Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 15:11

Mollusque marin, le couteau de mer (ou solen), qu'on appelle aussi rasoir (kountellec en breton) est un bivalve à la coquille lisse, de forme allongée, d'environ 12/15 cm de long (on trouve aussi de très gros de près de 20 cm de long). Elle est effilée comme le manche d'un couteau, autre de ses surnoms. couteauxdemer.jpgOn trouve le couteau sur le littoral Atlantique, où on le pêche à pied durant les grandes marées ; il vit dans le sable ou la vase à environ 50 cm et l'on peut le dénicher en observant un petit cratère doté de trous d'aération et le faire sortir de sa cachette en versant ces derniers : le couteau remontera en surface, pensant que la mer est remontée ! Le pêcheur doit alors l'attraper rapidement, sans quoi le couteau regagne rapidement ses pénates.
On trouve des couteaux de mer également mais plus rarement sur les étals, il faut alors les choisir brillants dans une coquille fermée et intacte ; on les vend généralement en fagots entourés d’un élastique, ce qui empêche le couteau de s’ouvrir, il peu en revanche sortir son pied si on le touche, signe de fraîcheur (sur la photo, la coquille est ouverte et l'animal sort le bout de son pied, ce qui permet de voir les deux muscles attachés de chaque côté de la coquille : ils servent de branchies à ce bivalve filtreur).
On les conserve ensuite dans du papier journal ou dans un torchon humide, avant de les faire dégorger dans de l'eau salée au gros sel  On peut ensuite les ouvrir en cocotte couverte, à sec, comme les autres coquillages bivalves, à la plancha ou au BBQ, mais il lui faut soit une cuisson très rapide, soit une cuisson lente et douce. Libre à vous ensuite de les faire revenir rapidement au beurre de mi-sel à la bretonne, les apprêter en persillades, les habiller d'herbes potagères, les travailler en tartare, les parfumer d'épices etc... NB certains le consomment encore crus.

Merci à Patrick CdM pour ses éclairages sur la biologie du couteau !

couteauxdemer2

Partager cet article

Published by Tiuscha - dans Zoom
commenter cet article

commentaires

mona 01/08/2011 10:37



petite on les pechait...il me semble me souvenir qu on versait un peu de sel au dessus du trou pour les attraper, on les mangeait crus...un delice



Patrick Cadour 30/07/2011 07:10



Je conais mieux la façon de les pêcher et de les cuisiner ;-))


Une autre bonne manière de les ouvrir avant de les cuisiner est de les passer à la vapeur. Bonne journée !



Marie-Claire 29/07/2011 20:47



Je viens d'apprendre que les couteaux pensent !



Tiuscha 30/07/2011 08:42



:) et ils courent vite avec leur pied unique ! Blague à part, paraaît que c'est très rapide ces bestioles



Messergaster 29/07/2011 19:08



Et bien j'ignorais complètement l'existence de ces "choses"...



Nuage de Lait 29/07/2011 19:01



Je n'ai jamais gouté de couteaux de mer , mais ce n'est pas l'envie quji me manque


bises


jojo



Article ? Recette ?