Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 11:40

Troisième volet dédié au Salon du Chocolat à Paris, après la dégustation de chocolats d'origines, voici en point d'orgue la découverte des chocolats japonais. Deux bémols toutefois : nous n'avons pas pu assister à la dégustation whisky-chocolats organisé par la maison Suntory Whisky avec Sadaharu Aoki, celle-ci ayant été annulée. Et les chocolatiers japonais n'étaient pas équipés de sytème de paiement moderne et n'acceptaient que du cash. En étant dépourvue, il a fallu faire les fonds de poche pour pouvoir goûter certains et en tout état de cause, nous n'avons pu en acheter, énorme frustration car il y avait de très beaux bonbons de chocolat, d'une grande finesse, d'une saveur originale et d'une texture fondante sans gras excessif.

Parmi les différentes maisons japonaises présentes, mon coup de coeur va à Susumu Koyama et à Le chocolat de H, du chocolatier Hironobu Tsijuguchi ; tous deux mêlent fermentation de cacao et produits fermentés japonais : miso, sauce soja, saké...
Susumu Koyama offre une sublime palette innovante sur une ramrquable qualité de chocolat, fondant, onctueux, texturé. J'ai goûté et beaucoup aimé notamment dans les ganaches : sauce de soja brûlée, shiro-miso (miso blanc) et sansho, daikon (radis blanc séché), sakékasu (lie de saké), poivre Kéraji et sésame Kéraji. Et un praliné au thé rouge Roiibos et shiso rouge. J'ai apprécié l'emballage hermétique très soigné également.
Le chocolat du H proposait une ganache au miso 9 ans d'âge mais n'ayant pas de point de comparaison... Très bon néanmoins tout comme le miso-shiguwasa (citron vert) ou encore le litchee-fleur/feuille de cerisier.

Chocolats japonais - Salon du Chocolat, Paris
Chocolats japonais - Salon du Chocolat, Paris
Chocolats japonais - Salon du Chocolat, Paris
Chocolats japonais - Salon du Chocolat, Paris
Chocolats japonais - Salon du Chocolat, Paris
Chocolats japonais - Salon du Chocolat, Paris
Chocolats japonais - Salon du Chocolat, Paris

Chocolats japonais - Salon du Chocolat, Paris

Partager cet article

4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 14:31

Le précédent article présentait le volet "concours"/"prix" du Salon du Chocolat ainsi que sa dimension artistique. Place désormais à la dégustation de chocolats d'origines. A suivre la découverte de chocolats japonais...
Commençons par les chocolats du Belge Benoît Nihant. La dégustation de diverses origines, "from bean to bar", de la fève à la tablette...

Suivez-moi lors de cette dégustation...
San Josée de Bocay aux notes fruits jaunes, où l'abricot surgitsous la douce ametume acidulée ; Hacienda Victoria révèle de surprenantes notes de pulpe de cacao* évoquant le litchee, avec une finale épicée et grillée ; Gayagua Village conceentre sa palette sur les fruits rouges, la framboise, offrant une très belle fraîcheur ; Rio Dulce est plus floral, satiné, avec des notes de banane, de fleur d'oranger ; Baracoa laisse éclater une pointe de tabac blond, d'orange confite et une finale caramellée ; Mayan Red est une variété de fève très ancienne, en cabosse rouge d'où son nom, héritage maya. Des notes acidulées et une finale terreuse, grillée, c'est un chocolat d'une grande profondeur et long en bouche ; Ambolikapipky est le plus frais et fruité, fruits rouges et agrumes, le plus acidulé, avec une finale très douce qui tapisse le palais ; Samana Bay est chaud en bouche, gourmand avec des notes de sésame et une finale réglissée, de zan. Ue trame commune toute fois reste la fraîcheur et l'acidulé de tous ces grands chocolats d'origine...

*la pulpe est la partie blanche qui recouvre les fèces fraîches dans la cabosse

Les chocolats de Benoît Nihant sont en vente sur Internet, et ça, c'est une très bonne nouvelle !

Chocolat Benoît Nhant - Salon du Chocolat, Paris

Chocolat Benoît Nhant - Salon du Chocolat, Paris

Le sont aussi les chocolats Chapon avec d'autres belles origines, notamment un Pérou fabuleux, et notamment le grué de cacao de cette origine, juste fabuleux, inspirant avec des notes grillées, de sous bois, de champignons. Hélas pas en vente sur le salon. Je ne l'ai pas vu non plus sur la boutique en ligne, c'est bien dommage. Mention spéciale aussi pour le Chuao, très long en bouche, et parmi les tablettes gourmandes, le praliné pistache-fleur de seul est un pur délice, avec un praliné subtilement rehaussé de sel et croustillant-craquant..
Sinon pour les amoureux de mousse au chocolat, Chapon a créé un bar à mousses : une seule recette (à base d'oeuf, très tradicionnelle) mais une déclinaison de divers cacao.

Chocolats Chapon - Salon du Chocolat, Paris

Chocolats Chapon - Salon du Chocolat, Paris

Partager cet article

2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 08:28

Repêchée pour participer à la demi-finale du concours Champagne en cuisine organisé par les Champagnes de Vignerons, je me suis rendue il y a une dizaine de jours à Château-Thierry, sur le festival Champagne et vous !
Nous étions 8 demi-finalistes et nous cuisinions sur la base de produits imposés, parmi lesquel nous composions une partition à 4 mains avec un vigneron ou une vigneronne, en accord avec son Champagne. Voici les produits parmi lesquels nous devions choisir : courges, agrumes, carottes jaunes, lentillons de Champagne, pommes, coings... le mets carné étant des filets de volaille.

J'ai participé aux côté de Marie-Jo des Champagnes Alain Mercier, vigneronne très sympathique, dynamique, enjouée et bonne vivante ! Ce fut un réel plaisir d'élaborer avec elle un mets qui s'harmonise avec la cuvée Emile, du  nom de l'aïeul de la famille. Un Champagne 100% Meunier franc, fruité, d'une belle finesse et d'une grande fraîcheur. 

Festival "Champagne et vous" et demi-finale du concours des Champagnes de Vignerons
Festival "Champagne et vous" et demi-finale du concours des Champagnes de Vignerons
Festival "Champagne et vous" et demi-finale du concours des Champagnes de Vignerons

Le plat que nous avons proposé était centré sur l'orange afin de conduire l'accord et sur des produits de saison en diverses cuissons : émincé de volaille parfumé à l'orange, purée de carotte jaune à l'orange, courge patidou rôtie, coing caramélisé à l'orange et zestes croustillants d'orange. La recette a été retenue par le jury et j'aurai donc le plaisir de participer à la finale.
En clin d'oeil à mon adorable partenaire vigneronne, voici ma version poétique et gourmande :

Emincé de volaille parfumée
Sensuellement alangui repose
Sur purée de carotte sublimée
Par l'orange douce et solaire, osmose !

Courge rôtie, coing caramélisé
Douces fragrances et noces vigneronnes
Narines et papilles attisées
Teinte mordorée et saveurs d'automne

L'assiette est dressée au regard gourmand 
Ornée d'écorce d'orange craquante
Auréolée d'un fumet embaumant
Et s'offre au Champagne comme une amante

Festival "Champagne et vous" et demi-finale du concours des Champagnes de Vignerons
Festival "Champagne et vous" et demi-finale du concours des Champagnes de Vignerons
Festival "Champagne et vous" et demi-finale du concours des Champagnes de Vignerons

A la suite du concours nous avons fait un tour sur le festival afin d'y découvrir la taille de la vigne, les principes du dégorgement (ici à l'ancienne) et bien sûr, déguster d'autres Champagnes...

Voici en images, divers moments de Champagne et vous !
Les phases du dégorgement à la pose du muselet, dans sa version manuelle, à l'ancienne :

Festival "Champagne et vous" et demi-finale du concours des Champagnes de Vignerons
Festival "Champagne et vous" et demi-finale du concours des Champagnes de Vignerons
Festival "Champagne et vous" et demi-finale du concours des Champagnes de Vignerons
Festival "Champagne et vous" et demi-finale du concours des Champagnes de Vignerons

La soirée fut gourmande et bien arrosée, joliment éclairée d'une charmante jeune femme en tenue scintillante, couverte de bulles légères...
A suivre dans quelques semaines pour la finale chez Arnaud Lallement à l'Assiette champenoise.

Festival "Champagne et vous" et demi-finale du concours des Champagnes de Vignerons
Festival "Champagne et vous" et demi-finale du concours des Champagnes de Vignerons
Festival "Champagne et vous" et demi-finale du concours des Champagnes de Vignerons

Partager cet article

31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 10:41

Le Salon du Chocolat referme ses portes gourmandes ce soir après nous avoir offert un spectacle de haute volée et des dégustations multiples entre cacao d'origines et bouchées culinaires. Retour sur une journée infiniment chocolatée...
La tradition du salon est bien sûr le défilé, auquel je n'ai pu assister mais dont j'ai admiré les robes exposées. A noter la dernière dont la partie basse se compose de mini éclairs. Saluons le travail admirable des artisans chocolatiers qui ont du à maintes reprises effectuer des retouches sur ces tenues fragiles et cassantes.

Robes chocolat du Défilé - Salon du Chocolat, Coiffure Franck Provost / Maquillage Make Up For Ever, Paris 2016

Robes chocolat du Défilé - Salon du Chocolat, Coiffure Franck Provost / Maquillage Make Up For Ever, Paris 2016

L'autre moment fort de ce vendredi 28 octobre était la remise des Awards par le très select Club des Croqueurs de Chocolat. La meilleure chocolatière de l'année 2016 est la bordelaise Hasnaâ Ferreira (ci-dessous à gauche), de la chocolaterie bordelaise Hasnaâ Chocolats Grands Crus (HCGC). Hasnaâ ne propose que des chocolats grands crus ou « pure origine » choisis pour leur richesse gustative et leur typicité. Elle n'utilise aucun conservateur ni arôme artificiel et veille à l'équilibre de saveurs riches et étonnantes comme un praliné à base de coriandre, une ganache au poivre timut...
J'ai souhaité mettre en avant un artisan voisin, basé à Sérignan du Comtat dans le Vaucluse et que je connais sans doute plus pour ses glaces et sorbets que ses chocolats : Jean Benoît Truchot (ci dessous à droite) a reçu l'Award du meilleur chocolatier itinérant pour Chocolat T.

Awards Club des Croqueurs de Chocolat - Salon du Chocolat, Paris

Awards Club des Croqueurs de Chocolat - Salon du Chocolat, Paris

Enfin, un autre moment fort de ce premier jour de salon fut le concours Relais Desserts Charles Proust, qui récompensait des pièces artistiques en chocolat, sucre et pastillage sur le thème « L’artisanat d’art, patrimoine français », (voir ci-dessous), ainsi que des entremets à base de chocolat Guanaja lait et noir de 8 concurrents du monde entier, sous la présidence d'honneur de Jacques Bellanger, vainqueur du Concours en 1978 et Meilleur Ouvrier de France Pâtissier.
 

Pièces artistiques - Relais Dessert Charles Proust -  Salon du Chocolat, Paris
Pièces artistiques - Relais Dessert Charles Proust -  Salon du Chocolat, Paris

Pièces artistiques - Relais Dessert Charles Proust - Salon du Chocolat, Paris

Les pièces ont été jugées par le Jury Artistique présidé par Luigi Biasetto, les entremets par un jury de pâtissiers professionnels présidé par Claire Damon ainsi que par un jury presse présidé par Philippe Toinard, du magazine Fou de Pâtisserie, et un jury Grand Public présidé par Mercotte.
Le Japonais Gen Sasaki a remporté le prix Grand Public et de la dégustation.
Le 1er prix, le Trophée Relais Dessert Charles Proust a été remis à Nicolas Riveau de Valrhona, grand vainqueur du concours 2016, qui remporte également le prix artistique.

Remise des Prix - Relais Dessert Charles Proust - Salon du Chocolat, Paris
Remise des Prix - Relais Dessert Charles Proust - Salon du Chocolat, Paris
Remise des Prix - Relais Dessert Charles Proust - Salon du Chocolat, Paris
Remise des Prix - Relais Dessert Charles Proust - Salon du Chocolat, Paris
Remise des Prix - Relais Dessert Charles Proust - Salon du Chocolat, Paris
Remise des Prix - Relais Dessert Charles Proust - Salon du Chocolat, Paris
Remise des Prix - Relais Dessert Charles Proust - Salon du Chocolat, Paris

Remise des Prix - Relais Dessert Charles Proust - Salon du Chocolat, Paris

Je termine ce premier tour d'horizon "artistique" avec un montage des réalisations des Chocolats Colas en hommage à Louis XIV et Lully.

A suivre, les découvertes japonaises sur le Salon du Chocolat ainsi que des dégustation de chocolats d'origine.

Chocolats Colas - Salon du Chocolat, Paris

Chocolats Colas - Salon du Chocolat, Paris

Partager cet article

19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 06:58

Nouvelle édition de la Fête du Miel au Naturoptère, à Sérignant du Comtat (Vaucluse), les 27 et 28 novembre 2015. Comme chaque année, entourée d'amis apiculteurs, l'équipe du musée sérignanais vous proposera pour cet événement familial divers ateliers pour petite et grands, causerie, conférence autour des abeilles et du miel. Comme l'an passé, j'aurai le plaisir d'y animer deux ateliers de cuisine (14h30-15h30 et 16h-17h) à base de cet ingrédient précieux qu'est le miel. Et universel ! Cette année, le thème sera donc le "miel voyageur", trois recettes d'Asie et d'Afrique pour voyager le temps d'un atelier gourmand !
NB chaque atelier est limité à 10 personnes, adultes/enfants (à partir de 7 ans), sur réservation au 04 90 30 33 20 (tarif 18€/personne).

Fête du miel au Naturoptère (Sérignan-84) : si vous veniez cuisiner le miel ?

Voici le programme intégral de la Fête du Miel :

vendredi 27 novembre, à 20h : projection du documentaire "entre miel et terre" par Sylvère Petit :
Ils avaient vingt ans. Ils voulaient "vivre autrement", vivre loin de la folie des hommes, vivre en harmonie avec la nature. Pour cela, Sam, Manu, Florent et Thimothée avaient choisi l'apiculture. Dix ans plus tard, ils sont apiculteurs. Dix ans plus tard, ils composent avec les contraintes économiques, familiales, font face à la mortalité toujours plus grande des abeilles, et, déjà, sans le savoir, inventent une nouvelle ruralité...
 
samedi 28 novembre :
- de 14h à 17h : mini-animations gratuites "un jardin pour les abeilles"
- 14h à 15h30 et 16h30 à 17h : rencontre avec Hélène Le Du, qui présentera son travail artistique autour des champignons : "hommage à Jean-Henri Fabre, mycologue".
- de 14h30 à 19h : marché gourmand de producteurs locaux (accès gratuit)
 - 14h30-15h30 et 16h-17h : atelier de cuisine "autour du miel" avec Nathalie Merceron. Tarif unique : 18€/personne
 - 15h30 à 16h30 : projection d'un documentaire, suivie d'un goûter offert. Places limitées : réservation au 04.90.30.33.20
 - 17h30-18h30 : visite guidée des expositions du Naturoptère (accès gratuit). 
 - 20h : table ronde "démarrer sa ruche". Entrée offerte, sur réservation au 04 90 30 33 20
L’entrée aux expositions sera exceptionnellement au tarif réduit pour toutes et tous !
Possibilité de restauration sur place, le soir, grâce au camion-restaurant Cuis'in truck.
Manifestation organisée en partenariat avec les Compagnons de l'Harmas et du Naturoptère et avec France Bleu Vaucluse

 
Fête du miel au Naturoptère (Sérignan-84) : si vous veniez cuisiner le miel ?

Partager cet article

30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 06:21

Nathalie Cahet, entrepreneuse de talent a lancé Cook-shop, site de vente en ligne il y a 6 ans avec l'idée géniale de reconditionner en petite quantité des produits pour la cuisine ou la pâtisserie habituellement vendus en gros, et mettre ainsi à disposition d'amateurs toujours plus nombreux des ingrédients et ustensiles de professionnel ! Avec le temps et la réussite de cook-shop.fr, Nathalie a ouvert des boutiques en propre et franchisées à Toulouse, Montpellier et le tout dernier, Béziers (où se trouve également l'entrepôt où l'on peut venir chercher sa commande...). Cook-shop Béziers a ouvert au printemps dernier mais l'événement de ce dimanche en a un peu officialisé l'existence : joli magasin où seront proposés des ateliers de pâtisserie : macaron, chou, tarte... Le programme sera à suivre sur la page facebook du magasin. Il en va de même de chaque magasin, dont vous retrouverez les pages respectives sur facebook...
 

Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers

Signant, le grand redémarrage pâtissier de rentrée, et quelques semaines avant les vacances d'automne (et la fête d'Halloween - ou Samhain), les magasins de Montpellier et Béziers ont accueilli Mercotte, la "Reine des Macarons" que l'on ne présente plus, marraine de Cook-shop et amie de longue date de Nathalie. 

Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers

Elle présidait le jury de dégustation des concours de macarons organisés ce week-end dans les deux magasins. A l'invitation de ma copine Nathalie, j'étais juré du concours de Béziers aux côtés de Fabien Lefebvre*, chef étoilé et MOF du restaurant biterrois l'Octopus (où nous avions déjeuné avant l'été), Julie Aubert, chef du restaurant de crêpes Ô. Ju ex Au (à Pézenas) et Sophie, une cliente du magasin.

* ci-dessous en compagnie de Nathalie et sa fille Enora.

Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers

Parmi les 10 macarons en lisse déposés au magasin par les concurrents figuraient noix de coco-poivre de timut, un "surprise" qui s'est avéré lacté-cacahuète, macaron tropical (coque coco, ganache mangue, gelée citron vert), macaron chocolat-citron-gingembre...

Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers

Macaron chocolat-menthe, macaron "surprise" à nouveau (confiture de lait en garniture), mojito (avec la pipette de sirop de Rhum)

Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers

Macaron citron-romarin, macaron chocolat blanc coeur de griotte, macaron pomme-caramel.

Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers

Différents niveaux, des erreurs techniques (que Mercotte éclaircira en démonstration), des saveurs intéressantes, d'autres insuffisamment marquées. Le lauréat, en dépit d'une apparence un peu chargée, fut le macaron "mojito", avec ou sans Rhum ajouté : coque lisse avec une belel collerette, ganache onctueuse, goûts nets et harmonieux, macarons maturés, une vraie réussite gustative en terme de saveur et de texture. Les résultats ont été dévoilé en fin de journée devant les participants et une partie du jury, Mercotte prenant soin d'apporter avis et conseils pour chaque macaron. Chacun a ensuite pu déguster les macarons des autres concurrents.

Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers

Dans l'après midi, Mercotte fut occupée, comme la veille à Cook-shop Montpellier, entre démonstration de macarons et dédicaces, et ce fut un plaisir tant elle est simple et souriante, accessible, sollicitant les questions et y répondant avec clarté et sens du détail. Pédagogue ! 
Ci-dessous en images, la démonstration de Mercotte (aidée par Nathalie, son marmiton Cook-shop ^^), et les conseils pour réussir vos macarons, c'est dans son livre Solution Macarons ou sur son blog :)

Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers
Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers
Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers
Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers
Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers
Concours de macarons et démonstration : Mercotte en guest star à Cook-shop Béziers

Cook-shop Béziers
Rue Alfred Cortot
34500 Béziers

Page facebook

Partager cet article

10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 15:19

La chaleur écrasante n'a pas empêché les quelques 700 personnes qui se sont retrouvées il y a 3 semaines tout juste sur la place de Gigondas au pied des majestueuses Dentelles de Montmirail. 4ème édition de l'événement mets-vins Gigondas sur Table.

Le rosé de Gigondas a su rafraîchir le début de soirée et plus tard, accompagner certains des mets proposés par les chefs et artisans vauclusiens présents autour de 41 vignerons et négociants de Gigondas : Cyril Glémot de Coteaux et fourchettes (Cairanne), Jean-Paul Lecroq de la Table de Sorgues (Sorgues), Michel Philibert du Gajulea (le Barroux), Philippe Zemour du Bistro Du'O (Vaison) ; 1 fromagère, Josiane Déal (Vaison) ; 1 pâtissier, André Sube (Camaret). Sans oublier Caroline Chochois, chocolatière à Gigondas... Côté rouge, de très jolis flacons ont pu être dégustés et certains "mauvais millésimes" y ont gagné une meilleure considération...

Gigondas sur Table, 4ème !

Les vignerons (ci-dessus Christine et Eric Saurel) du domaine Montirius se sont mis en place au son de l'orchestre, auquel participèrent plus tard les enfants de Louis Barruol du Château de Saint Cosme (le fameux James de cette cuvée...) 
Voici un résumé en images de la soirée.

Gigondas sur Table, 4ème !

Dégustées avec un Gigondas rosé comme celui de Pierre Amadieu par exemple, les moules Suzarelle de Mamie Germaine, par Michel Philibert ; légèrement gratinées, tomatées et safranées, c'est un bel accord pour une mise en bouche type tapa à la provençale. Plus tard, le confit de poitrine de cochon du Ventoux aux épices s'accordera délicieusement avec un Gigondas rouge plutôt épicé, typé Syrah (il y en a !), ou un vin assez jeune et solaire, les tanins et l'alcool étant atténués par le gras du cochon... Parmi les découvertes, un Gigondas nature, sans soufre ajouté au domaine des Grandes Serres, réellement atypique, sans doute plus à l'aise avec un boeuf séché type cecina ou un steack...

 

Gigondas sur Table, 4ème !

Philippe Zemour proposait un tataki de thon rouge, mousseline de carotte et vinaigrette thaï, parfait avec un autre Gigondas rosé, ainsi qu'un crémeux au fois gras de canard, réduction de vin de Gigondas aux épices douces, à accompagner d'un vin jeune et fruité/épicé, ou mieux, un Gigondas rouge très "grenache" comme la cuvée Lieu Dit du domaine des Bosquets par exemple.

Gigondas sur Table, 4ème !

Chez Cyril Glémot, on pouvait déguster un sublime bonbon de boeuf mariné au pistou, rémoulade de chou fleur au magret fumé, exquisément fondant, avec un très bel équilibre de saveur. Mon coup de coeur de la soirée ! Je lui ai trouvé dans le Gigondas rouge 2010 du domaine du Cayron un partenaire idéal, en adéquation avec le fumé du magret et à la saveur du pistou.

Gigondas sur Table, 4ème !

Toujours chez Cyril Glémot, un coeur de carré de veau laqué à la badiane, taboulé de boulghour aux petits pois, dont les notes épicées, notamment la fraîcheur anisée, s'est fort bien mariée avec le Gigondas rouge 2012 "Terre des Aînés" de Montirius.

Gigondas sur Table, 4ème !

Sur le stand de Jean-Paul Lecroq, un classique qui sied à merveille au Gigondas rouge, comme le 2010 de Saint Gayan par exemple, aubergine grillée et confit d'agneau de pays parfum de thym, et un mets plus atypique et plus délicat à accorder : poularde et foie gras façon maki-sushi aux pommes de terre. La note iodée de l'algue nori et le parfum de truffe d'été rendait un mariage bien moins évident mais j'ai trouvé avec le Gigondas rouge 2009 de Raspail Ay, au nez de truffe et à la bouche bien fondue, un accord très satisfaisant.

Gigondas sur Table, 4ème !

Place ensuite aux fromages de Josiane Déal, un picodon de Dieulefit, de la fourme d'Ambert et du Laguiole, dégustés avec un Gigondas rouge 2008 du domaine du Pourra ou le 2008 du domaine de Longue Toque. Millésime jugé en son temps comme insuffisamment taillé pour la garde mais qui a réservé de belles surprises. Et que dire de l'improbable 2002 du domaine du Pourra encore ! Ces vins ont su garder leur capital fraicheur lié au terroir minéral et en alitude, balayé par le mistral, de l'appellation Gigondas, qui réserve plus bien des plaisirs dans ses anciens flacons, y compris sur des "mauvaises" années...

 

 

 

Gigondas sur Table, 4ème !

Les desserts d'André Sube, macaron au chocolat, verrine abricot-romarin, chou Paris-Brest, tartelette aux framboises, et les chocolats de Caroline Chochois, praliné craquant et ganache au thym ont délicieusement clôturé la soirée.
Ci dessous, on reconnaît Julien
Bréchet à gauche et Cyril Glémot à droite.
 

Gigondas sur Table, 4ème !

Merci à Deborah Perrin ainsi qu'aux vignerons et aux chefs. Petite pensée à nouveau pour l'ami Lincoln qui aurait du être présent ce soir là... 
Ne manquez pas l'an prochain si vous êtes dans le Nord Vaucluse, cet événement qui fêtera donc sa 5ème édition avec un succès inégalé et gageons, de belles et bonnes choses à découvrir !

Partager cet article

16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 16:54

Dans quelques jours aura lieu l'opération de "prestige" Goût de France - Good France, orchestrée par le Ministère des Affaires Etrangères et parrainé par le chef Alain Ducasse, une campagne de promotion touristique à l'échelle mondiale. Le but avoué est de valoriser, encore et toujours, la gastronomie française, un des centres d'intérêt des touristes étrangers. Et le tourisme est on le sait une source de revenus essentielle, la France étant la première destination touristique mondiale et le PIB touristique en hausse (ce qui ne permet hélas pas toujours de conserver notre patrimoine mais c'est une autre histoire...).
  
Le 19 mars,
Goût de France - Good France regroupera 1000 chefs sur 5 continents qui défendront les couleurs de la gastronomie, en proposant dans leur restaurant un dîner "à la française" supposé défendre les valeurs de partage, plaisir, respect du « bien-manger » ! Modernité et excellence sont les maîtres mots de l'événement, ainsi que l'accessibilité au bon goût, du bistro à la grande table.
Pour connaître la liste des tables participant à l'opération, cliquez ici.

NB Cette intitiative fait suite à la crétaion en septembre 2014 par le gouvernement du Conseil de la promotion du tourisme, qui étudie les différents paramètres de l'accueil des touristes, infrastructures, animations etc... Les rapporteurs du volet gastronomie-oenologie pour le Conseil sont Alain Ducasse, Joël Robuchon et Guy Savoy.


« Parler de cuisine – de cuisine française 
 – c’est parler de joie de vivre, de légèreté, d’optimisme et de plaisir 
– des idées tout à fait centrales pour l’image de la Destination France
 ». 
Alain Ducasse

 

Goût de France - Good France, vous reprendrez bien un peu de lustre ?

Partager cet article

29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 12:25

C'est aujourd'hui la Fête du miel au Naturoptère à Sérignan du Comtat (Vaucluse). Au programme, conférence-débat, ateliers pour enfants sur l'abeille et le miel, rencontre de plusieurs apiculteurs de la région (auprès desquels ont peut acheter de quoi se régaler !) et à 14h30 j'aurais le plaisir d'animer un atelier culinaire autour du miel (tarif 18 euros par personne).
Je vous donne rendez-vous tout à l'heure?

miel_naturoptere.jpg 

Partager cet article

31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 08:25

Le 21 juillet avait lieu la 3ème édition de Gigondas sur Table, événement désormais incontournable dans le Nord Vaucluse. 800 gourmets avaient répondu présents à l'invitation des jeunes vignerons et du syndicat de Gigondas. 800 personnes dans le petit village au pied des Dentelles de Montmirail, inutile de préciser que l'organisation était au top !
gigondas-sur-table-copie-1.jpg
Ceux qui nous ont régalés cette année étaient Laurent Deconinck du restaurant l'Oustalet (Gigondas), que l'on ne présente plus sur ce blog !), Laurent Azoulay du Saule Pleureur (Monteux), Julien Allano du Clair de la Plume (Grignan), Sandra Rose et Jean-Jacques Prévôt du restaurant éponyme (Cavaillon), le pâtissier-chocolatier Laurent Lesage (Vaison-Sarrians) et la fromagère de Carpentras Claudine Vigier.
gigondas chefs
L'espace s'étire sur la place du village de Gigondas, des "mange debout", des chaises permettent de se restaurer plus confortablement même si la plupart des gourmets sillonnent les stands des chefs et des vignerons, dégustant, discutant... Les plus jeunes ne sont pas en reste : un menu spécial "petits gastronomes" ainsi qu'une garderie ont été mis en place pour que les parents puisse profiter de la soirée de leur côté et leurs enfants, du leur. A retenir pour l'an prochain !
Démarrons par différents mets en accord avec des rosés de Gigondas, ceux de Pierre Amadieu et de Julien Bréchet, domaine des Bosquets par exemple...
gigondas_mozzatomate.JPG
La délicieuse pannacotta de mozzarella, confit de tomate et espuma basilic-citron, pleine de finesse, très frais en bouche, belle réussite de Laurent Azoulay, qui prépare le concours de MOF (à suivre) et qui est également à la tête d'une belle table près de Courchevel, le Kaila.
gigondas_rouget.JPG
Coup de coeur bien sûr pour le rouget, poché à l'huile d'olive, romarin frais sur son fenouil au gingembre rose de Laurent Deconinck, exquis, là aussi d'une grande finesse, accord parfait avec une saignée d'assemblage de Gigondas.
gigondas_rouleaux.JPG
A déguster avec un rosé également le rouleau d'été de Sandra-Rose et Jean-Jacques Prévôt, frais et fruité avec l'inévitable melon, chouchou du chef ! Bémol sur la texture de la crêpe de riz un peu sèche, en plein air par temps venteux, difficile... 
gigondas_risottocaillette.JPG
Le reste de la soirée se fera autour de Gigondas rouges, comme le petit épeautre de Sault en risotto crémeux à la truffe d'été, délicieusement parfumé, et la caillette d'agneau aux condiments provençaux de Julien Allano. La caillette est assez grasse ce qui permet des accords avec des vins jeunes et plus tanniques...gigondas_veaumorille.JPG
Le carpaccio de veau sur un espuma de morilles de Laurent Deconinck, créatif, étonnant et bel accord sur un Gigondas aux tannins fins, un peu plus âgé, "assagi"...
gigondas_rillettescanard.JPG
Les rillettes de canard en crumble de pistache de Sandra-Rose et Jean-Jacques Prévôt sont exquises, savoureuses, le duo pistache-canard se marie divinement avec un Gigondas rouge jeune ou moins jeune !gigondas_cailletterisotto.JPG
L'un des plus jolis plats de la soirée, le pressé d'aubergines et tomates, agneau confit au jus de Laurent Azoulay, terriblement fondant, servi chaud, beaucoup de saveur avec la puissance de l'olive séchée et un jus superbe. Bien entendu, bien des accords mais quel duo magnifique avec le Lieu Dit des Bosquets !
gigondas_fromages.JPG
A l'heure des fromages... le fromage de ma "grand-mère" Marie ; le croque loup, fromage fermier à la truffe d'été ; à saute-mouton, petit palet de brebis au confit de figue de Caromb cuit dans le vin rouge de Gigondas. Très bel accord avec un vieux vin de Gigondas, comme le 2001 du domaine du Pourra.
gigondas_desserts.JPG
Les desserts : crème vanille Bourbon, abricots rôtis au caramel et fleur de noix de muscade ; soufflé chocolat pur Madagascar, coeur fondant chocolat au thé fruits rouges et fleurs de cerisiers, coulis de griotte, chocolat craquant ; compotée de fraises, rhubarbe et bergamote, crème légère mascarpone, spéculoos. Belle qualité et présentation des bouchées sucrées. Le dernier est plus adapté au rosé, mais je reste sur des vieux rouges, plus en accord avec les autres desserts... A noter la présence de la chocolatière de Gigondas, Caroline Chochois qui nous régale d'un praliné et surtout d'une truffe au vieux marc, excellent !
Les quelques 40 vignerons présents ont pu nous faire déguster leurs vins, millésime récent ou plus vieux, comme les 2007, très recherchés, comme celui du domaine de Montirius par exemple, ou le Jéroboam de Louis Barruol
Gigondas "Valbelle" du Château de Saint Cosme, un 2005 d'anthologie !

019.JPG  
Ils ont aussi fait mentir la mauvaise réputation du millésime 2008 en Vallée du Rhône : les trois dégustés (en fin de soirée, à la nuit tombée), le domaine de Longue Toque, le domaine du Pourra et le domaine de la Bouissière, se sont avérés tous très différents mais très bons vins !
Gigondas_bt2008.jpg

Cette troisième édition est celle de la consécration, quel succès ! Bravo aux jeunes vignerons de Gigondas d'avoir initié ce bel événement qui offre tant de plaisir et de gourmandise.

Partager cet article

Article ? Recette ?