Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 05:52
Encornet farci au riz et brandade, sauce vierge citron-coquelicot

Les coquelicots sont légion cette année, des champs entiers pas seulement dans le Luberon ! Voici un mets improvisé autour de l'encornet, retour de glane de fraises, coqulicots, roquette sauvage et cultivée... Cet encornet farci au riz et brandade, sauce vierge citron-coquelicot peut être cuisiner à l'avance et réchauffer ou déguster frais, à température ambiante, mais mieux vaut le trancher encore bien froid...
Ingrédients

- 1 gros encornet ou 2 moyens
- 100 grammes de riz basmati (ou autre riz)
- 1 bulbe de fenouil
- 2 cuillères à soupe de sauce soja
- 3 cuillères à soupe de brandade (+1 reste de poisson blanc, facultatif)
- 1 citron jaune
- 2 ou 3 coquelicots
- huile d'olive
- sel, poivre
Préparation
Nacrer le riz dans un peu d'huile d'olive, saler légèrement. le cuire pilaf ou façon risotto avec 3 cuillères à soupe de fenouil coupé en petits dés et la sauce soja, En fin de cuisson ajouter la brandade (et éventuellement un reste de poisson blanc émietté). Rectifier l'assaisonnement.
Nettoyer et parer  le ou les encornets, réserver les tentacules et ailerons pour une autre préparation. Remplir de riz, fermer à l'aide d'un âtonnet en bois. Faire revenir à l'huile d'olive ajouter une cuillère à soupe de jus de citron et saler.
Servir avec du fenouil cru et assaisonner d'une sauce vierge citron-coquelicot composée d'une cuillère à soupe de jus de citron, 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, 3 pétales de coquelicots ciselés.

Encornet farci au riz et brandade, sauce vierge citron-coquelicot

Partager cet article

Repost 0
14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 07:06

La recette du jour nous fait voyager en Corée avec un repas complet dans un bol, le bibimbap. Bap signifiant riz, le bibimbap est un bol de riz accompagné de viande ou poisson, tofu ou oeuf ainsi que des garnitures végétales. Ici, du riz blanc, des épinards à la coréenne (piment-sésame), carottes et daïkon râpé, salade verte sont surmontés d'un tartare de boeuf à la coréenne coiffé d'un jaune d'oeuf, le yukhoe. La viande est généralement taillée au couteau, mélangé à une sauce à base de sésame et ail, rehaussé piment (on la sert avec de la poire coréenne - bae - qui ne figure pas ici, et j'ai oublié les pignons de pin sur la photo). J'ai utilisé ici du gochujang, une pâte de soja fermentée et pimentée, un ingrédient indispensable à la cuisine coréenne.
Ingrédients (pour deux)
- riz blanc
- crudités, légumes, kimchi...
pour le yukhoe
- 200 grammes de boeuf (pièce tendre pour tartare type filet, tranche)
- 2 jaunes d'oeuf
- 2 cuillères à soupe d'huile de sésame
- 1 
 cuillère à soupe de sauce soja (ajuster)
1 cuillère à soupe de miel
- 4 gousses d'ail
- 2 cuillères à café de graines de sésame torréfiés
- 1 cébette
- 1 cuillère à soupe de pignons de pin torréfiés
pour les épinards au sésame à la coréenne
- 1 poignée d'épinards frais
- QS sauce soja, gochujang, graines de sésame torréfiées
- huile de sésame
Préparation
Cuire le riz.
Mélanger l'huile de sésame, le miel, la sauce soja, le sésame torréfié, le gochujang, la cébette.
Tailler la viande et mélanger avec le condiment précédent.
Sauter vivement les épinards dans l'huile de sésame, assaisonner au goût de 
sauce soja, gochujang, graines de sésame torréfiées. 
Dans un bol, déposer les crudités, légumes et riz à la périphérie et le boeuf au centre, déposer un jaune d'oeuf et les pignons de pin. Déguster aussitôt.

 

Yukhoe bibimbap (tartare de boeuf coréen en bol de riz)

Partager cet article

Repost 0
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 07:53

On fête aujourd'hui le Nouvel an chinois, le Têt au Vietnam. Dans ce pays de l'Asie du Sud-Est, on prépare traditionnellement le Bánh chưng ou le bánh Tét, du riz gluant à la pâte de soja (haricot mungo) et à la poitrine de porc cuit longuement dans des feuilles de dong ou des feuilles de bananier, plus aisées à trouver. Le premier est moulé dans une forme carrée et se prépare ainsi plutôt au nord, le second, au sud Vietnam, est rond ou ovale, comme dans la photo ci-dessous. Ce mets est servi avec le traditionnel thit kho ou porc au caramel.
 

Bánh chưng ou bánh Tét, plat du Têt, nouvel an vietnamien

J'ai rencontré des difficultés à enfermer les différentes préparations dans les feuilles de bananier qui se déchiraient bien trop aisément (probablement pas assez fraîches), j'ai donc suremballé dans du papier cuisson. Mais mon banh chung s'est un peu effondré lors de cet emballage. Attention donc à vérifier l'état des feuilles de bananier un peu avant de réaliser ces "pâtés vietnamiens"... Voici néanmoins la recette, mix entre plusieurs trouvées sur le net.
Ingrédients
- 500 grammes de riz gluant
- 150 grammes de haricots mungos (graines de soja jaune)
- 150 grammes de poitrine de porc découennée
- 50/60 ml de nuoc mam
- 1/2 cuillère à soupe de sucre
- 4 feuilles de bananier fraîches
- sel, poivre
Préparation
Faire tremper les haricots mungos 24 heures, puis les cuire dans l'eau bouillante, dépelliculer et mixer en pâte de haricot. Saler, bien poivrer.
Couper le porc en cubes, faire mariner dans le nuoc mam avec sucre et poivre au moins 1 heure.
Faire tremper 24 heures également le riz gluant. Egoutter.
Faire chevaucher les feuilles de bananier deux à deux horizontalement et verticalement sur le plant de travail. Déposer un peu moins de la moitié de riz, puis la purée de graines de soja, le porc, remettre de la purée de graines de soja et terminer par le riz en formant soit un carré, soit un boudin ovale. Replier les feuilles de bananier et ficeler. Cuire au moins 5 heures dans l'eau bouillante. 
Sortir le banh chung de l'eau, découper les liens, déplier les feuilles de bananier. Découper en tranches et servir avec du thit kho.


 

Bánh chưng ou bánh Tét, plat du Têt, nouvel an vietnamien

Partager cet article

Repost 0
17 octobre 2015 6 17 /10 /octobre /2015 06:33

Esprit anti-gaspi aujourd'hui, et que faire d'un reste de riz ? On peut en faire des boulettes, comme les arancini italiennes, en mettre dans une soupe pour l'épaissir, le mixer pour en faire un genre de pudding de riz... Et ce d'autant qu'une partie des membres de la famille l'aime bien cuit, limite collant... Et vous qu'en faites-vous ? 
Avec un reste, j'ai préparé un gratin de riz, avec une fausse béchamel à la sauge. Fausse béchamel ? Oui avec de l'huile d'olive à la place du beurre et lait+jus de poulet et non lait seulement, avec de la sauge ciselée pour parfumer la sauce. Le jus de poulet n'est pas le bouillon, les saveurs sont plus marquées, plus concentrées, mais à défaut, bouillon de poulet c'est bien aussi.
Ingrédients
- QS reste de riz
fausse béchamel 
- 2 cuillères à soupe bombée de farine
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 4 ou 5 cuillères à soupe de jus de poulet
- 15 cl lait entier (ou demi écrémé)
- 5 ou 6 feuilles de sauge
- chapelure (biscotte écrasée)
- sel
Préparation
Préparer un roux avec la farine et l'huile d'olive, mouiller de jus de poulet et de lait, saler et faire épaissir. Ajouter la sauce ciselée et verser sur le riz dans un plat à gratin. Parsemer de chapelure et gratiner sous le grill du four. 

Gratin de riz, fausse béchamel à la sauge

Partager cet article

Repost 0
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 07:48

"Risi e bisi" est une insitution vénitienne : un risotto aux petits pois. Aussi simple que ça ? Oui, mais all'onda, comme on mange le risotto à Venise et, idéalement, avec le biso de Borso, une variété de petits pois que l'on trouve dans la province de Trévise en Vénétie. "Risi e bisi" est un mets que l'on servait traditionnellement au doge de Venise à la Saint Marc, patron de la ville, le 25 avril. Selon le diction "ogni riso un biso", il faudrait mettre un petit pois pour chaque grain de riz ! Mettons que la profuction est de mise, avec des petits pois frais cela va sans dire, même s'ils ne sont pas de Borso del Grappa...
Risi e bisi est ici francisé : une base de risotto et des petits pois à la française : petits pois bien sûr, carottes, lardons, cébette et sucrine. Le truc en plus ? Une liaison au beurre fumé Bordier qui fait la différence ! En route pour ce risotto franco-vénitien :
Ingrédients
- 150 grammes de riz Carnaroli
- 100 grammes de petits pois écossés
- 1 carotte
- 1 cuillère à soupe de lard coupé en petits dés
- 3 feuilles de sucrine
- 1 cébette
- 15/20 grammes de beurre fumé Bordier, ma touche en plus !
- QS bouillon (ici reste de bouillon de volaille et bouillon de légumes)
- 1 petit verre de vin blanc sec
- huile d'olive
- sel, poivre
Préparation
Cuire les petits pois à l'anglaise, égoutter.
Faire revenir la carotte coupée en rondelles avec les lardons dans l'huile d'olive, mouiller de bouillon, ajouter les petits pois, saler et poivrer. Réserver. En fin de cuisson du risotto, ajouter la sucrine coupée en lanières.
Faire revenir la moitié de la cébette dans l'huile d'olive, faire nacrer le riz et mouiller de vin blanc, laisser absorber. Ajouter le bouillon en plusieurs fois, saler, poivrer. En fin de cuisson, ajouter le lespetits pois et lier ("mantecare") au beurre fumé Bordier. Buon appetito !risiebisi_alafrancaise.jpg
Edité initialement le 9 mai 2013...

Partager cet article

Repost 0
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 06:35

Le riz au lait très crémeux est très présent sur le blog : celui-ci au citron et sa sauce chocolat-praliné, celui à la fraise et à la fleur de sureau, mariage de saison, ou celle de l'Ami Jean, entre autres. Le gâteau de riz l'est un peu moins et si je cuisine de temps à autre de la teurgoule, riz au lait cuit au four et parfumé à la cannelle, spécialité normande, la recette ne figure pas ici. Ce sont traditionnellement des desserts préparés à base de riz rond (même si on peut faire dans le même genre un risotto sucré). Or j'ai tenté la version riz au lait au four avec du riz rouge sauvage de Camargue. Verdict : cela fonctionne bien, avec une texture plus rustique mais une saveur délicieuse (sans cannelle mais la prochaine fois, j'essaie d'ajouter de l'eau de fleur d'oranger, pour voir...). NB la recette testée est celle d'une bretonne...
Accompagner d'une compote de rhubarbe, de fraise ou de fraise-rhubarbe ! Ou encore d'une sauce cassis-citron comme ici. 

 

Riz rouge de Camargue comme une teurgoule

Ingrédients
- 40 grammes de riz
- 30 grammes de sucre
- 500 ml de lait entier cru (bio ici)
- 10 grammes de beurre
- 1 pincée de sel
Préparation
Dans un plat allant sur le gaz et au four, faire chauffer le lait et le beurre avec le sucre et le sel. Verser le riz hors du feu et enfourner à 180°C environ 1 heure en cassant régulièrement la croûte qui se forme et la mélangeant au riz. 
Quand le riz est cuit et que presque tout le lait a été absorbé, laisser le dessus caraméliser. 
Servir tiède ou froid accompagné de fruits ou d'une sauce acidulée par exemple. Ou pas...

Riz rouge de Camargue comme une teurgoule

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?