Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 07:30
Comme dans la recette du  lieu jaune au jus de daube, si (je dis bien si) il vous reste du jus de daube, ou de bourguignon, que toute la famille ne s'est pas empressée de saucer, servez-la avec un os à  moelle au gros sel, cuit au four, accompagné de mouillettes. Un délice ! Vous coupez des tranches d'un très bon pain comme celui-ci, préalablement toastées, vous trempez dans le jus de daube épaissi et vous tartinez de moelle. Pour amateurs !
Le billet de référence de l'os à moelle, c'est ici, qu'on se le dise !

osmoellemouillettejusdaube.jpg
Ingrédients (pour deux)
- 2 à 4 os à moelle
- gros sel gris de Guérande
- jus de daube
- 1 belle tranche de pain

Préparation
Poser du sel gris dessus/dessous sur l'os, à l'emplacement de la moelle et enfourner une demi heure environ à 190/200°C.
Réchauffer doucement le jus de daube.
Couper le pain en mouillettes, toaster et réserver au chaud.
Servir les os au sortir du four accompagné du jus de daube et des mouillettes. Régalez-vous !

Partager cet article

Repost 0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 08:41
Cette année, il est resté de tout en quantité plus importante. Est-ce moi qui ai mal calibré nos besoins ? Avons-nous vieilli et n'avons-nous plus notre appétit d'antan ? Un peu des deux sans doute... Toujours est-il qu'il est resté du foie gras, de quoi faire plusieurs "frichtis". Quelques tranches à poêler, un morceau à mariner au sel et au paprika, un autre resté au congélateur (ce sera pour d'autres moments festifs dans l'année...).

Pour un reste de foie gras cru, à cuisiner mi-cuit ou déjà mi-cuit par vos soins ou encore du commerce... Une tige de rhubarbe de chez mon père, stockée au congélateur et un doigt de gingembre frais, quelques pincées de poivre long et une poudrée de sucre muscovado (un peu réglissé, on peut le remplacer par du sucre complet) ont fait une très belle tartine post-festive et néo-gourmande !

tartinefoiegrasrhubarbegingembre

Ingrédients
- 80 grammes de foie gras cru
- sel, poivre, paprika, sucre blond
- 1 tige de rhubarbe
- 3 cuillères à soupe de sucre muscovado
- 1 doigt de gingembre
- quelques tranches de pain (ici baguette)
- poivre long
- fleur de sel

Préparation
24 heures avant, poudrer de sel fin, de sucre blond, de paprika et de poivre le foie gras, l'emmaillotter dans du film alimentaire.
Faire caraméliser la rhubarbe dans le muscovado, faire griller le pain.
Frotter le pain grillé de gingembre frais, allonger un peu de rhubarbe et poser quelques tranchettes de foie gras.  Parsemer de fleur de sel, de paprika (ou piment d'Espelette) et de poivre long concassé. Régalez-vous !


Partager cet article

Repost 0
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 07:19
Un peu nostalgique de feu Marks & Spencer, son supermarché alimentaire et ses corners "english" et "indian", j'ai succombé à Regent's Park, cette marque "so british" qui "inonde" la blogosphère. Il faut dire que les produits semblaient de qualité et que la communication très anglaise et un rien déjantée donnait le ton, et le bon ! Une marque réjouissante en somme...


Sauf que cette marque de produits anglais est tout sauf britannique (même si les produits sont bien fabriq
ués outre-manche) : l'entreprise, Fresh Food Village, créée en 1995 par Antoine Weil et Jean-marc Krief, est 100% française.
Relookée de façon habile en 2008 par l'agence Bug
(qui a un pied à Paris, l'autre à Londres), la marque a acquis une excentricité et un humour tout britanniques, le packaging s'est enrichi de graphismes pop et de drôles de "baselines" qui signe une même ligne de produits. J'adore notamment le "amusing "naughty english" des biscuits, shortbreads ou oat cakes, illustré d'un garçonnet appréhendé par un policeman anglais !

Dans la gamme, on trouve aussi du lemon curd et toutes sortes de confitures : orange marmelade, lime & lemon marmelade, raspeberry jam etc...
Des thés, plus ou moins "strongs", so délicious !

Et bien sûr de quoi grignoter at "tea time"  : le muffin anglais sonne l'heure du thé, comme les scones, les tea-cakes ou les crumpets, autres références de la marque. Il existe d'ailleurs une parenté et un léger flou entre muffin anglais et crumpet (et aussi avec les pikelets et pancakes écossais). Pour en savoir plus sur ce qu'est un muffin anglais, son histoire et son cousinage avec le crumpet, cliquez ici !


Avec un muffin, j'ai renouvelé le genre du sacro-saint cucumber sandwich ! En en faisant une version "club" et en revisitant le beurre qui entre dans sa composition. Car ce sandwich au concombre que l'on déguste traditionnellement se fait à base de pain de mie moelleux, de concombre et de beurre. Et c'est tout ! Snack léger, il se déguste à l'heure du thé ou en fin d'après-midi avant le dîner. Et bien sûr à la "pause thé" lors des matchs de cricket en Angleterre (et aussi en Inde).
N'étant ni anglaise, ni amateur de cricket, j'ai pris des libertés et j'ai glissé du wasabi et de la ciboulette dans le beurre. Moins anglais mais si bon !

NB le muffin Regent's Park est, selon la marque,
peu sucré et pauvre en sel, garanti sans conservateur et hypocalorique.



Ingrédients (pour 1 english-like eater)
- 1 muffin Regent's Park
- 15/20 grammes de beurre mou
- 1/2 cuillère à café de wasabi (selon le goût)
- 1 ou 2 tiges de ciboulette
- 1/3 concombre
- sel, poivre

Préparation
Peler et couper le concombre en tranches très fines. Saler et poivrer. Réserver une bonne demi heure au frais.
Mélanger le beurre et le wasabi, incorporer la ciboulette ciselée finement.
Couper le muffin en 4 dans l'épaisseur. Tartiner de beurre, déposer les fines tranches de concombre égouttées en assemblant le muffin à la façon d'une club-sandwich. Couper en 4 et dévorer !



Pour en savoir plus sur Regent's Park et commander leurs produits, cliquez ici. En utilisant le code FPSAVEURPASSION, la livraison sera offerte pour toute commande d'un montant minimum de 20€, passée sur la boutique en ligne avant le 30 novembre 2009.


Partager cet article

Repost 0
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 09:30
LE Concours Foto Culinaire ET LittéraireAvec une feuille de lasagne fraîche c'est fou ce qu'on peut s'amuser ! Et la pasta offrant toutes les déclinaisons et fantaisies possibles, je me suis mise à préparer des roulés apéritifs, ludiques, l'un au miso (seulement pour afficionados !), l'autre au chèvre et à la tomate séchée...
Pas de recette vraiment, juste une idée et une photo, pour Dumé et Nawal, parce que manger des yeux ne nuit pas à la santé ! Cette fois-ci c'est sur un texte de
Tonino Benacquista que s'ouvre ce "concours photographique", auquel je participe plus poue le "fun", le jeu, et pas vraiment pour le concours...
Ce texte nous parle de pasta, thème du jeu de juillet-août. L'objet est donc de mettre en scène les pâtes : crues, cuites, en cours de cuisson (comme chez Maya), inertes ou en ébullition, farcies ou accomodées, c'est selon...


La photo requise ? La voici :



A demain pour une recette digne de ce nom ! Et un reportage ultra-gourmand pour amateurs de friandises du Sud !

Partager cet article

Repost 0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 06:53
Ils étaient toute une ribambelle à Bercy et ce sera à nouveau le cas le 2 août, à l'initiative de Dorian comme chaque année. Il assume l'intendance (couvert, assiettes etc), il prie activement pour qu'il fasse beau et sa douce moitié Marie doit user de tout son self-control pour lui faire garder confiance en lui et... dans le ciel, mais il a fait beau et fera beau à nouveau le 2 août ! Hélas, je n'en serai pas, comme je ne serai pas à Aurillac aux Européennes du goût cette fin de semaine, des obligations familiales... C'est ça les familles recomposées, on démultiplie les obligations !

J'ai pensé à vous hier, d'autant plus qu'aujourd'hui, nous sommes avec Miss L et Melle E, à Peaugres, au nord de l'Ardèche. C'est un grand safari-zoo, un peu comme Thoiry. Nous allons  bien entendu
y pique-niquer, entre filles. Mais il ne s'agit pas de ce pique-nique là dont je veux vous parler ici. Non, celui-là, j'en causerai sur Trois petits tours et cuisinons !


Ici, c'est d'un grignotage double sandwich-soupe, avec un air de déjà vu pour certains puisqu'il a été publié sur Cuisine P@ssion... Je l'offre à Dorian, doublement : le roi des pique niques organise un jeu gourmand en partenariat avec le site Irresistable. Triplement car c'est toute l'Espagne que je lui envoie ! Bocadillo y gazpacho andaluz : comer y beber !

Bocadillo

Ingrédients
pour le pain baguette au piment d’Espelette
- 250 grammes de farine
- 110 grammes d’eau tiède
- 10 grammes d’huile d’olive
- 4 grammes de levure fraîche de boulanger
- 6 grammes de sel
- 4 grammes de piment d’Espelette
pour la garniture (pour 2 sandwiches)
- 3-4 tranches de serrano
- quelques rondelles de chorizo fort
- quelques copeaux de manchego
- 1 feuille de salade verte
- 1 tomate
- ½ poivron rouge
- huile d’olive
- thym, romarin


Préparation
La veille préparer la pain-baguette à l’huile d’olive et au piment d’Espelette : mélanger tous les ingrédients sauf le piment, pétrir et couvrir d’un linge humide dans un endroit chaud. Rabattre le pâton 3 fois à 20 minutes d’intervalle puis laisser lever 1h30.Fariner copieusement le plan de travail, dégazer le pâton, l’étaler sur la longueur et le replier en 3, tourner ¼ de tour et laisser reposer 20 minutes. Plier à nouveau deux fois à 20 minutes d’intervalle. Puis réaliser deux boules en les formant avec douceur. Laisser reposer 20 minutes. Former des baguettes en allongeant ces deux boules, répartir le piment à l’intérieur et à l’extérieur des baguettes, laisser reposer encore 20 minutes, le temps de préchauffer le four à 250°C avec un ramequin d’eau à l’intérieur. Enfourner à 230°C environ 25/30 minutes.
Faire griller le poivron au four, placer aussitôt dans un récipient hermétiquement fermé durant un quart d’heure et peler. Découper en lanières, arroser d’huile d’olive d’herbes, saler, poivrer et laisser mariner la nuit.
Couper la baguette en deux, arroser la mie d’huile d’olive (fruité mûr), déposer des lanières de poivron mariné, le serrano, quelques « miettes » de chorizo, quelques copeaux de manchego, deux fines rondelles de tomate, un peu de salade ciselée et refermer le sandwich. Déguster en sirotant le gazpacho andalou ci-dessous.


Gazpacho andalou

Ingrédients (pour deux)
- 150 grammes de tomates
- 100 grammes de concombre
- 50 grammes de poivron rouge
- 1 gousse d’ail
- 1 oignon blanc (soit 30 grammes)
- 70 grammes de mie de pain
- 40 grammes d’huile d’olive
- 10 grammes de vinaigre de Xérès
- Piment d’Espelette
- Sel, poivre

Préparation
Mixer tous les ingrédients du gazpacho et assaisonner. En prélever 150 ml, placer au congélateur et faire prendre en granité, réserver le reste au réfrigérateur. Servir le gazpacho andalou bien frais chapeauté de son granité.


Partager cet article

Repost 0
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 07:58
Une envie fulgurante et inattendue au saut du lit, ça vous prend des fois aussi ? Moi, c'est rarissime, en général, je me contente de ce qu'il y a : pain (grillé ou non) ou biscottes, à moins d'avoir anticipé et préparé, la veille, une brioche moelleuse ou des viennoiseries gourmandes. Sinon, en général, mes envies et intuitions culinaires naissent dans le courant de la matinée pour s'épanouir tout au long de la journée... Mais là, c'est arrivé sans crier gare ! Il faut dire que je finissais de cuire une marmelade de fraise qui embaumait la cuisine de façon fabuleuse. Il y avait un reste un peu trop sec, un vieux quignon de pain bio aux 5 graines, un délice du Pré Chorier, pour ceux du Vaucluse ou de la Drôme qui connaissent...


Or là, l'idée a surgit (et non germé !) : une bruschetta au petit déjeuner, arrosée d'huile d'olive à la vanille (j'en ai toujours d'avance au frais), tartinée de ricotta et de marmelade de fraise, parsemée de basilic ciselé.

Encore du sucré avec de l'huile d'olive vanillée pour le petit déjeuner ? Ce pourrait être par ici !

Ingrédients (pour 6 tartines)
- 6 tranches de pain (ici aux graines donc)

- 7 ou 8 cuillérées de ricotta
- huile d'olive vanillée (huile d'olive dans laquelle on fait infuser de la vanille, j'utilise des gousses "usagées")
- 1 ou 2 feuilles de basilic
pour la marmelade de fraise
- 500 grammes de fraises
- 250 grammes de sucre

Préparation
La veille au soir, faire macérer les fraises en alternant dans une terrine, couches de fraises et couches de sucre.
Le lendemain matin, cuire les fraises à feu moyen environ 30 minutes. Mettre en pot et laisser refroidir.
NB conserver plutôt au frais, car les fraises sont ici moins sucrées que dans une confiture...
Le lendemain, passer les tranches de pain sous le grill du four, arrosées d'huile vanillée. Tartiner de ricotta, étaler une couche de marmelade de fraise et parsemer de basilic ciselé. A déguster aussitôt, impérativement tiède !


Partager cet article

Repost 0
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 08:57
Eux pensent "flûte, pas envie d'y retourner" en rêvant aux prochaines vacances. Et ce d'autant que le Printemps est bien là, avec ses promesses de jeux de plein air, de "bain" de soleil et d'herbes fleuries... Mais vous, vous êtes bien contentes que la marmaille repenne le chemin de l'école, non ? Ou est-ce juste moi, la mère indigne ?
A ma décharge, la soeur aînée qui vient de s'en retourner en Corse aborde le virage de l'adolescence (clin d'oeil appuyé aux mères - ou belles-mères - qui sont passées par là). Les chamailleries entre les deux "grandes" ne s'arrêtent que quand se petit monde est couché, ou a regagné la route de l'école !

Mais quelle tranquilité depuis ! Indigne, moi ? J'assume ! Et même, après une matinée chargée en lessives et ménage, je profite d'une pause gourmande avec un grignotage sain et très frais : une barquette de céleri-branche tartinée de fromage frais "maison" aux herbes nouvelles et feuilles de céleri. Après le magret de canard séché, c'est la seconde recette "campagne" de Lilo que je teste et ce n'est pas mal du tout ! Même si je pense que mon lait entier fermier était en fin de course...



Ingrédients
- 1 branche de céleri, avec les feuilles
- 1 cuillère à café d'estragon ciselé
- 3 tiges de ciboulette
- sel, poivre
pour le fromage frais de base
- 500 ml de lait frais entier fermier
- jus d'1 citron
- 2 ou 3 cuillères à soupe de crème fraîche

Préparation
Verser le lait dans une casserole et faites-le chauffer à 40°C. Incorporer immédiatement le jus de citron et mélanger avec une spatule en bois. Peu à peu, des petites boulettes de caillé vont se former. Mélanger de temps en temps pour que le citron se diffuse bien dans le lait. Cela dure quelque minutes.
Verser le contenu de la casserole dans une passoire très fine et attendez que le petit-lait (lactosérum) s'écoule en dessous. Patienter avant de presser.
Mixer le fromage frais avec la crème fraîche, saler, poivrer.
Mélanger avec les herbes ciselées et 1 cuillère à soupe de feuilles de céleri, puis étaler sur les branches de céleri, taillées en tronçons.
A déguster, assis, voire allongé, au soleil, sur l'herbe !


Partager cet article

Repost 0
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 08:47
Pour changer et s'amuser en se régalant, voici une fondue au chèvre ! Pour faire plaisir à la grande demoiselle qui repart dimanche dans sa Corse d'adoption... Car les vacances se terminent. Elle adore le chèvre, elle aime la raclette, la fondue et toutes les gourmandises au fromage dégoulinant (elle était l'an passé encore, en Haute-Savoie...).
Cette fondue qui change est au chèvre frais, avec un fond de vin blanc (très peu) et du thym, bien poivrée, pour relever un goût un peu fade. Au menu, des crudités à tremper, des pommes de terre légèrement sucrées (elle les adore aussi !), de la charcuterie et de l'omelette très fine en petits rouleaux.
Vous me croirez si je vous dis qu'on s'est régalé ?!



Ingrédients (pour 3 personnes)
pour l'appareil à fondue
- 250 grammes de chèvre frais
- 5 cl de vin blanc sec
- 1 belle branche de thym frais émietté
- sel, poivre
pour les éléments à tremper
- tranches de magret séché maison (voir recette ici)
- 2 oeufs (pour le roulé d'omelette)
- 2 carottes
- 1 endive
- 6 tranches de poitrine roulée
liste non exhaustive, que vous alimenterez selon vos préférences !

Préparation
Passer les tranches de poitrine roulée sous le grill pour les rendre croustillantes.
Préparer une omelette très fine, la couper en lamelles, les rouler et les maintenir avec des pics.
Couper l'endive et les carottes en lamelles ou "baguettes" fines.
Faire fondre le chèvre dans le vin blanc avec le thym, sur feu doux, et assaisonner.
Servir le tout sur la table et bon appétit !


Partager cet article

Repost 0
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 06:39
Notre grand classique avec la soupe de poisson, ce sont les croûtons frottés à l'ail, avec une petite rouille bien sûr. Là, j'ai sophistiqué la chose avec une tartine toute verte. Qu'y a-t-il dessus à votre avis ? Langue au chat ? Du pistou de persil ! Déjà éprouvé dans cette recette-ci... IL avait craqué, j'ai donc récidivé en lui offrant une chouette tartine sur sa soupe de poisson... Un délice, je vous le garantit. Comment dit-IL déjà ? "On en mangerait sur la tête d'un pouilleux", je sais pas très élégant...



Ingrédients
- 2 tranches de pain
pour la soupe de poisson
- 1 tête de grondin et parures
- 3 têtes de rouget barbet et parures
- 1 gousse d'ail
- 1 branche de thym, 1 feuille de laurier
- 5 cl de vin blanc
- 5 cl de jus de moule (facultatif)
- 30 cl d'eau
- huile d'olive
- sel, poivre
pour le pistou de persil
- 20 grammes de persil (garder quelques feuilles à frire)
- 10 cl d'huile d'olive
- 1 gousse d'ail
- sel, poivre

Préparation
Faire revenir l'ail émincé, les têtes et parures de poisson, le thym, le laurier, mouiller avec le vin blanc, pui ajouter l'eau. Faire bouillonner et laisser cuire 10 minutes. Ecraser les têtes au pilon, poursuivre la cuisson encore 5 minutes et passer au presse-purée. Ajouter le jus de moule, assaisonner et réserver au chaud.
Entretemps, mixer ou piler les ingrédients du pistou de persil et assaisonner.
Passer les tartines sous le grill, couvrir de pistou et servir avec la soupe bien chaude ! 

Partager cet article

Repost 0
9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 06:20
Tartine chevelue à cause des graines germées... Cela ne vous fait pas cette impression ? Cela me rappelle un gadget qui se vendait il y a une vingtaine d'années : un bonhomme avec des graines sur la tête, humidifiées, elles poussaient comme une chevelure à la Antoine, je crois qu'il se nommait Mister Herb'... Voilà pourquoi cette tartine me semble poilue !
Je vous rassure quand même elle se mange, et même fort bien ! Avec son mélange miso/champignons, quelques tomates et le tour est joué pour un parfait grignotage, tout à fait raccord avec le thème de Fureur des Vivres de ce mois de mai !




Ingrédients (pour 4 tartines)
- 4 tranches de pain (ici du mie de seigle maison)
- 2 champignons de couche
- 1 gousse d'ail
- 1 cuillère à café de miso
- 1 tomate
- 4 poignées de graines germées (ici, alfafa achetées en magasin bio)
- huile végétale
- sel, poivre

Préparation
Faire revenir les champignons avec la gousse d'ail dans l'huile, saler, poivrer et faire cuire à couvert. Ajouter deux cuillères à soupe d'eau et mixer. Faire griller le pain sans matières grasses, étaler une fine couche de miso, puis une couche plus épaisse de "crème de champignons", quelques rondelles de tomate et terminer par les graines germées.

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?