Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 06:13

Il y a quelques temps déjà que j'avais envie de tester le rouget en écailles d'après Martín Berasategui : le rouget est mi-cuit en faisant frire ses écailles de l'extérieur ; il s'agit de verser de l'huile d'olive très chaude (200°C) sur la peau du rouget afin de frire et de faire se dresser les écailles qui deviennent comestibles. J'ai testé et comparé deux cuissons en gardant les écailles du rouget, la précédente et une cuisson à la plancha : les écailles sont grillées mais ne peuvent pas se relever, bien évidemment. La friture à la façon du chef espagnol a été difficile à obtenir, les écailles n'ont pas totalement frit et n'étaient donc pas réellement comestibles, contrairement à la cuisson à la plancha, où les écailles étaient là, bien grillées. Dans le premier cas, le poisson reste mi-cuit (ici, j'ai cuit  légèrement le poisson à la vapeur en allumant le feu sous la casserole), dans le second il cuit à l'unilatérale, cuisson plus "classique". Stéphanie avait testé, sans parvenir tout à fait au résultat attendu elle non plus, je me demande si elle a renouvelé l'expérience...
Avec ce rouget en écailles, j'ai proposé plusieurs textures d'aubergine, à partir de deux variétés différentes : chips et parmesane d'aubergine violette longue, purée réglissée et pétale confit d'aubergine blanche ronde.

Sauce vierge, gremolata, chermoula... Il y a quelques points communs entre ces différents condiments : huile d'olive, ail, herbe aromatique... Celle qui accompagne le rouget et l'aubergine associe basilic, câpres et citron, du peps dans l'assiette !rougetberasategui_aubergines.jpgIngrédients
- 2 rougets, ici de Méditerranée (vidés, non écaillés)
- 1 aubergine longue violette
- 1 aubergine ronde blanche marbrée de mauve (variété italienne)
- parmesan
- 1 cuillère à café de jus de citron
- 1 pincée de réglisse en poudre
- thym/romarin pour les aubergines
- huile d'olive
- gros sel
pour la gremolata basilic/câpre
- 5 cl d'huile d'olive
- 2 cuillères à soupe de basilic ciselé
- 2 cuillères à soupe de jus de citron
- 1 cuillère à soupe de câpres
- 1 demi gousse d'ail
- zeste d'1/2 citron
- 1 pincée de cannelle
- 2 ou 3 pincées de cumin
- sel, poivre
Préparation
Lever les filets des rougets en gardant les écailles et les désarêter.
Hacher les câpres, ciseler le basilic, hacher l'ail finement, mélanger avec l'huile d'olive, le zeste et le jus de citron, les épices, saler, poivrer et réserver au frais.
Tailler les aubergines en tranches de 6/8 mm arroser d'huile d'olive, parsemer de gros sel et d'herbes. réserver deux tranches d'aubergine blanche confite. En prélever le reste dont on ôtera la peau, mixer avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, 2 pincées de réglisse en poudre, 2 traits de jus de citron, saler poivrer.
Faire chauffer l'huile d'olive et frire la peau d'une demi aubergine violette, déposer sur papier abosrbant et poudrer de fleur de sel. Frire les écailles des filets de rouget en les déposant sur une passoire, écailles vers le haut au-dessus d'une grande casserole ; griller les autres à la plancha.
Passer sous le grill du four deux tranches d'aubergine avec quelques copeaux de parmesan. Dresser les différentes aubergines, deux filets de rouget et ajouter le condiment au basilic, citron et câpres.rougetberasategui_aubergines2.jpg

Partager cet article

commentaires

Marie-France 18/07/2012 08:09


Etonnante cette préparation, pour avoir préparé récemment un rouget et en avoir enlevé une belle quantité d'écailles, je ne pensais pas qu'elles pouvaient être comestibles avec ce type de
cuisson. Je découvre aussi les suggestions intéressantes de la Francesa.

Laurette 17/07/2012 14:43


Très gourmand ce plat ! Bravo

LaFrancesa 17/07/2012 13:55


3 raisons d'avoir tout à coup le blues : l'un de mes chefs espagnols préférés, une recette originale mais tellement méditerranéenne et des rougets qui me rappellent les "fondes" et les
"platjes"de la Costa Brava.


Ici la Méditerranée est bien moins accessible que la mangrove vietnamienne!


Les Espagnols apprécient particulièrement les fritures pour l'effet croustillant qu'elle garantit à... presque tout si les règles de base sont respectées. J'ai vu des arêtes d'anchois en tapa, je
pratique la tempura de peau de poisson  alors des écailles frites...


Le procédé en lui même fait penser au bain de friture à la verticale du canard laqué après la phase séchage.

Tiuscha 17/07/2012 14:10



oui clairement, d'où la peau du canard bien croustillante !



Brigitte 16/07/2012 14:22


Déjà que l'intitulé interpelle...Le plat est tentant et sûrement délicieux!


Bravo et bon lundi


Brigitte

lustine 16/07/2012 13:36


belle tentation !

choupette88 16/07/2012 13:12


le rouget c'est trop bon, je l'ai fait hier soir sur une tarte !


Bon aprés-midi
bisous

Choupette 16/07/2012 10:35


Ta curiosité culinaire me surprend souvent, étlonnante cette façon de faire poue le rouget, à essayer un jour peut-être.....

irisa 16/07/2012 08:59


J'étais bien curieuse de ce rouget en écailles ! Hou, c'est du grand art , au passage j'embarque ta gremolata qui est bien goûteuse

Tiuscha 17/07/2012 14:21



Et l'aubergine en déclinaison doit te plaire aussi, toi, la spécialiste de ce légume ;-)



Article ? Recette ?