Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 06:52

Le chaud-froid de volaille est un apprêt ancien de blanc de volaille nappé d'une gelée et servi froid ; on trouve aussi la même préparation pour du gibier à plume, mais aussi des poissons ou des légumes. Cette pièce de buffet est sujette à caution quant à son orthographe et à son origine : tantôt, on écrit "chaufroix" du nom du chef-entremetier des cuisines de Versailles en 1774, tantôt, on écrit chaud-froid, nom donné par le Maréchal debouillonariake.jpg Luxembourg, lors d'un repas tardif, en 1759 : le Maréchal gourmet convie régulièrement des convives autour de soupers d'anthologie dans son château de Montmorency. Un soir, il est obligé de rejoindre le Roi et d'assister au Conseil. Contraint d'abandonner ses invités, il dégustera la volaille dans sa sauce figée, non réchauffée, et s'en régalera...
Le chaud-froid (cuisiné chaud, servi froid) a quelque chose de suranné, voire d'un peu kitsch que j'ai eu plaisir à rajeunir un peu, avec ce blanc de pintade encadré de gambas et girolles, habillé de thym citron et de pimprenelle. Le nappage comme le pochage de la pintade étant réalisés à base de bouillon de crustacé Ariake. Je n'utilise que rarement des bouillons tout prêts mais Mamina avait été tellement élogieuse que j'ai eu envie de tester cette gamme signée Joël Robuchon, et il faut bien avouer qu'ils sont délicieux. Parfait pour un risotto, une paella, pour pocher des ravioles... En l'occurrence, pour cuire en douceur la pintade et créer la sauce gélifiée du chaud-froid, en m'inspirant de la recette de Chef Simon, pour le concours Ariaké sur 750g.
Ingrédients (pour deux)
- 2 blancs de pintade
- 1 poignée de girolles
- 2 gambas
- 1 sachet de bouillon de crustacés Ariake
- 3 feuilles de gélatine
- 2 cuillère à soupe de crème liquide
- 20 grammes de beurre
- 20 grammes de farine
- huile/beurre (cuisson gambas et girolles)

- sel, poivre
Préparation
Reconstituer le bouillon de crustacés et y pocher la volaille dans le bouillon à frémissement pendant une dizaine de minutes. Egoutter en réservant le bouillon, et laisser refroidir la pintade. Faire réduire le bouillon pour le concentré, il vous en restera environ 180 ml.

Préparer un roux avec le beurre et la farine, mouiller du bouillon et laisser épaissir en ajoutant la gélatine préalablement ramollie dans l'eau froide et en ajoutant un peu de crème. Napper les blancs de pintade en plusieurs fois en laissant figer au froid (environ 4 passage pour moi). Décorer de thym citron et de pimprenelle.

Faire sauter les girolles et les gambas dans un mélange huile/beurre avec du thym citron, saler et servir avec le chaud-froid de pintade aux herbes.

chaudfroidpintadegambasgirolles.jpg

Partager cet article

commentaires

passion 07/01/2012 22:50


J'adore le chaud froid de volaille,un de mes plats favoris quand je recevais,il y a longtemps.J'avais presque oublié la recette.J'en profite pour te demander où je peux trouver à Paris ces
bouillons,que je cherche en vain depuis leur création.Merci d'avance.

Tiuscha 07/01/2012 22:53



je ne saurais te dire, le Bon Marché ?



Au gré du marché 02/10/2011 15:21



Superbe assiette tout à fait invitante! Je retiens la technique de nappage de la volaille!


Lou



Silvia 01/10/2011 10:42



C'est très intéressante l'histoire du chaud-froid :-)
Merci pour ta recette! Bises, bon week-end, Silvia



Brigitte 30/09/2011 09:01



C'est une magnifique composition. Bravo!



Nuage de Lait 29/09/2011 21:35



Je ne connais pas le goût de la pimprenelle, faudrait que j'arrive à en trouver pour me faire une idée de ce que ça peut apporter dans un plat


en tout cas, ça semble bien bon tout ça avec un superbe bouillon tel que celui-ci


bises


jojo



Clemence 29/09/2011 18:13


J'en ai mangé il y a longtemps et je sais que j'avais adoré. Ta version me plait beaucoup !


AMELIE 29/09/2011 16:03



Une jolie recette qui donne envie. Bisous



LaFrancesa 29/09/2011 09:57



Moi je veux bien retourner aux plaisirs du XVIII si c'est pour goûter à cette cuisine d'anthologie. Le thym citron et la pimprenelle (on me dit que ça a le goût de concombre frais?) doivent
bien rafraîchir la bouchée mer et montagne. Surané ou pas, ce chaud-froid a l'air très raffiné.



Article ? Recette ?