Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTIVITES PROFESSIONNELLES

Conseil culinaire et
Accords mets-vins


Atelier enfants et adultes 

 

Blog sur les vins de la Vallée du Rhône  logo_cdrnews.jpg 

Blog de cuisine pour enfants
Trois petits tours et cuisinons !


PARTENARIAT 
Maison d'hôte les Santolines 

 

Translation
In english
Auf Deutsch

Liens à suivre
blogs, communautés et sites...

Pour ne rien manquer
 
twitter.jpg Follow Me on Pinterestfacebook.jpg

PANEM ET CIRCENSES !

Jeux glou et miam
de la blogosphère
 

Jeux à retrouver ici

15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 14:59

Martin Jarrie est un peintre et un illustrateur de talent, avec un style qui oscille entre hyperréalisme et surréalisme, des couleurs franches, une certaine naïveté parfois inspiré des arts primitifs, des formes et des architectures franches mais toujours empreintes de poésie. Martin Jarrie illustre des livres, créée des affiches (de festival de cinéma notamment) et s'expose même au Musée de la Chasse et de la Nature à Paris ! 

 

Chou rouge

martinjarrie_chourouge.jpg

On peut voir actuellement certaines de ses oeuvres à la galerie Jeanne Robillard à Paris jusqu'au 3 novembre 2012, à l’occasion de la sortie du livre Rêveur de cartes chez Gallimard Giboulées (chez qui il avait sorti son génial Alphabet fabuleux). Profitez-en pour emmener les enfants, ils vont aimer !


Fenouil

martinjarrie_fenouil.jpg

martin_jarrie_livrecuisine.jpgMartin Jarrie illustre d'ailleurs souvent des livres pour les plus jeunes, et côté cuisine, il est est co-auteur avec Alain Seres, du très joli recueil de recettes "Une cuisine grande comme un jardin" (Ed Rue du monde), une découverte des fruits et légumes du monde. Les illustrations donnent de la chair et de la texture à ces gourmandises de papier qui en deviennent voluptueuses ! Au menu, citons pêle-mêle et dans le désordre parmi les recettes du livre, le chou chinois aux 7 saveurs, la gelée de thé et de raisin Muscat aux épices de Noël, le moelleux de potimarron pistaché et sa crème de réglisse...
NB pour illustrer cet article, j'ai sélectionné 3 oeuvres de Martin Jarrie juste pour vous mettre en appétit et vous donner envie de découvrir leur auteur... Son site est ici et sa page facebook, là.
Quelle plus jolie mise en valeur à l'heure de la Semaine du Goût, quand on sait que les jeunes boudent les fruits et légumes ?

 

Fruits chinois

martin_jarrie_fruitschinois.jpg

Partager cet article

Repost 0
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 06:52

Miso blanc et champignons est un accord "umami" que j'aime beaucoup, il a inauguré récemment la saison des soupes avec ce bouillon aux moules. Il conduit cette fois l'accord avec un vin où domine la Roussanne avec des notes légèrement oxydatives qui s'épanouissent après un élevage en fût, ce qui en fait un compagnon idéal de l'oeuf et de la truffe (et des deux combinés) : le Châteauneuf-du-Pape blanc 2009 "Marie Léoncie" du Château de La Gardine s'accordera à l'ouverture sur une lotte simplement cuisinée au miso et champignons, cuit dans le lait de coco. Mais le lendemain, préparez donc une lotte vanillée avec une pointe de citron vert et ce sera aussi un bel accord. Car ce vin est étonnamment évolutif et se métamorphose de jour en jour ! Pour en savoir plus sur ce très beau Châteauneuf-du-Pape blanc, cliquez ici. Et pour une autre recette exotique de lotte, avec la patate douce, c'est par ici. Là vous trouverez une blanquette de la mer au safran qui pourrait également convenir au vin...

lottemisochampignonslaitcocoIngrédients
- 100 grammes de lotte
- 2 cuillère à soupe de miso blanc
- 4 champignons de couche (de Paris)
- 10 ml de lait de coco
- 1 échalote
- huile d'olive
- vert d'1 cébette
- sel, poivre blanc
Préparation
Faire revenir l'échalote émincée dans l'huile d'olive, faire revenir la lotte coupée en gros morceaux, puis les ôter. Ajouter les champignons émincés, le miso et le lait de coco. Laisser mijoter à feu doux, saler, poivrer. Remettre la lotte dans la sauce et terminer la cuisson pendant une dizaine de minutes. Servir sur du riz blanc et parsemer d'un peu de cébette émincée.

Partager cet article

Repost 0
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 07:57

match3chorizos.jpg

Au menu, chorizo ibérique (à gauche) et chorizos basques, celui de Pierre Oteiza au milieu et celui d'Eric Ospital à droite.
L'ibérique est le plus gras en bouche, un peu épicé avec une texture hétérogène. A l'autre extrémité, celui d'Eric Ospital (Maison Louis Ospital) est plus sec, texture ferme sous la dent (j'aime), avec une saveur doucement épicée, agréable. Au centre, le plus équilibré, celui de Pierre Oteiza, de la rondeur, gras juste ce qu'il faut et une belle harmonie entre les épices et la saveur du cochon. C'est notre favori, même si les autres chorizos sont aussi très bons !
La qualité et de bons producteurs, rien de tel et en la matière, le chorizo est incomparable. Attention à la production, une partie des chorizos "espagnols" vendus en grandes surfaces est produit en France !

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha - dans Zoom
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 06:34

Le Rubi est une variété de raisin de table rose, obtenu d'après l'Italia, raisin blanc d'origine italienne, comme son nom l'indique... Peu de pépins, pulpe dense et sucrée, une peau peut-être un peu épaisse mais le fruit est goûteux, juteux, et d'une si jolie couleur !
Pour découvrir 4 autres variétés de raisin, cliquez ici.
raisin_rubi.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha - dans Potager et verger
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 15:32

Les courges rebondies aux formes biscornues ou joufflues ont fait leur entrée gourmande, entre potiron, potimarron, butternut, courge musquée de Provence...
La Cave Lavau propose aux gourmets curieux de marier ses vins à ces légumes de saison : "Vin, potiron & compagnie" est un événement familial qui aura lieu le samedi 27 octobre 2012
de 17h45 à 19h45. Il débutera par une "causerie" gourmande sur les courges d'hiver, leur origine, leurs spécificités, leur intérêt nutritionnel... Les enfants enchaîneront avec des activités artistiques et ludiques sur le thème du potiron, en dégustant des cookies au potimarron et chocolat. Et les adultes prolongeront la découverte par une démonstration culinaire en accord avec des vins Lavau. : j'associerai le Tavel fruité à un mets voyageur qui nous emmènera du côté de la Malaisie, puis nous siroterons l'effervescent Quintessence aux bulles fines et festives en accord avec un entremets amande/butternut. Vous venez ?
Entrée : 10€ pour les adultes et 4€ pour les enfants. Sur réservation auprès d'Aurélie de la cave Lavau au 0
4 90 70 98 71 ou par email à caveau@lavau.eu.

vin--potiron-et-compagnie.jpg

Partager cet article

Repost 0
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 06:58

babka.jpgLa babka est un gâteau brioché polonais traditionnellement préparé lors des fêtes pascales. Il n'est pas pétri mais réalisé à base de levure de boulanger, il a la forme du kouglopf mais n'a pas la texture filante typique d'une brioche "classique". Il est généralement truffé de raisins secs et poudré de sucre glace ou d'un glaçage citronné ou chocolaté. Cette babka aux pruneaux est juste poudré de blanc, parfaite pour le goûter comme le petit déjeuner car elle n'est pas trop sucré. NB cette babka est un mix entre ces deux recettes.
Ingrédients

- 260 grammes de farine
- 1 sachet de levure sèche de boulanger
- 60 grammes de sucre
- 2 bonnes pincées de sel
- 2 oeufs
- 100 grammes de beurre
- 8 cl de lait
- 30 grammes d'amandes concassées
- 80 grammes de pruneaux (pesés dénoyautés)
Préparation
Faire fondre le beurre dans le lait chaud (mais non bouillant), ajouter les oeufs battus dans le mélange tiédi. Mélanger farine, amandes, sucre, sel et levure, ajouter le lait tiède et mélanger. Incorporer les pruneaux hachés.
Enfourner à 180°C environ 40 minutes, démouler et laisser refroidir. Poudrer de sucre glace, si vous aimez...babka2.jpg

Partager cet article

Repost 0
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 06:41

Autant les journées sont chaudes, autant les débuts de soirée sont fraîches et appellent la soupe chaleureuse, le bouillon corsé, le velouté tout doux... Démarrons cette saison des soupes par un simplissime bouillon miso aux moules de bouchot et aux champignons. Léger, diététique, digeste et savoureux, il a tout pour plaire ! En plus de sa rapidité d'exécution. Les moules s'ouvrent au saké et les champignons sont plongés crus, à peine pochés, à la dernière minute, pour garder un peu de croquant et leurs bienfaits intacts... Bon appétit !soupemisomoules.jpgIngrédients (pour deux)
- 1 cuillère à soupe bombée de miso blanc

- 30 moules de bouchot environ
- 2 ou 3 champignons de couche (selon la taille)
- 1 cuillère à soupe de sauce soja
- 1 tige de cébette
- 2 cuillères à soupe de saké

Ingrédients
Nettoyer les moules et les ouvrir à couvert avec le saké. Décoquiller et garder le jus de cuisson.

Faire chauffer l’eau avec le miso et la sauce soja, sans faire bouillir, ajouter les champignons crus émincés, les moules et 4 cuillères à soupe de leur jus de cuisson. Parsemer de cébette émincée, rectifier l’assaisonnement et déguster bien chaud.

Partager cet article

Repost 0
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 06:31

Quelques croque-monsieurs en version mini valent bien un gros ! Proverbe vauclusien ? Pas vraiment mais ce sera mon affirmation du jour avec un mini croque-monsieur veau, fenouil, câpre (et pecorino) dans ma sandwicherie du mercredi ! Un petit côté italien pour ce "mini croque" pour adulte et enfant (sans les câpres pour ces derniers ?)...minicroquemonsieurveaucaprefenouil.jpgIngrédients
- un pain de mie du boulanger ou du commerce, tranché
- 100 grammes de viande de veau (épaule)
- 40 grammes de chair à saucisse
- 1 cuillère à soupe de blanc d'oeuf

- 1 bullbe de fenouil
- QS pecorino (ou mozzarella, pour ces demoiselles qui boudent toujours les autres fromages)
- QS câpres (facultatif aussi)
- huile d'olive
- sel, poivre
Préparation
Tailler des cercles dans les tranches de pain de mie (garder le reste pour faire de la chapelure ou un pudding).

Hacher le veau et mélanger avec la chair à saucisse, malaxer ensemble et avec le blanc d'oeuf, saler légèrement. Former des mini "hamburgers", les cuire à la poêle ou à la plancha, poivrer le cas échéant.
Tailler le fenouil en petits bâtonnets. Sur un disque de pain, étaler un mini hamburger, ajouter du fenouil, des câpres et du fromage. Presser dans un gaufrier ou griller à la poêle avec un peu de matière grasse.
Déguster quand le fromage est fondu et l'ensemble bien chaud !


Partager cet article

Repost 0
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 06:48

Il fit signe au garçon
- Mon ami, quel est donc ce plat que vous venez de servir à la table voisine ?
Il désignait le couvert des Russes.
- C’est un faisan, Monsieur, mais préparé de façon spéciale. Une création du maître cuisinier.
Florent, sans se gêner, observait le gibier qu’un des officiers découpait. C’était appétissant et c’était riche, propre à signaler la table d’un homme qui possède des moyens.
Le maître d’hôtel de la maison s’était approché ; il fournissait des détails.
- Monsieur, c’est en réalité le faisan étoffé tel qu’on le mange chez monsieur le conseiller Brillat-Savarin*. Faisan farci de chairs de bécasses, de moelle de bœuf et de truffes. La nouveauté est dans l’épaisse rôtie que Monsieur peut voir sous l’oiseau. Elle supporte une purée composée des foies et des entrailles des bécasses, avec une râpure de lard frais, des truffes crues et les filets d’un anchois. La garniture se complète de tranches d’oranges amères.
- L’ensemble m’a l’air savant – dit Florent – Et vous appelez cela… ?
- Le faisan à la Sainte-Alliance, Monsieur. Le plat remporte le plus grand succès auprès de ces messieurs les officiers étrangers.
- Avec le nom que vous lui avez choisi, je n’en suis pas surpris !
Florent jeta à sa compagne un coup d’œil d’ironie. Le maître d’hôtel, d’un sourire déférent, semblait invoquer les obligations du jour. Depuis la fin septembre, l’expression « Sainte-Alliance » était sur toutes les bouches. Qu’elle s’égarât jusque dans une rôtissoire et la carte d’un restaurateur, cela représentait moins une consécration qu’une flagornerie, et moins une flagornerie qu’une nécessité : un Parisien n’allait pas s’y tromper.
- Et, - demanda le jeune homme – est-ce long à préparer ?
- Le faisan doit attendre farci pendant vingt-quatre heures, Monsieur : c’est dire qu’il y en a toujours d’avance. Et j’en ai trois à la broche en ce moment. Le temps de parfaire la cuisson, d’apprêter et de dresser, Monsieur peut être servi dans le quart d’heure.
- Et bien mon ami, je ne vois pas pourquoi nous ne mangerions pas un faisan à la Sainte-Alliance. Puisque vous n’en réservez pas le monopole à nos vainqueurs ! Notez-en la commande, je vous prie.
*La façon "à la Sainte Alliance" est citée dans la Physiologie du Goût.naturemortefaisans_monet.jpg

Nature morte aux faisans de Claude Monet

Partager cet article

Repost 0
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 14:37

muffin-monday-33-logo.jpgLe marron ou la châtaigne, tel est le thème choisi par Claire, la précédente lauréate pour le Muffin Monday #33, que j'aurai le plaisir d'arbitrer avec Claire et Ciorane. Publiez sur votre blog la recette de vos muffins (une seule participation par personne et une recette nouvelle si possible) en suivant les indications de Claire (cf lien ci-dessus) ; si vous n'avez pas de blog et que vous souhaitez néanmoins participer et vous amuser avec nous, je me ferai un plaisir d'héberger votre recette et votre photo sur Saveur Passion ! Vu le thème, je connais deux inconditionnelles du Muffin  Monday qui ne sauraient manquer cette édition ! C'est à elles d'ailleurs que je dois l'un des ingrédients de ce muffin à la châtaigne, au chèvre et aux noix : la chataigne_pourette.jpgpourette, une variété ardéchoise ancienne de châtaigne. Au menu, de la farine de châtaigne et du picodon, tous deux d'Ardèche. Les noix sont d'Isère en revanche... En version sucrée, voici des muffins très "ardéchois" également et une autre version châtaigne-coco.
Ingrédients
- 150 grammes de farine de châtaigne
- 80 grammes de farine de blé
- 1 cuillère à café de sel
- 2 cuillères à café de poudre à lever
- 10 châtaignes (ici variété "pourette")
- 50 grammes de picodon
- 1 oeuf
- 30 grammes de beurre salé
- 100 ml de lait
- 50 grammes de crème de soja
- 3 cuillères à soupe d'huile de noix
- 60 grammes de noix concassées environ
Préparation
Mélanger les poudres d'un côté, ajouter le chèvre coupés en morceaux et les éclats de noix.
Faire fondre le beurre dans le lait, ajouter la crème de soja, l'huile de noix et l'oeuf battu. Mélanger grossièrement les deux préparations et déposer dans des moules à muffin. Enfourner 25/30 minutes à 180°C.muffinchataignechevrenoix.jpg

Partager cet article

Repost 0

Article ? Recette ?