Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 06:57

Sur le pouce ! Parfois, on a besoin d'emporter un truc à grignoter si l'on ne mange pas à la maison. Jour J-1 avant le gala de danse et il reste deux répétitions, alors parfois, oui, c'est sandwiches... Pour les filles c'est sandwich-baguette au rôti de porc, salade, tomate (cerise) et mayonnaise ; pour moi, un sandwich au pain de mie, hareng, 2 salades (la roquette !!), radis (ici rose, mais noir, c'est bon aussi), raifort. Bon appétit !

Ingrédients (quantité pour 1 sandwich)
- 1 ou 2 filets de hareng doux
- 2 radis roses
- 2 tranches de pain de mie
- feuille de chêne et roquette
- 1 cuillère à café de pâte de raifort
- 2 cuillères à café de mayonnaise
- 1 trait de jus de citron
Préparation
Citronner légèrement les filets de hareng. tartiner le pain d'un mélange mayonnaise-raifort, disposer les feuilles de salade, les filets de hareng et les radis roses coupés en longueur. Bon appétit !
sandwichharengradisroquetteraifort.JPG

Partager cet article

Repost 0
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 06:53

Etes-vous plutôt tartine ou verrine ? Hier c'était l'une, aujourd'hui c'est l'autre, tout aussi printanière : une tartine de mozzarella, cébette et fenouil. Trois fois rien mais de la gourmandise et un peu de chaleur pour une soirée venteuse hier (après une autre pluvieuse il y a deux soirs), on est contents de manger léger et printanier mais chaud ! D'autres bruschette sur ce blog ? Celle-ci, aux fraises et ricotta en dessert, et pour connaître la différence entre bruschette et crostini, c'est par là...
Ingrédients
- 4 tranches de pain (un peu rustique genre campagne ici)
- 1 boule de mozzarella di buffala
- 1 cébette
- 1 bulbe de fenouil
- piment d'Espelette
- sel
Préparation
Griller légèrement le pain recto-verso.
Répartir la mozzarella sur chaque tranche de pain, saler. Parsemer de cébette émincée et de fenouil cru taillé en lamelles. Passer sous le grill plus pour réchauffer que pour griller (à peine coloré chez moi). Poudrer de piment d'Espelette et déguster chaud !tartinemozzacebettefenouil.jpg

Partager cet article

Repost 0
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 07:45

Il reste quelques lamelles de truffe noire ? On peut en étaler sur du pain beurré, l'émietter et réaliser un petit peu de beurre truffé qui se congèlera très bien. Ou en "farcir" un fromage à pâte molle comme un Brie ou un Brillat-Savarin. Mais cette fois-ci j'ai opté pour un reblochon d'assez bonne facture, pâte ferme et fondante, nez de vache et bouche beurrée, assez douce en dépit du nez. Si la croûte un peu avancée plaiderait pour un écroûtage (pour certains), je n'en ai pas laissé une miette ! L'idée, jolie, est du chef Eric Sapet et son reblochon truffé nous avait surpris et enthousiasmés.
Ingrédients
- 1/4 de reblochon fermier
- 1 filet d'huile parfumée à la truffe noire + 1 filet au moment du service
- quelques lamelles de truffe noire
Préparation
Couper le reblochon transversalement, déposer des lamelles de truffe, arroser l'intérieur d'un filet d'huile d'olive et refermer le reblochon. Emballer soigneusement dans du film alimentaire et laisser reposer 2 ou 3 jours au frais. Sortir du réfrigérateur et laisser à température ambiante avant de déguster.reblochontruffe.jpg

Partager cet article

Repost 0
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 10:52

grenachegris.jpgLe grenache gris est un cépage sudiste (comme toutes la famille des grenaches, on fêtera d'ailleurs le Grenache Day le 21 septembre 2012, qu'on se le dise !). Ce cépage gris est classé parmi les cépages "rouges", il a un cousinage très proche du grenache noir, même taille de baies, avec toutefois une peau plus fine et qui tire sur le gris-rose.
On le trouve majoritairement dans les "vins gris" aussi dit vins de sables, sur les côtes camarguaises notamment, et en Roussillon, dans les vins de Rivesaltes : son jus, un peu plus sucré que le grenache noir, est bienvenu dans la vinification des vins doux naturels. En Vallée du Rhône, on le vinifie surtout en rosé, et en assemblage. Toutefois, certains le travaillent seul, en "vin de France".
Mais qui n'a pas goûté de Collioure blanc à majorité de grenache gris ne pourra pas concevoir que ce cépage n'est pas "que suavité" ! L'un de mes coups de coeur reste l'Argile du Domaine de la Rectorie, situé en bord de mer sur sols schisteux qui donne à ce vin blanc sec,
outre le gras et la complexité, voire une certaine exubérance aromatique, de la salinité et une très belle minéralité.
La semaine dernière, je suis allée croquer le raisin en compagnie d'un vigneron voisin, Jean-Pierre Serguier du Château Simian à Piolenc. Nous avons dégusté les baies de différents cépages, plus ou moins mûrs ; la dégustation du raisin  est essentielle pour prévoir les vendanges, c'est une tâche quotidienne ou presque pour le vigneron en ce moment ! Puis, nous sommes allés dans le quartier Saint Martin, toujours à Piolenc, pour y déguster de vieux grenaches noirs et gris : ces derniers avaient été en partie vendangés mais il restait quelques grappes de grenache gris avec lesquels, les filles et moi sommes reparties : chacune sa grappe ! Pas de quoi faire du vin, mais quelques frichtis qui fleurent bon les vendanges... je vous propose une tartine à l'italienne, bruchetta lardo di Colonnata, raisin, parmesan et pignons. Equilibre entre la saveur incomparable du lard italien vanté depuis longtemps par Mamina, soutenu par le parmesan, et le raisin sucré et acidulé, tartine gourmande !

Ingrédients
- 2 tranches de pain
- 2 tranches de lardo di Colonnata
- quelques très fins copeaux de Parmiggiano Reggiano (jeune)
- 1 grappe de grenache gris (ou un grapillon...)
- 1 poignée de pignons de pin torréfiés
Préparation
Griller les tranches de pain, puis étaler le lard italien, les fins copeaux de parmesan, déposer pignons torréfiés et grains de raisin. Bonne régalade !
tartinelardocolonnataraisingrenachegris.jpg

Partager cet article

Repost 0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 14:03

Les premières pêches bio sont arrivées au magasin du Jas bio ! Quelle avance, même si ce sont des variétés précoces ; pêches jaunes et blanches, juteuses, parvenues naturellement à maturité. Je ne connais rien de meilleur qu'un fruit encore tiède de la chaleur du soleil, juste cueilli sur l'arbre... Cela vaut pour les pêches mais aussi pour les abricots qui seront bientôt à maturité dans le jardin.
Avec ces premières pêches blanches, voici un mariage à l'italienne sur crostini bien croustillants et encore tièdes eux aussi, avec de la burrata, péché mignon de saison, de la bresaola della Valtellina (IGP dont j'ai déjà parlé ici) et des pignons de pin.
Pour en savoir plus sur la différence entre bruschette et crostini, cliquez ici. Andiamo ?
Ingrédients (pour 2 ou 4, selon...)
- 8 tranches de pain (ici baguette)
- 1 tranche de bresaola
- 1 pêche blanche
- 1 burratina (plus petite que la burrata en taille, ici en pot)
- 1 filet d'huile d'olive sur chaque crostino
- 4 grains de poivre cubèbe
- 12/15 pignons de pin torréfiés
- fleur de ciboulette, pourpier (facultatif)
Préparation
Toaster les tranches de pain, déposer deux fines tranches de pêche, 1 cuillère à soupe de burrata, 3 ou 4 fines lamelles de bresaola, du poivre concassé, quelques pignons, un filet d'huile d'olive et quelques herbes/fleurs à votre goût. A vos marques, prêt, croquez !crostinipescaburratabresaola.jpg

Partager cet article

Repost 0
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 05:31

Sandwich sur le pouce, rapide, efficace ! Oui mais avec un maquereau mariné à la japonaise au préalable. Il suffit d'avoir du pain suédois (on n'en a pas toujours sous le coude, je vous l'accorde), mais ce serait bien aussi avec du pain de mie. Un peu de fenouil, concombre, cornichons à la russe. Régalade...
Ingrédients (pour 2 sandwiches)
- 4 tranches de pain suédois
- 1 bulbe de fenouil
- 2 gros cornichons marinés à la russe (malossols)
- 4 ou 5 belles cuillères à soupe de cream cheese (fromage frais à tartiner)
- 50 grammes de concombre
- poivre
pour le maquereau mariné
- 2 filets désarêtés
- sel fin (ou gros sel, ça fontionne aussi)
- vinaigre de riz
Préparation
La veille ou le matin, préparer le maquereau : faire mariner dans le sel 1 heure, puis dessaler. Remettre à mariner au moins 1 heure dans le vinaigre de riz. Oter délicatement la peau transparente qui couvre la robe argentée du maquereau.
Tartiner le pain de fromage frais, poivrer à votre goût. Ajouter bâtonnet de fenouil, concombre et cornichon, à égalité. C'est prêt !
sandwichpainsuedoismaquereaufenouil

Partager cet article

Repost 0
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 06:35

Je n'en ai pas encore terminé de cette jolie truffe noire fraîche, cette tuber melanosporum qui m'a permis de cuisiner cette succulente blanquette de veau. Avant de passer au dessert, je vous suggère ce Brie de Meaux farci de mascarpone truffé, un classique du genre qui développe les saveurs de truffe de façon extraordinaire (pourvu que Dame Melano ait du répondant bien sûr !). Pour ce genre de gourmandise très simple, il vous faut juste de très bons produits, dont un très bon Brie de Meaux (que j'ai trouvé aux Halles d'Avignon). Je vous conseille également le Brillat Savarin truffé, ou plus insolite, le reblochon truffé comme chez eric Sapet !

Ingrédients
- 1 pointe de Brie de Meaux de 120 grammes environ
- 5 grammes de truffe fraîche tuber melanosporum
- 2 cuillères à soupe rases de mascarpone
- 1 trait de crème liquide
- sel parfumé à la truffe
Préparation
Mélanger le mascarpone avec la crème et la truffe grossièrement hachée. Couper le Brie en deux et farcir du mélange truffé. Refermer et bien emballer dans du papier film. Réserver au frais 24 ou mieux, 48 heures.

brietruffe.jpg

Partager cet article

Repost 0
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 16:25

C'est la pleine saison des agrumes qui voit se mêler sur les étals clémentine, mandarine, citron (de Menton), orange, pomelo, bigarade, limette, bergamote, orange sanguine ou demi-sanguine, kumquat et cédrat. Je crois bien que j'ai des échantillons de chacun d'eux ! 
Le cédrat est un gros citron  à la peau épaisse et bosselée, au zeste un peu amer, délicieux confit mais pas que ! Pour peu qu'on apprécie sa légère amertume, on peut le déguster en carpaccio comme JP. C'est cette idée que j'ai reprise en y mêlant des olives noires, à la sicilienne... cedratoliveComme le cédrat trouvé était très gros, je n'ai pu le passer dans la mandoline et j'ai donc taillé une chiffonnade plus qu'un carpaccio de tranches bien nettes. Chez JP, on suggérait la version bruschetta que j'ai donc testée en frottant un pain un peu sucré (graines, amandes, raisins secs) grillé, arrosé d'un filet d'huile d'olive et frotté au zeste de cédrat. Le sucre du pain et son croustillant ont joliment contrasté et contrebalancé l'amertume délicate et raffinée du cédrat mariné. Délicieux ! Pour être "raccord", vous utiliserez des taggiasca, mais j'avais de très bonnes olives de Nyons, piquées (pas en saumure)...
Ingrédients

- 1 cédrat
- 4 olives noires (de Nyons)
- 2 tranches de pain
- huile d'olive
- fleur de sel
Préparation
Tailler le cédrat en chiffonade ou en carpaccio, arroser d'huile d'olive et parsemer d'olives noires, poudrer d'un peu de fleur sel et réserver 30 minutes.
Griller les tranches de pain, arroser d'huile d'olive et frotter au cédrat. Déposer la chiffonade et croquer ! cedratolivebruschetta.jpg

Partager cet article

Repost 0
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 07:17

comtearachidemache.jpgEtes-vous plutôt plateau ou fromage à l'assiette ? En gourmands assumés, nous aimons le traditionnel plateau de fromage qui laisse le choix et permet de goûter 3, 4 ou 5 fromages (au diable l'avarice et les leçons de bienséance !). Attention toutefois à ne pas se laisser déborder comme un certain Noël où nous avions littéralement dévalisé une fromagerie d'ici pour composer 2 grandes assiettes de fromage (il y en avait près de 20 pour 8 personnes seulement !).
Le plateau idéal regroupe une ou deux pâtes pressées, vache et brebis, deux ou trois chèvres, frais, mi-sec, "habillé" (de fruits secs, de truffe..), deux ou trois pâtes molles comprenant un Camembert, Coulommiers ou Brie, une "croûte lavée" type Epoisses, un Saint Félicien, une ou deux pâtes persillées, en variant l'origine géographique, la puissance, le crémeux... On l'accompagne de deux pains différents idéalement, et ponctuellement de fruits, fruits secs voire fruits confits (mais je suis la seule à manger le fromage ainsi en général...), un peu de beurre pour les amateurs (mon père est friand de fromage de chèvre et beurre demi-sel).
Toutefois, de temps à autre, je ne dédaigne pas un fromage à l'assiette, avec une ou deux recettes" qui habillent un fromage... C'est le cas de cette gourmandise autour du Comté, de l'arachide et de la mâche, sur une idée de base d'Eric Guérin, chef de la Mare aux Oiseaux, dans le marais de la Brière (pressé de Comté initialement au beurre de noisette). L'assiette réunit un pressé de Comté au beurre d'arachide et un mini croque-monsieur à  la betterave crue et au Comté, le tout accompagné de mâche à l'huile d'Argan.

Ingrédients
- 1 beau morceau de Comté (ici 24 mois mais un jeune, moins friable serait plus approprié)
- 40 grammes de purée de cacahuète (magasin bio)
- 40 grammes de beurre
- 4x2 tranches de pain de mie
- 1 betterave crue
- 4 cacahuètes non salées, torréfiées et concassées
- QS mâche
- 4 trait d'huile d'Argan
- fleur de sel
Préparation
Mélanger le beurre pommade et la purée de cacahuète. Couper 16 carrés de Comté (environ 4cmx4cm). Monter le millefeuille en tartinant 3 tranches de Comté de beurre d'arachide. Réserver aux frais.
Tailler le Comté en 4 cercles d'environ  4 ou 5 cm de diamètre à l'emporte-pièce ainsi que les tranches de pain et les tranches de betterave. Dorer les 16 tranches de pain au beurre, à la poêle. Monter les croque en tartinant 4 tranches de beurre d'arachide, ajouter la betterave, le Comté et terminer par les 4 autres tranches de pain. remettre dans la poêle (ou au four), peu chaud, juste pour faire remonter en température et faire fondre légèrement le Comté. Servir avec la mâche arrosée d'huile d'Argan, poudrées de fleur de sel et de cacahuète concassée. comtearachidemache2.jpg

Partager cet article

Repost 0
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 07:03

Mont d'or sur le pouce après cette recette gourmande et cuisinée ? Voici un sandwich grillé, ou croque-monsieur si vous préférez, au jambon épais (dans un talon de jambon),céleri-rave et Mont d'or, pour un déjeuner express !
Il vous reste quelques heures pour participer au concours "le Meilleur du Mont d'or" et venir cuisiner chez Marc Faivre, chef du restaurant Au Bon Accueil à Malbuisson ; envoyez votre recette directement à fsanchez@adulcia.fr.
Demain, suite de la collection de Plätzchen !

Ingrédients (2 sandwiches)
- 4 tranches de pain de mie
- 1 talon de jambon
- 1 boule de céleri-rave
- 2 belles cuillères à soupe de Mont d'or
- huile d'olive/beurre
- sel, poivre
Préparation
Couper le talon de jambon sur 5/6 mm d'épaisseur à l'emporte-pièce, tailler de même 4 fines tranches de céleri-rave et les tranches de pain. Blanchir les tranches de céleri-rave en les gardant croquant, Plonger le jambon dans l'eau chaude pour le réchauffer. Les dorer à l'huile d'olive et réserver. Dorer légèrement les tranches de pain dans un mélange huile d'olive/beurre sur les deux faces. Monter le sandwich avec 2 tranches de céleri-rave, 1 tranche de jambon et du Mont d'or, dorer à nouveau à la poêle et laisser fondre le fromage. C'est prêt !croquemontdorjamboncerleirave.jpg

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?