750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 06:00
Une idée toute bête qui rappelle la géniale invention du vin au verre, hélas pas assez répandue ! Pour ceux qui n'ont pas l'estomac dans les talons (ou ceux qui ont les yeux plus gros...), un restaurant propose, à la carte, le choix entre une assiette ou une demi-assiette de dégustation, mais uniquement le soir (on a généralement moins d'appétit) et hors desserts (sans doute plus difficiles à composer en demi portion)...

Il s'agit du Chateau de Brindos à Anglet au pays basque (classé Relais&Chateaux). Voici un extrait de sa carte :

Les Entrées (Carte/Dégustation)

Le Minestrone de Jeunes Légumes Printaniers Légèrement Tièdes,
Kokotxas en Tempura et Copeaux de Jambon Ibérique
22/12 euros

Le Velouté de Haricots Pochas Fumés,
Chantilly aux Piments d’Espelette et Rissoles de Ris d'agneau
20/11 euros

Le Jambon Ibérico de Bellota de 3 Ans,
Tartine à la Marmelade de Figues Fraîches à l’Huile d’Olive Vierge
19/9 euros

Le Foie Gras des Landes Confit au Piment d’Espelette,
Chutney de Mangue et Melon, Gelée de Jurançon au Gingembre
Verre de Jurançon, Domaine Les Terrasses, 2003 (Supplément 9 euros)
25/14 euros


Les Poissons et Crustacés

Le Merlu de Ligne de Saint Jean de Luz Grillé,
Aubergines, Pommes de Terre et Olives de Nyon Cuites au Sautoir
27/15 euros

Le Filet de Dorade Sébaste Cuit sur la Plancha,
Gnocchis de Pomme de Terre au Brebis, Artichauts Sautés à Cru au Jus de Déglaçage
26/15 euros

Le Gigotin de Lotte Cuisiné Comme un Rôti,
Risotto Moelleux Façon Paella, Jus de Crustacés
26/15 euros


Les Viandes

La Pièce de Bœuf Blonde d’Aquitaine et Foie Gras des Landes,
Ravioles d’Herbes à Soupe et Bœuf de Sept Heures au Parmesan
28/15 euros

La Selle D’Agneau des Pyrénées Gratinée à la Poudre d’Amande,
Cannelons Fondants au Jus de Cuisson et Aubergines Farcies à la Moussaka
27/15 euros

Le Pigeonneau de Plain Air Frotté aux Epices,
Poêlée de Fruits du Moment aux Morceaux de Pistaches
27/16 euros

Un tarif plus doux pour déguster une assiette supplémentaire lorsqu'on a très faim, c'est une excellent idée, non ? On aimerait que cette idée se popularise chez les autres tables !

Partager cet article

Repost0
3 juin 2007 7 03 /06 /juin /2007 07:15
Cette information signée de l'AFP (Agence Française de Presse) a été très peu relayée par les médias nationaux mais elle est un pied de nez détourné au guide Michelin qui fait valser les étoiles au gré de l'humeur du temps...

C'est d'un courtier d'assurance lyonnais (spécialisé dans l'hôtellerie et la restauration) qu'émane la solution : une garantie contre la "perte d'étoile" pour tous les restaurants qui détiennent au moins une étoile décernée par le célèbre guide rouge. Si une grande table perd cette prestigieuse consécration, elle bénéficie alors d'une indemnité indirecte : un budget est alloué afin de bénéficier des services d'un cabinet de communication expert dans la gestion de crise, l'objectif étant de redorer son blason aux yeux de la presse et de la clientèle, de montrer la qualité
de l'établissement, bref de restaurer son image de marque !
De quoi rassurer les 527 restaurants étoilés du Michelin...

Partager cet article

Repost0
23 février 2007 5 23 /02 /février /2007 15:57
Si vous aviez un doute, c'est déjà le printemps (du moins ici, en Provence). Amandiers et abricotiers sont en fleurs, le ciel a la couleur azur des journées d'avril, le soleil nous couvre de ses rayons chauds. Mais le brouillard reste de rigueur, épais et gonflé d'humidité comme un nuage chantilly... Du reste, il est béni puisque signe de vrai grand beau temps dès qu'il se dissipe.

Voici les fleurs de l'abricotier (les deux premiers arbres du verger), qui si le temps se maitient nous réserve de beaux et gros abricots juteux dès la fin du mois de juin (peut-être plus tôt si la chaleur précoce se confirme).

Et il est fort à parier
que certains d'entre eux
se termineront ainsi...
d'autres bien sûr
en confitures !

Partager cet article

Repost0
13 février 2007 2 13 /02 /février /2007 20:06
En forme de couronne (rappelant un peu un doughnut...), ce fromage de chèvre à pâte molle et croûte naturelle, est originaire de la région de Loche, proche de la Sologne. Bien affiné comme je l'ai dégusté, il est onctueux, crémeux à souhait. Ce merveilleux fondant s'accompagne d'une puissance en bouche surprenante et en décalage avec ce moelleux... Cette AOC toute récente puisqu'elle date de 2001, tire de son terroir sa force et ses parfums généreux et persistants.
Il se marie merveilleusement avec la noix et se dégustera avec un vin blanc sec de Touraine, un vieux Muscadet pourquoi pas... car il lui faut quand même un vin de caractère.


La photo est de Rodolphe Le Meunier, champion du monde des fromagers (SIRHA 2007), qui vend aussi cette merveille de fromage, difficile à trouver par ailleurs (j'en ai bien acheté en grande surface mais sans comparaison bien entendu avec un fromage affiné dans une cave adaptée !).

Partager cet article

Repost0
2 février 2007 5 02 /02 /février /2007 16:24

C'est mieux que du nutella ! Aussi bon, voire meilleur : un peu plus fin, un bon goût de noisette, le même "gras" en bouche. Même les amateurs de la célèbre marque se sont laissés fléchir par ce succédané... Cela s'appelle "Granotine" et c'est en vente dans les magasins bio et c'est sans doute plus "sain". Ceci dit, c'est aussi calorique !

Partager cet article

Repost0
1 février 2007 4 01 /02 /février /2007 05:58
Elle est décidément partout, les médias et les agences de comm' l'adorent !
Pour le Comité Chandeleur, Pascale Weeks est aussi tendance cette année que la cuisine fusion et le snacking...
Là, c'est elle qui l'a fait : la galette de sarrasin, façon wrap (traduisez un genre de fajita, avec légumes et/ou poisson/viande, souvent coupée en rondelles pour l'apéro), au flétan fumé, roquette et pommes et la crêpe aux trois pâtes à tartiner de son enfance...
Elle voisine ainsi aux côtés de Marc Chesneau (école de cuisine l'Atelier de Fred) et de Bruno Viala (retaurant La Famille) : dans leurs casseroles, d'étonnantes chips de sarrazin et des makis de crêpe...

Partager cet article

Repost0
19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 16:18

Il a eu 40 ans l'an dernier. Quoi, déjà !?!  On n'a pas vu le temps passer ! Pour moi, c'était il y a trente ans, à l'heure du goûter, en sortant de l'école. Parmi toutes les confiseries qu'on se mettait sous la dent, il y avait le petit ourson en guimauve. On aimait le mettre dans la bouche, tirer dessus pour faire craquer le chocolat au lait et laisser apparaître la blancheur moelleuse et fondante ; on le suçotait pour faire fondre le chocolat, puis on mordait dans la guimauve, ou alors on lui ôtait la tête, les pattes pour finir par gober le ventre rebondi de l'ours... Plus tard, il est revenu ponctuer ma vie d'étudiante, entre soirées "révisions" et "bonbons party".

Ce délicieux quarantenaire est tout à fait gaillard et nous réserve une nouvelle surprise : après l'ourson enrobé de chocolat blanc de ses 40 ans, il s'agit cette fois-ci d'une belle oursonne qui se cache dans une boîte collector. Petit ours est fou d'elle, et vous ? Prêts pour une nouvelle dégustation régressive ?

Partager cet article

Repost0

Article ? Recette ?