Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 14:14
L'oignon rosé de Roscoff est un des fleurons de la Bretagne agricole, au même titre que le coco de Paimpol par exemple.
Importé du Portugal au XVIIème siècle, sa culture remplaça celle, déclinante, du lin et il accompagna d'autres denrées à bord des navires marchands et bateaux de pêche en raison de ses vertus protectrices contre le scorbut (l'oignon est en effet riche en vitamine C et autres éléments antioxydants).
En 1828, un jeune paysan tenta l'aventure de l'exportation en Angleterre, ce fut un succès et l'avènement des "Johnnies", surnom donné aux marchands d'oignons roscovites (les "petits Jean", car nombre des paysans se rendaient outre Manche avec leurs enfants de 10, 11, 12 ans...).


Ils sont 200 en 1860, 1300 en 1909 à sillonner la Grande-Bretagne à bicyclette, portant des charges pouvant aller jusqu'à 150 kilos. Après la Première Guerre mondiale, les bateaux ne cessent de faire la navette entre Roscoff et les ports britanniques. En 1929, ils sont 1500 à franchir la Manche pour aller faire du porte à porte. Aujourd'hui, ils ne sont plus qu'une poignée de cultivateurs résistant à l'envahisseur "oignon jaune", dit "paille"...

 

A partir des années 50, il est surnommé l'oignon rose de Roscoff en raison de la couleur de ses "tuniques". Il est en général tressé ce qui favorise sa conservation (comme l'ail...).

Traditionnellement, les oignons étaient semés en planche à l'automne puis repiqués à la main au printemps. A partir des années 1970, l'oignon est semé au printemps, et depuis 1980, les producteurs favorise la culture des oignons en mottes de tourbe:  le semis est réalisé sous serre dès le mois de janvier pour une plantation des mottes début avril.

 

A Roscoff, il est produit de façon traditionnelle (pas d'arrosage, apport d'azote limité, ramassage à la main...). Les agriculteurs ont adoptés une méthode exemplaire de production dictée par leur démarche A.O.C. (Appellation d'Origine Contrôlée), qui vient d'être officiellement reconnue au JO du 22/10/09 : l'AOC oignon de Roscoff existe désormais bel et bien !

L'oignon rose de Roscoff est récolté de fin juillet à fin septembre et donne lieu à une fête qui se déroule à Roscoff à la fin du mois d'août.


L'odeur est fruitée et la texture juteuse, il est donc le bienvenu cru et révèle ses saveurs à la cuisson et est particulièrement apprécié non seulement en condiment mais aussi en légume à part entière dans les gratins, soupes et soufflés, ainsi qu'en chutney et confit.

Une recette ? Oignon rose de Roscoff farci à l'orge perlé, aux fruits secs et au sésame...

Partager cet article

commentaires

Recette Cuisine Facile 26/09/2008 12:03

Ah, Roscoff ! Le finistère, ses Johnnies et ses ferries. J'adore.Bon, ok, je suis breton.

gingembre, lolo 24/09/2008 19:37

ha ha ha, l'oignon rosé de roscoff, j'en suis fan ! je suis allée à la fête à roscoff, j'ai fait des compotées, des confits, j'en mange pratiquement chaque jour, du cru, du cuit... bonne soiréegingembre

Article ? Recette ?