Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 06:24

Lors de notre escapade en Velay, nous avons déniché cette bière brassée à la lentille verte du Puy, la "Perle Verte" de la brasserie Sornin. C'est une bière blonde de haute fermentation à 5% vol. réalisée à base de malts d'orge et de lentilles crues ; une bière sans amertume, très douce en saveur, légèrement sucrée et avec de très fines bulles. Très désaltérante !

NB nous avons acheté cette bière à la Cave Marcon à Saint-Bonnet-le-Froid qui regorge de merveilles à boire !

Pour en savoir plus sur la basserie Sornin, cliquez ici.

bierelentille

Partager cet article

Repost 0
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 06:33

Ceux qui connaissent ce blog de longue date savent de quoi il retourne : le Festival de l'ail de Piolenc est une célébration qui se déroule chaque fin d'été, le dernier week-end août. Supposément "folklorique", il a perdu peu à peu son charme en abandonnant certaines de ses plus pittoresques animations comme le lâcher de colombes ou le concours de chants d'oiseaux. Ils ont fait place à des élections de miss (et mini miss, sic), plus populaires (?). La bonne nouvelle : le festival a gagné un caractère culinaire,ce dont je ne peux que me féliciter, avec le concours d'aïoli et depuis l'an dernier, les démonstrations de chefs aussi prestigieux que Christian Etienne et Michel Meissonnier, rejoint cette année par Alain Davi, chef voisin au Mas des Aigras.

Pour l'occasion, je nous ai préparé des cromesquis à l'ail, à grignoter avec une sauce tomate, un coulis de persil ou comme ici, une gelée de piment d'Espelette (ou cette confiture de poivron au piment d'Espelette).  A servir en cuillère individuel et à gober en une fois, si vous les servez en version apéritive : ils explosent en bouche, libérant leur crème d'ail ! Mais ces cromesquis feraient aussi un savoureux accompagnement d'agneau, de volaille, de cochon...cromesquisail1.jpg
Ingrédients (10 cromesquis)
- 10 gousses d'ail confit en chemise comme ici ou avec une volaille par exemple...
- 75 grammes de lait
- 1 ou 2 cuillères à soupe de jus de volaille rôtie ou d'huile d'olive
- 1 feuille de gélatine
- 1 blanc d'oeuf
- QS chapelure
- huile (friture)
- sel, poivre
Préparation
Mixer finement l'ail avec le jus ou l'huile d'olive, et le lait chauffé juste pour dissoudre la gélatine. Saler, poivrer. Incorporer la gélatine ramollie dans l'eau froide. Verser dans un moule à mini demi-sphères. Faire prendre au froid puis consolider au congélateur. Puis, paner en deux fois en laissant reposer au froid entre deux panures : passer dans le blanc d'oeuf battu légèrement, puis rouler dans la chapelure. Réserver au frais au moins 30 minutes, puis frire les cromesquis d'ail.cromesquisail.jpg

Partager cet article

Repost 0
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 06:11

Pour rester dans le registre "salade complète" et après la salade "sudiste" à l'agneau, voilà la version "bistrot" à la queue de boeuf, aux lentilles du Puy et haricots verts, avec quelques baby tomates colorées pour égayer un plat un peu sombre (cela change de cette autre salade de queue de boeuf, plus exotique). Quelques câpres, de la moutarde à l'ancienne, un plat très simple et peu coûteux. Il faut juste cuire la queue de boeuf à l'avance (ici avec des échalotes dans de la bière). On la dépiaute encore tiède et on assaisonne bien. Il faut que ce soit relevé ! Aussi pour les adultes consentants, j'ai ajouté des feuilles de raifort afin de corser un peu (vous pouvez mettre aussi du raifort-condiment mêlé à la moutarde...). L'ajout des haricots verts est un clin d'oeil à Michel del Burgo, Chez la Vieille (Paris), qui y oscille entre cuisine bourgoise et "bistrot". A ce propos, êtes-vous partisan de l'orthographe bistro ou bistrot ? Origine poitevine de "bistraud", qui désigne le domestique du marchand de vin avant de désigner le débit de boisson. certains y voient une étymologie chti, de bistouille qui évoque un café alcoolisé... A priori rien de russe là-dedans donc. Le dictionnaire admet les deux orthographes avec ou sans "t". Et vous, comment l'écrivez-vous ?
saldequeueboeuflentillepuyharicotvert.jpgIngrédients
- 3/4 d'une queue de boeuf moyenne* (mitonnée à l'échalote et à la bière, juste avec du laurier et du poivre concassé)
- 200 grammes de lentilles vertes du Puy
- 2 poignées de haricots verts
- 2 cuillères à soupe de moutarde à l'ancienne (+2cs moutarde de Dijon pour la cuisson des lentilles)
- 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin ou de cidre
- 1 belle cuillère à soupe de câpres (ou plus si vous aimez)
- QS feuilles de raifort (facultatif)
- QS petites tomates (pour mettre de la couleur !)
- sel, poivre
*le reste étant réservé à une autre recette...
Préparation
Cuire lentement la queue de boeuf avec échalote émincée et revenue dans l'huile d'olive, laurier et poivre noir, dans la bière, un peu comme ici. Effilocher la chair encore tiède et réserver.
Cuire les lentilles dans l'eau salée en les gardant ferme, en ajoutant 2 cuillères à soupe de moutarde dans l'eau de cuisson.
Mélanger lentilles et queue de boeuf, ajouter environ 3 cl de jus de cuisson de la queue de boeuf et assaisonner de moutarde à l'ancienne, vinaigre, câpres hachés, feuilles de. Garder au frais.
Cuire les haricots verts, rafraichir et réserver au frais.
Servir la salade bien fraîche accompagnée de haricots verts et de tomates colorées. saldequeueboeuflentillepuyharicotvert2.jpg

Partager cet article

Repost 0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 07:04

Quoi de plus rafraîchissant que pastèque, melon et melon d'eau (qui contrairement aux pommes et mûres, ne poussent pas dans le jardin) ? Aujourd'hui, j'ai choisi de marier melon Cantaloup et raisins noirs pour un carpaccio original parfumé de mostarda, ce condiment sucré-piquant italien (petit clin d'oeil à Marie-Pierre). Pour donner un caractère un peu plus "spectaculaire" à cette simplissime assiette, j'ai dressé ce carpaccio comme une fleur. Plutôt pour adulte avec la mostarda, mais faites-le avec un mélange miel/jus de citron, les enfants vont adorer la présentation !
Pour une autre recette fraîche de melon, cliquez ici ou encore là, avec un très ancien gazpacho de melon...
Ingrédients
- 2 belles tranche de melon
- environ 10 grains de raisin (Muscat ou Cardinal, ou celui de votre choix)
- 1 cuillère à soupe de mostarda (fruit taillé très fin et son sirop)
Préparation

Tailler le melon en tranches assez fines les disposer en rosace dans l'assiette pour former la fleur, tailler les raisins en 4 ou 5 suivant la taille et répartir à volonté, puis arroser de sirop de mostarda et parsemer de fruit confit. Réfrigérer jusqu'au moment du service.fleurmelonraisinmostarda.jpg

Partager cet article

Repost 0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 13:09

Certains le savent, notre jardin de Provence est un véritable verger qui nous permet d'avoir des fruits de mai à novembre ! Cerises, nèfles du Japon, abricots, figues, amandes, prunes, mûres, pommes, poires, coings, kakis, olives (en plus des fraises du potager), certains en plusieurs variétés qui apportent encore plus de diversité ! Certes, c'est du travail : récolter et conserver les fruits, tailler et soigner les arbres, mais quelle satisfaction de déguster sa production ! Cette "terrine" de pommes aux mûres en est un exemple, réalisée avec les fruits du jardin, cueillis et cuisinés selon cette recette de pommes de 5 à 7  que je dois à Marie-Claire. A ceci près que les pommes se sont pas caramélisées mais cuites avec une compotée de mûres express. Un peu comme une tarte sans pâte... Très bon, à cuire la veille et à réfrigérer, puis à servir à température ambiante. Vous devez pouvoir en faire avec d'autres fruits rouges...terrinepommemure.jpgIngrédients
- 4 ou 5 pommes (ici une variété qui ressemble à la Borowitsky, l'inconvénient de ce verger c'ets que ne l'ayant pas planté, je ne connais pas les variétés à coup sûr, pour certaines c'est évident, pour d'autres moins)
- 150 grammes de mûres
- 2 cuillères à soupe de sucre blond
- 5 cl de sirop de vin (facultatif)
Préparation
Faire compoter les mûres avec 50 grammes d'eau. Les écraser grossièrement et laisser refroidir.
Peler et couper les pommes en lamelles. Les ranger dans une terrine ou un moule allant au four, façon tian. Alterner couches de pomme et de mûres. Terminer par la pomme, poudrer de sucre et enfourner à 120/130°C environ 5 heure ou plus, en arrosant de sirop de vin de temps en temps, sur la fin.tarteprunesjardin.jpgSur cette dernière photo, une tarte aux 3 prunes du jardin, une noire genre Damas et 2 jaunes, dont un genre de grosse mirabelle.

 

 

Partager cet article

Repost 0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 06:07

Vous le savez sûrement déjà, Yummy N°4 est en ligne, un numéro haut en couleur entre poivron, melon, couleur violette, bbq et plancha, sorbets et granités, et vos rubriques habituelles ;  vous avez le choix pour embellir cette fin d'été ! Il accueille aussi Pascale (c'est moi qui l'ai fait) et son british corner, pour en savoir plus sur la cuisine et les produits anglais. A suivre car la team va encore s'agrandir, mais je n'en dis pas plus. Je vous laisse le feuilleter, ici, ou le télécharger, là.couv_yummy_N4.jpgLa famille de blogueurs qui participent à cette aventure éditoriale s'accroît, et si vous participiez vous-aussi ? Une recette, une photo,et hop ! Les prochains thèmes pour le numéro à paraître le 15 octobre sont la poire, la pomme de terre, la couleur orange, les champignons. A vous de jouer ! Pour déposer une recette, cliquez ici.

Partager cet article

Repost 0
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 06:18

Le régime actuel étant aux salades composées consommées bien fraîches et aux fruits hydratants, il faut songer à varier la "riz-thon" et la "pâtes-jambon", pas vrai ? Blague à part, il faut bien cuisiner un peu, alors un agneau confit et une queue-de-boeuf effilochée plus tard, cela va nous faire de chouettes salades ! En attendant, la cuisine est déclarée zone sinistrée, ce d'autant plus que des tomates se laissent doucement confire au four. L'avantage de cette chaleur extrême est que les figues sèchent directement dans l'arbre, elles passeront juste une heure ou deux au four pour les "terminer", avec les tomates...
Ce préambule terminé, voici la première salade de la semaine, à base d'un reste d'agneau confit dégusté tiède ce dimanche. La salade se compose en outre de semoule, poivrons rouge et jaune, pois chiches, tomates fraîches et confites (tant qu'à faire !). Le tout parfumé d'herbes du jardin et de cumin de là-bas... L'agneau c'est aussi la version nem et sa sauce vierge à la menthe ou en version farci léger et chic, dans une fleur de courgette.saladeagneausemoulepoischichepoivron.jpg
Ingrédients
- 150 grammes d'agneau confit (un reste...) + 3 ou 4 cuillères à soupe de son jus de cuisson
- 60 grammes de semoule
- 5 cuilllères à soupe de pois-chiches cuits
- 2 poivrons marseillais (1 rouge et 1 jaune ici)
- 2 tomates fraîches
- 4 ou 5 tranches de tomate confite
- 2 cuillères à soupe
- 1 cuillère à soupe de jus d'orange
- 1/3 cuillère à café de cumin en poudre
- QS herbes en mélange (ici menthe, shiso, pourpier, environ 3 belles cuillères à soupe)
- sel, poivre
Préparation
Hydrater la semoule à l'eau chaude salée, ajouter le jus de cuisson de l'agneau et le cumin. Effilocher la chair et mélanger avec la semoule, les tomates et les poivrons coupés à votre convenance. Ajouter les pois-chiches, l'huile d'olive et le jus d'orange, les herbes, saler et poivrer, bien mélanger. Servir frais.

Partager cet article

Repost 0
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 06:13

Demain réouvre Neva Restaurant, le bistrot chic inauguré à Paris début juillet, entre la rue de Berne et la rue de Saint Petersbourg (rien de russe à cette adresse en dépit du nom !). A sa tête, deux anciens de la Grande Cascade : ex-second du chef Frédéric Robert, la charmante Beatriz Gonzalez officie en cuisine aux côté de son associé, le tout aussi charmant Yannick Tranchant, ex-chef pâtissier du restaurant étoilé du Bois de Boulogne. Ce dernier réalise bien sûr toutes les pâtisseries de Neva et en assure le service en salle. Mais vous verrez également Beatriz pointer le bout de son nez et servir elle-même les clients !
Table décontractée voire familiale, avec le sourire de l'un et l'accent chantant de la seconde, d'origine mexicaine : le plaisir est autant dans le contact de ces deux-là que dans l'assiette, travaillée autour de produits simples, de saison et surtout, de qualité : à la carte ou au menu, des classiques revisités avec deux doigts de créativité et beaucoup de limpidité. Le tout pour 36 € (entrée, plat, dessert), un rapport qualité-prix rare sur la capitale !

neva_aperitif.JPGMon amie Caroline et moi avons trinqué au Bugey-Cerdon, pétillant rosé, très fruité pour accompagner une mise en bouche composée d'un gros dé de jambon et d'une "tuile" de pain au beurre persillé, gourmande quoiqu'un peu grasse.neva_grignotage.JPG

En entrée, elle a craqué pour le petit pois en crème et oeuf de poule, mouillette et bouillon mousseux de lard fermier, jolis produits et cuisson parfaite (l'oeuf est cuit à basse température), avec la saveur du lard et le croustillant léger presqu'aérien de la "mouillette", délicieux !neva_oeufpetitpois.JPG

J'ai choisi le tourteau de Bretagne, condiment d'un gaspacho. Le gazpacho est assaisonné comme j'aime et la chair de tourteau a la saveur de ce qu'elle doit être ; les tomates, de différentes variétés et couleurs, donnent un caractère charnu et pimpant à l'ensemble.neva_tourteau.JPG

Pour suivre, elle s'est laissé séduire par le tronçon de lotte rôtie, gnocchetti de vitelotte et girolles (avec un petit supplément). Le plat est d'une grande finesse gustative et visuelle, émulsion légère et copeaux gourmands de parmesan ; la lotte dorée est  à la fois ferme et fondante,  et les girolles de saison, légèrement croquantes, distillent leur douce saveur boisée. La teinte parme de la vitelotte apporte une touche toute féminine. neva_lotte.JPG

Au poisson, j'ai préféré l'abat, ris de veau crousti-fondant, céleri et pomme verte (également avec supplément). Grand moment de gastronomie côté cuisson : le ris est fondant et comme laqué, ce qui apporte un craquant absolument irrésistible ; le duo classique céleri-pomme verte fonctionne à merveille et la sauce n'est qu'onctuosité et concentration.neva_risveau.jpg

Le repas a été arrosé d'un Meursault 2009 de Rodolphe Demougeot, un vin d'une grande élégance, du gras et de la minéralité, accord excellent avec le ris de veau et plutôt réussi également avec la lotte.neva_meursault.jpg

Impossible de manquer le dessert quand on sait à qui l'on a à faire ! Pour vous en donner une idée, allez donc faire un tour sur le blog de Yannick Tranchant, Atelier sucré (un peu délaissé avec l'ouverture du restaurant, on peut le comprendre). NB les desserts sont dressés devant les clients, au comptoir, selon une tendance croissante dans pas mal de tables de montrer mise en place, dressage..., avec entre autres, la mode des cuisines ouvertes.
J'ai choisi un dessert "bistrot" : le baba, ivre de Rhum, crème fouettée à la vanille bourbon. Servi avec une brunoise d'ananas à la vanille, le baba a une texture parfaite spongieuse juste ce qu'il faut mais moelleuse, presque fondante après avoir absorbé son lot de Rhum ! Et la chantilly a une texture crémeuse, pas trop ferme.neva-baba.JPG

Elle a pris le dessert "gastro", carrément haute couture : la sphère chocolatée destructurée, citron vert, croustillant amande. Excellent accord de saveurs, une grande maîtrise pâtissière et l'ingéniosité de garnir la sphère d'un sorbet cacao, ce qui lui évite de s'écrouler lorsqu'on verse la sauce chocolatée dessus ! NB la sphère destructurée est un déjà "classique" de la maison, décliné en version tantôt chocolatée, tantôt fruitée.neva-spherechocolat.jpgNous avons dégusté la mignardise du moment, des mini tartelettes au citron meringuées, pris un café et fait la fermeture du restaurant après avoir discuté un moment avec le tandem sympathique.neva_minitartelettecitron.JPGJe ne peux que recommander chaleureusement cette adresse épatante. Avec la réouverture, la carte change ; voici en exclusivité deux mets que vous pourrez commander dès demain : en entrée, l'oeuf de poule croustillant, variation autour du chou-fleur et jus perlé ; en dessert, vacherin exotique meringue coco (la sphère chocolat reste avec quelques aménagements, suspens..). Courez-y, et pensez à réserver, mon petit doigt me dit que très vite, vous en aurez besoin !

Neva Restaurant
2, rue de Berne
75008 Paris
Tél. 01 45 22 18 91

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha - dans Gîte et couvert
commenter cet article
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 07:05

Rouge vif, il ne passera pas inaperçu sur votre lieu de pique-nique ! Ce sac isotherme à armatures est solide et pratique, même s'il est certes un peu encombrant. Mais il a la qualité de ce défaut et vous pourrez y loger un thermos, moult boîtes gourmandes pour vos salades, beaucoup d'espace pour vos sandwiches et cakes. Il ne craint ni le sable, ni les intempéries car il est totalement imperméable. Ce coup de coeur pour un joli sac à pique-nique "tomate" a eu lieu au magasin "Madeleine" de l'enseigne La Chaise Longue (NB il était alors en promotion, au prix de 30 ). Il existe également le sac "fraise" (mais il n'y en avait plus) et le sac "pomme verte". NB Il m'a accompagné à ce pique-nique, d'ailleurs.
sacpiqueniquetomate.jpg

La Chaise Longue
2, rue de Sèze - 75508 Paris
Tel : 01 44 94 01 61

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha - dans Zoom
commenter cet article
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 06:30

Il est plus que temps pour ce billet, le dernier pique-nique parisien, organisé deux fois par an par le célébrissime, talentissime et gentillissime Dorian depuis plusieurs années, date déjà du 7 août ! piqueniquebercy6.jpgUne première parisienne pour moi (après le "pique-nique" chez Pascale, il y a quelques mois) qui m'a permis de rencontrer des blogueurs amis et de faire connaissance, de papoter (cuisine mais pas que !), rire et se régaler autour d'un "buffet" qui a fait se retourner d'envie nombre de promeneurs du parc de Bercy ! En plus, contre toute attente, il faisait un temps splendide car Dorian avait fait la danse du soleil, terriblement efficace !
piqueniqueBercy.JPGJe ne vais pas pouvoir citer toutes les gourmandises salées et sucrées qui se sont étalées sur les couvertures et nappages improvisés, vous n'aviez qu'à être là, na ! Et vous les retrouverez chez les participants réunis autour de Dorian du blog qu'on ne présente plus, et sa charmante moitié Marie, que j'ai bénie pour son café.
piqueniquebercy2.JPGEtaient présents la douce Angélique du blog Palais des Lys, Claude du blog Les délices de Cuisto77, Apolina du blog Bombay-Bruxelles qui nous a régalé de mangues fraîchement pelées, et sa filleTara, Myriam du blog Chez Pupuce qui nous a abandonné trop tôt pour cause de boulot (la pauvre), l'adorable Brigitte du blog Le blog de Tantine Julie, aka Talia Shka du blog …Terre noire et soleil rouge… un petit espace hors du temps… qui a fait une pause piqueniquebercy3.JPG(salutaire ?) dans la rédaction de son mémoire sur les blogs de cuisine (que j'ai hâte de lire !), Pia  du blog La cocinera loca que j'ai été ravie de rencontrer en "vrai", tout comme Birgit du blog Un an pour faire son cooking out ; ravie de discuter avec Nathalie du blog le Drageoir aux épices et Claire, aka Tombouctou du blog Much more than sushi. Ce fut l'occasion aussi de croiser Marie-Claire du blog éclectique A bride abattue, Hélène du blog Le Monde de Linou, Ségolène une fidèle des pique-nique de Dorian, Monique du blog La cuisine de Monique venue de Toulouse, Marie-Laure du site ô DélicesAe-ja Kim du blogpiqueniquebercy5.jpg Voyages culinaires accompagnée de quelques amis et qui nous a régalés d'un BBQ coréen (ce dernier a sans doute contribué à nous attirer les foudres du cerbère du parrc de Bercy)...

Ravie de retrouver Clémence du blog Les tentations culinaires de Clémence et Philo du blog Philo aux fourneaux (accompagnée de son homme et de son fils), et Marie-Laure du blog ça sent beau dans la cuisine, avec qui nous avons partagé plus qu'un pique-nique, mais je vous en reparle bientôt... Et bien sûr l'adorable Murielle de La table monde et ses deux adorables enfants, que j'ai retrouvés après plus de 3 ans, et avec qui nous avons passé une superbe après-midi dans les Jardin du Luxembourg ! NB chez elle, vous trouverez une liste des plats concoctés par les blogueurs. Mais comment fait-elle pour être partout à la fois et photographier tout le monde ?

Plus tard, nous ont rejoint Nawal du blog Les casseroles de Nawal, Christelle du blog Les petites douceurs de Cricri et Marion de la plateforme Overblog. Nous avons retrouvé Nawal et Marion deux jours après pour un déjeuner rapide...piqueniquebercy-7.JPG

L'an prochain, ne pas écouter Dorian et ne pas apporter de casse-croûte "privatif", il y a bien trop de choses à manger et c'est tellement plus chouette de partager !

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?