sucrée toujours celle-ci
pour l'orange curd
- 1 belle orange (ou 2 petites)
- 2 oeufs
- 80 grammes de sucre
- 10 grammes de beurre
- 1 cuillère à soupe rase de fécule

pour la gelée d'orange
​- jus d'1 belle orange (120/125 ml)
- 2 grammes de gélatine
Préparation
Préparer la pâte sucrée puis cuire à blanc les fonds de tartelette, réserver.
Pour le curd,
fouetter les oeufs avec le sucre, la fécule et le jus et le zeste d'orange. Faire épaissir sur le feu en mélangeant sans cesse, laisser tiédir et incorporer le beurre. Réserver.
Pour la gelée, chauffer le jus d'orange (juste ce qu'il faut !) et incorporer la gélatine préalablement ramollie dans l'eau froide. L
aisser tiédir et réserver au frais.
Dresser le curd sur les fonds de pâte sucrée, déposer les segments d'orange et la gelée d'orange. On peut déposer une meringue aux zestes d'orange, mais c'est décoratif et purement facultatif !

 

 

Tarte tout orange : orange curd, segments d'orange fraîche, gelée d'orange

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 07:46

Cette première galette des Rois "maison" est inspirée du Japon, avec l'ajout de lamelles de kaki, fruit emblématique qui perdure sur son arbre, même en plein hiver, et la crème de sésame noir. Cette mini galette frangipane au sésame noir et kaki offre des saveurs avec la légère astringence du fruit.
Autre clin d'oeil à l'Asie, cette galette yin yang bicolore ou  celle-ci à la rose et aux litchis faussement "Ispahan"...
Ingrédients
- 1 rouleau de pâte feuilletée (sauf si vous faites la pâte vous même mais pas eu le temps, sinon voici une recette excellente)
- 100 grammes de crème frangipane (voir la recette ici)
- 20 grammes de pâte de sésame noir 
- 1 kaki frais (très bon aussi l'association avec le kaki séché)
- 1 jaune d'oeuf pour dorer
Préparation
Préparer la crème frangipane, préelver 100 grammes et mélanger avec le sésame noir.
Déposer sur le fond de pâte feuilletée, déposer quelques lamelles de kaki, la fève et déposer la seconde baisse de pâte feuilletée. Souder les bords et dorer au jaune d'oeuf un peu détendu d'eau.
Enfourner à 190°C environ 20/25 minutes. Laisser refroidir.

Mini galette frangipane au sésame noir et kaki, épiphanie d'inspiration japonaise !

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2015 4 24 /12 /décembre /2015 08:27

Le Dulcey de Valrhona, si toutefois vous ne conaissez pas, est un chocolat de couleur dorée, à la saveur biscuitée et lactée, Il est plutôt sucré et nécessite parfois d'être rehaussé d'un peu d'acidité ou d'amertume, voire de sel pour contrebalancer le sucre. Enrobées de cacao amer, des truffes au Dulcey s'avéraient une belle idée. Mais une plus belle idée encore était de l'enrober d'une couche craquante de copeaux de chocolat pour un contraste de textures en plus du contraste de saveurs. J'ai fait les deux versions, à 4 mains avec une des filles. Chaque version a son charme. Voici la recette des truffes craquantes au Dulcey.
D'autres truffes sur ce blog? Au chocolat au lait, lavande et fleur de sel, au chocolat blanc, pamplemousse et huile d'olive, ou encore une version vegan, sans PLV (sans lactose).
Ingrédients
- 240 grammes de chocolat Dulcey de Valrhona (vous pouvez en trouver chez Cook-shop)
- 100 grammes de crème liquide
- 30 grammes de beurre
- QS copeaux de chocolat, maison ou pas
Préparation
Faire bouillir la crème et verser sur le chocolat haché. Emulsionner le chocolat fondu et la crème, ajouter le beurre. Réserver au frais.
Former les truffes et rouler dans le cacao ou dans les copeaux de chocolat.

 

Truffes craquantes au Dulcey

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 06:51

Toujours en Espagne pour le Tour d'Europe des biscuits de l'Avent, les roscos de vino sont des couronnes parfumées au vin doux et aux épices. Il en existe plusieurs recettes, avec saindoux ou à l'huile d'olive, dont les mélanges d'épices varient, on les fait parfois frire, notamment durant la semaine sainte, moins à Noël. La recette que je propose est celle d'un blog espagnol. Très bon au goûter avec un verre de vin cuit ou de vin doux...
Ingrédients
- 300 grammes de farine
- 50 grammes de graines de sésame blond
- 120 grammes de sucre glace (+ un peu pour saupoudrer)
- 120 grammes de saindoux
- 125 grammes de vin doux
- 1/4 cuillère à café de cannelle en poudre
- 1 cuillère à café de graines d'anis vert pilées
Préparation
Torréfier la farine et le sésame environ 30 minutes à 150/160°C, laisser refroidir.
Mélanger le saindoux, le sucre glace, les épices, la farine et le vin. Bien mélanger. Réserver au frais 2 heures au moins.
Abaisser et emporte-piécer en formant des couronnes (ou donuts). Enfourner 20/25 minutes à 160°C. Laisser refroidir sur une grille avant de poudrer de sucre glace.

Tour d'Europe des biscuits de l'Avent  : roscos de vino (Espagne)

Partager cet article

Repost0
19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 08:22

Après les yemas et les mantecados, voici des mazapán et empiñonadas andalous, constitués de pâte d'amande cuite, un peu comme notre massepain... Très anciennes spécialités de friandises, il en existe de différentes variétés, formes et textures diverses, parfois farcies de pâte d'abricot. L'un des dérivés du mazapán est le pan de Cadiz, très joliment décoré et truffé de deux garnitures colorées. Les empiñonadas ou panellets en Catalogne, sont agrémentés de pignons de pin. Deux friandises à picorer durant l'Avent...
Ingrédients
- 250 grammes de poudre d'amande
- 250 grammes de sucre glace
- 1 oeuf clarifié
Préparation
Mélanger la poudre d'amande, le sucre glace et le blanc d'oeuf, mélanger et réserver au frais, ainsi que le jaune d'oeuf. Au moment de préparer les mazapán et empiñonadas, sortir la pâte d'amande, façonner à votre gré, egn forme de boules pour les empiñonadas à incruster de pignons) et dorer à l'oeuf. Enfourner à four chaud (environ 210/220°C quelques minutes en surveillant.

Tour d'Europe des biscuits de l'Avent : mazapán et empiñonadas andalous (Espagne)

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 07:20
Le réveilllon, chez nous, ce sont les 13 desserts de Provence : un peu de pompe à l'huile (ou de gibassier), des fruits frais et secs, quelques friandises sucrées sont les bienvenues car chacun adapte son dessert à son estomac et à sa faim, les entremets pâtissiers étant réservés au déjeuner de Noël. Le réveillon est toujours plus léger chez sanglierrotinoel2009nous (huîtres, fruits de mer..), tandis que le déjeuner de Noël autorise gibier ou cochon, champignons et marrons, fromages crémeux et vins capiteux (Chateauneuf du Pape souvent, vu la région et notre cave en regorge !). Et donc, un (voire des) desserts de circonstance. Cette fois-ci, bûche roulée ET charlotte aux marrons, car ma soeur en est friande. Mon père étant arrivé tardivement, nous avons déjeuner vers 14h00 ! Inutile de dire que le dîner d'hier fut quasi inexistant !
Car au menu figuraient un velouté de topinambour parfumé à la truffe et sa Saint Jacques poêlée, un gros cuissot de sanglier rôti aux herbes et à l'ail, selon quasiment la même façon qu'ici, avec une sauce au vin un peu relevée, un fricot de marrons et champignons, des pommes de terre sautées à la graisse de
chateauneufbonneaumariebeurriercanard (et de foie gras de canard !). De merveilleux fromages de chez lui (clic), et donc deux desserts !
Avec une rareté : un Chateauneuf-du-Pape Bonneau cuvée Marie Beurrier 1998. Qui s'est fait attendre ! Fermé au départ, un peu décevant, il aurait mérité d'être carafé sans doute, mais il s'est révélé avec le sanglier ! Pas étonnant, car il offrait un bouquet animal et épicé, légèrement fruité, complexe, avec des tannins bien fondus.
Plus tard,  un très joli Chassagne-Montrachet Bernard Moreau 1er Cru Morgeot 2007, ouvert la veille (je sais, c'est un peu à l'envers...), a fait merveille avec  un Epoisses et un camembert !

N'étant pas une grande pâtissière, j'ai réitéré la façon de l'an passé : une bûche roulée avec un crémeux et une ganache montée, façon Mercotte. Mais au lieu du mariage matcha/marron/orange qui s'était avéré divin, j'ai voulu décliner une bûche version provençale, à base d'amande et d'abricots secs. La bûche se voulait "calisson" au départ ; hélas, j'avais épuisé ma bouteille d'eau de fleur d'oranger et comme ma voiture était en panne depuis mon  retour de Paris... J'ai donc revu ma copie en m'inspirant des truffes de Garance, aux abricots secs et au safran. J'ai donc couvert ma bûche d'une ganache montée au chocolat blanc et au safran. Cela nous a donné une bûche tout à fait délicieuse, très délicate, raffinée, assez bonne au goût en dépit de quelques éceuils dans la réalisation, notamment un biscuit pas assez cuit et qui a eu tendance à se casser. Mais j'ai rattrapé le coup et c'était finalement tout-à-fait présentable !
Je réédite cette recette sans gluten pour le thème du jour du Calendrier gourmand de l'Avent ici ,  ou sur facebook ici et , aux côtés de Nan'scooking.

bucherouleeamandeabricotsecsafran


Ingrédients
pour le biscuit roulé aux amandes
inspiré de celui-ci, sans gluten (clic)
- 70 grammes d'amandes en poudre
- 50 grammes de fécule de maïs
- 100 grammes de sucre blond

- 4 petits oeufs
pour le crémeux amande
- 80 grammes de crème fleurette entière
- 1 jaune d’oeuf
- 15 grammes de sucre en poudre
- 1/2 cuillère à café d'agar-agar
- 1 cuillère à café de fécule de maïs
- 2 cuillères à soupe de purée d'amande blanche (en magasin bio)
- 2 gouttes d'extrait d'amande amère
- 2 abricots secs
pour la ganache montée chocolat blanc/safran

- 50 grammes de couverture Ivoire
- 25 grammes de crème fleurette entière
- 75 grammes de crème fleurette froide
- 1 pincée de safran (5 pistils environ)
- 1 cuillère à café de liqueur de safran

bucherouleeamandeabricotsecsafran3

Préparation

Faire infuser le safran dans 75 grammes de crème bouillante et laisser refroidir. Réserver au frais.

Préparer le biscuit. Mélanger d'un côté la fécule, la poudre d'amandes et la levure.
Fouetter les jaunes d'oeufs et le sucre, mélanger avec les poudres.
Puis battre les blancs d'oeufs en neige ferme. Incorporer à l'appareil, délicatement.
Etaler l'appareil sur une plaque de pâtisserie couverte de papier sulfurisé ou sur un silpat et enfourner 10 minutes environ à 180°C. Le biscuit doit être légèrement doré et bien  moelleux. Démouler aussitôt sur un torchon humide poudré de sucre cristallisé (ici sucre blond), décoller le papier sulfurisé délicatement en rouler serré avec le torchon. Laisser refroidir.
Préparer alors le crémeux amande : porter à ébullition en fouettant, la crème, le  jaune d’oeuf, la  maïzena et le sucre. Laisser épaissir en ajoutant l'agar-agar qui doit cuire pendant 2 minutes. Incorporer la purée d'amande. Laisser refroidir, puis tartiner la bûche et réserver au frais.
Faire fondre le chocolat blanc au bain-marie, émulsionner avec 25 grammes de crème bouillante, ajouter les 75 grammes de crème safranée, froide. Réserver une nuit au  réfrigérateur. Le lendemain, monter en chantilly et en couvrir la bûche. Décorer à volonté (ici, de paillettes de sucre dorée, de perles en sucre et de "languettes" d'abricot sec).

bucherouleeamandeabricotsecsafran2

 

Partager cet article

Repost0

Article ? Recette ?