Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

3 mars 2007 6 03 /03 /mars /2007 20:23




C'est une recette que j'aime faire habituellement en été, avec du melon... Mais ce n'est pas la saison et je ne suis pas certaine d'avoir encore du melon dans mon congélateur. En revanche, c'est bel et bien la saison des mangues, juteuses, moelleuses, parfumées... C'est donc une demi mangue qui a subit le traitement hispanisant du melon. La couleur est très proche mais la texture est moins celle d'un gazpacho, plus épaisse, plus "mousseuse" et crémeuse. L'association de saveurs demeure elle aussi réussie...


Ingrédients

- une demi mangue
- menthe fraîche
- vinaigre de Xérès
- huile d'olive
- sel, poivre

Préparation
Mixer la mangue avec une dizaine de feuilles de menthe, deux cuillères à soupe de vinaigre et 5 d'huile d'olive. Saler et poivrer. Rectifier l'assaisonnement en huile et vinaigre. Servir très frais et décorer avec des feuilles de menthe.


Une autre recette avec de la mangue ? C'est ici !

Partager cet article

Repost 0
2 mars 2007 5 02 /03 /mars /2007 18:58
Patrick Chazallet m'a tellement fait envie avec sa série parfumée à l'ail rose de Lautrec que je l'ai suivi... Si je ne m'abuse, il y avait bien sur le lot également une recette à base d'agneau, c'est tellement une évidence, un mariage d'amour plus que de raison, une association traditionnelle dans le Sud Est, pays de l'agneau du Ventoux, où l'ail est également roi...
Voici donc l'épaule d'agneau confit à l'ail rose de Lautrec en chemises et ses pommes fondantes.

Ingrédient
- une belle épaule d'agneau
- une gousse d'ail rose de Lautrec
- du thym
- de l'huile d'olive
- du vin blanc
- une livre de pommes de terre
- sel, poivre










Préparation
Préchauffer le four à 240°C. Faire griller l
'épaule d'agneau, salée, poivrée et frottée de thym et d'huile, côté peau, puis côté face, dans un plat à couvercle allant au four. Ajouter les gousses d'ail en chemises, le thym, arroser de vin blanc.











Baisser la température du four à 170/180°C et enfourner pour 3/4 heures. Arroser et ajouter de l'eau à plusieurs reprises durant la cuisson. Une heure et demi avant la fin, ajouter les pommes de terre. Saler et poursuivre jusqu'à ce que la viande soit moelleuse (on n'a guère besoin de couteau pour la servir...). On peut l'accompagner également d'artichauts à la provençale (objet d'un prochain billet)

Partager cet article

Repost 0
2 mars 2007 5 02 /03 /mars /2007 12:36
C'est chez Marmiton que j'ai "dégoté" cette recette. Je suis toujours à la recherche de LA recette de coleslaw. Celle-ci comportait pignons de pin et raisins secs. Voici déjà la version "sans"...
















Ingrédients
- 1/2 chou blanc
- 2/3 carottes ou 6 moyennes
- 1 gros oignon
- 1 poignée de raisins secs (macérés quelques instants pour les attendrir)
- 1 poignée de pignons de pin grillés à sec
- sel et poivre

et pour la mayonnaise 
- 1 jaune d'oeuf
- 1 cuillère à soupe de moutarde condimentaire type Savora
- huile d'olive
- jus d'orange

Préparation
Hacher l'oignon et râper la carotte, le chou (lame à concombre du robot), monter la mayonnaise et mélanger dans un grand saladier... Et donc, si l'on veut ajouter pignons et raisins secs ou les servir séparément afin que chacun puisse enrichir son coleslaw selon ses goûts...

Voici la version "avec" :

Partager cet article

Repost 0
1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 20:26
La crème de cresson précédemment utilisée dans les verrines bicolores négatif/positif s'amuse à travers ces deux versions supplémentaires, deux occasions de découvrir les accents poivrés de cette salade "aquatique"...
















Après le blanc et le vert, le rouge et le vert : la crème de cresson se dissimule au creux de tomates cerises façon petits farcis très frais... Un avant-goût d'été qui se fait sentir depuis plusieurs jours déjà...
Succombons tous et toutes à ces envies de couleur !

Dans sa deuxième version, elle sert de refuge à des coques en crème de curry, une cuillère pleine de caractère (bien doser l'épice afin qu'elle ne domine ni ne se laisse dominer par le cresson...), de saveur et de joie de vivre...
NB : la coque est hélas un produit de conserve, ma poissonnière n'en aillant sur son étal que de temps à autres.















Il y avait une troisième version qui me semble moins réussie (pour votre information), avec une harmonie qui laisse à désirer...
Dommage, la photo était réussie. Je vous le donne en mille : un roulé de jambon cru à la mousse de cresson, pas désagréable mais de loin, le moins réussi de cette série thématique...


Partager cet article

Repost 0
1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 07:02
Je cherchais un accompagnement pour cette mangue bien mûre parce qu'IL n'aime pas les fruits (c'est un "médicament" comme les légumes). Une sauce au chocolat blanc lui plairait assez...Je me suis rappelée une crème concoctée par Micky genre "pina colada", je ne me souvenais pas de la recette précise mais juste d'un dessert détournant le cocktail ensoleillé. Après coup, je me suis aperçue que cette crème était précisément à base de chocolat blanc !

Qui dit pina colada dit rhum, ananas, noix de coco ? A la place de l'ananas, il y a déjà la mangue... Ce serait donc une sauce tiède au chocolat blanc, rhum et noix de coco... Très simple en fait et à condition de ne pas mettre trop de rhum, le parfum accompagne bien celui de la mangue. IL a adoré, j'ai autant aimé celui de la mangue seule, si parfumé. Elle était mûre à point embaumait l'étal quand je l'ai achetée, douce, juteuse, moelleuse, un pur délice !


Partager cet article

Repost 0
28 février 2007 3 28 /02 /février /2007 19:50
Le cresson c'est beaucoup de chlorophylle et d'eau, une couleur verte très profonde, une saveur poivrée, un rien d'amertume. Un végétal qui ne séduit guère mais que j'aime beaucoup. Seulement, en dehors du potage que faisait ma mère, je n'ai guère rencontré de cresson en situation...

Pour répondre à mon envie de bichromie, et après ma salade de mâche et sa sauce aigre-douce au yaourt de chèvre, je récidive avec cette variation autour de la mâche.
Première proposition, des verrines bicolores négatif/positif. Regardez, la photo parle d'elle-même :


















Il s'agit en fait d'une émulsion de cresson à laquelle j'ai incorporé un peu de faisselle de chèvre pour avoir une consistance plus crémeuse.
Mais comme c'est une saveur spéciale, je l'ai adouci avec cette texture blanche et moelleuse composée également de faisselle et de fromage de chèvre frais, très onctueux. Pour le décor, noix de coco poudrée d'un côté, persil petit bouquet de l'autre.
Très agréables à l'oeil, ces verrines doivent être servies fraîches mais pas trop...

Voici une autre variation autour du cresson...

Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Recettes - Mise en bouche
commenter cet article
28 février 2007 3 28 /02 /février /2007 17:40

Ou plutôt par Jessica, que Lolotte nous transmet et nous "translate" par la même occasion...
Et comme ma minette la plus vieille (pas encore 4 ans !) est "chocolate-addict" et que je lui vais promis un gâteau pour aujourd'hui (vive les vacances !), on l'a préparé ensemble ce matin !
Le mixer a eu un peu chaud et fait de drôles de bruits ("on dirait qu'il parle, le robot") et puis au sujet du mélange sucre-beurre : "on dirait une fleur", car cela faisait des volutes crémeuses...












- 400 g de sucre roux
- 230 g de farine
- 5 cuillères à soupe bombées de cacao (3 d'amer puis panne : + 2 de cacao sucré)
- 150 g de beurre doux
- 1 cuillère à café d?extrait de vanille pur
- 4 oeufs

Préchauffer le four à 180 ºC. Beurrer un plat carré (23x23), pour moi rectangulaire, un tiers environ plus grand, d'où la règle de trois...
Battre le beurre et le sucre (au mixer électrique me concernant, avec le sucre roux c'est plus difficile encore !)
Ajouter le cacao, la vanille et les oeufs, puis la farine et mélanger jusqu'à ce qu'elle soit juste incorporée. La pâte était plutôt épaisse, je le confirme.

Cuire ensuite en surveillant la cuisson (d'après Lolotte, zieuter régulièrement après les 20 premières minutes). La cuisson est bonne dès qu'un pic planté dans le coeur (Argh !) ressort net comme un sou neuf ! Pour moi ça a été le cas après les 30 minutes de cuisson règlementaire.

Au final, un peu trop sucré, pas assez le goût de cacao (la faute à qui ? A bibi, cause panne de cacao amer, et adjonction obligatoire de cacao pour petit déjeuner enfantin).

Bien je ne peux que m'en prendre à moi-même,
sûrement pas aux instigatrices de cette recette,
au demeurant fabuleusement fondante... 

La croûte est aussi bien craquante notons-le.

Texture : 10/10,
saveur : à revoir...





Et du coup, comme c'était trop sucré pour moi, je me suis servie une cuillère généreuse de confiture de bigarade (ou marmelade d'orange amère), dont j'avais lancé les prémisses mais totalement oublié de vous donner la suite : la recette de ce délice fera l'objet d'un prochain billet si mon administrateur, overblog, m'y autorise (cela rame matin, midi et soir !).

Voici l'objet du (petit) délit (il s'agissait d'un petit carré !)



Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Recettes - Plaisirs sucrés
commenter cet article
27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 16:21
Je me suis laissée inspirée par une envie de bichromie : du blanc et du vert dans mon assiette pour une très fraîche impression !
Alors j'ai assorti la mâche avec le navet cru, le chou-fleur cru et le kiwi, le tout servi avec une sauce aigre-douce au yaourt... de chèvre !
















Ingrédients
- 4 belles poignées de mâche
- un beau bouquet de chou-fleur cru
- 1 navet rond blanc (dont j'ignore le nom de la variété...)
- 1 kiwi
- 1 cuillère à soupe d'huile de noix
et pour la sauce
- 1 demi-yaourt au chèvre (ou mélange yaourt fromage de chèvre)
- 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
- 1 demi cuillère à café de miel
- sel, poivre

Préparation
Couper le chou-fleur menu-menu, le kiwi en fine tranches, séparer les feuilles de mâche mais les garder entières, couper des copeaux de navets (à l'économe) pour conserver la transparence du légume et arroser d'huile de noix. Mélanger les ingrédients pour la sauce et déguster bien frais !

Encore plus de mâche ? Voir cette verrine légère et fraîche...

Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Recettes - Entrées fraîcheur
commenter cet article
27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 09:31
A l'invitation de Tara et pour répondre au billet de Claire, je réagis à un énième plagiat (question droits d'auteur, on est bien mal protégé dans notre pays je trouve), cette fois-ci c'est une petite maison d'édition qui en fait les frais. J'ai adressé un mot de soutien à l'éditrice ne pouvant faire grand chose d'autre (je ne suis pas avocate !)

Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Warning
commenter cet article
27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 06:40

Tout ça pour un pigeon ? Il en a de la chance, mais nous aussi !
Petit (400 grammes), fermier, en provenance de mon premier panier paysan, blanc et bien frais. Pour trois (enfin, deux et un quart, à peine vu le gabarit de la minette susceptible d'en manger puisque la grande est partie...), cela sera sans doute un peu juste. Wait and see...

Quelle cuisson ? Quelques chose de simple, je suis totalement incapable de désosser avant cuisson, et le pigeon en plusieurs cuissons ou services, trop complexe. Restons simple : il sera cuit au four. Si je me laisse déborder, mieux vaut en cocotte sinon il risquerait de sécher...

Ensuite l'accompagnement, un traditionnel chou/marron (avec le chou blanc du panier paysan, en revanche ce n'est plus la saison des marrons, ils seront donc en conserves), puis une écrasée de pomme de terre, enfin pour la saveur principale, ce sera la baie de genièvre (inspirée d'i-saveurs).

Ingrédients
- 1 pigeon de 400 grammes
- 5 pommes de terre type Charlotte
- 1 demi chou blanc
- 60 grammes de châtaignes
- 1 cuillère à café de baies de genièvre
- 2 échalotes
- lard gras
- beurre demi-sel
- graisse de canard ou d'oie
- crème fraîche
- cognac
- vin blanc sec
- bouillon de volaille
- persil
- sel, poivre

Préparation
Utiliser une cocotte à couvercle allant au four et y faire revenir une échalote dans un peu de
graisse de canard (ou d'oie). Enlever et remettre environ deux cuillères à soupe de graisse. Faire dorer le pigeon sur toutes ses faces, mouiller avec une cuillère à soupe de cognac, une de vin blanc et trois de bouillon. Mettre au four couvert à 220°C durant environ 45 minutes en surveillant la cuisson et en tournant régulièrement le bestiau... Il est à point quand il est encore rosé.











Dans l'intervalle, préparer le chou : réserver deux feuilles par assiette, blanchies et cuites dans l'eau salée. Détailler en petits morceaux et faire fondre avec un peu de lard gras. Ajouter l'échalote, les châtaignes et un peu de bouillon. Faire compoter à feu doux.
Cuire les pommes de terre et les écraser avec du beurre demi-sel. Garder au chaud.
Faire torréfier les baies de genièvre et les écraser au pilon. Faire revenir une échalote dans le beurre, ajouter les abats du pigeon, les baies de genièvre et 10 cl de bouillon. Mixer et remettre sur feu doux avec un peu de crème fraîche.
















Découper le pigeon et dresser sur les feuilles de chou, avec la compotée de chou et de châtaignes d'un côté, l'écrasée de pommes de terre de l'autre, arroser d'un filet de sauce, procéder sur le bord du four ouvert pour conserver la chaleur et servir enfin avec la sauce servie séparément.

On retrouvera cette recette prochainement sur Croque-en-bouche !



Partager cet article

Repost 0
Published by Nathalie Merceron - dans Recettes - Délices ovo-carnés
commenter cet article

Article ? Recette ?