750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 15:00

Depuis plusieurs années, je réalise régulièrement du fenouil confit, une confiserie que je glisse dans des cakes, des sablés, des mousses... ; j'en dépose sur du riz au lait et il accompagne de temps en temps un sorbet ou une glace... Le fenouil (confit ou pas, voire les graines du fenouil sauvage) se marie divinement avec les fruits rouges, les baies d'été, le melon, les fruits jaunes de saison ; j'en fais donc régulièrement, tout comme la betterave confite, mais là, c'est surtout pour utiliser le sirop comme colorant...
Cette fois, le fenouil confit apporte une touche de gourmandise à une soupe de framboise, rehaussée par l'agastache à la saveur anisée-réglissée.soupeframboisegroseillefenouilconfit.jpg

Ingrédients
- 1 poignée de framboises
- 1 poignée de groseilles
- 250 grammes de purée de framboise (type smoothie bio Comtes de Provence)
- 4 morceaux de fenouil confit
- 2 ou 3 feuilles d'agastache
- 1 cuillère à soupe de jus de citron
Préparation
Détendre un peu la purée de framboise avec 50 ml d'eau, le jus de citron ; servir dans des coupes et ajouter les fruits frais, un peu d'agastache ciselée et le fenouil confit coupé en petits morceaux. Réserver au frais. Servir à température ambiante.

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 16:35

La semaine dernière j'ai testé le duo abricot/rhubarbe, deux ingrédients qui jouent sur la même partition acidulée, j'ai renouvelé avec la rhubarbe de mon père et les abricots (très mûrs) de mon jardin. Vous pouvez y ajouter au choix des graines de fenouil, du gingembre ou encore de la mélisse, entre autres... Une compote sans prétention, gourmande, fruitée, colorée... Vous ajusterez la quantité de sucre à votre goût. Bonne rhubarbe et heureux abricots !

compoteabricotrhubarbe.jpg Ingrédients
- 500 grammes d'abricots
- 300 grammes de rhubarbe
- sucre au goût ou sirop d'agave
- graines de fenouil au goût, gingembre, mélisse... au choix !
Préparation
Cuire les abricots avec la rhubarbe, les graines de fenouil, le sucre, laisser compoter et mixer les fruits. Servir tiède ou frais, selon la météo !

Partager cet article

Repost0
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 06:01

Après les fraises et des cerises, c'est désormais la saison des abricots, des nèfles du Japon, des groseilles et des framboises. Les premiers abondent dans le jardin et j'ai démarré les confitures : bassine de cuivre, louche, sucre de canne à gogo... l'équipement de l'artisan confiturier est de sortie ! Confitures d'abricots donc au programme de ces prochains jours, mais encore, jus et coulis d'abricots, conserves au naturel, abricots séchés... ainsi que des desserts fruités comme cette soupe d'abricot à la mélisse, "panna cotta" de chèvre à la réglisse, fruits rouges, ou des goûters (pour la fête de l'école notamment), comme cette tarte fine et colorée. Beaucoup de subtilité avec des saveurs complémentaires et harmonieuses. L'abricot aime les saveurs fromagères, douces, lactées, je vous suggère cette variation entre chèvre, abricot et nèfle du Japon, une version cheesecake abricot-fruit de la passion, ou avec du fromage frais de brebis comme le greuil sur un duo poivron/abricot.soupeabricotmelissefruitsrougespannacottachevrereglisse.jpgIngrédients (pour 4)
- 400 grammes d'abricots (dénoyautés)
- 3 cuillères à café de miel

- 1 cuillère à soupe de feuilles de mélisse ciselées
- 1 cuillère à soupe de jus de citron (ici vert)
- quelques giclées de coulis de framboise (Monin)
- QS groseilles, framboises
demi sphère de chèvre à la réglisse façon panna cotta
- 150 grammes de faisselle de chèvre
- 150 ml de lait
- 40 grammes de sucre
- 1/2 cuillère à café d'agar-agar
- 1/2 cuillère à café de réglisse moulue
Préparation
Chauffer le lait avec le sucre pour le faire fondre, ajouter l'agar-agar et prolonger la cuisson 2 minutes. Puis, hirs du feu, mélanger avec la faisselle et la réglisse. Mouler dans des demi-sphères et réserver une bonne heure au frais, au minimum.
Mixer les abricots avec la mélisse, le jus de citron verte et le miel. Réserver au frais.

Verser la soupe d'abricots dans des assiettes, ajouter la crème de chèvre à la réglisse, ajouter un trait de coulis de framboise et quelques fruits rouges.

Partager cet article

Repost0
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 06:39

Nous avons beaucoup aimé la cherry pie, notamment sa pâte croustillante. La récidive que je vous propose est une tourte aux fraises et à la rhubarbe, strawberry and rhubarb pie, accompagnée d'une crème anglaise à la fleur de sureau, à défaut d'une véritable "custard". En effet, ayant refait de la crème glacée à la fleur de sureau, j'ai gardé un peu de crème anglaise pour accompagner le dessert, adoucir l'acidité de la rhubarbe. Et la fleur de sureau est délicieuse autant avec la fraise, comme dans ce dessert, qu'avec la rhubarbe.strawberryrhubarbpie.jpgIngrédients
- 70 grammes de farine
- 45 grammes de beurre
- 5 grammes de saindoux
- 50 ml d'eau froide
- 1/2 cuillère à café de jus de citron
- 1 pincée de sel
pour la garniture
- 80 grammes de toute petites fraises
- 3 petites tiges de rhubarbe
- 2 cuillères à soupe de sucre blond
- 1 cuillère à café de fécule de maïs
Préparation
Mélanger les ingrédients de la pâte, mettre en boule et réserver sous film alimentaire, au frais, environ une heure.
Cuire à sec la rhubarbe pelée et coupée en tronçons, avec une cuillère à soupe de sucre, puis laisser refroidir. Mélanger avec la fécule.
Foncer un moule beurré avec la pâte. Déposer la rhubarbe et les fraises, couvrir du reste de la pâte en soudant bien les bords.
Enfourner à 220°C 20 minutes, puis à nouveau 20/25 minutes en baissant à 180°C. Déguster tiède, avec la crème anglaise à la fleur de sureau.

Partager cet article

Repost0
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 05:50

Les pluies continues depuis 3 jours vont avoir considérablement abîmé les cerises du jardin, et pas seulement les vignes en début de floraison. En voici quelques poignées sauvées des eaux ! Et entre deux ventrées de cerises, réservons-en pour une tourte britannique, tirée d'un livre recommandée jadis par Hélène : the great british book of baking. Outre-manche, cette cherry pie s'apprécie avec de la crème épaisse, double. Ici nous l'avons dégustée tiède, seule...
C'est le temps des cerises, alors je vous propose aussi cette provençale fougassette aux cerises et à la verveine ou cet angel cake US et sa giboulée de cerises au thym citron.
cherrypie.jpgIngrédients
- 140 grammes de farine
- 90 grammes de beurre
- 10 grammes de saindoux
- 100 ml d'eau froide
- 1/2 cuillère à café de jus de citron
- 1 pincée de sel
pour la garniture
- 300 grammes de cerises dénoyautées (Burlat ici)
- 10 grammes de sucre blond
- 1 cuillère à café de fécules de maïs
Préparation
Mélanger les ingrédients de la pâte, mettre en boule et réserver sous film alimentaire, au frais, environ une heure.
Dénoyauter les cerises et mélanger avec le sucre et la fécule.
Foncer un moule beurré avec un peu plus de la moitié de la pâte. Déposer les cerises sur la pâte, couvrir du reste de la pâte en soudant bien les bords.
Enfourner à 220°C 20 minutes, puis à nouveau 20/25 minutes en baissant à 180°C. Déguster tiède avec de la crème fraîche, de la glace à la vanille ou... rien !cherrypie2.jpg

Partager cet article

Repost0
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 05:29

limepalestine.jpgLa lime douce de Palestine est un agrume peu courant sous nos latitudes, celle-ci nous vient du Portugal, le petit paradis terrestre de Jean-Paul Brigand, Lugar do Olhar Feliz, via Marie-Claire qui a joué les messagères-livreuses ! Cet agrume est un citron doux de couleur jaune avec un mamelon marqué ; son zeste a le parfum de la bergamote, son jus et sa pulpe n'ont aucune acidité ! Si visuellement et olfactivement, la lime de Palestine rappelle la limette, la saveur est donc nettement différente, la seconde étant acide (certes moins qu'un citron jaune), tandis que la première est franchement douce et désaltérante.
Alors que faire de cette lime de Palestine en cuisine ? Pas de tarte à la lime sans acidité, trop fade. Premier test avec des fraises et cette crème au chocolat blanc. Le principe : une gelée de lime de palestine non sucrée avec pour seule saveur la note de bergamote, surmontée de fraises type Pajaro ou Gariguette (Mara ou Charlotte sont moins intéressantes, leur saveur "des bois" ne se situe pas dans le même registre que la bergamote). Avoir la main douce sur le chocolat blanc et plutôt avec du mascarpone en base, plus neutre et moins puissant en goût, il n'effacera pas le duo fraise-lime de Palestine (contrairement au fromage frais salé). Autre possibilité : sans le chocolat blanc, on peut sucrer légèrement la gelée de lime de Palestine (au sirop d'agave par exemple).
Ingrédients
- 10 fraises
- crème de chocolat blanc, voir ici
- 1 lime de Palestine
- 2 bonnes pincées d'agar-agar
Préparation
Cuire la lime de Palestine coupées en 6 quartiers couvert d'eau. Egoutter et mixer le fruit entier. Prélever 50 ml de jus de l'agrume et chauffer avec l'agar-agar environ 2 minutes, ajouter 3 cuillères à soupe de pulpe mixée, mélanger.
Etaler dans le fond d'une petite assiette, surmonter de fraises coupées (ici en tranches), ajouter quelques "points" de crème au chocolat blanc.fraisegeleelimepalestinechocblanc.jpg

Partager cet article

Repost0
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 05:26

Je trouve ludique le concept des fraises farcies, à décliner avec du chocolat noir, blanc, une ganache pistache ou encore végétale comme celle-ci à l'avocat. Cette fois, c'est une préparation au chocolat blanc que je propose, un peu sucrée-salée selon l'option choisie (on aime ou pas, mes filles pas, quel dommage). Une recette donc, et trois possibilités (au moins !) pour des saveurs un peu différentes : crème de mascarpone, fromage à tartiner (type St Moret, Philadelphia..) ou chèvre frais !
Pour les fraises farcies, il faut choisir de grosses fraises, rondelettes et dodues comme la Pajaro ou la Charlotte (une petite note de fraise des bois, moins affirmée toutefois que la Mara) ; la Gariguette ou la Ciflorette sont plus allongées et ne conviennent pas (il faut évider les fraises). fraisefarciechocblanc2012.jpgIngrédients
- 50 grammes de fromage à tartiner, chèvre frais ou mascarpone
- 35 grammes de chocolat blanc
- 20 à 30 grosses fraises
Préparation
Faire fondre le chocolat blanc au bain-marie.
Mélanger avec l'un des trois ingrédients et mettre dans une poche à douille, réserver au frais.
Au moment de farcir les fraises, remettre à température ambiante.

Couper les "chapeaux" des fraises et évider les délicatement. Farcir de la préparation, remettre ou pas les chapeaux et garder à température ambiante (ou réserver quelques temps au frais en prenant soin de remettre à température environ 20 à 30 minutes). Présentées ici dans un petit verre à vodka...

Partager cet article

Repost0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 05:59

Une fin de semaine sur les chapeaux de roue, avec une jolie expérience au domaine Dalmeran, suivie de l'arrivée de mon père, qui m'a apporté des framboises, des cerises de Montmorency et de l'oseille congelées, le tout de son jardin ainsi que des cèpes, congelés aussi, résultat d'une cueillette de l'automne dernier ! Du coup, vite-vite, on a mangé les fruits, notamment les framboises avec du basilic (après ce duo fraise-basilic) et un crumble amande.framboisebasiliccrumbleamande.jpgIngrédients
- 100 grammes de framboise (et/ou groseille en mélange pour ceux qui aiment, ou encore des fraises fraîches !)
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 2 cuillères à soupe de sirop d'agave
- 5 à 8 feuilles de basilic (selon taille)
pour le crumble amande
- 20 grammes de poudre d'amande
- 20 grammes de farine
- 20 grammes de sucre blond
- 20 grammes de beurre froid
Préparation
Mélanger les ingrédients du crumble et enfourner à 200°C (en passant éventuellement au froid environ 40 minutes). Laisser refoidir.
Mélanger les framboises avec l'huile d'olive, le sirop d'agave et le basilic ciselé. Parsemer de crumble et déguster !

Partager cet article

Repost0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 05:38

En cuisine, en bonne compagnie aujourd'hui et demain, je vous propose une recette de saison, afin de fêter ce "Sacre du Printemps" au domaine Dalmeran. Que diriez vous de mêler très simplement les gariguettes et les asperges dans un dessert tout en fraîcheur ? Les fraises sont ici marinées avec du miel (ou au sirop d'agave) et du jus de citron, elles sont accompagnées d'asperges vertes confite à la vanille et d'un pistou sucré.fraisemarineeaspergeconfitevanille.jpg

Ingrédients
- 250 grammes de gariguettes
- 1 cuillère à soupe de miel ou de sirop d'agave
- 1 cuillère à soupe de jus de citron
pour les asperges vertes confite à la vanille
- 3 asperges vertes
- 100 grammes d'eau
- 4 cuillères à soupe de sucre blond
- 1/2 bâton de vanille (même un peu usagé)
pour le pistou sucré voir ici
Préparation

Couper les fraises en 4 ou 6 selon leur taille, arroser de jus de citron et de miel ou sirop d'agave. Laisser mariner quelques heures au frais. Faire confire les asperges en deux temps dans l'eau sucrée et vanillée, d'abord les tiges, puis les pointes, jusqu'à ce que'elles soient tendres. Laisser refroidir et réserver. Préparer le pistou sucré comme indiqué ici. Servir les fraises marinées avec les asperges confites et un peu de pistou sucré.

Partager cet article

Repost0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 06:58

Sur les étals, on trouve les dernières mandarines dont on pourra profiter pour leur parfum explosif leur acidulé et leur fraîcheur ! Ici en duo avec de la mangue bien mûre. C'est déjà la troisième fois que je prépare ce dessert fruité, simplissime mais tellement addictif que je ne réiste pas au plaisir de le partager. Cette compote mixée crue, crémeuse, peut aisément se transformer en soupe en ajoutant du jus d'orange qui emportera moins la saveur et n'écrasera pas la mangue, la "difficulté" relative étant le dosage des deux fruits...
Pas de verdure ni de plat irlandais mais je souhaite quand même à ceux qui vont la fêter, une bonne Saint Patrick !
Ingrédients
- 250 grammes de mangue
- 1 mandarine
Préparation
Mixer la chair de mangue avec le jus de la mandarine et la moitié de son zeste. C'est tout ! compotemanguemandarine

Partager cet article

Repost0

Article ? Recette ?