Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 08:04

Le poireau est un curieux porte étendard, emblème du pays de Galle, célébré par William Shakespeare dans Henri V ; la pièce met en scène la bataille d'Azincourt (1415), avec un clin d'oeil de l'auteur à la bataille de Crécy, préambule à la longue guerre de Cent Ans, où les archers anglais perdirent face aux chevaliers français supérieurs en nombre. La bataille se serait déroulée sur un champs de poireau et l'on raconte que les combattants d'Albion auraient porté des poireaux à leur casque, identification que portèrent plus tard les Welsh Guards à leur bonnet, agrémenté d'un plumet vert et blanc.
Plusieurs passages de la pièce Henri V font référence au poireau gallois, comme la "dispute" entre l'officier anglais Fluellen et le soldat Pistolet (Acte V scène 2) ou la discussion entre Fluellen et le Roi Henri V (Acte IV scène 7) : "
Votre majesté dit vrai. Si votre majesté se le rappelle, les Gallois firent merveille ce jour-là dans un jardin ou croissaient des poireaux; ils portaient tous des poireaux à leur coiffure de Monmouth, et vous savez que jusque aujourd'hui cette coutume s'est conservée en mémoire de ce fait d'armes. J'ai la certitude que votre majesté ne rougit pas de porter le poireau à la saint David."

 

 

 

Saint David's day : le poireau, Shakespeare et le pays de Galle

Mais la légende du poireau gallois remonte plus loin encore : le Roi gallois Cadwaladr (fils de Cadwallon) aurait repoussé l'envahisseur saxon aux alentours de 650, l'armée galloise arborant alors le poireau pour se distinguer de l'ennemi. D'autres textes affirment que Saint David, évêque d'origine galloise et Saint patron du pays de Galle, aurait lui-même inspiré cette tradition du poireau gallois, devenu depuis son emblème au même titre que la jonquille. Le poireau frappe également l'une des faces de la pièce galloise d'1 livre (ci-dessus).

Aujourd'hui se fête le Saint David's day en pays de Galle, journée national, chrétienne et fériée. Quoi de plus naturel donc que de cuisiner le poireau ?

 

 

“I beseech you heartily, scurvy, lousy knave, at my desires, and my requests, and my petitions, to eat, look you, this leek: because, look you, you do not love it, nor your affections and your appetites and your disgestions doo's not agree with it, I would desire you to eat it....if you can mock a leek, you can eat a leek.”

William Shakespeare (1564-1616) 'King Henry V'

 

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?