Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

23 février 2007 5 23 /02 /février /2007 15:57
Si vous aviez un doute, c'est déjà le printemps (du moins ici, en Provence). Amandiers et abricotiers sont en fleurs, le ciel a la couleur azur des journées d'avril, le soleil nous couvre de ses rayons chauds. Mais le brouillard reste de rigueur, épais et gonflé d'humidité comme un nuage chantilly... Du reste, il est béni puisque signe de vrai grand beau temps dès qu'il se dissipe.

Voici les fleurs de l'abricotier (les deux premiers arbres du verger), qui si le temps se maitient nous réserve de beaux et gros abricots juteux dès la fin du mois de juin (peut-être plus tôt si la chaleur précoce se confirme).

Et il est fort à parier
que certains d'entre eux
se termineront ainsi...
d'autres bien sûr
en confitures !

Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Zoom
commenter cet article
13 février 2007 2 13 /02 /février /2007 20:06
En forme de couronne (rappelant un peu un doughnut...), ce fromage de chèvre à pâte molle et croûte naturelle, est originaire de la région de Loche, proche de la Sologne. Bien affiné comme je l'ai dégusté, il est onctueux, crémeux à souhait. Ce merveilleux fondant s'accompagne d'une puissance en bouche surprenante et en décalage avec ce moelleux... Cette AOC toute récente puisqu'elle date de 2001, tire de son terroir sa force et ses parfums généreux et persistants.
Il se marie merveilleusement avec la noix et se dégustera avec un vin blanc sec de Touraine, un vieux Muscadet pourquoi pas... car il lui faut quand même un vin de caractère.


La photo est de Rodolphe Le Meunier, champion du monde des fromagers (SIRHA 2007), qui vend aussi cette merveille de fromage, difficile à trouver par ailleurs (j'en ai bien acheté en grande surface mais sans comparaison bien entendu avec un fromage affiné dans une cave adaptée !).

Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Zoom
commenter cet article
2 février 2007 5 02 /02 /février /2007 16:24

C'est mieux que du nutella ! Aussi bon, voire meilleur : un peu plus fin, un bon goût de noisette, le même "gras" en bouche. Même les amateurs de la célèbre marque se sont laissés fléchir par ce succédané... Cela s'appelle "Granotine" et c'est en vente dans les magasins bio et c'est sans doute plus "sain". Ceci dit, c'est aussi calorique !

Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Zoom
commenter cet article
1 février 2007 4 01 /02 /février /2007 05:58
Elle est décidément partout, les médias et les agences de comm' l'adorent !
Pour le Comité Chandeleur, Pascale Weeks est aussi tendance cette année que la cuisine fusion et le snacking...
Là, c'est elle qui l'a fait : la galette de sarrasin, façon wrap (traduisez un genre de fajita, avec légumes et/ou poisson/viande, souvent coupée en rondelles pour l'apéro), au flétan fumé, roquette et pommes et la crêpe aux trois pâtes à tartiner de son enfance...
Elle voisine ainsi aux côtés de Marc Chesneau (école de cuisine l'Atelier de Fred) et de Bruno Viala (retaurant La Famille) : dans leurs casseroles, d'étonnantes chips de sarrazin et des makis de crêpe...

Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Zoom
commenter cet article
19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 16:18

Il a eu 40 ans l'an dernier. Quoi, déjà !?!  On n'a pas vu le temps passer ! Pour moi, c'était il y a trente ans, à l'heure du goûter, en sortant de l'école. Parmi toutes les confiseries qu'on se mettait sous la dent, il y avait le petit ourson en guimauve. On aimait le mettre dans la bouche, tirer dessus pour faire craquer le chocolat au lait et laisser apparaître la blancheur moelleuse et fondante ; on le suçotait pour faire fondre le chocolat, puis on mordait dans la guimauve, ou alors on lui ôtait la tête, les pattes pour finir par gober le ventre rebondi de l'ours... Plus tard, il est revenu ponctuer ma vie d'étudiante, entre soirées "révisions" et "bonbons party".

Ce délicieux quarantenaire est tout à fait gaillard et nous réserve une nouvelle surprise : après l'ourson enrobé de chocolat blanc de ses 40 ans, il s'agit cette fois-ci d'une belle oursonne qui se cache dans une boîte collector. Petit ours est fou d'elle, et vous ? Prêts pour une nouvelle dégustation régressive ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Zoom
commenter cet article

Article ? Recette ?